AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ladybooksss


Ladybooksss
  09 octobre 2019
A Lakeview, en Caroline du Sud, le chirurgien en chef Graham Bigelow est un homme très apprécié. Mieux que ça même, admiré. Avec sa sublime femme Eliza et leur deux enfants, Britt et Zane, ils forment une famille parfaite. C'est ce que l'on pourrait croire en effet si derrière cette façade idyllique, ne se cachait pas un homme violent avec sa femme et ses enfants…

Un 23 décembre, la violence franchit un cap. Voulant défendre sa mère, Zane, adolescent se rue sur son père. Les coups pleuvent. Zane a une commission cérébrale, s'évanouit et a le nez cassé. Pour avoir osé affronter son père (et défendre sa mère), Zane sera enfermé dans sa chambre pour Noël. Une vilaine grippe diront-ils. Tout le monde n'y voit que du feu. Facile pour un chirurgien de réparer les dégâts apparents. Mais les blessures profondes, elles, restent. Ce n'est que deux ans plus tard, que Zane, tout juste diplômé, va à nouveau devoir affronter la colère paternelle, qui cette fois , sera sans appel…

Cette première partie du récit m'a fait froid dans le dos. Autant j'ai été révoltée pour ces enfants qui sont battus par leur père, autant j'ai été choquée et ai vomi leur mère, Eliza. Graham et elle forment un couple passionnel qui sont reliés par une sorte de contrat. Elle lui a fait des enfants (qu'elle ne voulait d'ailleurs pas), répond à toutes ses attentes, et ne travaille pas pour répondre à tous ses besoins. En échange il lui offre tout ce qu'elle veut. Selon elle, cela peut bien valoir quelques coups, ( elle expliquera d'ailleurs qu'étant chirurgien, il a bien le droit de pouvoir se défouler un peu (!!!!).

Si j'ai pensé au départ qu'Eliza était totalement sous l'influence de son mari et était également victime, au même titre que ses enfants, j'ai vite compris qu'elle était complice de la violence de son époux. Sa monstruosité éclatera lorsqu'elle prendra la défense de son mari contre ses enfants, n'hésitant pas à faire enfermer son fils, battu par leur père.

La deuxième partie du récit se déroule quinze ans plus tard. Zane et Britt sont devenus des adultes épanouis, élevés par leur tante, l'admirable Emily ( soeur d'Eliza). La tonalité est beaucoup plus légère, apaisante. L'arrivée de Darty McCray, jeune paysagiste, mettra du baume au coeur des Walker et en particulier de celui de Zane. Un coup de coeur réciproque pour ces deux adultes qui possèdent la même fêlure: celle d'avoir été maltraités par un être cher….

Nora Roberts met les violences conjugales et celles faites aux enfants au coeur de son nouveau roman. « Fêlures » est le premier roman que je lis de l'auteure et j'ai été saisie par cette écriture réaliste, crue, percutante. Les scènes de violence ne sont pas édulcorées mais au contraire détaillées, choquantes, révoltantes, pour nous horrifier, nous faire réagir.

L'horreur du quotidien de ces femmes, de ces enfants se dévoile sous nos yeux, effarant et effrayant. Ces personnages, victimes de bourreaux ont (pour la plupart) côtoyé la mort de près et ont décidé de parler, de s'enfuir, de s'en sortir. Non, l'histoire n'est pas forcément répétitive. Oui, il est possible d'échapper à son bourreau. Oui, la reconstruction sera lente et difficile mais l'avenir ne pourra être que plus radieux.

Je conseille?

Je n'ai pas vu le temps passer en faisant défiler ces 400 pages. Cette histoire tristement d'actualité est révoltante, sombre mais tellement optimiste. Avec ce récit, l'auteure cherche à éveiller les esprits, parler de la maltraitance autant physique que morale, des féminicides et des fêlures qu'elles engendrent. Les coups ne sont pas une fatalité. Surmonter ces épreuves, croire en l'avenir, est sûrement la plus belle des revanche.
Lien : https://ladybookss.wordpress..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus