AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702159613
Éditeur : Calmann-Lévy (01/03/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Dans les années 30, Irène, une orpheline de 19 ans, est placée comme vachère chez des fermiers du haut plateau du Chambon. Sa rude vie de paysanne est adoucie par la gentillesse de sa famille d’accueil et par la bienveillance d’une inconnue qui lui apporte des livres à lire pendant qu’elle garde le troupeau. Cette bienfaitrice, qui vit à l’écart du village, a purgé une lourde peine de prison. Pourquoi s’intéresse-t-elle à elle ? Faut-il en avoir peur ? Les questions... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  27 janvier 2018
C'est l'histoire d'Iréne , placée à l'orphelinat au Puy -en -Velay, à l'âge de trois ans .
A la veille de ses vingt -ans, la mère supérieure décide de la placer comme " vachère" chez des paysans du haut plateau du Chambon, à la ferme Dolmazon.. Nous sommes en 1935 ..
Elle réussit , subrepticement , à apercevoir un dossier la concernant : des informations confidentielles sur ses origines et sa naissance . Elle serait Arméniene, aurait deux frères et une mère.....
Une fois le choc et l'émotion bien légitimes atténués, elle n'aura de cesse , fouillera sans relâche , pour retrouver les siens et celle qui l'a abandonnée .....
Arrivée à Chambon, elle supporte les travaux ingrats de la ferme : traite des vaches, fenaison, gardiennage des bêtes, nettoyage des étables .........
Irène, fourbue, vaillante, s'endurcit, elle n'a guère le choix !
Sa rude vie de paysanne est bientôt allégée par le regard bienveillant d'une inconnue qui vit à l'écart du village .Elle a purgé une lourde peine de prison et survit dans sa solitude .......
Pourquoi s'intéresse t- elle à Irène ?Celle- ci est- elle la fille d'une réfugiée étrangère ?
Que lui cache le pasteur de la maison d'accueil oú elle avait été placée?
Voici deux destins brisés , abîmés , hors norme, une sordide affaire de meurtre, une fille abandonnée, qui vont tenter de se reconstruire grâce à l'amour de la lecture et la culture .........
Irène s'adonnera à ce plaisir en dévorant les titres de Honoré de Balzac, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, et bien d'autres, elle deviendra étudiante puis professeur de lettres .........
Je n'en dirai pas plus.
L'auteur signe un très beau roman du terroir,toute en pudeur, retenue et dignité avec un petit côté historique : le massacre des Arméniens en 1915.
Elle décrit minutieusement , avec réalisme , d'une manière fouillée, détaillée, les travaux des champs et la vie rustre mais riche, des activités d'une ferme en ces temps - là .
Irène est un personnage emblématique, fort , attachant , bouleversant ,lumineux qui saura se sortir de sa condition d'orpheline et de la misére, connaîtra enfin sa réalité , tout en regardant en face la plus terrible des vérités .

Un ouvrage plaisant à lire, romanesque , bien construit, écrit par une enseignante née au Puy- en -Velay,qui porte haut les efforts et les valeurs de l'instruction , la vocation d'enseignante, l'école pour se construire une vie meilleure,l'amour inconditionnel des livres et des auteurs , le refuge où l'on oublie ses peines ........
Même si aujourd'hui tout cela est remis en cause !
Ce n'est que mon avis, j'assume !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          437
ssstella
  22 mai 2018
Une jeune fille sortant d'un orphelinat est placée comme vachère. Irène est en quête de ses origines, elle aime la lecture et par ce biais, elle fait la connaissance de Marie, la folle que tout le monde fuit. Marie assouvit discrètement les besoins de nouvelles lectures d'Irène.
Voilà les deux héroïnes principales du livre, elles ont de nombreux points communs... la lecture, le plaisir d'apprendre et de faire passer le savoir, l'infortune pour Irène, jusqu'à la malédiction pour Marie.
Un roman avec de bons thèmes, de beaux personnages et une histoire qui aurait pu me plaire, mais... j'ai trouvé le style peu subtil et parfois l'histoire guère crédible.
Bien à propos, Irène est placée dans le trou perdu d'où sa quête doit commencer. En jouant à l'apprentie détective, elle y réussit avec toutes les facilités... elle suit Marie et arrive sur place avant elle pour se cacher à un endroit stratégique et entendre quelques informations essentielles.
Marie est sauvage, insaisissable et secrète, elle parle à peine ... et tout d'un coup, sans véritable raison, elle lui révèle tout son passé sans hésitation.
Plus loin dans le déroulement de l'histoire (que je ne dévoile pas pour ceux qui veulent le lire), les heureux hasards et les coups de chance arrivent sans grande habileté.
Ainsi, toutes ces ficelles pas très fines m'ont vraiment gênées pour entrer dans l'histoire. Je ne pense que ce livre me restera longtemps en mémoire... dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
linagalatee
  19 avril 2017
Irène a été placée à l'âge de trois ans à l'orphelinat des Soeurs de la Charité, au Puy-en-Velay. Nous sommes en 1935, et loin des remous et des flons flons de la ville qu'elle ne connaît que très peu, Irène approche de ses 20 ans, et la mère supérieure a décidé de la placer chez les Dolmazon, comme vachère. D'ailleurs sans biens, elle ne peut espérer rien de mieux.
