AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782351785782
Éditeur : Gallmeister (02/03/2017)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Leigh-Cheri, vingt ans, rousse, végétarienne, idéaliste et princesse de son état, vit en exil près de Seattle avec ses parents. Elle vient de quitter la fac, le cœur brisé par un membre de l’équipe de football et ne croit plus en l’amour. Mais alors qu’elle assiste à un festival écolo à Hawaï, au milieu des scientifiques et politiciens assemblés, elle rencontre Bernard Mickey Wrangle, hors-la-loi en cavale surnommé le Pivert. Il est roux comme elle, il veut dynamite... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Milllie
  15 décembre 2020
Nature morte avec Pivert c'est l'histoire de la princesse Leigh-Cheri héritière de la dynastie des Furstenberg-Barcalona et de Bernard Mickey Wrangle, dit le Pivert. Mais c'est aussi un manifeste pour la supériorité des roux, un concentré de révélations sur les habitants d'Argon, une méditation sur les hors-la-loi et leur rôle dans l'histoire américaine. On y croise un crapaud (qui ne devient pas prince quand on l'embrasse), un roi qui fait clic-clic à cause de son coeur en Téflon, une machine à écrire Remington rebelle, un prince arabe bâtisseur de pyramides et quelques utopistes des années 60.
Je vous ai perdus ? Normal, c'est l'impression que donne ce roman de Tom Robbins à ses lecteurs : au bout de quelques pages à peine, je me suis demandé comment l'auteur arrivait à caser tant d'inventivité et de dinguerie dans chacune de ses phrases et surtout où il nous emmenait ainsi. En continuant ma lecture, j'ai oscillé entre fascination totale devant une imagination si fertile et lassitude au bout d'un moment quand mon cerveau n'a plus réussi à suivre les multiples rebondissements de cette histoire. Et puis j'ai posé le livre pour en commencer un autre plus classique en me disant que je n'en pouvais plus et en à peine quelques heures le Pivert et ses comparses m'ont manqué et je me suis replongée dans ce récit.
Ce roman est totalement inclassable mais après avoir lu l'autobiographie de Tim Robbins (Tarte aux pêches tibétaines), je m'y attendais un peu. Alors certes les chapitres sont parfois inégaux, il y a quelques longueurs et des passages moins amusants ou prenants que d'autres mais je n'ai jamais vu autant de folie et d'imagination en un seul livre ! Comme en plus l'auteur manie le style à la perfection et invente quelques formules ou aphorismes particulièrement succulents, c'est parfois (souvent) jubilatoire. Et l'ironie sous-jacente et le démontage en règle de toutes les institutions ou croyances occidentales (de la CIA au mariage en passant par l'église ou la royauté) rendent le tout encore plus savoureux.
Un livre totalement inclassable mais que je recommande vraiment, prévoyez juste d'être suffisamment disponibles pour plonger sans ceinture de sécurité dans cet univers déjanté ! Pour ma part je compte bien faire connaissance avec les autres romans de Tim Robbins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Sharon
  12 juillet 2017
Ce livre est le quatrième roman que je lis de Tom Robbins – il n'est resté que quatre mois dans ma PAL, ce qui est tout de même un progrès par rapport à ma vitesse habituelle à sortir un livre de ma PAL. Cependant, cette lecture est une petite déception.
La première partie (qui correspond aux phases I et II) est vraiment emballante, foutraque, mouvementée en un mot. Nous découvrons le Pivert, alias Bernard Mickey Wrangle, qui est un hors-la-loi bien décidé à ne tenir absolument aucun compte des lois, justement. Ni du verbiage dont les membres du festival semble avoir fait leur spécialité. Ces participants écolos, à une époque où on ne l'était pas temps que cela, parlent beaucoup, disent énormément d'ineptie et ne réfléchissent pas vraiment. Quant à écouter ceux qui ont un raisonnement qui se tient, on oublie !
Il faut dire qu'à ce festival, le Pivert a rencontré une authentique princesse, Leigh-Cheri, fille d'un roi déchu qui ne pense plus qu'au poker, et d'une reine qui a attrapé quelques tics américains. Il faut dire que, depuis la révolution qui a secoué leur petit pays, ils ont trouvé refuge aux USA, pays qui les espionne au cas où – et les bévues des personnes chargées de les espionner et d'interpréter leurs propos sont confondantes de drôlerie. Toute ressemblance avec des souverains déchus ne serait que coïncidence, bien entendu, cependant j'ai trouvé amusant que ce livre parle du duc d'Orléans, et de son frère Thibault, qui était encore vivant au moment où ce livre a été écrit. J'ai aimé aussi, dans un tout autre registre, qu'il soit fait allusion aux Enfants du paradis de Marcel Carné.
Cependant, après la phase III disparaît le Pivert, et nous retrouvons, par amour, Leigh-Cheri recluse volontaire dans le grenier familial. Elle ne fait rien, si ce n'est regarder la lune, et échafauder une théorie métaphysique au sujet du paquet de Camel dont Bernard, alias le Pivert, lui avait dit qu'il était son meilleur ami en cas d'enfermement. Son interprétation ésotérique m'a vraiment ennuyée et je n'ai vraiment retrouvé tout mon intérêt qu'au moment où le Pivert revient en scène, à quelques pages du dénouement.
Bien sûr, les fans de l'auteur retrouveront l'univers bien particulier de Tom Robbins, ses thèmes de prédilection, même ses manières de créer des péripéties dans l'intrigue (le lecteur n'est ni à une explosion ni à un départ pour le moyen-orient près). Je regrette simplement que ce tome n'ait pas eu, tout du long, la saveur des cent premières pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
celestineh
  03 juillet 2017
Petite déception avec cette "nature morte".
J'avais adoré Féroces infirmes retour des pays chauds, ma première découverte de l'univers haut en couleurs et excentrique de Tom Robbins ( je recommande d'ailleurs chaudement la lecture de ce roman, aussi bien écrit qu'il est drôlissime).
Nature morte avec pivert commence aussi sur les chapeaux de roue et on rit beaucoup aux mésaventures de Leigh-chérie la belle rousse et de sa famille royale complètement loufoque. le style est foisonnant, les idées et trouvailles fusent, et puis puis....je me suis trouvée embourbée dans une deuxième partie bien longue et beaucoup moins enlevée. Les délires de l'auteur sur le paquet de Camel ou le pouvoir des pyramides ne m'ont guère passionné. Dommage, vraiment dommage car lorsque Tom Robbins est inspiré, c'est vraiment extraordinaire !
Commenter  J’apprécie          50
mathie36
  01 juin 2018
Ce roman est un véritable OVNI ! Loin de tout ce que vous avez pu lire jusque-là, je ne sais pas encore si l'auteur est complètement fou ou un véritable génie !
Tom Robbins nous narre un conte de fées des temps modernes, surmonté d'une chantilly à la coke dont la drôlerie des textes m'a fait regretter de ne pas noter les citations. Mais ne vous méprenez pas sur le style, loin d'une comédie romantique nous avons là un roman très profond composé de nombreuses réflexions qui sont amorcées à l'aide de l'humour et la dérision.
Et en même temps, le récit est chargé en description qui sont souvent assez lourdes, j'ai donc mis du temps à lire ce roman, bien plus de jours qu'un roman de 300 pages normalement. Je devais à de nombreuses reprises relire les passages pour être sûre de bien avoir tout compris, et je ne suis pas sûre d'y être arrivée.
C'est la raison qui fait que ce ne sera pas un coup de coeur pour moi, mais un livre qui restera à part et dont je conseillerai encore et encore tellement il est différent de ce que l'on peut trouver en littérature à l'heure actuelle.
Si vous n'avez pas peur des longues descriptions, n'hésitez plus et découvrez ce roman venu d'une galaxie lointaine. Moi, je vais me faire un plaisir de lire d'autres de ces romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Neneve
  02 août 2020
Une lecture quelque peu mitigée. La première partie du roman est plutôt réussie... c'est drôle, délirant, déjanté... Un style que je n'ai jamais lu jusqu'ici... Par contre, la deuxième partie, qui nous amène dans un conte métaphorique m'a vraiment perdue... Lecture en demi-teinte pour moi.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Lexpress   06 mars 2017
Un roman initiatique foutraque, acidulé et drolatique du grand Tom Robbins.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
MilllieMilllie   15 décembre 2020
Qui sait ce qu'il faut faire pour que l'amour demeure ?
1. Dis à l'amour que tu vas chez Junior's Deli sur Flatbush Avenue à Brooklyn pour y acheter un cheesecake, et que s'il reste, il pourra en avoir la moitié. L'amour restera.
2. Dis à l'amour que tu veux un souvenir de lui et débrouille-toi pour qu'il te donne une mèche de ses cheveux. Mets le feu à la mèche dans un brûleur d'encens à deux sous portant, gravés sur trois de ses faces, les symboles du yin et du yang. Tourne-toi vers le sud-ouest. Prononce rapidement des mots au-dessus de la fumée dans une langue qui ait vraiment l'air exotique. Enlève les cendres des cheveux calcinés et sers-t'en pour te peindre une fausse moustache. Va voir l'amour. Dis-lui que tu es quelqu'un d'autre. L'amour restera.
3. Réveille l'amour au milieu de la nuit. Dis-lui que le monde a pris feu. Lève-toi précipitamment et va pisser par la fenêtre. Recouche-toi comme si de rien n'était et rassure l'amour en lui disant que tout va bien. Rendors-toi. L'amour sera là le lendemain matin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JIEMDEJIEMDE   12 mars 2017
- Chaque nuit, nous faisons des rêves à profusion, mais au réveil, nous en avons oublié quatre-ving-dix pour cent. C'est pour ça que les poètes sont des membres aussi importants de la société. Ils nous rappellent les rêves que nous avons oubliés.
- Est-ce que vous êtes un poète ?
- Je suis un hors-la-loi.
- Est-ce que les hors-la-loi sont des membres importants de la société ?
- Les hors-la-loi ne sont pas membres de la société. Cependant, ils peuvent être importants pour la société. Les poètes nous rappellent nos rêves, les hors-la-loi les réalisent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   22 avril 2017
Trois des quatre éléments sont partagés entre toutes les créatures, mais le feu ne fut donné qu'aux êtres humains. On ne peut, sans d'affreuses souffrances, être plus proche du feu qu'en fumant une cigarette. Chaque fumeur est une incarnation de Prométhée, qui vole le feu aux dieux et le ramène chez les siens. Nous fumons pour prendre au soleil son pouvoir, pour pacifier l'enfer, pour nous identifier à l'étincelle primordiale, pour nous nourrir de la moelle du volcan. Ce n'est pas le tabac qui nous importe, c'est le feu. La cigarette est la version moderne de la danse du feu, rituel aussi ancien que la foudre.
Cela veut-il dire que les fumeurs invétérés sont des fanatiques religieux ? On est obligé de reconnaître qu'il y a une similitude.
Le poumon du fumeur est une vierge nue jetée en sacrifice au bucher divin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
julienleclerc45julienleclerc45   28 avril 2017
Les babyloniens donnèrent le nom de Sa-bat, littéralement « cœur-repos », au jour de pleine lune, quand celle-ci ne fait ni croître ni décroître. Ils pensaient que ce jour-là, la femme dans la lune, Ishtar (comme on appelait la déesse de la lune à Babylone) avait ses menstruations. Car chez les Babyloniens depuis l’aube du temps, comme chez presque tous les peuples primitifs et dans toutes les sociétés antiques, un tabou planait sur les femmes déversant leur coupe de sang mensuel, qui leur interdisait de travailler, faire la cuisine et voyager. Le jour de Sa-bat, d’où vient notre mot Sabbat, les hommes comme les femmes étaient obligés de se reposer, car quand la lune saignait, tous étaient soumis au tabou. Observé à l’origine une fois par mois, selon un rythme naturel, le sabbat devait être repris plus tard par les judéo-chrétiens, intégré à leur mythe de la Création et rendu hebdomadaire. C’est donc à cause d’une réaction psychologique primitive au phénomène de la menstruation que l’on accorde de nos jours un dimanche de repos à des hommes à l’esprit aussi peu souple que leurs muscles et leurs casques de chantier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   22 avril 2017
Qui sait ce qu'il faut faire pour que l'amour demeure ?

1. Dis à l'amour que tu vas chez Junior's Deli sur Flatbush Avenue à Brooklyn pour y acheter un cheesecake, et que s'il reste, il pourra en avoir la moitié. L'amour restera.

2. Dis à l'amour que tu veux un souvenir de lui et débrouille-toi pour qu'il te donne une mèche de ses cheveux. Mets le feu à la mèche dans un brûleur d'encens à deux sous portant, gravés sur trois de ses faces, les symboles du yin et du yang. Tourne-toi vers le sud-ouest. Prononce rapidement des mots au-dessus de la fumée dans une langue qui ait vraiment l'air exotique. Enlève les cendres des cheveux calcinés et sers-t'en pour te peindre une fausse moustache. Va voir l'amour. Dis-lui que tu es quelqu'un d'autre. L'amour restera.

3. Réveille l'amour au milieu de la nuit. Dis-lui que le monde a pris feu. Lève-toi précipitamment et va pisser par la fenêtre. Recouche-toi comme si de rien n'était et rassure l'amour en lui disant que tout va bien. Rendors-toi. L'amour sera là le lendemain matin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tom Robbins (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Robbins
Chez Tom Robbins.
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3928 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..