AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205073713
64 pages
Éditeur : Dargaud (19/02/2016)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Premier tome de la nouvelle série de Robledo et Toledano, après 'Ken Games'.

Yoshi, jeune Japonais turbulent, est placé par son père chez Seijun, grand maître tatoueur. Contre toute attente, le garçon apprend avec assiduité cet art, y compris la technique complexe du tebori. Dix ans plus tard, Seijun confie ses secrets à son élève : ses clients sont de redoutables yakuza, et chaque tatouage a une signification précise, souvent en lien avec des meurtre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Colibrille
  03 juin 2016
En dépit de son graphisme très soigné, je n'ai pas du tout accroché à ce premier tome. Si les dessins m'ont plu, l'intrigue, elle, ne m'a pas convaincue.
A mes yeux, l'intrigue est dépourvue de fil conducteur. Seul le personnage principal, Yoshi, pourrait être qualifié de fil conducteur dans le sens où l'histoire s'articule autour de lui. Le problème est que tout le restant manque de cohérence. Tout au long de ma lecture, je me suis demandé quel était vraiment le propos de la BD. Récit d'apprentissage ? Thriller ? Hommage à la culture japonaise ? Histoire de gangs ? Un peu de tout mais pas grand chose au final...
Au départ, je pensais que ce premier tome allait nous montrer la "reconversion" de Yoshi, son immersion dans l'univers du tatouage. Mais en réalité, en l'espace d'une page, le voilà déjà devenu un maître dans l'art du tatouage. Dommage, il aurait été intéressant d'observer son apprentissage.
Je me suis ensuite dit que l'intrigue allait sûrement revenir sur le passé de Yoshi en tant que membre d'un gang. Peut-être ses anciens camarades allaient-ils revenir se venger de celui qui a quitté ? Mais non, rien de tel.
Alors, que raconte vraiment cette histoire ? Eh bien, franchement, je ne sais pas. Ce qui est certain, c'est que tout dans cette BD évoque le Japon et sa culture, si complexe à cerner tant elle est plurielle. Le désir d'immerger le lecteur dans cet univers est clairement visible dans le texte. Le scénariste multiplie l'utilisation de termes originaux. Si ce choix est compréhensible, il ne facilite cependant pas la compréhension du texte. D'autant plus que la traduction des mots se trouve dans un glossaire en fin d'ouvrage. Lors de la lecture, on passe donc son temps à faire des allers-retours entre les pages et le glossaire. Il aurait peut-être été plus judicieux d'insérer des notes de bas de page.
"Tebori" est la preuve qu'en bande dessinée, un graphisme séduisant ne suffit pas. Il faut aussi un scénario solide et ce n'est le sentiment que j'ai eu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Noctenbule
  11 décembre 2016
Je suis tout de suite tombée sous le charme de la couverture. Un fond jaune éclatant. Un mot en japonais sur le côté droit avec son sens français en dessous, tebori. L'ombre d'un homme regarde devant lui, avec un pistolet de tatouage en main. En fond, de façon légère un morceau de la grande vague de Kanagawa d'Hokusai. Et enfin, une éclair jaune sur l'ombre humaine. le mystère, la modernité et la tradition japonaise vont être au coeur du récit.
Puis l'histoire, c'est montrée à la hauteur de l'intrigante couverture. le style graphique m'a assez surprise puisque le trait se rapproche plus de celui de la ligne claire que de l'univers des mangas. Mais le récit en lui même mélange les différentes influences. Tout comme notre héros, Yoshi, José Robledo et Marcial Toledano mélangent les cultures avec la pratique traditionnelle du tebori, assez douloureuse face au pistolet, celle des anciens face à la celle des nouvelles générations.
J'ai tout de suite adhéré aussi bien à l'histoire, à la couleur, aux dessins. J'adore le tatouage et les bd consacrées à cette thématique sont assez rare. Alors quand en plus, les motifs, les pratiques sont au coeur de l'intrigue, je ne peux dire qu'une seule chose : j'aime. Les pages se tournent en faisant bien attention aux détails des motifs. le clin d'oeil discret à Hokusai montre l'importance du traditionnel chez les jeune culture. La connaissance des estampes sert dans l'art du tebori. Il faut avoir une bonne base d'images pour créer de nouveaux motifs personnels et unique.
J'ai hâte de lire la suite qui est déjà sortie de cette trilogie. Si vous aimez le tatouage, le suspens, les yakuzas vous trouverez votre bonheur dans cette série.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gayane
  21 juin 2017
Yoshi est confié par son grand-père à l'un de ses amis, un maître tatoueur. Ainsi, le grand-père de Yoshi espère que son petit fils quittera le gang de motards dans lequel il est. La combine marche mais quelques temps plus tard, Yoshi va de nouveau être aux prises avec les Yakuza...
une BD très intéressante sur l'art du tatouage au japon et le monde des Yakusa. les personnages sont beaux, j'aime beaucoup le dessin et la colorisation est réussie. Je regrette cepenant quelques enchainements entre les scènes parfois trop tranchées.