Cependant, juste avant de quitter le bureau, Irène aperçoit son dossier sur lequel est mentionnée une information sur ses origines et sa naissance. Une fois passé ce grand choc, elle va remuer ciel et terre afin de retrouver celle qui lui a donné la vie et l'a ensuite abandonnée.
En novembre 1920, Marie Gaucher est condamnée à quinze ans de prison pour avoir tué sa soeur Justine. Marie ne se souvient pas de son acte, et quand elle va sortir en 1935, elle erre dans sa vieille maison, paria indésirable aux yeux des habitants du Chambon. Jugée folle, personne ne lui adresse la parole et elle ne met plus les pieds au village. Elle vit telle une recluse, seul le pasteur lui rend encore visite de temps à autres.
Une sordide affaire de meurtre et une triste histoire d'abandon, tel est le lien qui unit Marie et Irène, deux destins brisés, qui vont devoir se reconstruire du mieux possible.
Ces deux personnages sont d'une force remarquable, brisés et cassés par la vie, ils n'auront de cesse d'avancer et de se battre pour connaître la vérité.
Marie, si fragile, si désorientée, malmenée par quinze années de prison. Son seul refuge était la lecture, mais ses yeux ont été durement éprouvés pendant son incarcération, elle n'y voit plus assez pour lire. Son personnage est un peu rustre, certes, mais qui ne le serait pas devenu, après toutes ces années de solitude, et la haine que lui vouent les habitants du Chambon.
Irène, s'habitue à la rudesse de la ferme. Elle vaque à tous les travaux qu'on lui donne, mais, elle n'oublie pas ce qu'elle s'est promis : retrouver sa véritable famille. de temps en temps, elle demande un peu de temps à Dolmazon, et tente de poser des questions aux anciens du village, mais on dirait qu'ils cachent un secret, et lui donnent des réponses évasives.
Son grand plaisir, est d'aller garder les vaches. Pendant ce temps, elle peut lire. Bien sûr, elle relit toujours les mêmes livres, elle n'en a pas d'autres. Mais un jour elle en découvre dans un panier. Qui peut lui avoir fait ce cadeau ? La vieille sorcière ? Elle les lit et quelques jours plus tard les remet dans le panier, là où elle l'avait trouvé. le lendemain les livres ont été remplacés par de nouveaux. Irène sait que Marie la surveille, elle lui parle, mais la vieille se cache.
C'est l'histoire de ces deux destins hors normes que Florence Roche nous raconte, avec beaucoup de tendresse et de pudeur, dans une campagne du début du siècle, où les secrets de famille ne sont pas dévoilés facilement. Bien sûr, les gens savent des choses, mais bien malin celui ou celle qui parviendra à leur faire dire.
Dans la chaleur du coin du feu, les secrets sont transmis, mais jamais dévoilés au grand jour.
Une magnifique histoire humaine, dure comme la vie paysanne, tendre comme la mie de pain, et chaude comme le lait qui sort du pis de la vache.
Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LisonsDesLivres
  27 octobre 2018
Très beau roman régional qui est également un roman historique puisqu'il aborde le terrible massacre des Arméniens par les Turcs et l'immigration qui en a découlé. Un sujet toujours bien actuel hélas.
Les autres thèmes ne sont guère plus réjouissants: les enfants abandonnés ou orphelins et leur besoin de connaître leurs origines,...
Les personnages m'ont paru attachants par leur façon d'affronter la vie, coûte que coûte.
Je n'avais jamais rien lu de cet auteur et cet ouvrage m'a donné envie d'en découvrir d'autres.
Commenter  J’apprécie          60
clauclau28
  02 août 2018
1919/20 : Marie Gauchet aurait tué sa soeur Justine. Elle purge sa peine de vingt ans de prison.
1935 : Irène a vingt ans. Elle est à l'orphelinat depuis quinze ans. La Mère Supérieure la place chez un riche paysan chez qui elle exécutera des tâches ménagères et gardera les bêtes. Étant donné sa situation, elle ne peut envisager meilleur sort.La Mère Supérieure cache à Irène que ses parents sont encore vivants.Irène décide de retrouver sa vraie mère d'Irène rencontre Marie. Plus tard, elle se trouve sur le chemin de Marta Menouch, une Arménienne. Marta, pianiste joue un rôle important dans la vie d'Irène. Qui saura révéler les secrets de la famille d'Irène ?
Un bon suspense autour de la naissance et la vie d'Irène, même si le sujet principal reste une affaire de famille. Cependant, si l'identité de son père reste un mystère jusqu'à presque la fin du roman, j'avais deviné qui est sa mère depuis le début. Alors, suspense ou secrets de famille ? Et bien! les deux. Mais tout est joué dès le départ. Alors, me diriez-vous quel est l'intérêt de lire ce roman ? Pour la structure même du livre, un style fluide et agréable et le plaisir de la découverte du "comment l'apprend-elle ?" J'ai aimé sans plus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ssstellassstella   22 mai 2018
Il n'est pas bon de parler des autres. On se trompe forcément quand on connaît mal les gens et il ne faut pas médire.
Commenter  J’apprécie          270
Annette55Annette55   26 janvier 2018
"L'ignorance est le terreau de toutes les souffrances et de tous les malheurs" .
Commenter  J’apprécie          265
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1506 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre