AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782707157706
480 pages
La Découverte (03/02/2011)
4.15/5   44 notes
Résumé :
MARIE-MONIQUE ROBIN

NOTRE POISON QUOTIDIEN

LA RESPONSABILITÉ DE L'INDUSTRIE CHIMIQUE DANS L'ÉPIDÉMIE DES MALADIES CHRONIQUES.

Cette enquête explore la manière dont sont évalués et réglementés les produits chimiques, qui entrent en contact avec notre alimentation (pesticides, additifs et plastiques alimentaires) et le lien potentiel entre l'exposition à ces substances et certaines maladies chroniques, comme les cancers, le... >Voir plus
Que lire après Notre poison quotidienVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Voici une lecture qui ne choque, interpelle, fait froid jusque dans les tréfonds de la moelle osseuse !
Il ne s'agit pourtant pas là d'un roman écrit par un maitre de l'épouvante (hélas) mais d'une véritable monographie à caractère scientifique sur les ravages des pollutions dues aux pesticides.

Le propos est l'oeuvre d'une journaliste qui maitrise son sujet, joue le jeu de l'approche scientifique en citant systématiquement ses sources. Son engagement et sa passion ne laisse pas de place au doute, mais il est parfois difficile de la suivre tant le propos peut être (souvent) complexe. Il sera donc nécessaire de faire un effort de concentration et d'être pleinement éveillé avant d'entreprendre cette lecture. La démarche n'est par ailleurs par exempte de petit travers. Ainsi à de nombreuses reprises, l'auteur nous fait part des nombreuses difficultés qui touchent à la reconnaissance d'un (ou de plusieurs) phénomènes. Ces épisodes sont assez redondants. Ils servent à enfoncer le clou, démontrer des permanences d'autant plus incompréhensibles qu'elles concernent des humains. Ce choix (qui se justifie amplement) donne toutefois un côté revendicateur qui dessert le livre.

Le périmètre de l'enquête tel qu'il ressort de la lecture n'est au demeurant pas aussi complet et immersif que le laisse entendre la quatrième de couverture. Marie-Monique Robin opère des choix en parlant des pesticides agricoles, des perturbateurs endocriniens, de l'aspartame et du bisphénol A. Autant dire que nous touchons là aux intrants et contenants mais pas directement aux aliments... dommage ! D'autant que le texte donne une curieuse impression de répétions à de nombreuses reprises. Les témoignages auraient sans doute gagnés à être moins nombreux ou traités de manière plus succincte, même si là aussi ils dénotent la qualité de la recherche. L'équilibre entre exhaustivité et confort de lecture est toujours difficile à trouver…

Le style de la journaliste est heureusement là pour nous réveiller à plusieurs reprises, tant les thématiques sont complexes. Assez étrangement, ces moments-là ne sont pas très fréquents. Ils démontrent également que l'ouvrage est moins le travail d'une journaliste (sinon pour les investigations qui ont demandé tant de temps et d'énergie) que celui d'une scientifique.

En résumé Notre poison quotidien est un manuel, un ouvrage complexe mais une référence. Il amène à une prise de conscience, d'autant plus nécessaire qu'elle touche le quotidien des humains à l'échelle planétaire (ou du moins des pays industrialisés). Et oui... rien de moins. Une lecture à mettre dans toutes les mains donc... et le plus rapidement possible !
Commenter  J’apprécie          152
Peut-on établir un lien entre la contamination de la chaîne alimentaire par des substances chimiques et l'épidémie de maladies chroniques que l'Organisation mondiale de la Santé(OMS) constate un peu partout dans le monde ?

Ce livre nous plonge dans une enquête haletante qui a conduit Marie-Monique Robin dans six pays européens (France, Italie, Allemagne, Suisse, Grande Bretagne, Danemark), aux États Unis, au Canada, au Chili, et en Inde. Elle dresse le bilan d'études longtemps ignorées sur l'épidémie actuelle de cancers, les maladies neurologiques et le dysfonctionnements du système immunitaire. S'appuyant sur de nombreuses études scientifiques, elle montre que la cause principale de l'épidémie est due aux quelques 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement, et principalement notre alimentation, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pour cela, elle décortique le système d'évaluation et d'homologation des produits chimiques, à travers les exemples des pesticides, de l'aspartame et du Bisphénol A.

Le constat est terrible car l'enquête met en évidence la réalité des effets des molécules chimiques qui ont envahi notre alimentation et notre environnement mais surtout le mensonge de l'industrie alimentaire et des décideurs politiques quant aux conséquences de l'utilisation de ces molécules ! On se rend compte que la surveillance des produits de l'industrie agroalimentaire est autant soumise aux pressions et aux conflits d'intérêts que celle du médicament (mis en lumière par le médiator). Mais dans le cas du médicament, il existe au moins une chaîne de vérification qui n'existe pas dans l'agroalimentaire.

Il est rare de trouver encore aujourd'hui des journalistes qui proposent des enquêtes de fond et posent les bonnes questions. C'est ce que fait ici Marie-Monique Robin et c'est un vrai plaisir que de la suivre dans son cheminement. Seul petit bémol : j'aurais aimé que des solutions ou alternatives plus concrètes soient proposées car on se sent un peu démuni face au constat de cette enquête.
Commenter  J’apprécie          62
Un livre coup de poing sur la table où l'on s'en prend plein la gueule(excusez l'expression!)mais nous secoue Marie Monique "réveillez vous ou il sera trop tard". A moins qu'il ne soit déjà trop tard? Les cancers ont augmenté de 40/, les maladies dégénératives(parkinson,alzheimer,auto immunes) aussi. Il existe de gros dysfonctionnements de la reproduction.
Pourquoi ces faits indéniables?
Les causes en sont l'environnement malsain,l'alimentation qui recèle de nombreux additifs et pesticides ce qui entraine une immunotoxicité qui endommageles systèmes immunitaires. Une enquête pointue a été menée sur deux ans: le plomb,le tabac,le chlorure de vinyle, l'aspartame sont l'une des épidémies des pays industrialisés.
Pour pallier à celà il faut revoirles limites maximales des résidus, la réglementation aussi, car la boite de Pandore ouverte met l'espèce humaine en danger. Les foetus exposés au bisphénol A sont sujets à des malformations et les stérilités masculines sont de plus en plus nombreuses.
En toxicologie 0+0+0=60 , prone l'auteur car les effets additionnés vont se décupler. Les enfants sont les premières victimes des risques accrus.
Que faire?
Tout d'abord, changer notre manière de penser si l'on veut survivre, manger bio et des aliments anti cancers et vivre plus sainement.
Un rapport alarmiste mais alarmant dont il faut tenir compte. Publié chez Arte et Arte c'est du sérieux!
Commenter  J’apprécie          10
J'aime beaucoup le travail de Marie-Monique Robin qui, à travers plusieurs documentaires et livres, nous livre toujours des enquêtes choc sur notre monde contemporain. Notre poison quotidien s'intéresse aux produits chimiques dans notre quotidien et, là encore, son documentaire arrive vraiment à nous faire prendre conscience des maux de notre société actuelle et aux conséquences délétères des lobbies chimiques sur notre santé. Un livre à recommander à tous ceux qui souhaitent savoir ce qu'ils mangent et qui était déjà en 2011 avant-gardiste quand on voit qu'on commence à peine à parler des aliment ultra-transformés.
Commenter  J’apprécie          40
Une livre indispensable pour bien comprendre l'impact des pesticides sur notre société, notre santé et notre environnement. Au-delà du choc face à l'ampleur des dégâts, la complicité des pouvoirs publics envers ces empoisonneurs est également la partie la plus instructive et la plus marquante de ce chef-d'oeuvre. Ce livre nous rappelle également que le cancer et de nombreuses autres maladies encore mal comprises, loin d'être une fatalité, ont des origines bien précises et que les géants de l'agrochimie ont hélas! bien plus d'intérêt à être payés pour les soigner plutôt que de les empêcher à la base en s'orientant vers des solutions moins toxiques pour l'homme et l'environnement.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
La règlementation actuelle repose sur des concepts des années 1970, complètement inopérants pour des substances comme les perturbateurs endocriniens. Il faut absolument que l'on change de logiciel ou de grille de lecture. On a formé des générations de toxicologues avec l'idée que "c'est la dose qui fait le poison" ; or, on s'aperçoit aujourd'hui que, pour de nombreuses substances, c'est la période - et, parfois même, la journée – qui fait le poison. (...) Et puis, le système actuel constitue une aberration, parce qu'il ne prend pas en compte notre exposition multiple et permanente à des centaines de molécules chimiques. L'évaluation se fait molécule par molécule, de manière indépendante, alors que, dans la vie réelle, nous sommes soumis à des mélanges qui peuvent former de véritables bombes chimiques...
Commenter  J’apprécie          90
Je souligne au passage que, si le suicide par ingestion de pesticide est malheureusement assez courant, en revanche, on n'a jamais entendu parler de suicide par intoxication volontaire au... sel de table !
Commenter  J’apprécie          130
"Il faut que les agences de réglementation arrêtent de prêter des droits aux produits chimiques. Les produits chimiques n'ont aucun droit, ce sont les gens qui en ont..."
Jacqueline Verrett, toxicologue à la FDA. 1994
Commenter  J’apprécie          120
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire
Commenter  J’apprécie          10
L'humanité consiste dans le fait qu'aucun homme n'est sacrifié à un objectif.

Albert Schweitzer
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marie-Monique Robin (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Monique Robin
Marie-Monique Robin est journaliste et réalisatrice, lauréate du prix Albert-Londres (1995), auteure notamment de "La fabrique des pandémies. Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire" (La Découverte, 2021), également le titre d'un documentaire sorti après le confinement. Elle montre les liens entre maladies émergentes et équilibres écosystémiques.
Barbara Demeneix est biologiste et professeur au Museum national d'Histoire naturelle de Paris. Elle a publié "Comment les énergies fossiles détruisent notre santé, le climat et la biodiversité" (Odile Jacob, mai 2022).
Elles sont les invitées d'Olivia Gesbert.
#climat #environnement #écologie
______ Prenez place à La Grande Table pour rencontrer d'autres personnalités qui font l'actualité des idées https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrpsBVAaqJ_sANguhpPukaiT ou sur le site https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : pollutionVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (112) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
849 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..