AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Françoise Morvan (Éditeur scientifique)
EAN : 9782868533593
157 pages
Le Temps qu'il fait (04/10/2002)
4.25/5   4 notes
Résumé :

Armand Robin (1912-1961) a passé une grande partie de sa vie à l'écoute des radios étrangères, et notamment des services de propagande soviétiques. Il a rendu compte de ses écoutes dans un bulletin bihebdomadaire réservé à un petit nombre d'abonnés, journaux, institutions et organismes dont la liste est, aujourd'hui encore, bien difficile à établir.La fausse parole est le journal d'un journa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
JAsensio
  04 mars 2011

Tous ces petits blogueurs insignifiants, tous ces journalistes laborieux, tous ces auteurs qui font leur livre comme on fait d'autres choses nous poissent les oreilles et les yeux de leurs textes si peu virils et malodorants.
Renaud Camus, Gabriel Matzneff, tant d'autres d'un âge moins vénérable mais tout aussi bavards, qu'ils se taisent, qu'ils cessent de se contempler dans le miroir pitoyablement ridicule que leur tendent quelques polichinelles faits femmes, hommes, lecteurs de si basse extraction qu'ils en oublient de protéger leurs auteurs contre leurs propres démons infantiles.
Qu'ils se taisent, afin que, s'oubliant, ils puissent accéder à cette «non-langue de toutes les langues», afin que, laissant de côté quelques minutes leur langue gonflée d'eux-même, leur écriture poissée à force d'éjaculer l'éternelle ritournelle de leur petite personne, ils puissent goûter aux «merveilleuses bamboches où plus rien [d'eux] ne [les] espionne» qui fut l'unique but du poète et écrivain Armand Robin.
Lien : http://stalker.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
stekasteka   10 mars 2014
« Le processus qui mène au langage obsessionnel, c’est-à-dire en fin de compte à la suppression du sens des mots, a quelque chose de fascinant, d’ensorcelant ; dans ce surgissement d’un non-langage, il y a comme la promesse d’une nouvelle façon d’être, laquelle, tel le vide, attire et fait chuter ; si affreux que cela puisse paraître, nous irions jusqu’à dire qu’à des millions et des millions d’hommes, cette biblique extermination du langage peut paraître comme un repos inespéré, comme la Terre Promise ; le silence totalitaire, parfaitement réalisé sous forme de fausse parole imposée à toutes les lèvres, a ses chances de réussir à hypnotiser une humanité harassée ; un tel silence est promesse, non plus de mort au sens que les religions ont donné à ce terme mais d’une mort encore innomée où chaque homme serait mué en objet glacé ; dans les eaux de la parole totalitaire, l’humanité voguerait à l’aise en goûtant aux plaisirs des poissons silencieux ; bien plus, ces pseudo-humains auraient besoin à chaque instant de ces géantes vagues de paroles insensibilisantes et ne pourraient plus supporter d’en être retirés, encore moins d’être mis dans le cas d’avoir eux-mêmes à parler. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
FontenellaFontenella   23 mars 2021
Pour me distraire, je convoquai chez moi la machine à voir. Elle vint, luisante et avenante. Jeunette encore, elle se tenait modestement. Elle commit pourtant sans tarder quelques imprudences qui m’instruisirent.

L’engin à images ne fait, pour l’instant, que plaire ; mais, si peu qu’on y réfléchisse et qu’on ait en l’esprit le conditionnement d’ensemble de cette époque, il est logiquement appelé à servir de redoutables opérations de domination mentale à distance ; il ne se peut qu’à travers lui ne soient tentés des travaux visant à dompter, à magnétiser de loin des millions et des millions d’hommes ; par lui une chape d’hypnose pourrait être télédescendue sur des peuples entiers de cerveaux, et cela subrepticement, sans que les victimes cessent de se sentir devant d’agréables spectacles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
stekasteka   25 juin 2014
Peut-être le processus de mutation de l’espèce humaine en une sorte de chose ayant vitalement besoin de non-parole est-il plus avancé que les esprits les plus vigilants ne le soupçonnent ; peut-être quotidiennement côtoyons-nous déjà toute une catégorie d’objets, gardant provisoirement le nom d’hommes mais n’ayant de commun avec l’humanité que les formes extérieures irréductibles d’un tout petit nombre de comportements élémentaires ; peut-être le peuple des «atteints de propagande», plus inguérissables que les antiques populations massivement atteintes de la peste, se trouve-t-il déjà bien au-delà de toutes les thérapeutiques mentales connues. Les décervelés ont besoin de leur folie, les damnés de leur damnation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
duplauduplau   14 juillet 2016
Ce Staline, qui n'étudia nulle grammaire arabe, je n'ai point cessé de le suivre. Il est tombé de plus en plus bas, tel le plus infirme en esprit du temps présent, se satisfaisant de se faire répéter à tout instant par ses radios qu'il est l'homme le plus génial, le plus aimé, le plus savant que le monde ait connu. Il se fait servir chaque jour le genre de propos dont a besoin le faible. Il renonce à dominer la grammaire ; tout se passe comme si, en cet humble savoir, il avait trouvé une force supérieure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
andrasandras   12 avril 2016
"Staline, tu es la Parole ! Staline, tu es la Paix ! Staline, tu es la Vérité et la Vie !" [...]. Ce langage ne risquera que de paraître banal : qui ne sait aujourd'hui que la caractéristique essentielle de toute l'humanité qui se dit matérialiste est de tout tenter pour se proclamer divine ? On prend toujours Staline pour cible; mais enfin, tous ses rivaux en appétit de puissance, qui s'affichent ses ennemis, voudraient bien se livrer comme lui aux mêmes cabrioles de singe de Dieu; seulement ils n'osent pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Armand Robin (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Armand Robin
Armand ROBIN – L’anarchiste de la grâce (France Culture, 1989) Une compilation de cinq émissiosn de radio des « Chemins de la conaissance », par Roger Dadoun, diffusée du lundi 2 octobre au vendredi 6 octobre 1989 sur France Culture. Invités : Gérard Meudal, Antoine Berman, Mireille Guillet, Alain Bourdon et Georges Monti. L’émission « Surpris par la nuit », par Frédéric Acquaviva, diffusée le 22 mars 2007 sur France Culture.
autres livres classés : poésie en proseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura