AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2815912376
Éditeur : L'Aube (01/06/2017)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :


Lorsque Niklas, un jeune prêtre, est enlevé, personne ne s’imagine que cet événement est seulement le point de départ d’une grande conspiration qui vise à mettre fin à l’un des secrets les mieux gardés du Vatican – l’existence de la fille du pape Pie XII. Ce même Pie XII dont l’attitude pendant la Seconde Guerre mondiale reste plus que controversée. Rafael, un agent du Vatican, a pour mission de découvrir qui se cache derrière tous les crimes qui so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ERICANSE
  11 mars 2018
4ème et ultime volet de Complots au Vatican de cet auteur portugais, que j'affectionne particulièrement, voilà (déjà ou encore) un second coup de coeur pour cette année 2018. Cette fois-ci, l'agent secret du Vatican, Rafael, un religieux qui n'a pas totalement trouvé sa voie tant ses errements sont nombreux, nous entraine sur un des mystères de cette église mystérieuse. Il s'agit de protéger, coûte que coute, la fille (cachée bien évidemment) du pape Pie XII et de sa petite-fille. Tout cela commence lorsque cette sombre affaire implique l'enlèvement d'un jeune prêtre Niklas, qui n'est autre que le fils adopté de l'Ambassadeur d'Allemagne (quant à son père biologique, c'est une autre histoire, que je vous laisse découvrir) ; Voilà donc l'intrigue fixée et autant dire, que l'enquête sur le pontificat de Pie XII se heurte à l'intrigue qui pousse Rafael et ses acolytes à chercher l'auteur de cet enlèvement et des crimes, qui vont suivre.
Il suffit de rajouter les mystères du Vatican et la présence d'un inspecteur de police « anti clérical » (et c'est un doux euphémisme) et voilà 500 pages qui se dévorent littéralement avec de nombreuses surprises.
Le style de Luis Miguel Rocha est plus qu'agréable et je tiens ici à féliciter Vincent Gorse pour la qualité de sa traduction.
Vous l'aurez compris, j'ai été littéralement happé par ce roman, judicieusement qualifié de polar et je le conseille à toutes et tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimipinson
  08 juillet 2017
« Un homme est beaucoup plus que ses erreurs. »
Durant la seconde guerre mondiale, c'est Pie XII qui occupait le trône de St Pierre. L'histoire ne ‘a pas épargné, laissant sous- entendre une certaine complaisance à l'égard du régime Nazi, ou du moins un silence qui laisse la porte ouverte à nombre d'interprétation. Alors que s'ouvre l'enquête sur sa béatification, nombreux sont ceux qui ne veulent pas en entendre parler ; d'autant que le Vatican cache depuis de très longues années celle qui n'est autre que la fille du Pape ….
Le titre de cette série n'a jamais aussi bien porté son nom. Dans ce quatrième et dernier opus, les complots, meurtres, enlèvements et trahisons s'enchainent au point d'emmêler un peu le lecteur.
Nous retrouvons Rafael à la fois prêtre agent secret du Vatican, et surtout un homme pas insensible à la belle et fragile Sarah, ni aux femmes en général…la chair est faible, dit-on !
Ce qu'il a de plaisant, c'est la faculté de l'auteur à tisser une intrigue prenante et addictive dans laquelle s'imbriquent la grande Histoire et l'imagination débordante de ce dernier. Et cela n'a vraiment de sens qu'avec une parfaite connaissance des arcanes du Vatican, de ses intrigues, de ses secrets, et de celles et ceux qui y contribuent.
Aussi, à mes yeux, dans ces 4 opus, il ne faut pas seulement y voir du thriller politico-religieux, mais aussi une certaine forme de critique du monde catholique et de ses gouvernants. Sous couvert de la fiction, Miguel Luis Rocha nous parle de notre monde, il nous montre un clergé pas forcément sous son meilleur jour ; il met en lumière des pratiques pas toujours très catholiques. Peut-être à ne pas mettre entre toutes les mains ?

Lien : https://leblogdemimipinson.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 novembre 2017
Pour le Français, le secret était la respiration. Remplir ses poumons d’air et le garder le temps nécessaire pour ne pas interférer avec le mécanisme. Il y avait d’autres facteurs à prendre en compte, bien sûr, mais la quantité d’air inhalé et le choix du bon moment pour le faire étaient le plus important. D’autres auraient dit que le facteur crucial est la distance ou les conditions atmosphériques, ou encore la précision du mécanisme utilisé, de la mise au point de la lunette de visée et de l’ajustement de parallaxe, mais ils avaient tort, totalement tort : la preuve était qu’ils étaient presque tous morts, et ceux qui n’avaient pas encore rendu l’âme au Créateur le feraient avant lui. Dans l’exigeant métier que pratiquait le Français, il n’y avait pas de marge pour la moindre erreur. C’était tuer ou mourir, littéralement. Pour lui, ceux qui n’étaient pas capables de survivre devaient avoir l’élégance d’accepter de mourir – ils ne méritaient pas de continuer à vivre – et l’homicide était la forme la plus extrême de cette impitoyable censure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 novembre 2017
Les serviteurs de l’Église profitaient de ce lieu d’accueil pour se retrouver entre amis ou fraterniser avec de nouveaux collègues, échanger, méditer, prier ensemble, organiser des pèlerinages, faire des promenades au grand air lorsque le temps le permettait, louer la beauté de la création et, bien sûr, faire du ski en hiver, seuls ou accompagnés d’un moniteur. Si certains n’hésitaient pas à laisser leur col romain, leur soutane ou le vêtement de leur ordre de côté pour quelques jours, d’autres ne parvenaient pas à s’en séparer ; il était un peu surréaliste de voir des évêques, des prêtres, des moines ou même des cardinaux ou des religieuses vêtus de leurs habits religieux, une croix autour du cou et parfois même une coiffe sur la tête, chaussés de ski et dévaler les pentes de la montagne en suivant leur moniteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 novembre 2017
Les femmes, une étincelle dans les yeux, commençaient à écrire les premières dans les rares espaces qui étaient encore disponibles. Quand elles avaient fini, elles remettaient le feutre à leur mari ou leur amoureux pour qu’ils tentent à leur tour d’exprimer l’amour dans toute son essence. D’autres se contentaient de passer le feutre à une autre femme, une amie ou une inconnue, tout en regardant Matteo avec un air lascif. Il était conscient de l’effet qu’il leur faisait ; la journée était bien avancée et son choix était déjà fait. Il lui suffisait d’un simple regard, lors du premier passage qu’il faisait dans le couloir de bus le matin, pour identifier sa proie et initier un discret jeu de séduction qui, la plupart du temps, se terminait le soir dans son lit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 novembre 2017
La vérité, c’est que malgré le cancer qui la rongeait de l’intérieur, elle ne s’était jamais sentie aussi heureuse, jamais sentie aussi bien avec personne. Elle pleurait parfois, seule dans sa chambre et seulement la nuit, pour qu’il ne l’entende pas. Elle ne pleurait pas parce qu’elle avait peur de le perdre, elle pleurait parce qu’elle ne voulait pas le perdre. Elle savait que tôt ou tard, qu’elle réussisse ou pas à vaincre la maladie, elle le perdrait de toute façon.
Leur relation était complexe. Une journaliste reconnue et influente d’un grand journal britannique et un prêtre catholique formaient un « couple » insolite, surtout que ce n’était pas un prêtre ordinaire, bien au contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ERICANSEERICANSE   11 mars 2018
Il souffrait de la malédiction de vouloir tout savoir – une soif de connaissance capable de le conduire à la folie.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : thriller religieuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre