AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290352960
218 pages
Éditeur : J'ai Lu (08/03/2006)
3.3/5   51 notes
Résumé :
Lorsque Jordan Taylor embauche Kasey Wyatt pour la documentation de son nouveau livre, il imagine une intellectuelle pincée, au physique austère. Mais la jeune anthropologue qui fait un soir irruption dans la luxueuse demeure californienne des Taylor est blonde, bouclée et ravissante.
À vingt-cinq ans, Kasey Wyatt compte déjà parmi les meilleurs spécialistes de la culture amérindienne. Si elle a accepté ce job, c'est pour des raisons bassement financières. Ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,3

sur 51 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
4 avis

labibliothequedesreves
  17 juillet 2018
NE LISEZ PAS CE LIVRE.
Pourquoi je ne recommande pas ce livre ?
Tout d'abord, car pendant les trois-quart du livre, je me suis profondément ennuyée. L'intrigue était lente, les personnages peu intéressants. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, et clairement je n'ai pas été captivée par l'histoire. Je ne m'attendais pas du tout à une histoire de ce genre et j'étais bien contente qu'il ne fasse QUE 200 pages pour m'en débarrasser le plus vite possible.
L'une des choses qui m'a le plus dérangé, c'est la relation amoureuse entre les deux personnages : elle était tellement... guindée. Pas intéressante. Elle n'était pas naturelle pour moi. Aucune fluidité entre les deux personnages, aucune alchimie. Je ne vous raconte même pas le personnage masculin : un macho de première. Déjà, une femme spécialiste de la culture amérindienne est forcément une pauvre fille célibataire avec les cheveux gras, entourée de chats (et ne faites pas genre, on a tous eu les cheveux gras à un moment donné avec nos chats autour de nous ahah). Je l'ai trouvé grossier et vraiment égoïste : il vit dans son petit monde et ne pense qu'à sa petite personne.
Le personnage féminin, qui est belle et intelligente, parce que oui, a priori, c'est un crime, est traitée comme une débile. Elle est belle donc, elle est forcément comédienne ou mannequin mais anthropologue, non. C'est à peine si on la croît avant qu'elle se mette à le prouver. Oui oui, elle passe sa vie à prouver aux autres qu'elle n'est pas juste une blonde. Plutôt triste comme vision. Dommage, c'était un personnage pourtant vif et plein de soleil.
Et s'il n'y avait que ça... Quand je me dis que j'arrive enfin au bout de mon calvaire (deux chapitres avant la fin), rien ne pouvait être pire. Mais si. On tombe en plein dans la culture du viol : je dois avouer que j'étais choquée. Surtout pour une autrice aussi connue, et aussi appréciée. Vous avez été plusieurs à me dire que c'est la première fois que vous voyiez ça d'elle. J'espère vraiment que ses autres livres ne sont pas comme ça. Et quelle n'est pas ma surprise quand je vois que le livre a été APPRÉCIÉ sur internet ? Je comprends VRAIMENT PAS.
Donc : elle se fait violer brutalement car elle lui dit qu'elle ne l'aime plus (même si c'est faux pour X raison dont on se fiche), et lui tout ce qu'il trouve à faire c'est de la forcer. Elle se débat, elle panique, lui dit qu'elle ne veut pas. Mais il n'entend rien. Elle finit donc par "se laisser aimer". Oui, vous avez bien lu. Cette phrase m'a scié, je dois l'avouer. Ensuite il décide de carrément la payer pour qu'elle oublie tout ça. Et elle, elle ne se rend pas compte que c'est un viol. La scène est banalisée, comme si c'était normal. Par la suite, il lui en reparle : il avoue clairement qu'il l'a violé, mais elle dit que non. Que sinon "elle aurait pu l'arrêter ou se débattre, mais qu'elle ne l'avait pas fait". "Que c'est un homme d'honneur qui a commis un acte déshonorant" et du coup il s'en veut. Et tout ça finit en jolie famille heureuse, comme si de rien était au pays des licornes. Ah oui, pardon, il était sensé la demander en mariage ce soir-là mais oups, finalement, il l'a violé AHAHAH (ironique).
SPOILERS : ce n'est pas NORMAL. C'est même dégoûtant de banaliser à ce point ce type d'actes qui sont proscrit par la loi. C'est une honte : alors, si on ne se débat pas ou du moins pas assez, ce n'est pas un viol ? Il faut "se laisser aimer" alors qu'on en a pas envie ? Parce qu'on prend une décision négative ? Mais sérieusement, ça place les femmes où ? le consentement est la chose la plus importante qui soit dans le sexe : une phase d'amour ou de désir peut vite se transformer en cauchemar. Après, il n'appartient pas de juger les choix d'une victime : celui d'agir, de porter plainte, de ne rien faire et de vivre avec. Je ne jugerais jamais une personne sur ce choix-là. Mais LE NIER ? C'est ça qui est honteux. Parce qu'elle lui dit clairement que ce n'est pas viol. Laisser les femmes croire que ce n'est pas grave est vraiment mal. Parce que oui, c'est grave : et il faut en avoir conscience. Personne n'a à subir ça et personne ne doit croire que c'est quelque chose de normal, que ce soit dans une vie de couple ou non.
Bref, c'était une diatribe pour dire que ce roman est nul du début à la fin, et que je ne le recommande à personne. C'est une honte de laisser les femmes lire ça. Ne perdez pas votre temps.
Lien : http://bibliothequedesreves...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Blackbird
  24 août 2014
Kasey, anthropologue, est embauchée par Jordan, écrivain, afin de l'aider à la conception de son nouveau livre. Jordan s'attend à voir débarquer une vieille dame guindée et aigrie, au lieu de cela c'est une jeune femme fraîche, frivole et enthousiaste qu'il accueille sous son toit. Dès lors la cohabitation va s'avérer difficile pour Jordan comme pour Kasey, le premier n'étant pas habitué à être troublé par une femme au point d'en perdre la tête et la seconde est résignée à conserver sa liberté même si elle ressent beaucoup de désir pour Jordan. Cependant une idylle va naître entre eux ainsi qu'un semblant de vie de famille, renforcé par la présence d'Alyson, onze ans, la nièce que Jordan a recueilli au décès de son frère. Elément perturbateur dans l'histoire, et oui il en faut un : la belle-mère acariâtre qui va tout faire pour rompre les liens qu'ont tissé Jordan, Kasey et Alyson.
Comme d'habitude, une romance agréable et tout en douceur ce qui n'a rien d'étonnant avec Nora Roberts, maîtresse incontestée des histoires d'amour. Je ne m'en lasse pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
leslivresdelivrent
  08 avril 2020
JE NE RECOMMANDE ABSOLUMENT PAS CE LIVRE
Sa lecture a été difficile, gênante et sidérante. Quand bien même que ce livre date des années 80, je ne comprends pas comment il peut être réédité sous cette forme. Cela ne peut plus être accepté !
Jordan, le personnage masculin est un macho qui, dans plusieurs passages, force à se faire embrasser, il est d'une jalousie possessive, il est violent, à plusieurs reprises, il l'a secoue et le pire, c'est quand il se retrouve à l'hôtel avec Kasey, le personnage féminin.
J'ai eu énormément de mal à lire cette partie. PARCE QUE OUI, c'est un viol et ce n'est pas de l'amour d'être violent ! En plus, l'écrivaine se contredit totalement ; dans la scène du viol, au début, Kasey se débat et refuse et à la fin, pour "rassurer" Jordan, "tellement déshonoré", elle lui dit que ce n'était pas un viol parce qu'elle ne s'était pas débattue. ALORS FRANCHEMENT, qu'on m'explique ! En plus, tout acte sexuel subit de force ou par surprise est un viol qu'on se soit débattu ou non.
Et puis, on va excuser l'auteur de l'acte parce que bien sûr, "un homme d'honneur souffre le martyre s'il sait qu'il a accompli un acte déshonorant", le pauvre. On est clairement dans la culture du viol banalisée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coquinnette1974
  28 juin 2017
Ce soir et à jamais est un joli petit roman d'amour, simple, assez prévisible, mais réussi :)
Pas de grandes surprises ici, parfois pour passer quelques heures pendant les vacances, sur la plage ...
J'ai bien aimé ce petit livre, à qui je mets trois étoiles :)
Commenter  J’apprécie          60
AuroreKarelle
  16 juillet 2018
J'ai adoré cette lecture, une romance légère, idéale pour se détendre. Encore une fois le style de Nora Roberts me conquis.
Dans ce roman, on découvre Jordan, un écrivain évoluant dans la haute société, il vit avec sa mère et sa nièce. Kasey, elle est anthropologue, elle mène une vie simple, décontractée totalement à l'opposé de Jordan. Lorsque Jordan l'engage pour l'aider dans son nouveau roman, il ignore tout d'elle et s'imagine collaborer avec une femme âgée, de style stricte et découvre une jeune femme rafraîchissante, légère, séduisante et il se retrouve rapidement intrigué par cette jeune femme brillante et pétillante. Pour sa part, Kasey qui aime son indépendance et sa liberté, espère vite travaillé pour quitter cette demeure qu'elle trouve austère, elle ne peut pas nier toutefois que Jordan a un charmant fou. En plus de nos deux personnages principaux, un autre personnage tiendra une place importante de l'histoire, il s'agit Alison, la nièce de onze ans de Jordan, elle vit avec son oncle et sa grand mère depuis trois ans, depuis la mort de ses parents.
Rapidement, les deux protagonistes vont être attirée l'un par l'autre leur grande surprise respective, ce qui va compliquer leur collaboration. 
Kasey se lit d'amitié avec la fillette qu'elle trouve triste, et trop lisse, elle va lui ouvrir d'autre horizons beaucoup moins stricte que ceux imposer par sa grand mère, ravivant la gaieté de la fillette, très vite, Kasey s'attache à Alison plus que de raisons. En plus de fournir des détails cruciaux pour son livre à Jordan, elle lui ouvre les yeux, sur le besoins d'Alison, sa tristesse, le manque d'attention et d'affection et recrée un lien fort entre Jordan et Alison.
Afin que ce tableau son parfait, Jordan et Kasey finisse par entame une relation sentimentale. Tout pourrait être parfait oui mais voilà...
Seul ombre à ce tableau, Mme Taylor, une femme strict, rigide et hautaine, qui ne voit pas d'un bon oeil, le nouvel épanouissement de son fils et sa petite fille. Refusant de perdre sa vie monotone, snob, elle ferra du chantage à Kasey.
Ce roman est frais avec des rebondissements dont certains inattendus avec un happy-end parfait. Bref une romance simple mais efficace comme c'est si bien le faire Nora Roberts. Besoin d'une petite lecture rapide, sans prise de tête alors lisez ce joli livre.
Lien : https://passionlivresblogblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
BlackbirdBlackbird   09 août 2014
Elle a besoin de vous, Jordan. Les enfants ne mettent aucune condition à leurs affections. Il donnent tout simplement, avec une candeur que nous perdons, hélas, en grandissant. Alison attend d'aimer à nouveau quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          40
hlmrsbernardhlmrsbernard   01 mars 2014
Lorsque Jordan embauche Kasey pour la documentation de son nouveau livre, il imagine une intellectuelle pincée, au physique austère. Mais la jeune femme de 25 ans qui fait irruption dans sa luxueuse demeure californienne se révèle une ravissante blonde. Promise à un brillant avenir Kasey n'a, quant à elle, accepté ce travail que pour des raisons financières. Pas question de s'éterniser parmi ces bourgeois coincés ! Et si ces deux-là étaient moins différents qu'ils ne le croient ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   04 juin 2016
Un jour, mon grand-père m'a acheté un télescope. J'avais décidé d'être la première femme à marcher sur la lune.
— Qu'est-ce qui t'a fait changer d'avis ?
Il y eut le déclic d'un briquet et une odeur do tabac s'éleva. Elle frémit. Cette odeur la hantera il toute sa vie.
— Durant une semaine entière, j'ai essayé de ne manger que de la nourriture déshydratée. C'est épouvantable.
Il éclata de rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   04 juin 2016
Elle comprit qu'il cherchait à lui faire perdre contenance.
— Vous n'aviez pas besoin d'écrire à New York pour ça non plus, commenta-t-elle sèchement. Ne comptez pas sur des rougissements de jeune fille effarouchée, Jordan.
Elle sourit et vit les lèvres de Jordan frémir.
— Je vais vous dire une chose, jeta-t-elle sur une impulsion. Je veux mettre fin à votre curiosité et vous mettrez fin à la mienne. Je suis anthropologue de métier mais pas vierge professionnelle. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   04 juin 2016
— Je suis sûre que nous ferons du bon travail, monsieur Taylor. J'ai hâte de commencer. J'apprécie votre talent d'écrivain.
— Merci.
— Ne me remerciez pas. Je n'y suis pour rien. 
Commenter  J’apprécie          00

Video de Nora Roberts (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nora Roberts
Les Héritiers de Sorcha T.1 - A l'aube du grand amour
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Nora Roberts

En quelle année est-elle née?

en 1940
en 1960
en 1950
en 1955

8 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Nora RobertsCréer un quiz sur ce livre