Commenter  J’apprécie          20
Julver
  03 juin 2016
Je suis très partagée à la lecture de ce premier tome. Nous sommes peu habitués aux significations profondes de la culture japonaise. La plupart du temps, nous ne faisons que l'effleurer, tant elle diffère de la notre.
Le mystère qui règne autour des puissants yakusas et du symbolisme associé me fascine. Pourtant, j'ai eu du mal à aller au bout de ce premier tome un peu convenu : l'histoire du maitre et de son jeune jedi est déjà vue...
Je regrette également le dessin un peu trop "manga" à mon goût : j'aurai largement préféré un dessin classique voire graphique (d'autant plus qu'il s'agit de tatouage traditionnel). Je lirai peut-être la suite, mais ce n'est pas garanti!
Commenter  J’apprécie          10
Yvan_T
  19 février 2017
Après l'excellent triptyque « Ken Games » et son prequel, José-Manuel Robledo et Macial Toledano reviennent avec une nouvelle trilogie.
Tebori emmène le lecteur au pays du Soleil-Levant à la découverte de l'art du Tebori, le tatouage japonais traditionnel réalisé à la main. Les auteurs ibériques invitent à suivre les pas de Yoshi, qui faisait partie d'un gang de motards jusqu'au jour où son grand-père décide de le confier à un vieux maître tatoueur… espérant ainsi lui éviter de sombrer dans la délinquance. Si le jeune homme accroche visiblement à cet art ancestral, la clientèle du cabinet s'avère malheureusement surtout composée de parrains yakuza…
À l'aide de nombreux flash-backs, José-Manuel Robledo dévoile progressivement l'histoire des différents personnages et immerge le lecteur dans la culture et les traditions japonaises. Si le parcours initiatique du jeune héros est intéressant et que le grand maître tatoueur Nagoya est particulièrement attachant, l'intrigue principale met néanmoins du temps à se profiler. Il s'agit donc clairement d'un tome de mise en place… qui abandonne néanmoins les lecteurs sur un cliff-hanger de format, qui donne envie de découvrir la suite au plus vite.
Ce thriller mêlant art et yakuza est également l'occasion de retrouver le graphisme de Marcial Toledano. le dessin semi-réaliste de l'Espagnol fait de nouveau mouche, que ce soit lors des scènes dynamiques de poursuites en moto ou lors des passages plus zen dans le studio de tatouage. Il faut également applaudir le travail réalisé au niveau des tatouages, qui épousent à merveille les corps des personnages. Notons aussi la présence d'un cahier graphique de quinze pages, réservé à la première édition.
Une mise en place très prometteuse, que vous pouvez d'ailleurs retrouver dans mon Top BD de l'année !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (6)
ActuaBD   18 mai 2016
Découvrez l’univers des yakuzas comme vous ne l’avez jamais vu !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BullesEtOnomatopees   29 mars 2016
Un tome d’introduction tout à fait délicieux. Gros coup de coeur !
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BoDoi   16 mars 2016
Trop sage et trop lisse, même au niveau du dessin, ce premier tome de Tebori se conclut néanmoins sur un effiace appel du pied à lire le volume suivant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   08 mars 2016
Dépaysement garanti avec ce premier volet particulièrement réussi !
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   26 février 2016
Très bon tome d'introduction, cet album pose les bases d'une intrigue que l'on devine à tiroirs dans laquelle le passé du héros comme celui de son mentor risquent d'avoir de nombreuses conséquences.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   25 février 2016
Très belle série qui démarre pour notre plus grand plaisir !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PavlikPavlik   25 avril 2016
-T'as entendu ? Le manga de Matsuoko va être adapté en anime. Peut-être même en film...
-A ton avis, combien ont cette chance ? Un sur un millier ? Crois-moi, être mangaka est le meilleur moyen de crever la dalle...Au moins, quand t'es tatoueur, c'est pas le boulot qui manque !
Commenter  J’apprécie          190
trogloniotroglonio   28 février 2016
- L'homme n'est qu'un animal, mais un animal imbu de lui-même qui n'hésite pas à se prendre à la nature.
Et il a tort de croire qu'elle ne lui rendra pas la monnaie de sa pièce...
Commenter  J’apprécie          10
boumabouma   23 mai 2016
Malheureusement, nous vivons une époque tourmentée, où tout est jetable....
Aussi notre espèce est-elle vouée à disparaître...
Par conséquent, profites-en tant que ça dure...
Commenter  J’apprécie          10
JulverJulver   03 juin 2016
Horikitano a perdu un bras dans un accident alors qu'il était déjà un tatoueur célèbre. Plutôt que de prendre sa retraite ou de taouer à la machine, il a développé une technique unique de tebori à une main. Je suis convaincue que c'est son bras fantôme qu'il a tatoué sur ma jambe.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de José Robledo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Robledo
Ken Games, Tome 1 : Pierre
autres livres classés : tatouageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3886 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..