AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La porte du fond (16)

ides60
ides60   11 août 2010
Je ne voyais que son comportement : visées, préparatifs, manoeuvres d'approche et d'encerclement, menées souterraines, pose de pièges, toute la mécanique comment ça marchait. Tout ça j'observais superbement, et voyais venir de loin - ce qui m'a peut-être poussé des antennes pour l'avenir mais n'avançait pas mon présent car il n'y avait rien qui le pût, vu qu'il détenait la force et le droit et sans doute aussi ce foutu dieu que nous avons.
Commenter  J’apprécie          100
Ciely
Ciely   20 août 2016
"Ta mère s'est sacrifiée pour toi" - qu'est-ce qu'elle pouvait faire d'autre me disais-je comme tout enfant dans les cinq six à qui on tient ce discours, qui ne marche jamais ils devraient le savoir depuis les générations mais non, ils continuent. Et nous on attend que ça s'arrête avec notre air buté : on ne l'a pas demandé. Et bien sûr quelque chose est exigé de nous en échange de ce non demandé, même si on ne met pas le son ça s'entend sous la voix, c'est triste de regarder les adultes en train de se croire subtils, on voit tout à travers.
Commenter  J’apprécie          40
Ciely
Ciely   24 août 2016
Perdez l'illusion bonnes gens, assis dans la croyance que les malheurs passés doivent labourer la mémoire la vie durant, comme si c'était un devoir d'encore et encore les payer,
perdez l'illusion morale, si joliment plantée dans vos âmes coupables, que le souvenir des sales moments ne peut être qu'un renouveau sans fin de l'enfer des jeunes années.
Commenter  J’apprécie          20
OlivierBkz
OlivierBkz   08 juillet 2018
Le combat a duré sept années. j'ai perdu chaque bataille.
Mais pas la guerre.
Quand enfin l'ennemi est tombé, me trouvant par circonstance le messager de sa mort, j'ai tenté de me composer un visage qui, au moins, ne choquât point sa veuve, à qui je ne voulais nulle offense.
Je crains de n'y être pas parvenue tout à fait. Et qu'elle ait aperçu, sous mon masque mal ajusté, le sourire du survivant.
Commenter  J’apprécie          10
Ciely
Ciely   24 août 2016
Toujours toute ma vie il faudra que ce soit moi. Que moi je décide, que moi je donne le feu vert, que moi je fasse le premier pas. Si on m'arrive dessus je me barre c'est comme ça, un réflexe, c'est musculaire. Personne n'a le droit de m'approcher sans permission. Tout ce qu'il faut pour éviter les erreurs pénibles c'est se donner la peine de lire dans les yeux. C'est infaillible vous savez.
Commenter  J’apprécie          10
Ciely
Ciely   24 août 2016
Et d'un coup aboli tout mon respect [...] tout mon respect, que jamais rien ensuite ne vint restaurer, des grandes personnes. Des girouettes. Changent d'avis comme de chemises tournent leur veste raisonnent comme des savates disent blanc font noir sans même s'en apercevoir et si on leur met le nez dedans, la rogne. Aucune logique. N'importe quoi. Savent pas ce qu'elles font, que Dieu leur pardonne s'Il veut moi je suis pas obligée.
Commenter  J’apprécie          10
Ciely
Ciely   24 août 2016
Et essayez donc un peu la traversée vous verrez dans quel état si vous arrivez de l'autre côté vivant. Peut-être vous passerez le reste de votre vie à dégueuler. Il y en a qui préfèrent arrêter tout à fait de bouffer pour éviter ça, moi qui vous cause si je suis passée à côté c'est hasard et circonstances et Babet, (que la terre lui soit douce). D'autres anciens muselés ouvrent même plus la bouche, ils et elles sont dans des lieux conçus pour, assis devant rien et faisant sous eux. Moi je l'ouvre toute grande et je le mets sur les murs.
Commenter  J’apprécie          00
Ciely
Ciely   24 août 2016
Ça, ça salope tout dit-il, et il a plongé. J'ai vu dans quoi comme si j'y étais. Car diable j'y fus. C'était une source, bouillonnante et noire : la source du cynisme. Sans le cynisme je dirais : du désespoir. Le sien, le mien, pareil. Il m'a vu voir. On se voyait à travers.
Rencontre dans les bas-fonds.
Commenter  J’apprécie          00
Ciely
Ciely   24 août 2016
Je prends les balles mais ne suis plus blessée.
Commenter  J’apprécie          00
Ciely
Ciely   24 août 2016
A première vue, ça paraît loin de mon histoire : un inceste aristocratique qui fait des petits incestueux qui et cetera éventuellement, et l'inextricable nœud de parentés que cela produit, qu'un ordinateur n'y retrouverait pas les siens. Avec un Pape par-dessus la pile. En plus il y a amour entre ces gens-là pas comme chez nous c'est pas des vicieux et ils sont tous consentants entre eux ils ne se menacent pas d'assassiner leurs mères par les fenêtres ni de se foutre en cages médicopénales. Ils n'ont à redouter que l'Enfer. Et pour finir, ils y coupent ! Y'a pas de justice même divine.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Famille je vous [h]aime

    Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

    chien
    père
    papy
    bébé

    10 questions
    1071 lecteurs ont répondu
    Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre