AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782954650319
Éditeur : (25/03/2014)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ici, les enfants perdus chassent les bêtes sauvages, les bêtes sauvages font peur aux indiens, les indiens s‘en prennent aux pirates et les pirates poursuivent les enfants perdus. À quoi ça sert de danser, d‘aimer, et de se plaindre, de voler, d‘avoir peur, ou de rire, de se battre, de dormir, de crier, de faire la fête ou d‘être libre, si c‘est pour se mordre la queue ? Moi, Peter Pan, je me joue de tout ça.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PostTenebrasLire
  18 septembre 2014
C'est une invitation à la rêverie. Un très beau récit qui sous le masque du conte métaphorique, nous parle de nous de nos propres peurs.
L'univers de Peter Pan sert de support à des réflexions qui portent, qui nous parlent.
Très beau, mais beaucoup trop court. Vivement que les tomes suivants paraissent !
J'ai beaucoup aimé la nouvelle Trois coups contre ma porte. Je vous la conseille
Lien : http://travels-notes.blogspo..
Commenter  J’apprécie          160
ANatalia
  09 avril 2014
Qui ne se souvient pas de Peter Pan et des enfants perdus ? Wendy, le Capitaine Crochet et le terrible crocodile ?
J'avoue que je ne m'attendais pas à ce type de texte, parce que oui ce fut une très bonne surprise de trouver dans ce récit tant d'intensité et de poésie. C'est un beau tour que m'a joué Michael ici m'invitant à travers des images oniriques et des réflexions quasi philosophiques à suivre ses personnages et bien sur Peter Pan. Un Peter Pan qui a changé, qui a mûri mais qui cependant n''est pas prêt à céder ni faire de concession, parce qu'il n'est pas «  linéaire » comme il le dit lui-même lors d'un face à face avec Crochet. Les dialogues sont truculents, les épithètes réjouissants, certaines situations cocasses, notamment celle avec Crème brûlée évoquant la relation amoureuse et sa « rivale » Wendy.
« Une nuit, elle entre comme une tempête dans la cocabane. Elle arrache a couverture de jute avant même que j'arrive à transformer mon air triste en joli masque-sourire. Elle me regarde avec les yeux plissés 'un chat sauvage, elle bande son corps comme la corde d'un arc prêt à décocher et elle m'envoie à la figure une salve de mots dont l'ordre et le sens se perdent dans la cahute. Je ne comprends pas tout.(...)Elle me parle de sirènes qui t'embrassent pour un oui oupour un non, de Wendy qui est toujours là, dans ma bouche, mais qui ne reviendra pas, de tout un tas de trucs propos du coeur et des aiguilles qui le picotent et des bonds qu'il fait à l'improviste et des fêlures qui le brisent et des vagues de chaleur qui enflent et qui refluent et des cicatrices qui ne se referment pas avant longtemps. »
En fait notre Peter est adepte de la simplicité, c'est ainsi que je le ressens pour ma part. Cette simplicité n'est pas dénuée de bon sens, au contraire.
«  Je ne sais pas s'il faut être sérieux quand on parle du coeur, et de tout ça, autour. Tout ça devrait être aussi léger qu'une fleur d'automne ou la plume d'un urubu. Elle me répond que si, c'est sérieux : il y a, depuis quelques semaines, comme un voile épais entre nous et de lourdes ténèbres se sont abattues sur son être. Elle affirme que tout ça, ça ne veut rien dire et tout dire à la fois. »
J'ai été touchée par ce récit empli de simplicité, et de générosité. Je retournerai bien dans ce pays pour moi aussi emménager dans une cocabane loin de tous les discours qui nous emmêlent les pinceaux, et nous font sombrer dans des noeuds de non-sens et de ridicules saccageant notre légèreté et notre insouciance, nous réduisant à sans cesse nous questionner là où il n'y a qu'évidence. Pourtant on a tous nos bestioles qui nous chatouillent le bidon ; et il n'y a qu'une bonne étoile par personne.
Un grand merci à Michael pour ce magnifique récit dont j'attends les prochains épisodes avec bonheur et tendresse. Oui, bon, j'ai le droit de dire que j'ai ressenti un gros élan de tendresse pour ce texte sans paraître mièvre ou fleur bleue tout de même ! Et puis, flûte je revendique toutes les émotions qui m'ont remuée, et qui ont chahuté mes poux et autres bestioles intérieures. Et ça fait du bien et j'en redemande.
Lien : http://dzahell.fr/moi-peter-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ANataliaANatalia   09 avril 2014
« Une nuit, elle entre comme une tempête dans la cocabane. Elle arrache a couverture de jute avant même que j'arrive à transformer mon air triste en joli masque-sourire. Elle me regarde avec les yeux plissés 'un chat sauvage, elle bande son corps comme la corde d'un arc prêt à décocher et elle m'envoie à la figure une salve de mots dont l'ordre et le sens se perdent dans la cahute. Je ne comprends pas tout.(...)Elle me parle de sirènes qui t'embrassent pour un oui oupour un non, de Wendy qui est toujours là, dans ma bouche, mais qui ne reviendra pas, de tout un tas de trucs propos du cœur et des aiguilles qui le picotent et des bonds qu'il fait à l'improviste et des fêlures qui le brisent et des vagues de chaleur qui enflent et qui refluent et des cicatrices qui ne se referment pas avant longtemps. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ANataliaANatalia   09 avril 2014
Je ne sais pas s'il faut être sérieux quand on parle du cœur, et de tout ça, autour. Tout ça devrait être aussi léger qu'une fleur d'automne ou la plume d'un urubu. Elle me répond que si, c'est sérieux : il y a, depuis quelques semaines, comme un voile épais entre nous et de lourdes ténèbres se sont abattues sur son être. Elle affirme que tout ça, ça ne veut rien dire et tout dire à la fois
Commenter  J’apprécie          10
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   23 septembre 2014
Je n’ai pas peur de mes souvenirs, ils sont les ancres de mon présent
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Michael Roch (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Roch
Extrait de la conférence "Lovecraft... Dans tous ses états !" aux Imaginales 2019. Avec S. T. Joshi, Sophie Laribi-Glaudel, Michael Roch, Christophe Thill. Modération Jean-Luc Rivera. Interprète Morgane Saysana.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Des romans sur une ile

Roman de l'auteur anglais William Golding publié en 1954 qui montre la fragilité de la civilisation. Il décrit le parcours régressif d'enfants livrés à eux-mêmes.

L'île
Robinson Crusoé
L'Île mystérieuse
Le Comte de Monte-Cristo
Shutter Island
L'Île au trésor
L’Île du docteur Moreau
Sa Majesté des mouches
L’Île du jour d’avant
Paul et Virginie

10 questions
100 lecteurs ont répondu
Thèmes : îles , mer , navire , pirates , corsaires , marinsCréer un quiz sur ce livre