AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749939292
398 pages
Éditeur : Michel Lafon (29/08/2019)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Un père chirurgien en vue et son élégante épouse, deux enfants modèles, une maison magnifique à Lakeview en Caroline du Sud : la famille Bigelow est absolument parfaite. En tout cas, c'est ce que tout le monde croit. Mais derrière les portes fermées, les enfants, Zane et sa petite soeur Britt, vivent dans la peur, terrorisés par leur père, Graham. Jusqu'à ce terrible jour où Zane rentre en retard. La dispute qui s'ensuit marque le début d'un enchaînement d'événement... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Satinesbooks
  04 octobre 2019
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Nora Roberts : une valeur sûre de la littérature sentimentale
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Je découvre une nouvelle histoire de Nora Roberts. En effet, on retrouve l'une des plus grandes plumes de la littérature sentimentale pour une nouvelle aventure qui nous propose de faire la rencontre de Zane et de Darby. Deux êtres blessés par les actes du passé. La dynamique fonctionne très bien, bien qu'elle soit sans surprise : en effet, le schéma narratif ne change pas forcément de ce que l'on a l'habitude de lire. Si l'originalité ne tient pas sur la forme, elle est dans le fond.
On va alterner les points de vue mais aussi les histoires.
On se rend rapidement compte que l'enfance de Zane et de sa soeur Britt est bercée par les coups, la violence et la haine de leur père. Des scènes assez violentes sont proposées dès le départ pour marquer dans la chair du lecteur l'enfer que vivent les enfants Bigelow. Très souvent, je vous le rappelle : « l'habit ne fait pas le moine ». Ici, Nora Roberts nous le prouve encore une fois. le père Bigelow s'appelle Graham : chirurgien bourré de talent, il vit une vie tranquille, cossue et parfaite en tout point de vue sauf qu'en privé, sa femme se prend de sacrés coups et que ces enfants sont réduits à des poupées de chiffon dès que la colère de cet homme est trop forte. Zane est très proche de sa famille, ainsi, on la voit grandir et évoluer au fil des ans. J'aurais apprécié avoir plus de détails sur la vie de Britt qui, finalement, a vécu l'enfer avec Zane. Elle reste vraiment au second plan et j'avoue que cela m'a un peu frustrée.
Darby, elle, vend sa maison sur un coup de tête. Elle veut prendre l'air et vivre sa vie autrement. Elle veut rompre avec son passé beaucoup trop imposant et se retrouve en Caroline du Nord. Elle loue un petit bungalow qui lui prouve que cette vente et ce nouveau départ étaient exactement ce qui lui fallait ! Incroyable : Darby, paysagiste talentueuse, retrouve l'inspiration et propose à Emily, la directrice de l'entreprise de location de bungalow, un partenariat qui va changer sa vie. Rapidement aussi, on va comprendre que Darby a eu un sacré passé et qu'elle est aussi blessée par la vie que Zane.
Darby et Zane nous propose une jolie histoire pleine de bons sentiments : amitiés, amours, trahison, blessures, tout est là pour que l'on passe un moment agréable à Lakeview.
A n'en pas douter, Nora Roberts nous propose une romance où deux âmes brisées et égarées vont se trouver. J'ai beaucoup apprécié ce roman où l'auteure prend le temps de poser les choses. On prend notre temps. C'est d'ailleurs un aspect du roman qui m'a fait peur au départ : le roman est énorme et grand. C'est un petit pavé mais qui se lit très facilement. Finalement, on tourne les pages sans se rendre compte du temps qui passe.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et décors
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
C'est ce que j'apprécie avec Nora Roberts. Les descriptions des lieux dans ses romans sont très soignées et nous permettent d'envisager le décor dans son ensemble. Elle n'oublie pas les petits détails qui font que les décors sont féériques. On se retrouve au bord d'un lac, dans de grandes maisons américaines qui ont des vues magnifiques. de plus, le travail de Darby étant de rendre les espaces verts plus beaux, on en prend plein les yeux, le nez et les oreilles. C'est quelque chose que j'ai vraiment apprécié. Les décors permettent aux lecteurs de passer un moment confortablement installé dans l'intrigue.
L'efficacité de Nora Roberts a nous planter des décors incroyables est assez connu. (Le pire, c'est que j'ai au moins 4 romans d'elle dans ma PAL et que je ne les ai pas encore sortis… Pourquoi ? La question restera sans réponse…). On embarque dans l'histoire sans aucun problème. La seule chose qui me fait lever les yeux au ciel, c'est le sentiment d'accumulation : en effet, pour moi Darby vit un peu trop d'événements choquants et perturbants. J'avoue que cela a manqué un peu de crédibilité pour moi : on est un peu dans une spirale d'actions qui s'enchaînent et cela m'a laissé un peu dubitative. Je pense que la dernière péripétie était de trop mais bon, cela n'a pas entaché mon plaisir de découvrir cette nouvelle histoire qui me pousse à sortir les romans de cette auteure de ma PAL.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de Nora Roberts
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Comme je le dis depuis le début de cette chronique, pour moi, Nora Roberts est une valeur sûre de la littérature sentimentale. Autant par l'intrigue qu'elle propose avec une réelle évolution dans le temps et dans l'espace mais aussi par la psychologie des personnages touchés par des drames familiaux qui ne laissent pas les gens indemnes. La plume de Nora Roberts est au service des sentiments et des émotions. Cela ne fait aucun doute. On ressort de cette lecture chamboulé mais avec un sentiment de détente et de douceur. Cela fait du bien ! On passe un excellent moment en compagnie de ces personnages qui marquent le lecteur.
En définitive, on ressort de cette lecture avec un sentiment de bonheur. On regarde, comme les personnages, vers l'avenir que l'on espère meilleur.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
melie1201
  04 juillet 2020
Zade et sa soeur Britt vivent dans une famille qui semble idéale mais qui est en réalité cauchemardesque
Après un drame, ils sont confiés à leur tante. Une fois adulte, Zade devient avocat.
Il rencontre Darby, une paysagiste qui vient de s'installer en ville.
Ce n'est pas un roman d'action, avec du suspens et des retournements de situation mais j'ai été entraînée dans l'histoire. Je me suis attachée aux personnages, je me suis identifiée à plusieurs d'entre eux. Les situations sont très bien décrites, avec ce qu'il faut de réalisme sans tomber dans les clichés.
C'est un roman qui parle d'un sujet d'actualité, d'un sujet difficile mais qui apporte une dose de romance et d'optimisme. J'ai vraiment apprécié ma lecture, comme quasiment chaque fois avec Nora Roberts.
Commenter  J’apprécie          00
Ladybooksss
  09 octobre 2019
A Lakeview, en Caroline du Sud, le chirurgien en chef Graham Bigelow est un homme très apprécié. Mieux que ça même, admiré. Avec sa sublime femme Eliza et leur deux enfants, Britt et Zane, ils forment une famille parfaite. C'est ce que l'on pourrait croire en effet si derrière cette façade idyllique, ne se cachait pas un homme violent avec sa femme et ses enfants…
Un 23 décembre, la violence franchit un cap. Voulant défendre sa mère, Zane, adolescent se rue sur son père. Les coups pleuvent. Zane a une commission cérébrale, s'évanouit et a le nez cassé. Pour avoir osé affronter son père (et défendre sa mère), Zane sera enfermé dans sa chambre pour Noël. Une vilaine grippe diront-ils. Tout le monde n'y voit que du feu. Facile pour un chirurgien de réparer les dégâts apparents. Mais les blessures profondes, elles, restent. Ce n'est que deux ans plus tard, que Zane, tout juste diplômé, va à nouveau devoir affronter la colère paternelle, qui cette fois , sera sans appel…
Cette première partie du récit m'a fait froid dans le dos. Autant j'ai été révoltée pour ces enfants qui sont battus par leur père, autant j'ai été choquée et ai vomi leur mère, Eliza. Graham et elle forment un couple passionnel qui sont reliés par une sorte de contrat. Elle lui a fait des enfants (qu'elle ne voulait d'ailleurs pas), répond à toutes ses attentes, et ne travaille pas pour répondre à tous ses besoins. En échange il lui offre tout ce qu'elle veut. Selon elle, cela peut bien valoir quelques coups, ( elle expliquera d'ailleurs qu'étant chirurgien, il a bien le droit de pouvoir se défouler un peu (!!!!).
Si j'ai pensé au départ qu'Eliza était totalement sous l'influence de son mari et était également victime, au même titre que ses enfants, j'ai vite compris qu'elle était complice de la violence de son époux. Sa monstruosité éclatera lorsqu'elle prendra la défense de son mari contre ses enfants, n'hésitant pas à faire enfermer son fils, battu par leur père.
La deuxième partie du récit se déroule quinze ans plus tard. Zane et Britt sont devenus des adultes épanouis, élevés par leur tante, l'admirable Emily ( soeur d'Eliza). La tonalité est beaucoup plus légère, apaisante. L'arrivée de Darty McCray, jeune paysagiste, mettra du baume au coeur des Walker et en particulier de celui de Zane. Un coup de coeur réciproque pour ces deux adultes qui possèdent la même fêlure: celle d'avoir été maltraités par un être cher….
Nora Roberts met les violences conjugales et celles faites aux enfants au coeur de son nouveau roman. « Fêlures » est le premier roman que je lis de l'auteure et j'ai été saisie par cette écriture réaliste, crue, percutante. Les scènes de violence ne sont pas édulcorées mais au contraire détaillées, choquantes, révoltantes, pour nous horrifier, nous faire réagir.
L'horreur du quotidien de ces femmes, de ces enfants se dévoile sous nos yeux, effarant et effrayant. Ces personnages, victimes de bourreaux ont (pour la plupart) côtoyé la mort de près et ont décidé de parler, de s'enfuir, de s'en sortir. Non, l'histoire n'est pas forcément répétitive. Oui, il est possible d'échapper à son bourreau. Oui, la reconstruction sera lente et difficile mais l'avenir ne pourra être que plus radieux.
Je conseille?
Je n'ai pas vu le temps passer en faisant défiler ces 400 pages. Cette histoire tristement d'actualité est révoltante, sombre mais tellement optimiste. Avec ce récit, l'auteure cherche à éveiller les esprits, parler de la maltraitance autant physique que morale, des féminicides et des fêlures qu'elles engendrent. Les coups ne sont pas une fatalité. Surmonter ces épreuves, croire en l'avenir, est sûrement la plus belle des revanche.
Lien : https://ladybookss.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroreKarelle
  28 février 2020
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un service presse et je remercie Camille et Michel Lafon pour l'envoi et la confiance.
Fan de Nora Roberts, je me suis lancée avec impatience dans ce livre, car jusqu'à présent je n'ai jamais été déçue avec un livre de cette autrice, elle fait partie de mes valeurs sûres.
Hélas, ce livre fut ma première déception. Je n'ai pas du tout accroché à l'univers et aux personnages. le livre se divise en plusieurs parties.
Dans ce roman, on va découvrir la vie de Zane et de sa petite soeur Britt. On commence par les suivre dans leur enfance, ou derrière les apparences de la famille parfaite, se cache l'horreur, Graham Bigelow, chirurgien réputé, homme influent et respecté est violent, imbu de sa personne Eliza, sa femme, dont la richesse et le paraitre est tout pour elle tolère sa violence et même la provoque. Une relation malsaine entre eux s'est installée malheureusement, les coups sont aussi donnés aux enfants surtout à Zane qui tente de protéger au mieux sa petite soeur. Ils ne sont que des objets aux yeux de leur parent et des punching-balls pour leur père dès que celui-ci est contrarié. J'ai de suite détesté la mère, ne comprenant pas comment, elle pouvait ne pas protéger ses enfants qui sont sa chair et son sang, pire encore, comme peut -elle aimer être frappé au point de provoquer les crises de son mari. Derrière la porte de cette maison, personne ne se doute de ce qui se trame pour l'entourage, la famille Bigelow est la famille du bonheur et de la perfection.
Dès le départ, la violence est là pour donner le ton et je pense que ça peut ne pas plaire à tout le monde.
Après une violente correction qui oblige Zane a aller à l'hôpital, la vérité éclate. Zane et Britt sont enfin sauvés et partent vivre chez leur tante Emily avec qui les enfants ont de très bons rapports. J'ai trouvé leur vie chez leur tante too much dans le sens où après l'horreur on bascule dans le monde des bisounours, tout va bien, ils se reconstruisent surtout Zane, la vie est belle même pour la tante qui avait une vie banale, elle trouve l'amour, se marie, tombe enceinte, j'ai trouvé ça trop fleur bleue.
Le livre est surtout basé sur Zane que l'on voir évolue au fil des années, j'aurais aimé que Britt soit aussi mise plus en avant, je trouve dommage qu'elle soit reliée au second plan. En parallèle de la vie de Zane adulte, on va découvrir Darby qui pour repartir du bon bien et faire table rase de son passé et guérir de ses blessures aussi douloureuses que celui de notre héros, vends sa maison et part s'installer sur un coup de tête en Caroline du Nord. Elle va rencontre Zane grâce à Emily a qui elle loue un bungalow et à qui elle va proposer ses services de paysagistes.
À travers Zane et Darby, l'autrice nous raconte une jolie histoire d'amour, d'amitié, elle nous montre que l'ont peur aller de l'avant et guérir de ses blessures.
La plume de l'autrice reste toujours aussi soignée et les décors font rêver, mais je n'ai vraiment pas été séduite par cette histoire
Nora Roberts reste une autrice que j'adore et que je continuerais de lire, je pense, juste que ce livre n'était pas pour moi.

Lien : https://passionlivresblogblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
haros
  20 octobre 2019
Zane et sa soeur Britt ont vécu leur enfance sous le joug de leur père Graham, dans la peur et la violence. En effet, cet honorable chirugien ayant tout pouvoir sur sa famille. Un jour, un grave événement se produit et la vie de la famille Bigelow change pour toujours.
J'adore l'auteure Nora Roberts et j'étais ravie de retrouver sa plume dans ce nouveau roman. Félûres évoque la violence familiale, les secrets, la force du passé dans la vie de Zane y compris celle de Darby Mc Cray, une jeune femme qui vient d'arriver en ville.
Le roman se déroule en 3 parties dont les 2 premières plus grosses. La première partie nous plonge immédiatement dans le quotidien terrifiant de Zane et sa soeur, jeunes adolescents de bonne famille. La deuxième partie nous présente le retour de Zane dans sa ville natale. Celui-ci, trentenaire, revient s'installer près des siens. Tandis que Darby Mc Gray vient prendre le pouls de la ville avant de décider si elle peut s'y installer pour lancer son activité de paysagiste. Enfin, dans la troisième partie, plus mince que les précédentes, le mystère et le danger rôde autour de Zane et Darby. le passé boueux remonte à la surface, avec des personnages inquiétants et dangereux qui viennent mettre en péril la vie tranquille de Lakeview et de ses habitants.
Les 3 parties de l'histoire sont très distinctes et annoncées. Il y a de nombreux personnages et je me suis attachée à plusieurs d'entre eux. le personnage de Darby, entre autre, est une belle surprise. L'arrivée de cette personne volubile et énergique dans la ville transforme la vie des habitants et de tout ceux qui l'approchent. En effet, tel un tourbillon, elle vient secouer la vie tranquille des gens tout en leur apportant une touche de fantaisie. J'ai pris grand plaisir à retrouver la touche de magie que l'on retrouve dans certains romans de l'auteure.
Malgré une belle palette de personnages, une histoire de violence domestique et la pincée de magie, je n'arrive pas à classer ce roman dans un genre défini. Ni thriller, ni paranormal ni sentimental, ce roman m'a laissé sur ma faim!
Si les éléments de tension sont bien présents, ils ne m'ont pas fait frissonner. Les personnages évoluent gentiment dans leur vie et malgré quelques rebondissements, la mayonnaise n'a pas pris! J'aurai aimé que l'histoire soit ou plus thriller ou plus magie ou encore romance mais cet entre-deux n'a pas su me conquérir bien que j'ai apprécié l'histoire et les personnages. J'attendais autre chose d'un de mes auteurs préférés et mon avis est donc mitigé.
Je remercie les Editions Michel Lafon pour cette lecture.
Lien : https://www.hellobeautymag.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2019
Zane avait retenu la leçon : il devait se montrer docile.
Il rangeait sa chambre sans qu’il soit besoin de le lui dire et s’acquittait de ses corvées ménagères sans un murmure de protestation. Il était studieux, davantage par crainte que par intérêt. Si ses notes baissaient, il serait puni. Si ses notes baissaient, il devrait renoncer au base-ball. Le base-ball n’était plus seulement sa passion, son rêve, il était aussi la clé de la liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2019
Je me fiche de tes excuses vaseuses ! Tu dois te montrer responsable, anticiper, respecter mes ordres. Comme d’habitude, tu t’es conduit de façon immature et irrespectueuse. Tu seras privé de sorties pendant deux semaines, sans téléphone, sans jeux, sans activité extérieure, y compris le base-ball.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2019
Elle entendit à peine les mots qu’il proféra : ingrate, respect, devoir. Mais elle connaissait ce regard, cette lueur vengeresse dans les yeux de son mari, d’un bleu glacial, la rage qui empourprait son beau visage d’ange blond.
Le frisson d’excitation se mua en décharge de désir.
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   23 septembre 2019
Incipit :
De l’extérieur, la maison de Lakeview Terrace offrait un tableau idyllique.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2019
Les corrections forgeaient la personnalité, inculquaient des limites et le sens du respect. Comme il se plaisait à le répéter, les enfants étaient appelés à devenir des parents. C’est pourquoi ils devaient apprendre à se plier aux règles.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Nora Roberts

En quelle année est-elle née?

en 1940
en 1960
en 1950
en 1955

8 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Nora RobertsCréer un quiz sur ce livre

.. ..