AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782280077996
Éditeur : Harlequin (30/08/2002)
3.53/5   15 notes
Résumé :
Cilla O'Roarke est animatrice de radio. Son émission, une des plus populaires parmi les noctambules de Denver, a fait d'elle une véritable vedette. Une célébrité qu'elle apprécie, jusqu'au jour où un mystérieux auditeur se met à l'appeler chaque soir pour la menacer de mort.

Chargé d'enquêter sur cette affaire, et de protéger Cilla par la même occasion, l'inspecteur Boyd Fletcher se heurte au caractère indomptable de la jeune femme qui ne supporte pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
rosytta
  09 septembre 2018
Nous suivons Cilla, une animatrice radio qui se trouve harcelée par un auditeur qui l'écoute tous les soirs. Il l'accuse de la mort d'un proche et veut lui faire payer. Minimisant la gravité de ses menaces Cilla va finir par changer d'avis, la peur la gagne. Elle vit seule avec sa petite soeur Deborah, qui est étudiante, toutes deux ont vécu la perte de leur parents et ne s'en sont pas encore remise. Deux détectives vont enquêter sur le harcèlement de la jeune femme dont Boyd, flic charismatique et charmeur.
Le fond de l'histoire est plutôt sympathique, l'enquête est cohérente, assez surprenante sur le dénouement et la révélation du commanditaire. Après en ce qui concerne les personnages, Cilla est un peu casse pied de croire qu'elle peut tout gérer, qu'elle n'a peur de rien (alors qu'elle tremble comme une feuille), elle minimise trop les choses et ça la rend peu crédible, elle refuse de s'engager parce qu'elle ne sait pas comment gérer une relation mais Boyd va arriver et tout lui apprendre sur la vie et l'amour. C'est peut-être un peu trop cliché sur ce point de vue là mais le roman se laisse lire, j'ai passé un bon moment de légèreté. La plume de Nora Roberts est simple et sans chichi assez prenante pour terminer rapidement cette lecture sans prise de tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ishtar76
  26 janvier 2019
J'aime beaucoup Nora Roberts et là encore je ne suis pas déçue.
Voilà un bon petit thriller pas prise de tête avec une petite histoire d'amour en parallèle. C'est le combo habituel de l'auteur et cela marche toujours.
Bon du coup, peut être à réserver aux fans de l'auteure ou à ceux qui désirent une bonne lecture mais pas prise de tête et une histoire d'amour pas trop niaise.
Commenter  J’apprécie          10
mymy37
  09 novembre 2017
Ce livre est classé dans le style policier avec soit disant une enquête à Denvers avec un harceleur !!! Mais ou est l'enquête ???? le psychopathe est absent du livre même ses menaces et insultes au téléphone ne font pas parties des dialogues; c'est plutôt une romance basique entre un flic et sa protégée qui se taine en longueur; sans grand intérêt.
Commenter  J’apprécie          00
Rennath
  20 juillet 2020
Un polar un peu vieillot et pas très original ... mais c'est du Nora Roberts, alors il y a beaucoup de scènes d'amour !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
KateLineKateLine   06 juin 2017
— J'aime la nuit, en revanche, murmura-t-elle, presque pour elle-même. Il y a des choses qu'on peut faire et dire à 3 heures du matin, alors qu'en aucun cas on ne s'y autoriserait à 3 heures de l'après-midi. Je n'arrive même plus à imaginer ce que c'est que de travailler le jour, lorsque la station de radio est pleine de monde et qu'on se bouscule dans les couloirs.
— Vous n'aimez pas beaucoup les gens, on dirait.
— Disons que j'en aime certains et d'autres moins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rosyttarosytta   09 septembre 2018
Même si cette certitude avait quelque chose de terrifiant, elle l'acceptait, comme elle acceptait de trembler d'émotion dans son étreinte. Et ce "oui" qui résonnait en elle était comme un puissant nectar de vie qui coulait dans ses veines. Elle comprit soudain qu'elle avait attendu tout son existence pour désirer comme elle désirait en cet instant. Pour s'éprouver, tremblante de faiblesse et néanmoins puissante ; troublée, hagarde et cependant lucide ; abandonnée et fondante et en même temps vibrante et sous tension.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rosyttarosytta   09 septembre 2018
- J'ai peur.
- C'est normal d'avoir peur, Cilla.
- Je ne sais pas comment dire...J'avais déjà eu peur avant, mais là, ça m'a littéralement coupé les jambes. Cet homme a réellement l'intention de me tuer. Jusqu'à présent, je n'y croyais pas trop, mais ce soir, j'ai senti sa détermination et...et ça m'a glacée. Au sens propre du terme, d'ailleurs, Vous n'avez pas de chauffage dans votre poubelle Fletcher ?
Boyd mit la soufflerie à fond.
- En fait, ce n'est pas une mauvaise chose que vous ayez peur.
- Pourquoi ?
- Parce que vous accepterez de coopérer.
Elle ne put s'empêcher de sourire.
- Jamais de la vie. Là, je ne suis pas dans mon état normal et vous bénéficiez d'un répit. Mais je recommencerai à être infernale dès que je serai de nouveau moi-même.
- Dans ce cas, je vais essayer de ne pas trop m'accoutumer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rosyttarosytta   09 septembre 2018
- Il m'est arrivé d'entendre votre émission ici et là.
En vérité, il avait perdu d'innombrables heures de sommeil à l'écouter. Se laisser par la voix de velours de Villa O'Roarke, c'était de la volupté à l'état pur. Un plaisir auquel il succombait régulièrement, pour ne pas dire tous les soirs !
- Vous savez ce que c'est : je m'étais fait une image de vous d'après la voix. Je vous voyais très grande, ce qui est effectivement votre cas. Mais avec un rideau de cheveux blonds et lisses tombant jusque sur les reins, des yeux bleus, une personnalité...envoûtante.
Boyd sourit, amusé par la lueur de contrariété dans ses yeux. De grands yeux bruns, mais infiniment plus expressifs que ceux qu'il s'était imaginés.
- Je suis désolée de vous décevoir.
- Je n'ai pas dit que j'étais déçu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rosyttarosytta   09 septembre 2018
"Cauchemar" n'était pas le mot pour décrire ce qu'elle vivait. Les cauchemars s'évanouissaient comme neige au soleil dès qu'on ouvrait les yeux. Alors que cette histoire avec X, elle, n'en finissait plus.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Nora Roberts (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nora Roberts
Les Héritiers de Sorcha T.1 - A l'aube du grand amour
autres livres classés : radioVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Nora Roberts

En quelle année est-elle née?

en 1940
en 1960
en 1950
en 1955

8 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Nora RobertsCréer un quiz sur ce livre