AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757823973
Éditeur : Points (23/06/2011)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 24 notes)
Résumé :

Le culte du secret : voilà ce qui fait la force de Goldman Sachs, la Banque d’affaires la pluspuissante du monde. Journaliste à Londres, l’auteur met au grand jour les rouages sulfureux de cet empire financier qui peut faire basculer les gouvernements. OPA brutales, spéculation à outrance, relations secrètes avec de grandes multinationales : cette enquête très documentée livre un récit riche en anecdo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
belette2911
  09 avril 2013
Comment résumer ce livre et vous parler de ces vautours de Goldman Sachs ? Et encore, "vautours" est insultant envers ces charognards (je parle des oiseaux) qui rendent service, se contentant d'arracher la chair de bête morte et remplissant un rôle d'utilité publique.
Le terme de "tique" serait plus appoprié pour Goldman Sachs (GS)... ça vous pompe de votre vivant... et ce parasite est capable de survivre durant longtemps, en plus.
Pour résumer les types de Goldman Sachs, on pourrait dire que c'est la société qui affrète votre navire, remplit vos soutes, engage l'équipage, finance le voyage, agite son mouchoir sur le quai... tout en sachant que, de l'autre côté, lorsque vous serez en pleine mer, ses propres flibustiers attaqueront votre bâtiment, le pilleront et le couleront.
Le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière (et ses économies, tiens, tant qu'à faire !).
Goldman Sachs, c'est le dieu romain Janus, le dieu aux deux visages : d'un côté, elle aide la Grèce à magouiller sa comptabilité (avec un procédé simple, en fait) et dans son dos, elle spécule sur sa chute. La spéculation provoquant la chute...
Tout le temps, alors qu'elle se dit "au service de son client", elle magouille dans son dos. le client pourrait claquer la porte, pensez-vous... Que nenni ! Ils sont les meilleurs dans leur job ! Cherchez pas mieux, vous trouverez difficilement. Alors, on tolère que tout en vous servant, ils vous b****** pour ne pas dire qu'ils vous en******.
Responsable de la crise financière de 2008 (les subprimes Abacus, c'est GS), responsable aussi durant la crise de 1929... Je me dis que si elle avait existé en l'an 33, elle aurait conseillé un certain Jésus tout en spéculant sur sa suspension...
Sa force ? Tout le système est gangrené par des anciens de LA banque.
Romano Prodi ? Un ancien de Goldman Sachs.
Mario Monti ? Idem !
Mario Dragi ? Aussi !
LA banque, c'est une pieuvre, elle a des "anciens" partout, surtout à la Maison-Blanche, aux Finances, of course !
Certes, j'étais au courant de certaines choses (j'ai mes sources sérieuses et éclairées), mais pas de tout... je comprend mieux cet ami qui riait en me disant que les gouvernements ne servaient plus à rien puisque le monde était dirigé par des financiers...
Il a raison. le monde est gouverné par les banques, en particulier GS.
Avez-vous lu "La firme" de John Grisham ? Et bien, en lisant le livre, j'avais l'impression de me retrouver dans le livre de Grisham ! LA banque, c'est un peu "La firme"... en vingt fois pire !
Marc Roche, l'auteur, je le connaissais de par ses articles dans le journal "Le Monde" - La lettre de la City - que je lis toujours avec plaisir.
Pourtant rétive à l'économie, j'ai dévoré ce livre, ingurgitant toute cette masse d'horreurs, apprenant toujours plus sur cette crise qui nous a déjà coûtée bonbon et qui est loin d'être finie. Tout en me disant que, bien qu'excellent journaliste, Roche n'était pas dans LA banque et que, donc, nous ne saurons jamais tout.
Heureusement... Un autre exemple de truc dégueu ?
L'assureur AIG (le plus gros) fut renfloué par les contribuables américains... En fait, le fric injecté à juste servi à payer les créanciers (des banques, dont GS) qui ont touché 100% de leur créance, du jamais vu dans une faillite ! Henry Paulson, Ministre américain des Finances, est un ancien de GS... ceci explique cela.
Lehman Brothers ? Elle aurait pu ne pas se casser la gueule mais GS avait envie de voir couler sa rivale... On a sauvé GS mais pas Lehman.
Sérieusement, elle est responsable de bien des choses, mais ne se sens pas coupable parce qu'elle n'a aucune éthique et que franchir la ligne rouge lui est tout à fait égal.
Ses dirigeants sont imbus de leur personne, se sentent plus haut que tout le monde et bien que ce qu'ils fassent ne soit pas toujours moral, ils s'en moquent. "La spéculation est peut-être amorale, mais ce n'est pas un crime", voilà leur ligne de conduite, de défense.
Les "travailleurs" de LA banque, se sont un peu des moines soldats, parce que on rentre dans LA banque comme on entre en religion.
A la fin du livre, vous aurez droit à l'histoire de GS depuis ses débuts (comment la petite société est devenue cette hydre tentaculaire) ainsi que toute la chronologie de la crise.
Je sors de ma lecture éclairée, mais dégoutée !
Je conseille ce livre à ceux et celles qui veulent en savoir plus sur le système qui a pourri l'économie mondiale, sur la spéculation à gogo qui a fait écrouler le système, sur le fait que GS vendait du vide (ou du vent) avec ses subprimes Abacus (crées par Fabrice Tourre, un français et Jonathan Egol)...
Non, non, je ne chante pas victoire parce que Fabulous Fab est Français. Mon pays qui n'a pas de montagne mais n'est pas tout à fait plat vient d'emprunter pour payer les intérêts de sa dette... le cercle vicieux.
Nous sommes tous dans la même galère... merci qui ? Merci Goldman !

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
dupuisjluc
  01 décembre 2011
L'argent, encore, encore et toujours plus... Voilà ce qui motive ces banquiers d'affaire qui ont défrayé la chronique ces derniers temps. On aurrait pu penser que la crise allais mettre un frein à toute cette spéculation, mais il faut bien se rendre à l'évidence que les politiques ont de la peine à réguler ce grand casino mondial, pour le plus grand plaisir (et surtout enrichissement) des traders qui, il faut bien l'avouer, ont bien souvent laissé l'éthique au vestiaire...
Acheté sur un coup de tête, j'ai eu de la peine à lacher ce livre une fois commencé. le propos y est clair et précis et très bien écrit, Avec clairvoyance Marc Roche démontre les méchanismes qui permettent à Goldman Sachs de diriger le monde en sous mains...
Commenter  J’apprécie          40
Celkana
  03 janvier 2013
Instructif, pédagogique, décrivant un monde qui ne parle pas forcément à l'individu lambda, ce livre est à lire absolument! Marc Roche nous dépeint avec force d'exemples ce qu'est LA FIRME... Certes, je savais que le monde de la finances était obscur, survitaminé et quelque peu arrogant mais là, c'est un tout autre monde, rempli de volonté de pouvoir, de toujours plus de richesses, de trahisons diverses et autres immoralités... La crise d'aujourd'hui doit beaucoup à Goldman Sachs, les Grecs peuvent les remercier ainsi que les salariés d'Arcelor Mittal entre autres!
Commenter  J’apprécie          10
FrancoisVR
  03 août 2016
Ce livre est probablement intéressant pour ceux qui souhaitent avoir un aperçu, mais ne lui donnez pas plus de valeur que ça. Il est un grand défenseur de la théorie du complot, sans pour autant détailler plus avant les allégations. Les faits sont parfois trop vite court-circuités par des conclusions trop hâtives et trop tranchées. Je ne lui donnerais donc ni plus ni moins que le statut d'opinion.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
belette2911belette2911   04 avril 2013
Le contribuable américain a sauvé la coquille vide qu'était devenue AIG (société d'assurances) et puis Goldman Sachs - avec d'autres - est venue se servir. Washington n'a jamais véritablement expliqué cette décision d'une exceptionnelle générosité : rembourser à l'établissement l'intégralité de ses pertes.


Note : Paulson a bradé les intérêts du contribuable en reversant plus de 60 milliards de dollars à un consortium de huit banques pour permettre à l'assureur (AIG) de respecter ses engagements à leur égard.

Goldman a obtenu 12,9 milliards de dollars que lui devait AIG. Compensation pleine (100 cents pour 1$) au lieu de supporter une partie de la perte, comme le veut l'usage dans ce type de renflouement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
belette2911belette2911   08 avril 2013
Avec son lot de conférences vidéos, de déplacements, de réunions, les enfants semblent avoir été conçu entre deux "coups" financiers.

Les pères qui ratent la naissance de leur dernier-né sont légion. Et quand ils y assistent, rien n'est simple :

L'épouse d'un banquier racontait un jour comment son mari a assisté à l'accouchement de leur troisième enfant pendu à son téléphone, en train de conclure un deal, malgré les protestations des infirmières !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
belette2911belette2911   28 mars 2013
"Je fais le travail de Dieu" : même s'il était censé être une blague, ce propos du P-DG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, résume la fantastique soif de pouvoir mégalomaniaque de LA banque : la firme qui dirige le monde dans le plus grand secret.
Commenter  J’apprécie          214
belette2911belette2911   02 avril 2013
Fin janvier 2010, devant la commission indépendante chargée par le Congrès les motifs du déclenchement de la crise financière, Blankfein, une nouvelle fois, invoque les voies impénétrables du Seigneur pour toute explication.

Le président de la commission d'enquête sénatoriale, ex-responsable des finances de l’État de Californie, a beau le rabrouer de manière cinglante - "Nous exempterons les actes commis par Dieu. Nous débattons ici des erreurs commises par des hommes et des femmes" - au yeux du Boss, la parole de Goldman Sachs est toujours d’Évangile.


(Note : Blankfein est le P-DG de Goldman Sachs)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
belette2911belette2911   02 avril 2013
"Un marché libre n'a jamais voulu dire un permis de prendre tout ce que vous pouvez prendre".

(Barak Obama, sermonnant les banquiers dans leur antre de Wall Street).
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Marc Roche (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Roche
Le capitalisme hors la loi
autres livres classés : multinationalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre