Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782266265621
544 pages
Pocket (14/01/2016)
3.28/5   18 notes
Résumé :
Résumé:
La petite amie de l'inspecteur Matthieu
Guillaume disparaît la même nuit que sa
séduisante voisine. Dans l'appartement de
cette dernière, le policier fait de surprenantes
découvertes: une armoire remplie de sex-toys, des documents scientifiques et...
un bras...
L'auteur du best-seller le silence
des loups plonge son héros dans une nouvelle
enquête, complexe et périlleuse.
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ptibut
  21 mai 2015
Après avoir lu le Silence des loups, le premier roman d'Eric Robinne, que j'avais trouvé intéressant malgré une intrigue compliquée et quelques lacunes au niveau de l'écriture, je me suis lancé dans Jeux Fatals son second livre. Une initiative certainement pas fatale, mais surement malheureuse. Je n'ai pas du tout accroché à cette histoire et étant, en général, plutôt bon public, j'en suis le premier surpris. Ce qui m'a déplu ? A peu près tout....
J'ai trouvé ce livre difficile à lire, j'ai été obligé de reprendre certaines phrases pour essayer de les comprendre, quelques fois sans succès. Les coquilles sont omniprésentes. L'auteur use et abuse des adjectifs, des superlatifs, de litanies, d'effets de styles pour décrire les situations ou les sentiments des protagonistes sans doute pour faire ressortir l'inquiétude ou le côté spectaculaire de l'action, moi j'ai trouvé ça maladroit et surtout agaçant. Il est toujours dans la surenchère.
L'histoire est complètement alambiquée avec des intrigues parallèles surréalistes qui n'ont rien à voir les unes avec les autres, mais qui au final se rejoignent toutes par hasard. Je veux bien croire au hasard, mais pour moi là c'est un peu trop gros et au final on n'y croit plus. de plus il y a quelques situations qui sont peu crédibles et les policiers et gendarmes sont particulièrement incompétents tant ils traînent dans leur enquête et tant ils laissent passer des indices, des pistes ou des situations gros comme des maisons.
Les personnages passent plus de temps à se lamenter ou en introspection qu'à agir véritablement. L'auteur revient sans cesse sur les mêmes idées, les mêmes reproches qu'ils se font, les mêmes questions qu'ils se posent. de plus, la motivation des méchants, est toujours la même : la vengeance et, là encore, c'est peu crédible. Enfin, pour terminer, j'ai trouvé certains passages de ce livre excessifs, limite malsains (description d'un viol qui n'apporte absolument rien au récit).
En conclusion, je pense avoir lu mon dernier Robinne, tout en précisant que cette critique reflète uniquement l'avis d'un lecteur amateur qui n'a pas la prétention d'avoir raison ou de détenir la seule vérité.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          3 0
pikanelle
  04 octobre 2019
Le personnage de Matthieu Guillaume, je le connaissais déjà pour l'avoir rencontré dans le silence des loups, un livre que j'avais beaucoup aimé. Autant dire que j'étais ravie de le retrouver dans ce 2e opus 😊.
Une écriture fluide, qui donne plaisir à tourner les pages d'une intrigue qui mêle à la fois polar, espionnage et terrorisme, le tout sur fond de vengeance. Bref, un roman d'action efficace.
Si l'histoire est bonne, elle est un peu compliquée. Beaucoup d'intrigues se déroulent en parallèle avant de finalement se rejoindre et les protagonistes sont nombreux. du coup, je me suis perdue plusieurs fois en route…🤔 mais j'ai toujours fini par retrouver mon chemin 😁. On pourrait regretter que les coïncidences soient un peu trop nombreuses pour être crédibles, mais en attendant je me suis bien laissée embarquée.
Au final, un moment de lecture sympathique, même si pour moi, Jeux fatals ne détrônera pas le silence des loups.
Commenter   J’apprécie          2 0
celine85
  02 octobre 2015
Andréa, la petite amie de l'inspecteur Matthieu Guillaume disparaît la même nuit que sa voisine. Dans l'appartement de cette dernière, le policier fait de surprenantes découvertes: sex-toys, des documents scientifiques et un bras... Un camion d'acide va également être dérobé, une histoire de vengeance se cache derrière tout ça. L'inspecteur doit faire au plus vite s'il veut sauver sa petite amie et la sécurité du pays en évitant une catastrophe.
Il faut s'accrocher pour suivre car ça part un peu dans tous les sens et parfois des passages sont un peu trop lourd, trop répétitifs mais l'idée est bonne. Je suis donc mitigée sur ce livre mais n'hésiterai pas à me procurer son prochain livre avec l'inspecteur Matthieu pour me faire un avis définitif sur cet auteur (son premier livre était « le silence des loups »)
Commenter   J’apprécie          1 0
felixpatricia71
  29 novembre 2015
Jeux fatals  d Eric Robinne
Un livre captivant ! 
Une intrigue palpitante qui ne laisse aucune minute de répit au lecteur. Les protagonistes sont pris dans un engrenage de situations improbables quelques fois incongrues mais toujours captivantes. Un livre bien structuré, une écriture fluide et soignée. Après le silence des loups, Éric Robinne nous emporte une fois de plus dans un thriller  magnifiquement bien ficelé et qui fut pour moi un pur bonheur de lecture ! 
Bravo ! !!
Commenter   J’apprécie          2 0
dcombier
  25 janvier 2016
Qu'il est difficile de confirmer après un premier roman réussi !
Trop d'histoires dans l'histoire, trop de coïncidences, trop de pages, et pourtant un dénouement très prévisible.
Éric Robinne avait laissé entrevoir de belles promesses avec " le silence des loups", il nous doit une confirmation, mais là, c'est raté.
Commenter   J’apprécie          1 0

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui rkhettaoui   09 juin 2014
Elle savait qu’elle attirait le regard surtout lorsqu’elle s’agitait, pleine de provocation. Les hommes restaient fixés sur son corps et surtout sur ses fesses ou ses seins en espérant une aventure qui ne pouvait être qu’excitante. Les femmes la déshabillaient du regard en cherchant à savoir ce que cette pimbêche avait de plus qu’elles. Quelle que soit la situation, la jalousie s’invitait en permanence dans les couples lorsque Brigitte apparaissait et elle le savait
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          2 0
rkhettaoui rkhettaoui   09 juin 2014
L’obéissance à ceux qui tenaient son enfant était obligatoire. Il avait alors vécu plusieurs journées de désespoir en cherchant une solution à son calvaire. Il s’était isolé dans son petit appartement de Pierrelatte, en se coupant du monde en laissant son téléphone décroché, les volets fermés, les rideaux tirés et avait entrepris de vider son stock d’alcool. La religion musulmane n’était pas sa motivation première, et très vite il avait assimilé les travers des Européens qu’étaient, à ses yeux, l’alcool et les films porno. Il avait bu au hasard, mélangeant le whisky à la liqueur de cassis, puis diluant son chagrin dans de la vodka.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          1 0
rkhettaoui rkhettaoui   09 juin 2014
Il fallait qu’elle plaise, qu’elle montre un sentiment amoureux, qu’elle mette dans son lit tous ces hommes infâmes et vulgaires, dès que possible, pour rattraper le temps perdu et les corriger, les humilier jusqu’au fond de leur chair, les ridiculiser comme jamais, les broyer pour les détruire…
Commenter   J’apprécie          3 0
rkhettaoui rkhettaoui   09 juin 2014
Elle devenait une tigresse en chasse, et elle disposait de tous les atouts pour y parvenir. Il ne manquait plus que ces mâles abjects, qu’elle irait cueillir, en leur faisant croire qu’ils seraient les maîtres, qu’ils la prendraient, qu’ils la dévoileraient, qu’ils l’égrèneraient, autant de fois qu’elle le voudrait. Mais ce serait elle la véritable maîtresse du jeu. Parce qu’elle l’avait voulu…
Commenter   J’apprécie          1 0
rkhettaoui rkhettaoui   09 juin 2014
Incapable de se ressaisir, il n’envisageait rien de bien et à plusieurs reprises, il estima que mourir devenait acceptable. Mais pas sans son fils ! On lui avait pris le fruit de sa chair et la douleur était envahissante, enveloppante jusqu’à l’étouffement. Il avait mal ! Mal de ne pouvoir rien faire.
Commenter   J’apprécie          0 0

autres livres classés : romans policiers et polars Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polars Créer un quiz sur ce livre