AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Paroledunelivrophage


Paroledunelivrophage
  25 février 2017
Coucou et recoucou. Me voici, me voilà. Nous sommes déjà au quatrième tome de la saga les ailes d'Alexanne. Mais qui l'aurait cru ? Qui aurait penser qu'Anne Robillard allait faire une suite à la trilogie passée ? Vous ? Cela m'étonnerait énormément vu que moi-même je n'étais au courant de rien. Enfin quoique je l'ai annoncée dans ma chronique du tome trois. Mais jamais je n'aurais laissé de côté une suite de cette saga, quitte à prendre des années avant de l'acheter, mais non ! Jamais, au grand jamais je ne serais pas allée le chercher. J'aime cette saga, et j'ai bien l'intention de la lire jusqu'au bout. Bref, si je continue comme cela, je vais encore en faire des tonnes et des tonnes de louanges, d'éloges, de compliments, …, que je ne pourrais plus m'arrêter du tout. Mais vraiment … pour preuve je continue encore.

Ce qui me fais dire qu'il serait temps de passer aux choses sérieuses avec le synopsis du tome. Sara-Anne, une petite Amérindienne aux capacités hors du commun est effrayée par ce qu'elle entend dans une pierre noire très ancienne qui prédirait l'avenir. Elle va alors confier cet objet à Alexanne. La jeune adolescente va alors chercher à percer à tout prix son mystère. Sa nouvelle quête va la mener jusqu'à Montréal, la ville de son enfance, où une autre fée lui viendra en aide. Pourtant dès son arrivé en ville, un attentat se produit. Coïncidence ? Ce drame aurait-il pu être évité grâce aux pouvoirs de la pierre ? Seul un groupe de gens aux facultés surnaturelles pourra contrer les terribles plans des terroristes révélés par cet objet divinatoire qui les épie … Et malgré lui, Christian Pelletier, le policier et ami de la famille d'Alexanne se verra mêlé à cette conspiration visant à réduire de moitié la population de la Terre.

Ah la, la !!! Cela fait bizarre. Je suis déjà au point qui parle des personnages. Comme quoi j'ai l'inspiration pour écrire ma chronique.

Alexanne est toujours aussi douce, mais son caractère s'est plus raffermi, plus étoffé. Elle est encore plus téméraire que dans le tome trois. Pourtant, malgré cette témérité, elle ne fonce pas tête baissée. Bien au contraire, elle va réfléchir avant de foncer. Sans compter qu'elle cherche à aider sa nouvelle amie, et cela comme d'habitude.

Alexeï, lui est devenu papa d'une jolie petite fille qu'il ne cesse de dorloter et de veiller sur elle comme si c'était la prunelle de ses yeux. Mais à côté de cela, il reste le même. Colérique, insupportable, extra protecteur, incroyablement paranoïaque. Bref de l'Alexeï tout craché.

Tatianna, le pilier de la famille, est toujours celle vers qui les deux plus jeune de la famille se tournent quand ils ne comprennent plus rien. Elle qui était tranquille sans que personnes ne viennent l'embêter, s'est vu avec deux têtes dures pour l'embêter à tout bout de champ. Mais cela ne signifie pas pour autant qu'elle ne les aime pas.

Christian quant à lui s'est vu plongé dans cette enquête bien malgré lui. Par ailleurs, il semble qu'il ait hérité de certains des pouvoirs du Faucheur il a des visions où il voit de grandes catastrophes se produire. Il veut alors protéger Mélissa des "terroristes" qui sont à ses trousses. Mais, il la tue sans le vouloir alors qu'elle est possédée par Narciziu. Comme je le disais dans l'une des trois autres chroniques, Christian va devenir très important par la suite. Pour preuve, de simple policier, il est devenu un sorcier. Alors je pense qu'il va prendre encore plus de galon par la suite. Mais cet homme est d'un humour plutôt … hum, hum.

Puis vient un nouveau personnage, un personnage de grande importance, vu que le livre porte son nom. Sara-Anne, de son nom complet Sara-Anne Wakanda Kalinovsky est une petite Amérindienne de dix ans qui peut entendre des voix et voir des visages d'une pierre très ancienne. En cherchant de l'aide elle rencontre Alexanne, afin de percer le mystère de la pierre. C'est une enfant douce comme Alexanne, mais plus téméraire qu'il n'y parait.

Ensuite il y a Ophélia, une médium et une amoureuse pour notre très cher Christian. Elle aussi va rejoindre l'équipe pour détruire les sorciers. Par ailleurs c'est aussi la cousine d'Alexanne, de Tatiana et d'Alexeï. C'est vraiment un être calme tout comme Tatianna.

Il y a aussi

Lyette Bastien dit Mme Bastien pour les intimes. Elle est la dirigeante de la loge d'Adarah. C'est une femme prête à tous les sacrifices pour protéger ceux qu'elle aime, mais aussi le monde entier. C'est une femme volontaire, qui n'a pas froid aux yeux et capable de préparer un plan de combat en deux temps, trois mouvements. Mais c'est surtout et avant tout la grand-mère de Sachiko.

Sachiko Aoki est une jeune femme asiatique, élevée par Lyette, sa grand-mère. Elle a passé dix ans au Japon auprès d'un maître des arts martiaux pour devenir ninja. Aussi volontaire que sa grand-mère, dont la différence réside dans le fait que c'est une femme de terrain. Elle est, elle aussi amoureuse de Christian.

En gros nous avons un véritable panel de protagonistes qui sont entrés dans l'histoire et qui vont prendre je le pense un peu plus de place dans les prochains tomes.

Bin pour le coup, je n'ai pas vu le temps passé. J'écris, j'écris, j'écris encore et encore, pour me retrouver sans que je le remarque au point qui porte sur le roman en lui-même. Avec pour commencer la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et enfin l'intrigue du tome.

Comme annoncé, la plume de l'auteur Anne Robillard est toujours aussi magique que dans les autres tomes. Elle m'ensorcelle tellement que je me suis laissée emporter par la lecture. Au point que je n'ai vu les pages défilées. Plein d'actions, de rebondissements qui rythme avec brio la lecture qui est enchanteresse. Les paysages décrits sont si réels que j'ai eu l'impression à de nombreuses reprises d'être présent, et de faire partie de ce décor. Oui ! J'ai eu le sentiment de faire partie autant des différents décors que des personnages. J'avais l'impression de respirer l'air des Laurentides, de voir les maisons à Montréal, ou encore de discuter avec l'un des protagonistes. Un pur moment de bonheur. Par ailleurs Anne Robillard a encore enrichi son univers, et comme pour les autres tomes, elle va je pense, l'enrichir encore.

Pour ce qui est de la romance, on voit deux couples qui sont mis en avant, Alexanne et Mathieu, qui comme tous les jeunes sont mignons tout plein, à se bécoter sur les ‘'bancs publics''. Alexeï et Danielle qui sont devenu parents d'une magnifique petite fille. Tatianna et Valéri eux, c'est un peu le jeu du chat et de la souris. Mais malheureusement, le couple de Christian et Mélissa n'ont pas survécu, vu qu'ils se sont séparés. Pourtant le policier à quand même de quoi se mettre sous la dent, vu qu'il y a deux femmes qui je pense vont certainement finir par en venir aux mains pour obtenir ses faveurs. Affaire à suivre. A côté de cela, il y a les liens familiaux très forts entre la famille des fées, mais aussi des liens amicaux tout aussi intense qu'ils entretiennent avec les autres personnes qui gravitent autour d'eux.

Et pour le coup je fini le point roman par l'intrigue du tome. En fait, j'ai repéré deux intrigues, la petite Amérindienne qui est à mes yeux une véritable énigme, et la fameuse pierre noire. La petite Sara-Anne est une enfant en possession d'une pierre très étranges. Mais elle aussi est une enfant tout aussi étrange. Elle possède de nombreux pouvoirs dont celui d'entendre des vois provenant de cette pierre. Déjà en tant qu'adulte, si j'entendais des voix, je ne vous dis tout le bordel dont je serais capable de faire. Alors ne parlons même pas d'une gamine de dix ans. C'est un vrai calvaire. Ensuite cette pierre, est bien plus étrange qu'il n'y parait. Entre autres permettre au groupe d'entendre des voix et prédire l'avenir, même Madame Irma ferait des crises de jalousie aux vu qu'elle ne voit plus rien dans sa boulle de cristal. Mais cette pierre va amener le groupe vers des démons. Alors du coup là je dis chapeau, entre fée, ange, démons, loups garou, etc, Anne Robillard ne cesse de nous ramener du beau monde afin de nous plonger encore plus les péripéties d'Alexanne. Mes ces démons sont commander par un chef assez sadique qui ne cherche qu'une chose, détruire les chevaliers de la lumière. Et tous les coups sont permis. Métarmophosage, possessions, meurtres, etc. Mais les combattants de la lumière ont quand même un bon point, puisqu'ils ont un jeune sorcier en devenir mais surtout policier. Et ce dernier va alors les aider à faire le point dans tout ce patte à caisse. Comprendre ce que veulent réellement cet être néfaste (exterminer la moitié de la planète en provoquant des catastrophes...partout dans le monde), mais aussi protéger ses nouveaux amis, mais surtout et avant tout aider la jeune Vengeur à éradiquer le mal. le livre se finit par un cliffanger dingo, mais vraiment dingo, qui va vous donner envie de lire la suite au plus vite.

En conclusion, voici encore un livre que j'ai adoré. Un tome bourré d'actions, de rebondissements en tout genre, et de personnages de plus en plus charismatiques. Je ne cesse de m'émerveiller à chaque tome qui passe et je ne peux m'empêcher de me poser la question, mais que va encore inventer notre chère auteure pour la suite des évènements, car il est sûr et certain qu'il y aura une suite. Je veux dire, que la saga ne peut se finir ainsi. Ce serait vraiment dégeulasse. Bref, sur ce, je ne peux dire qu'une chose, à la prochaine pour ma prochaine chronique.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox