AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782709647663
420 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (16/03/2016)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Quand Piper et Tash, deux amies de toujours, disparaissent un dimanche matin, l'enquête captive le pays tout entier, mais on ne retrouvera jamais les deux adolescentes.

Trois ans plus tard, durant le plus grand blizzard du siècle, un mari et sa femme sont sauvagement assassinés dans la ferme où Tash vivait autrefois. Un suspect a été arrêté, un jeune homme perturbé qui entend des voix et affirme avoir vu une fille poursuivie par un homme des neiges.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Sharon
  16 mars 2016
Je ne connaissais pas du tout cet auteur avant de lire ce livre, mais je dois lui reconnaître une grande qualité : quand j'ai commencé son livre, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Certes, il n'est pas toujours possible de lire un livre d'une traite… je l'ai cependant lu en une journée. Et j'ai même relu les cent dernières pages, tant j'ai voulu les apprécier à nouveau. Trois fois que cela m'arrive cette semaine, c'est vraiment un bon cru.
Je pourrai qualifier ce roman de « policier réaliste ». Je pourrai aussi le qualifier de « thriller psychologique ». Un bon roman policier ne se laisse pas enfermer dans une seule catégorie. Qui est le personnage principal de ce roman ? Joseph O'Loughling, le psychologue appelé en renfort ? Il est presque un personnage classique. Séparé de sa femme, père de deux filles – mais seule Charlie, l'aînée, adolescente en pleine rébellion tient une place importante dans l'intrigue – Joe est atteint de la maladie de Parkinson et n'a plus du tout envie de jouer les profileur, ces enquêtes lui ont beaucoup trop coûté – à lui, à sa famille. Piper ? Nous entendons sa voix, tout au long du roman, témoignant de ce qu'elle a vécu, de ce qu'elle vit. Ce ne sont pas les parties du récit les plus faciles à lire. Il n'est pas question de pathos, non, d'écrits larmoyants, il s'agit de mots pour rester en vie. Peut-être sa voix que l'on entend parce que, des deux disparues, elle n'est pas la plus charismatique. C'est Tash qui l'est, Tash sur qui opprobre publique s'est déversée – et il n'a pas fallu beaucoup de temps après la disparition des deux amies pour que ce revirement de situation survienne. Il est plus facile de reporter, aux yeux de la foule, la culpabilité sur les disparues que de se demander ce qui a foiré pour qu'on perde leurs traces et qu'on ne les retrouve plus.
L'enquête et les enquêteurs sont bien sûrs importants dans ce roman, mais ce qui l'est plus encore, c'est l'humain. Non, le médecin légiste n'est pas une froide machine à analyse. Il souffre de migraine, et n'a pas perdu sa capacité à être choqué devant ce que l'homme peut faire subir à ses semblables. Tous sont fortement caractérisés, même de simples personnages secondaires.
L'humain, c'est également la foule, qui n'est pas vraiment capable du meilleur. L'humain, ce sont les réactions des familles des deux jeunes filles disparues. Les parents de Tash sont depuis longtemps baissés les bras. Les parents de Piper réagissent chacun à leur manière, souffrent de la disparition de leur fille, mais le père suit la mère dans sa volonté de croire que sa fille reviendra, et tant pis pour les critiques qu'elle essuie, et tant pis pour les verres d'alcool qu'elle avale pour tenir, et d'autres incartades encore, elle croit que sa fille est vivante et fait tout pour la retrouver. Ce n'est pas une solution de facilité que nous compte ici l'auteur, il montre les dégâts que cette acharnement produit chez les autres enfants. L'effet ne serait sans doute pas aussi fort si les deux parents ne faisaient preuve de lucidité quant à leur attitude envers eux – ce n'est pas parce que l'on sait que l'on peut se corriger, tout comme Joe, le profileur, ne peut s'empêcher de se reprocher ce qui est arrivé à sa fille, même si celle-ci a survécu.
Je n'ai garde d'oublier le sentiment d'oppression que l'on peut ressentir en le lisant. Nous sommes dans un roman, pas dans une série télévisée, et il n'est pas facile d'avoir tous les policiers nécessaires pour mener à bien une enquête, ou une opération de protection : les policiers aussi ont besoin de congé, les policiers n'ont pas qu'une seule affaire à traiter en même temps, les policiers aussi ont une vie privée, des fêtes à célébrer. Privilégier l'humain, encore une fois, non pas au détriment du suspens, mais à celui d'une mécanique trop rigide, trop bien huilée. Bien construit tout en étant véritablement surprenant, Demande-moi pardon est une de mes plus belles découvertes policières de ce début d'année policière, et je puis vous dire que je lis pourtant beaucoup de romans policiers.

Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Carmendb
  11 novembre 2018
Roman à deux voix qui alternent tout au long du récit.
Voix de Piper, séquestrée, qui raconte : et j'ai disparu il y a trois ans, le dernier samedi des vacances d'été. … Tous ceux qui regardent les infos savent que je ne suis pas la seule à avoir disparu. Ma meilleure amie, Tash, était avec moi.
Les deux jeunes filles ont été enlevées par "George". Elles ont suivi à la télévision les évènements qui ont secoué leur ville après leur kidnapping, mais 3 ans ont passé, on ne les a pas délivrées.
Mais maintenant Piper se retrouve seule : Ma meilleure amie, Tash, était avec moi. Si seulement elle était à mes côtés en ce moment ! Je regrette qu'elle se soit faufilée par la lucarne. Je regrette de ne pas m'être échappée à sa place.
Voix du psychologue Joe O'Loughin; séparé de sa femme, sa vie vient de prendre un nouveau tournant, il est retourné vivre à Londres où il vient d'ouvrir un cabinet.
Un policier vient le chercher : on a besoin de lui dans une enquête. Un jeune homme a été arrêté, suspecté d'avoir assassiné un couple de fermiers pour lesquels il travaillait, mais il se dit innocent.
L'affaire se complique quand on découvre le cadavre d'une jeune fille dans la glace. Les analyses sont formelles : il s'agit de Natasha, l'une des deux jeunes filles disparues. Elle a été victime de cruels sévices, notamment sexuels. La découverte de ce cadavre relance l'enquête sur la disparition des jeunes filles, les policiers espérant maintenant retrouver Piper.
Joe était un profiler réputé, mais aujourd'hui, il se contente de son travail de psychologue.
Pourtant, c'est bien au profiler que la police s'adresse et il se voit dans l'obligation de coopérer puisque la vie d'une seconde jeune fille est en jeu. Pour mener à bien cette tâche difficile, il requiert l'aide de son ami Ruiz, un ancien policier.
Il n'est pas facile d'enquêter sur ces enlèvements trois ans après les faits, retrouver les témoignages, recommencer à explorer toutes les pistes et analyser tous les indices, mais ils persévèrent.
Dans cette enquête à multiples rebondissements, suspense haletant pour le lecteur, témoin à la fois du désespoir de Piper et des efforts des enquêteurs pour la délivrer.
C'était ma première rencontre avec cet auteur, mais elle n'a pas été la seule !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
janessane
  05 février 2017
De mémoire, il me semble ne jamais avoir été déçue par mes lectures de Michael Robotham. Et ce n'est pas ce roman qui fera exception à la règle! J'ai retrouvé avec plaisir le professeur Joe O'Loughlin, psychologue profiler, atteint de la maladie de Parkinson et toujours hanté par l'enlèvement de sa fille et son ex-femme. Il ne ressemble en rien à tous ces héros que l'on peut trouver dans de nombreux thrillers. Vous savez, ceux qui ont un passé familial torturé, qui avance dans la vie en loup solitaire et qui ont un physique de rêve! Non, lui, c'est un homme comme les autres, avec ses forces et ses faiblesses et un sens aigu de l'observation...Et c'est peut-être parce qu'il est si "humain" que le thriller fonctionne aussi bien...Parce qu'on y croit à cette histoire, on tremble de connaître la chute, on se croit près du but et on échoue sur une mauvaise piste. On tourne les pages sans pouvoir s'arrêter. On partage l'angoisse de Piper, cette jeune fille détenue captive, à travers son journal et on voudrait tellement savoir...Sans jamais deviner avant l'éclatant final. Bref, vous l'aurez deviné, si vous êtes amateur de thriller, ne passez pas devant un roman de Michael Robotham sans vous en emparer! Ce sera soit une belle découverte, soit une belle continuité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
simonjean
  08 juillet 2018
C'est le 2e livre de Michael Robotham que je lis . J'avais fait la connaissance de Joe O'Laughlin , le psychologue atteint de Parkinson , dans "Epiée" que j'avais beaucoup aimé . Dans "Demande-moi pardon", la police fait appel , une fois de plus , aux talents de Joe pour reprendre l'enquête sur la disparition de deux adolescentes trois ans plus tôt . J'ai été saisi par l'histoire dès le début . Aucun temps mort , un peu d'humour dans les dialogues entre Joe , sa fille et les autres personnages font que je me suis pas ennuyé un seul instant ! En alternant les chapitres "journal de l'ado disparue " et "récit de Joe" , l'auteur donne du rythme à l'histoire . Je n'ai pas pu lâcher le livre dans les 120 dernières pages qui sont palpitantes . Je vais continuer à lire la série "Joe O'Laughlin" car j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre ainsi que "Epiée".
Commenter  J’apprécie          40
linagalatee
  17 juillet 2016
Piper, Tash et Emily sont trois amies inséparables. Un jour elles partiront ensemble de ce trou paumé, c'est sûr ! Quand un samedi soir après une fête de village Piper et Tash disparaissent, tout le monde croit à la fugue, elles en ont tellement parlé. On ne les retrouvera jamais.
Trois ans plus tard, personne n'a oublié les disparues de Bingham.
Quand l'inspecteur Drury fait appel à lui, le professeur O'Loughlin - psychologue de renom - ne peut refuser de lui venir en aide. En effet, un couple a été sauvagement assassiné dans l'ancienne maison de Tash. Ses parents ont divorcé, déménagé et vendu le bien, mais Drury se dit que c'est une coïncidence bien étrange tout de même. Puis le corps noyé et gelé d'une adolescente est retrouvé tout près de la maison. Qui est cette parfaite inconnue et pourquoi et comment est-elle venue mourir là ?
On est immédiatement immergé dans cette histoire avec les écrits de Piper que l'on retrouve quasiment un chapitre sur deux et qui sont vraiment le fil conducteur du roman. Ils permettent de bien comprendre comment se sont déroulés les évènements. Piper et Tash sont vivantes, séquestrées par un homme qu'elles ont appelé George. Piper raconte leur quotidien, leurs peurs, leurs souffrances, et les disparitions de Tash, qui revient chaque fois un peu plus absente de ses escapades avec George. Piper a peur que Tash ne sombre dans la folie, elle se renferme chaque fois plus et devient prostrée.
A l'extérieur, les recherches continuent pour retrouver le meurtrier de ce couple et identifier la jeune noyée. le professeur O'Loughlin va bientôt apporter des éléments cruciaux, déduits de ses observations. Et si les filles étaient encore vivantes ?
Tout est à nouveau mis en oeuvre pour les retrouver, on reprend des tonnes de procès-verbaux de l'époque, on interroge à nouveaux tous les intervenants, mais pas la moindre trace d'une nouvelle piste.
Piper et Tash sont les adolescentes que nous aurions pu toutes être. Insouciantes, amoureuses de la vie, un peu fofolles peut-être. On s'attache très vite à elles, et leur quotidien nous devient vite insupportable.
O'Loughlin traîne des casseroles, comme tout un chacun, taciturne, renfermé, peu communicatif, il ne parle que pour l'essentiel, mais son analyse et son professionnalisme ouvrent de nouvelles voies d'exploration.
En alternant ainsi les chapitres l'auteur ne nous laisse pas le temps de reprendre notre souffle, et nous maintient dans un état de fébrilité qui ne cessera qu'à la toute fin du roman, quand enfin les choses seront claires, que tout aura été expliqué.
Un excellent thriller, haletant et addictif.

Lien : http://onirik.net/Demande-mo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
SharonSharon   13 mars 2016
Souvent, les coupables ont l'air détendu parce qu'ils n'ont plus à s'inquiéter - ils ont déjà été pris. Les innocents craignent les erreurs et les bévues. Les témoins peuvent mentir. Les preuves être perdues. Sans parler des jurés douteux, des juges acrimonieux et des policiers corrompus.
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   13 mars 2016
Telle est la puissance de la foule, quand l'esprit de groupe l'emporte sur la responsabilité individuelle. [...] Peu importe le comment et le pourquoi, la psychologie à l'oeuvre est toujours la même. La foule confère l'anonymat, abroge la responsabilité, diminue la conscience de soi. Loin de perdre son identité, le groupe en gagne une nouvelle. Les gens s'unissent contre un ennemi commun, réel ou non. Ils deviennent une tribu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   12 mars 2016
J'ai déjà rencontré des gens comme vous, professeur. Vous étudiez la scène de crime et les photographies en pensant pouvoir communier avec le tueur. Comprendre le pourquoi et le comment. Moi ? Je me fiche de connaître ce salaud. Je veux juste mettre la main dessus.
Commenter  J’apprécie          20
LeslecturesdeLilyLeslecturesdeLily   30 avril 2016
On n'est plus un enfant quand on comprend que l'enfance a été la plus belle période de sa vie.
Commenter  J’apprécie          60
ILLEILLE   29 juillet 2016
Je ne suis pas d'accord avec cette analyse.Je pense que les gens entent,dissimulent des choses.La vérité est mouvante.Elle se révèle avec le temps ou émerge de l'immobilisme ou des faits avec lesquels les gens parviennent à vivre.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michael Robotham (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Robotham
Australian Crime Story: Michael Robotham & Creating Characters
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2051 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre