AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081359634
Éditeur : Flammarion (04/04/2018)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Passer toute sa journée chez Ikea, rencontrer ses beaux-parents, se faire larguer au café, cohabiter avec son ado, faire un peu trop la fête... Autant de situations qui peuvent nous déboussoler. Que faire pour éviter la crise de nerf ou de larme ?

Et si vous invitiez Platon, Spinoza, Nietzsche et leurs amis pour évoquer toutes ces questions du quotidien ? Qu est-ce que Kant aurait répondu à un texto de rupture ? Aristote aurait-il repris une vodka ? L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  10 janvier 2019
La philo, c'est sexy.
Mais si ma bonne dame ! C'est pas moi qui le dis, c'est Marie Robert.
Et en fait, elle a drôlement raison. Petit recueil plein de malice qui m'a bien fait sourire. Ce petit livre rouge est vraiment très sympa. En plus d'avoir l'avantage de pouvoir se glisser partout, il est plutôt sacrément fun et on apprend des choses en prime !
En fait, la madame, elle te démontre que la philo peut te sauver de beaucoup de situations compliquées ! Que ce soit une gueule de bois carabinée, la perte de son compagnon canin ou le fait de faire larguer ; Spinoza, Kant, Pascal and co arrivent à la rescousse !
Le livre propose une petite dizaine de chapitres qui se composent tous de la même façon. D'abord une situation de la vie quotidienne à laquelle chacun d'entre nous peut être confronté racontée avec humour. Marie Robert propose ensuite le regard d'un philosophe illustre sur les moyens d'appréhender la situation, en nous offrant ensuite une rapide bio du monsieur ainsi qu'une oeuvre marquante pour finir par un petite récap des idées philosophiques vues dans le chapitre.
Complètement ludique, pas du tout ennuyeux et plutôt bien fait, nous avons entre les mains un joli remède aux maux de notre société actuelle.
On révise ainsi ses classiques philosophiques avec plaisir.
Mais également, on apprend à relativiser !
Kant tu ne sais plus quoi faire …

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          706
Stelphique
  03 juillet 2018
Pourquoi je l'ai choisi:
Au hasard d'une ballade Instagram, j'ai repéré le compte de cette professeure de philosophie. J'ai adoré la sensibilité de ces posts, et l'idée que @philosophyissexy. Poussée par la curiosité, j'ai voulu découvrir son livre. Je remercie chaleureusement Babélio et les éditions Flammarion pour cet envoi via la Masse Critique!
Ce que j'ai ressenti: …Un apaisement bienfaiteur…
Kant, tu te sens oppressée par un quotidien morne, il reste encore…les enseignements des plus sages qui sont passés avant toi. Ces philosophes qui ont vu leurs écrits traverser le temps, parce qu'ils parlaient d'une certaine vérité…Alors, Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philosophie pour t'aider à mieux comprendre les turbulences des sentiments humains…
La fièvre du samedi soir, qu'importe le taux d'ivresse pourvu qu'on ait l'euphorie.
Marie Robert dans ce recueil de philosophie remet au goût du jour, avec des exemples bien concrets de nos vies actuelles, les courants de pensées. Et sans doute, parce qu'elle le fait avec tellement de respect et de simplicité, que Kant et autres penseurs deviennent accessibles, compréhensibles, follement inspirants . Quelques petits encadrés concis, la fraîcheur et du pep's en plus, cette professeure nous donne l'envie de les connaître mieux ces philosophes, nous enseigne en 12 points, la force de leurs idées et nous déculpabilise face à nos petites manies quotidiennes. Un programme réjouissant et une belle introduction à la philo!
Le bonheur, c'est se recentrer sur les choses simples autour de nous, les apprécier et savoir se réjouir du fait qu'on existe.
J'ai adoré parce que c'est fun, actuel, et très instructif. C'est une façon intéressante d'aborder la philosophie, et elle devient d'autant plus efficace car, on comprend mieux son effet bienfaiteur, apaisant. Je ressors de cette lecture avec plus de perspicacité, plus de sagesse, et plus de calme en moi. Il y a dans la vie, une course effrénée (et épuisante) pour atteindre le bonheur, l'amour, le dépassement de soi, la résilience, l'acceptation de la mort et que toutes ses étapes de vies sont autant de sources d'angoisse, mais avec ce petit livre, j'ai eu quelques clefs pour appréhender au mieux, ses moments de stress intenses. Merci Marie Robert et, surtout merci aux 12 philosophes pour avoir laissé au monde, une trace de leurs réflexions intenses…Qu'elles nous inspirent encore longtemps…
Mill mercis pour ce cadeau.

Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
mosaique92
  07 février 2019
Marie Robert annonce la couleur : « Merci à Spinoza, Aristote, Bergson, Wittgenstein, Hume, Pascal, Nietzsche, Kant, Platon, Heidegger, Levinas, Mill, sans vous, les gars, je n'aurais pas su quoi faire. »
Vous êtes confronté aux crises de votre ado : rappelez-vous Emmanuel Levinas et sa théorie de l'Autre. Vous êtes envahi par les breaking news : Epicure vous rappellera où est l'essentiel. Vous refusez de vieillir et le temps qui passe : Pascal vous remettra en mémoire la nécessité de valoriser le moment présent. Etc… etc…
Avertissement aux adeptes acharnés et grands connaisseurs de la philosophie : tout cela est très léger et ne prétend pas aborder la philosophie de manière approfondie.
Mais c'est ludique ; et je vais vous donner un exemple en empruntant sa méthode à Marie Robert :
Vous tournez la dernière page d'un livre auquel vous n'avez pas accroché et vous vous apprêtez à lui régler son compte sur Babélio ? Ne culpabilisez pas de dissuader d'éventuels autres lecteurs et relisez David Hume : « La beauté n'est pas une qualité intrinsèque des choses. Elle n'existe que dans l'esprit de celui qui les contemple ». En d'autres termes, votre jugement résulte de ce que vos sens ont perçu et de l'expérience qui en est résultée ; ce que résument certains babélionautes qui terminent leur billet par : « ce n'est que mon avis, forcément subjectif » et ce que Hume traduisait par : « Tout ce qui est peut ne pas être. Il n'y a pas de fait dont la négation implique contradiction » (in ‘'Enquête sur l'entendement humain'').
A vous de jouer…
PS – D'aucuns pourraient ouvrir une discussion sur le forum permettant aux babélionautes intéressés de donner d'autres exemples…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          216
MadameTapioca
  23 mars 2018
Et si on quittait nos romans, nos polars, pour lire un peu de philo ?
Ne partez pas en courant et attendez que je vous parle de ce livre malin et plein d'humour.
Marie Robert met en scène 12 situations auxquelles le commun des mortels peut être confronté, 12 moments de la vie qui nous mettent à mal, 12 photos d'instants qui déconcertent notre esprit: la crise d'ado du petit dernier, la mort du chien, l'angoisse face aux 1ères rides, la recherche de l'amour, etc…
Vous allez forcement reconnaitre un moment par lequel vous êtes passé, voire carrément vous retrouvez dans tous (perso, je crois que j'ai dû servir de modèle à l'auteur).
Qui n'a pas eu une crise d'angoisse chez Ikéa face à tous ces trucs qu'on veut acheter ?
Qui ne s'est pas retrouvé un dimanche matin à dire «promis demain j'arrête de boire » ?Qui n'a pas reçu un cadeau moche et pourtant prononcé le rituel « merci, fallait pas, j'adore » ?
Pas de panique, à chaque situation, son philosophe!
Il en dit quoi Platon de ma recherche frénétique de l'amour en enchainant les speed-dating?
Et Pascal, il fait comment pour m'aider à gérer ma presbytie de
Marie Robert nous dit des choses réconfortantes sur nos petits et grands tourments avec l'aide des plus grands penseurs et des concepts qu'ils ont développés.
La philosophie se fait douce, amicale. Elle n'est plus rébarbative, elle est compréhensible et surtout utile.
Les chapitres sont courts, ça se grappille, ça se lit par petits bouts, ça fait rire, ça fait réfléchir et ça déculpabilise aussi.
Alors mettons de la philo dans notre quotidien et c'est promis vous ne serez pas obligé d'avaler un tube d'aspirine après puisque ce livre a obtenu le label « lecture intelligente sans prise de tête » [label que je viens de créer en accord avec moi-même]
Sur ce, je vous laisse….moi, je pars me taper un banquet avec Platon, parait qu'il a encore deux trois trucs à m'apprendre sur l'Amour…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Adenolia
  17 juillet 2018
Avec des titres de chapitres tels que Speed dating avec Platon, Un Levinas mieux qu'un Xanax ou encore Les croquettes d'Heidegger, mon inquiétude était d'être tombé sur un livre réducteur, qui se veut humoristique et qui finalement se révèle plutôt ennuyeux et superficiel.
Et bien pas du tout.
Chacun des douze chapitres est l'application d'une philosophie à une situation de notre vie quotidienne, c'est agréable à lire et c'est bien vu. Les titres deviennent un bon moyen mnémotechnique pour associer un auteur à une de ses oeuvres principales. Les chapitres sont courts mais instructifs. Cet ouvrage donne envie de lire ou relire toutes les oeuvres citées. Une belle réussite, il fallait oser.
(liste du même nom)
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   31 janvier 2019
Comme Baruch [Spinoza] est résolument un homme serviable, il est aussi là pour calmer la tempête en nous transmettant quelques précieux conseils au sujet de la vertu. Attention, être vertueux pour lui, [...]. C'est plutôt acquérir une vraie connaissance de nos passions, comprendre le dynamisme qui est en nous, être capable de définir ce qui nous plaît. C'est cette écoute du réel et de nous-mêmes qui nous permet d'atteindre la plénitude, la sérénité tant recherchée. Le sage n'est pas celui qui est raisonnable, mais celui qui accède à un savoir réel sur lui et sur les choses qui l'entourent, qui arrive à comprendre ce qui nous porte autant que ce qui nous plombe. Avoir du désir est normal, et même bénéfique, mais ce qui est essentiel, c'est d'apprendre à le reconnaître pour que l'on soit moins contrarié et donc agité, dès qu'il vient à se manifester. Être vertueux, ce n'est pas museler son conatus, c'est en faire un familier.

( dans «Spinoza chez Ikea»)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
missmolko1missmolko1   10 mai 2019
Samedi 9 h 54 – Vous vous êtes réveillée avec le sentiment réconfortant d'avoir quarante-huit heures rien que pour vous. Deux jours de plaisirs oisifs, de cafés longuement savourés, de lectures inspirées, de dîners partagés et de sport déculpabilisé. Cette douce plénitude vous envahit totalement, quand soudain… vous remarquez que l'étagère de votre chambre, votre précieuse et fidèle Billy, semble prête à s'effondrer sous le poids des trésors qu'elle contient. La faute, sans doute, aux douze livres achetés l'année dernière sur la méditation, aux albums photos de vos années de lycée, aux souvenirs rapportés d'Inde l'été 1998, et aux encyclopédies qu'aucun site Internet n'est parvenu à vous faire jeter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_MoonUnder_the_Moon   31 août 2019
Faire de la philo ne consiste pas à collectionner des connaissances pour avoir l'air intello dans les dîners, ni à devenir un spécialiste de la citation compliquée. Pour les hellénistes, et Épicure en particulier, la discipline ne sert qu'à nous rendre meilleurs, nous faire progresser, et, encore une fois, nous permettre d'être heureux.
Commenter  J’apprécie          93
Under_the_MoonUnder_the_Moon   15 février 2019
Chez Aristote, la vertu se trouve entre connaissance et action. Il faut bouger pour avancer, se confronter, tenter, qu'importe si on doit vivre des excès et se tromper. C'est une volonté de bien agir qui, à force de se manifester, devient ordinaire [...].

(Dans «Aristote et gueule de bois»)
Commenter  J’apprécie          60
MrskittylawMrskittylaw   03 août 2018
L’autre est celui dont on n’arrive pas à deviner les pensées, celui qui nous énerve car il nous échappe, celui qu’on adore détester, celui qui nous contredit, bref, celui qui est différent de nous, tout simplement parce qu’il n’est pas nous (…) Cet autre nous est insupportable. Il ne réagit jamais comme on le souhaiterait, il n’a pas les mêmes goûts, il nous semble étrange aussi bien qu’étranger, et pourtant, c’est bien ceci le plus surprenant, on cherche sans cesse sa présence (…) C’est parce que l’Autre n’a rien à voir avec nous qu’il est passionnant, et, au fond, qu’il donne un sens à notre propre vie (…) On ne comprends pas l’Autre, c’est vrai, mais on apprend à se connaître en le regardant, en constatant, ce qui, chez lui, nous fait réagir (…)Peu importe les crises, l’ingratitude et les changements, l’exigence est la même : se présenter à l’autre comme étant là pour lui, même dans l’asymétrie, même si parfois on a l’impression qu’on n’est pas récompensé pour cela
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marie Robert (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Robert
Marie Robert nous nous offre un guide philosophique drôle et érudit, édité par Flammarion, pour faire face à douze situations "Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo". Elle en a discuté avec Bénédicte du blog " Au fil des Livres", retrouvez l'interview ici ;-) + d'infos : http//www.livresdanslaboucle.fr
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15634 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..