AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749942568
329 pages
Éditeur : Michel Lafon (12/03/2020)

Note moyenne : 4.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Perdu dans un brouillard londonien, Samuel Andersen échoue devant les grilles d'un mystérieux manoir. Très vite, il comprend que ce n'est pas un lieu ordinaire : le feu de cheminée ne s'éteint jamais, le portail s'éloigne dès qu'on tente de s'en approcher... et dans un immense couloir sont alignées quarante-six étranges portes, toutes fermées à clef.
Plus bizarre encore, le manoir est occupé par les ancêtres de Samuel. Pire, ces spectres sont privés de repos ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Jangelis
  19 mars 2020
Pa-ssio-nant !! J'ai terminé depuis trois jours, et j'ai du mal à me séparer du château et de ses occupants, et aussi d'Emily.
J'ai enfin découvert Anne Robillard, depuis le temps que j'en entendais parler.
Je comprends qu'elle soit tellement lue, et quasi unanimement appréciée.
Je comprends moins comment elle fait pour créer des mondes si palpitants et si cohérents, sachant qu'elle a déjà écrit près d'une dizaine de séries, dont certaines dépassent les dix volumes !
L'Heroïc fantasy n'est vraiment pas ma tasse de thé (je ne suis pas sûre de savoir même exactement ce que c'est !!) mais j'avais envie de voir à quoi ressemblait l'écriture de "l'auteur francophone d'héroic fantasy la plus lue au monde." Et aussi de découvrir ce qui plaisait à plusieurs de mes petites-filles, et de leur faire plaisir en partageant cette lecture avec elles.
Je l'ai commencé sans enthousiasme, plutôt parce que je devais le lire.
Dès les premières pages, j'ai compris pourquoi c'est si attirant.
Un monde à la fois normal et bizarre, un personnage central dense, qu'on voudrait tout de suite aider et à qui on s'attache, et une histoire extrêmement originale. Puis une série de personnes (pardon de fantômes) avec chacun une personnalité affirmée. Dès le début, on a presque l'impression d'être dans un Agatha Christie peuplé non de suspects mais de fantômes !
Et surtout, un humour omniprésent mais léger, j'ai lu le sourire aux lèvres.
De temps en temps, je trouve un mot ou une tournure de phrase qui me surprend un peu, ("Assoyez-vous" par exemple) et je pense un bref instant à la traduction, avant de me souvenir que l'autrice est québécoise. Pas de traduction !
Samuel, pianiste d'une trentaine d'années, accumule tellement les malheurs qu'il songe ce soir-là en finir avec la vie. Il a pourtant une fille qu'il adore, mais hélas, on l'empêche de la voir, tous ses ennuis professionnels l'ayant mis sur la paille.
Et soudain ....
Le voilà dans un curieux château en plein Londres, dans un immense domaine toujours ensoleillé. Où il découvre à la fois que ses ennuis sont dus à la malédiction des Dragensblöt, qu'un grand nombre de ses ancêtres sont ici, fantômes. Et qu'ils comptent sur lui pour déjouer cette malédiction.
Il semble qu'il n'ait pas tellement le choix, et surtout, il voudrait tant faire quelque chose pour sauver Emily, sa fille.
À partir de là, nous allons le voir vivre dans ce château, traverser les siècles pour essayer de trouver le moment opportun, et nous suivrons aussi sa fille, ainsi que sa famille.
J'ai absolument tout aimé dans ce roman, chaque partie, chaque passage, quels que soient l'époque et le lieu.
Sans doute à cause d'une écriture très addictive. Mais aussi parce que c'est très positif et chaleureux.
Très souvent, dans les romans fantastiques que je lis, je trouve qu'il est essentiellement question de guerre, de combats. Ici malgré la violence des temps passés où Samuel se retrouve, il y a de la douceur, il rencontre toujours quelqu'un pour l'aider. La vie au château est adoucie par certains fantômes.
Grâce à ça, et aussi au fait que l'histoire est vraiment palpitante, je n'ai pas pu le lâcher, et je l'ai lu avec un très grand plaisir.
La seule chose qui ne m'ait pas plu : avancer vers la fin du livre en sachant que l'histoire ne sera pas terminée, et devoir attendre encore des mois pour la suite (et encore plus pour les suivantes !!)
Curieusement, peu de temps après ma lecture de Nos passés imparfaits, il est de nouveau question de voyage dans le temps, et de l'impact des modifications possibles, mais on ne peut guère faire plus différent que ces deux romans cependant.
J'ai aimé aussi une sorte de mise en abyme puisque Esther écrit pratiquement le roman que nous sommes en train de lire !
Et apprécié les passages où nous revenons vers le monde "réel" avec sa fillette, Emily, tellement attachante.
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pommerouge
  02 avril 2020
Je remercie les éditions Michel lafon pour cette lecture. Je n'avais encore jamais lu un roman d'Anne Robillard malgré sa grande popularité. du coup, quand j'ai su que je pouvais avoir l'opportunité de recevoir son dernier roman de sa nouvelle saga par Michel lafon, je n'ai pas hésité, j'ai foncé.
L'histoire est celle de Samuel. Sa vie est plutôt triste. C'est un musicien qui faisait de beau écrit, mais qui part malchance avait un contrat qui lui a fait perdre tous les droits sur ses titres sans recevoir quoi que ce soit en retour.
Il a également perdu sa femme qui a divorcé suite à cela. de plus, elle a pris la garde de leur unique fille. Il est seul, il ne sait pas quoi faire, il n'a pas de sous… Il ne souhaite qu'une chose, en finir.
Mais étonnement, au moment de vouloir mettre fin à ses jours, un notaire vient à sa rencontre, lui disant qu'il a hérité d'un mystérieux château. Par curiosité, avant d'y passer, il décide de s'y rendre, pour voir à quoi, il ressemble.
C'est ainsi qu'il se retrouve dans ce château. Il se rend vite compte qu'il ne peut plus en sortir, il est coincé ici. Mais ce n'est pas le plus étonnant. Il va vite apprendre que ce château est envahi des fantômes de tous ses ancêtres. Sa famille subit une malédiction de descendant en descendant. Il est le seul à pouvoir avoir une chance de briser cette malédiction. Pour libérer ses ancêtres, pour lui et aussi pour que sa fille puisse vivre un avenir radieux… Il va devoir partir à l'aventure, pour briser une malédiction, malgré lui.
Wow… Déjà, je n'avais jamais lu un roman d'Anne Robillard avant, mais quelles erreurs de ma part ! J'ai adoré son style d'écriture. Ultra fluide et agréable à lire. Les mots et les pages défilaient sans que je m'en rende compte.
De plus, l'histoire et l'univers de cette histoire sont vraiment prenants. le personnage de Samuel est attachant, mais il y en a bien d'autre qui me touche. Comme Esther ! L'histoire est bien construite et détaillée à souhait.
C'est simple, je n'arrivais pas à lâcher mon livre. J'adorais suivre cette histoire et vraiment… Savoir qu'il faut attendre octobre pour pouvoir lire la suite est une torture. J'ai tellement envie de continuer à suivre les aventures de Samuel et de ses ancêtres.
En bref, c'est une histoire extrêmement prenante, accompagnée d'une écriture fluide. le roman est bien construit et les personnages sont extrêmement attachants. Pendant ma lecture, j'avais l'impression de me trouver avec Samuel dans ce château ! 🙂
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TigrisLeonum
  06 mars 2020
Il faut dire que j'avais plutôt hâte de le lire, tous mes ami(e)s me parlant d'Anne Robillard comme étant une grande auteure, avec des romans géniaux mais que je n'avais encore jamais pris le temps de découvrir… Et puis le roman a un dragon sur la couverture, il y a le nom « Dragensblöt » (qui pour moi veut dire « Sang des Dragons » ?) et puis il y a un énorme lien avec la culture viking… Mon petit coeur de mythologue n'a pas pu résister et il m'a été impossible de le refermer une fois le roman ouvert. J'ai été aspirée dans cet univers tout comme Samuel et j'ai hâte de connaître la suite (qui n'arrivera pas assez tôt pour m'empêcher de formuler mes théories farfelues…).
« Ce doit être une dernière épreuve avant d'aller au ciel ! »
On commence le roman en énumérant les malheurs qui se sont abattus sur le héros, Samuel Andersen. En a peine quelques lignes, l'auteure nous dresse déjà un portrait de ce pauvre homme sur lequel le sort semble s'acharner pour une raison qu'il ne comprend pas. Et habilement, en jouant avec cette introduction rapide et efficace, on comprends également son attachement à sa fille et l'amour inconditionnel d'un père envers son enfant qui le pousse à aller à l'encontre de ce que souhaite son coeur pour être certain qu'elle ait un meilleur futur. Cette relation m'a énormément touchée car elle ressemble à une autre relation père/fille qui m'a émue : celle de Klaus et Hope Mikaelson dans la série « The Originals ». Là aussi, nous avons un père près à tout pour s'assurer que sa fille ait la meilleure vie possible, même si cela signifie être hors de sa vie, justement. On début ainsi le récit avec un sentiment de pitié envers Samuel qui souhaite se suicider et une vision assez claire des relations entre les personnages du roman, surtout entre Emily et Samuel.
Puis, petit à petit aux fils des chapitres, nous découvrons les fantômes et leurs histoires, on voit leurs relations avec Samuel évoluer, voire même parfois leurs relations entre eux. Je ne saurais dire quel est le fantôme que je préfère tant ils sont différents. Appartenant à des époques diverses et variés, avec (pour la plupart) les personnalités qu'ils ont forgés dans leur temps et leurs manières « de leur temps », il est assez difficile de complètement rejeter ces êtres, que nous avons pris en pitié presque dès le départ également. Finalement, c'est surtout Esther et Isabel que nous apprenons le plus à connaître, puisque ce sont les seules qui ont des chapitres rédigés de leurs points de vues (ainsi qu'Andrew, mais c'est le chapitre qui nous introduit à tous les fantômes de la maison donc je ne le compte pas vraiment comme étant du développement de personnages).
Je dois avouer avoir eu peur de devoir découvrir quarante-cinq fantômes d'un seul coup, avec leurs histoires, leurs personnalités et leurs désirs dans un seul tome, même s'il fait 324 pages. Finalement, ce n'est pas vraiment le cas. En tout, j'ai noté vingt-quatre noms et numéros, certains que j'ai écrit grâce à mes déductions, d'autres car ils sont présentés dans le récit, soit la moitié des fantômes que l'on sait présent dans le roman. Il y a donc encore des histoires et des passés à découvrir, ce qui est de toute manière le but de ce roman, afin de justement déjouer la malédiction et permettre le repos des âmes de tout le monde (et également de ne pas laisser Emily subir elle aussi cette fameuse malédiction). Les passages dans le passé sont fantastiques, avec cette…sous-intrigue ? En tout cas, pour le moment s'en est une. Donc cette sous-intrigue au sujet de Felicity, Alice et Pharos…

Lien : https://tigrisleonum.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Withstyle06
  03 avril 2020
cela a été une sublime lecture, Anne Robillard ma conquise avec ce nouveau livre et sa plume envoutante ! Des personnages parfaitement construits, avec chacun leurs propres histoires, leurs sentiments et leurs valeurs. Des secrets, des découvertes, un grand mystère, tout et la pour nous faire passée un excellent moment, et cela ne rate pas ! J'ai hâte de voir ce que l'auteure nous réservera par la suite, et je ne doute pas que ce prochain tome promet d'innombrables aventures !
Commenter  J’apprécie          20
Lire-une-passion
  17 mars 2020
Ça faisait des années que je n'avais pas lu de Anne Robillard, alors je me suis dit que c'était le bon moment pour voir si j'aimais toujours autant cette Auteure (j'avoue que sa série de l'oiseau tonnerre m'avait déçue...). Eh bien ce premier tome est une excellente surprise. Impossible de reposer le roman une fois commencé !

J'ai été embarquée dans le roman dès les premières pages. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait ce petit truc mystique qui réussissait à me tenir en haleine, bien que ce premier opus ne soit pas non plus dans l'action. Comme si, en plus de le lire, j'avais littéralement plongé dans le roman. Difficile à expliquer, et pourtant, je l'ai vécu ainsi.

Et puis, les personnages et l'intrigue y sont pour beaucoup. Parlons d'abord des personnages : comme sait si bien le faire, l'auteure nous offre une nouvelle fois une panoplie de personnages. Si parfois il peut y avoir beaucoup, ici, on sent qu'ils ont chacun leur place, leur but, leur mission. Elle ne nous abreuve pas de noms, de personnalités etc. On les découvre petit à petit et on se rend compte qu'ils ont chacun leur caractère, même s'ils sont de la même famille.

Et c'est là où j'en viens à l'intrigue principale : brillante ! Elle pourrait paraître simple, quelconque : une malédiction jetée sur un homme des siècles plus tôt et qui impacte chacun de ses descendants. Eh bien non, l'auteure ne reste pas au plus basique et nous offre ici une histoire qui sort des sentiers battus. Comme je le disais plus haut, certes ce n'est pas une histoire remplie d'action, néanmoins, l'auteure nous offre toute une panoplie d'autres choses qui nous tiennent tout aussi bien en haleine. Je le dis ouvertement : cette série m'a réconciliée avec Anne Robillard.
​En résumé, un premier tome très surprenant qui m'a énormément plu. L'intrigue, les personnages, la plume. Tout était là pour me plaire et m'embarquer dans une aventure prenante et atypique. Elle a su très bien doser toutes les informations qu'elle nous donne pour rendre le tout crédible et surtout addictif. Vivement la suite !
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pommerougepommerouge   30 mars 2020
- Je serais ton héros sur un cheval blanc, ma chérie, mais tu n'en sauras jamais rien...
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   19 mars 2020
- Fiston, tu es le descendant d'une race de conquérants qui s'élançaient sur les mers sans savoir ce qu'ils y trouveraient, l'encouragea Ulrik.
- Ouais, le quarante-sixième, comme vous le dites si bien. Je crains que votre sang se soit dilué avec le temps.
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   19 mars 2020
- Je voulais seulement savoir si vous étiez vraiment là.
- Vous croyez qu'un mirage vous remettrait les titres d'une aussi importante propriété ?
- Nous sommes au milieu d'une rue déserte. Je suis assis dans l'eau et vous êtes habillé comme un personnage de Charles Dickens. Vous ne trouvez pas que c'est un peu curieux ?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Robillard (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Robillard
Anne Robillard explique le pourquoi de l'Ice Bucket Challenge .
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Chevaliers d' Emeraude

Comment s'appelle la petite fille mauve qui est apporté par la reine de Shola ?

Magda
Kira
Anna
Louise

7 questions
262 lecteurs ont répondu
Thème : Les Chevaliers d'Émeraude, Tome 1: Le feu dans le ciel de Anne RobillardCréer un quiz sur ce livre