AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782874230493
160 pages
Éditeur : Mijade (17/04/2015)
3.44/5   81 notes
Résumé :
XXIè siècle, Californie

Le collège de Palo Alto forme l'élite de la société - des jeunes qui, plus tard, seront appelés à des postes élevés. Harold, un ancien élève du collège devenu conseiller du président des Etats-Unis disparaît dans un crash d'avion... et Jonas reçoit d'étranges messages de celui qui est censé être mort ; ouvrir sur le serveur du collège, le fichier Mémo 657.
En découvrant Mémo 657, Jonas se demande avec effroi qui il est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 81 notes

Mermere
  06 novembre 2016
Lu dans le cadre du prix des Incorruptibles 2016-2017.
Permettez moi de vous dire, puisqu'il s'agit d'un livre de science fiction, que ce livre est vraiment un OVNI. Un Objet Vraiment Nul et Insignifiant... Désolé de commencer comme cela mais ça faisait longtemps que je n'avais pas lu quelque chose d'aussi mauvais. J'ai fini la lecture de ce roman ce matin et j'ai eu beau me creuser les méninges pour chercher des points positifs je n'en ai pas trouvé. A contrario, tout m'a énervé dans ce livre.
L'histoire d'abord : elle se passe aux Etats-Unis, pour faire plus science fiction, sinon la même histoire à Paris ça passerait moins bien. Rien que ça, ça m'énerve. On est à Palo Alto, en Californie, les frigos sont remplis de sodas (y'a des sodas partout dans ce livre, ridicule ; le héros rencontre une star il veut discuter avec lui autour d'un soda ; un ami vient à la maison : "va dans le frigo il est rempli de sodas" ; les gamins viennent d'échapper à une poursuite au bazooka et là ils s'affalent dans le canapé avec un soda pour jouer à un jeu vidéo !!???). Qu'il y ait des choses étonnantes dans la science fiction c'est normal, mais là c'est complètement absurde. Les enfants sont en fait des robots qui ressentent toutes les émotions (tristesse, souffrance, compassion...). On nous dit que c'est Ray l'Ukrainien (vous savez, celui qui est SDF maintenant, et comme il est SDF il a forcément une seule dent pourrie et une couverture pleine de poux) qui a réussi à fabriquer tous ces robots. Comment ? ahaha, et bien c'est un génie, c'est tout, ne demandez pas d'explications... D'ailleurs, si vous cherchez des explications dans ce roman, vous n'en trouverez pas : tout est absurde. Les enfants sont poursuivis par des miliciens qui tirent dans la rue au bazooka et aux obus (!!! si si je vous jure !) dans une scène d'anthologie (le gamin appelle son père dans un frigo, au milieu d'une pluie d'obus et le père arrive en deux minutes pour sauver son gamin), le héros va en Chine (ah ça tombe bien il était programmé pour parler le mandarin dès le départ, génial comme ça tombe bien...), il répare une centrale nucléaire avec trois potes robots, on lui a appris vite fait à faire un sarcophage en acier et béton... Tout est comme cela tout au long du roman. Plus je lisais et plus j'étais ahuri de tant de bêtises, l'épilogue étant quand même le moment le plus délirant de tout le livre (il fallait finir alors là je vous dis pas tous les raccourcis utilisés... la milice qui tire au bazooka arrête de chercher les robots, comme ça, ils ne les attendent même pas à l'aéroport au cas où ils auraient essayé de s'échapper par avion, le chef des méchants est arrêté comme par magie (c'est même pas les héros qui l'arrêtent) et traduit en justice (ahaha, quel vilain ! il croyait quand même pas qu'il allait pouvoir s'en tirer ainsi !!!). Vraiment, c'est du n'importe quoi ce livre et j'ai vraiment honte de le proposer aux élèves (même si c'est clair qu'il plaira à certains qui ne se formalisent pas de toutes ces incohérences).
Le style aussi c'est terrible. J'avais relevé plusieurs phrases révélatrices mais je n'ai même pas envie de rouvrir le livre pour les retrouver. J'en ai quand même une sous la main pour votre plaisir : "Et vous Patterson, elle a poursuivi, vous devriez nettoyer la poubelle nauséabonde qui vous sert de cerveau" Patterson a blêmi sous l'insulte"... Vous voyez le niveau ? Pleins de phrases au passé composé, des tournures insupportables "il a dit", "il a ajouté" et des formulations même pas du niveau de la cour de récré. L'auteur a voulu introduire un peu de familier mais pas trop quand même alors ça donne des phrases bizarres genre : "il s'est fichu de ma gueule" ou "Jimmy et Joe sont arrivés avec leurs vieux respectifs". C'est vraiment ridicule, on pouvait s'en passer, ça tombe comme un cheveu sur la soupe et ça n'apporte rien. Dans le genre énervant vous aurez aussi droit au rire nerveux de l'ukrainien (génie de l'informatique complètement neuneu avec sa dent pourrie et son rire démoniaque "hi hi hi").
Bon allez, j'arrête là. Vous l'aurez compris, non seulement ce livre est mauvais mais en plus il est insupportable (par le style, par l'histoire qui ne tient pas debout...). Si vous voulez vous faire plaisir allez-y, vous en sortirez remonté pour une semaine. Bon voyage ("en aérovéhicule") !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
orbe
  27 novembre 2015
Jonas a une vie confortable. Fils adoptif aimé, il passe son temps dans un établissement qui forme les personnalités importantes de demain.

L'explosion de l'avion qui transportait Harold, un ancien de l'école, bouleverse le jeune garçon.

Un soir, un camarade de classe assez secret s'invite chez lui et lui confie une mission... Peu de temps après, ses rêves lui donnent de nouvelles instructions...
Un court roman de science-fiction bien ficelé avec une vraie réflexion sur le rôle et la place des robots dans notre vie quotidienne.
L'action est présente tout au long du livre et le final propose une situation qui ouvre une réflexion plus générale sur les exclus de la société. A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          450
lapetitefadette
  25 mai 2015
Jonas est élève au collège de Palo Alto. On y forme l'élite du pays, ceux qui occuperont les postes les plus élevés près du Pouvoir. Un jour, le collège reçoit la visite de Harold, un ancien élève de ce collège devenu conseiller du président des Etats-Unis, successeur de Obama. Mais juste après cette visite, l'avion transportant Harold se crashe tuant tous ses passagers. Dès le lendemain, un de ses camarades de classe Jeff vient le voir à son domicile en se comportant de façon étrange. Il demande à Jonas, qui est le meilleur de la classe en informatique, d'accéder au serveur du collège. Il reçoit alors plusieurs messages de Harold qui est mort.Jonas va peu à peu découvrir les dessous de son collège. Sa vie va basculer quand il va découvrir qu'il n'est pas du tout l'adolescent qu'il croyait être..
Un petit roman de science fiction plein d'humanité très bien construit, bien écrit au sujet intéressant.
Commenter  J’apprécie          290
Shan_Ze
  30 mars 2018
Dans un futur proche, Jonas est au collège de Palo Alto, en Californie, Etats-Unis. C'est une école qui forme des élèves à être plus tard des personnes haut placés. Harold, un ancien élève vient rendre visite au collège mais quand il repart, il disparait dans un crash d'avion... Etonnant, il reçoit des messages de clui-ci qui lui demande de mettre la main sur le fichier Memo 657...
Le pitch de départ est intéressant sur la découverte de Jonas mais le développement de l'histoire m'a parfois agacée. Au début, Jonas insiste plusieurs fois sur le fait que les enfants du collège sont adoptés. 4 ou 5 fois dans peu de pages, c'est trop ! Jonas qui semble mesuré dans ses décisions pour échapper aux miliciens, a parfois des choix assez peu logiques. Et il ne s'est jamais rendu compte de certaines choses (le sang, les douches ?...). Et puis, les miliciens ne sont pas vraiment discrets pour quelque chose qu'ils doivent cacher... Bref, un petit livre qui a de bonnes idées mais qui est un peu brouillon dans la continuité de l'histoire qui manque de logique. Dommage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
suza
  08 avril 2015
Genre : Science-Fiction
Age : à partir de 8-9 ans
Avis : roman agréable à lire, une écriture simple et efficace . Bon suspense mais une morale un peu trop attendue.
2025, en Califormie, le collège de Palo Alto. On y forme l'élite mondiale, politique, société… Harold, un ancien du collège, vient y rencontrer les jeunes recrues. Son avion s'écrase alors qu'il rentre auprès du Président des Etats-Unis.
Accident, attentat ? D'autant que le jeune Jonas reçoit des mails de ce prétendu mort : “Ouvrir sur le serveur du collège, le mémo 657.” Jonas se lance dans l'aventure et va découvrir la vérité sur ce collège et son programme. Son univers s'écroule et il lui faudra alors affronter des ennemis dont il ignorait tout.
Les plus jeunes seront sans doute pris par l'enquête : qui est Jonas, en quoi consiste ce mémo 657 et comment échapper à la traque dans cet univers où tout est sous contrôle. Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce roman assez court : la différence et l'acceptation des autres, l'évolution de notre société avec une robotisation à l'extrême (cela n'est pas sans rappeler la série d'ARTE Real Humans) et les choix que nous faisons pour le devenir de notre planète.
Au bout du compte, voilà un roman agréable avec une petite touche écolo en prime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Ricochet   15 septembre 2015
La vaste question soulevée par sa nature particulière n'est pas réglée, et l'histoire a le mérite d'enclencher la réflexion, de poser les bonnes questions.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ebardinebardin   10 janvier 2016
«  Harold […] était le premier Noir Américain à sortir aussi brillamment du collège où les Afro-Américains étaient encore peu nombreux. Comme souvent, dans les collèges huppés, la majorité des élèves est blanche. » p. 9
« Deux miliciens appartenant à la sécurité du collège sont entrés dans le salon. Ils étaient armés de fusils laser. Paterson nous répète régulièrement que les miliciens sont là pour assurer notre sécurité. En les voyant débarquer chez moi, armés jusqu'aux dents, j'avais l'impression que leur rôle consistait plus à nous contrôler qu'à nous protéger. » p. 20
« Il y a quinze ans, Anne et moi, nous essayions désespérément d'avoir un enfant, mais sans succès. On nous a proposé d'adopter un petit robot, toi, et nous avons accepté. Quand tu es arrivé à la maison, encore bébé, nous t'avons immédiatement aimé comme notre propre fils. » p. 68
« En réalité, vos sentiments ne sont même pas humains. C'est une qualité que les humains prêtent aux humains. […] La vérité c'est que les humains sont capables de laisser crever leurs semblables dans la rue comme des chiens ! » p. 91
« Ma passion, c'est la robotique. [Pateson], c'est le pouvoir et le fric. Il a créé le collège pour fabriquer une élite robotique qu'il place dans l'entourage des patrons et des politiques pour les espionner et vendre les informations récoltées.[…] Il voulait que je fabrique des êtres sans cœur, des machines sans sentiment et par conséquent, sans réflexion. Aucun intérêt à mes yeux. » p.97 et p. 101
« Nous ne voulons pas devenir des objets ménagers. Jennifer […] a raison de militer pour nos droits puisque nous souffrons, nous aimons, nous ressentons, nous pensons comme de vrais humains, mais je crois que le combat est loin d'être gagné. Tous les humains ne seront pas prêts à nous accepter. Déjà qu'ils ne s'acceptent pas toujours entre eux. » p. 150
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
collegeleodelibes3collegeleodelibes3   20 juin 2017
Mémo 657
Au début il y a un jeune garçon Jonas qui est dans un collège où il faut être sérieux. Tout se passe bien jusqu'à ce qu'un élève (Jeff) de la classe du jeune garçon vienne chez lui.

J'ai apprécié ce livre car il était agréable à lire, le vocabulaire est assez facile à comprendre. L'histoire est bien rythmée, on arrive bien à entrer dans l'histoire. Plus on lit, plus on a envie de savoir la suite. J'ai trouvé les personnages et la fin de l'histoire plutôt bien. Les personnages sont assez attachants car si il y en a un qui meurt ou autre, on est un peu déçu. Dans l'histoire il y a quatre personnages dont un qui joue le rôle du narrateur. Ce sont des enfants. J'apprécie que ce soit des enfants car c'est comme si c'était nous.

Je recommande ce livre à ceux qui aime l'action, le suspense et aussi quand on croit que c'est fini, mais en fait non.

On aurait été invincibles !
(page 128)

Romane
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
suzasuza   08 avril 2015
Ce qui est prodigieux, c'est que je suis parvenu à créer de l'émotion chez un robot. De l'émotion chez un objet ! Tu te rends compte ! Un jour, on me donnera le prix Nobel pour ça.
Commenter  J’apprécie          170
orbeorbe   22 octobre 2015
Le nouveau smartphone était bien plus important à nos yeux que les avertissements de mon père.
Commenter  J’apprécie          280
collegeleodelibes2collegeleodelibes2   20 juin 2017
Jonas, le personnage principal, rentre au collège Palo Alto. C'est un collège entouré de fils barbelés. Un autre collégien, Jeff, lui confie une mission : il doit trouver les codes des serveurs de la salle informatique pour Harold, un ami de Jeff.

Ce livre parle d'ordinateur, de codes d'accès aux salles : il est plein d'informatique et cela m'a plu car j'aime bien l'informatique.
Les personnages sont très intelligents, ils réussissent à se débrouiller et ils prennent des risques.
Pour moi Mémo est un bon livre mais la fin est triste.

Théo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Thierry Robberecht (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Robberecht
Lectomaton Thierry Robberecht Rendez-vous avec l'ogre
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

MEMO 657

1)En quelle année se déroule l’histoire? (déduisez selon les dates indiquées dans le livre)

2100
2020
2030

8 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Memo 657 de Thierry RobberechtCréer un quiz sur ce livre

.. ..