AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782203165816
96 pages
Casterman (15/05/2019)
3.59/5   46 notes
Résumé :
Sur la terre exsangue, surpeuplée, un groupe d’écolo-terroristes radicalisés décide d’accélérer le processus d’extinction et de déclencher une apocalypse climatique. Un milliardaire visionnaire chinois (inspiré de la figure d’Elon Musk) décide de les contrer. Obsédé par le survivalisme, depuis des années, il s’est préparé au pire scénario catastrophe : il a inventé un moteur autonome qu’il a intégré à une arche de Noé 2.0, Le Transperceneige. Quand la folie des Apoc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,59

sur 46 notes
5
1 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
2 avis

svecs
  20 mai 2019
Rochette ne lâche pas l'affaire, décidément
Après un premier scénario de Lob, qui semblait se suffir à lui-même
Après une première résurrection avec Benjamin Legrand
Après un ultime tome avec Olivier Bocquet, justement nommé Terminus
Je pensais que la page du Transperceneige était définitivement tournée.
Cette fois c'est un prequel sous forme de trilogie qui revient sur les origines du transperceneige.
Jusqu'alors, les causes de la catastrophe qui avait plongé la terre dans ce nouvel âge glaciaire restaient mystérieuses. Cette trilogie semble lever le voile sur les événements qui ont mené à la catastrophe. Elle montre une Terre exsangue qui favorise l'émergence de groupes extrémistes. Parmi eux, les Wrathers qui prônent un ecoterrorisme radical et les Apocalyspters, pour qui l'Homme doit disparaître pour que la Terre survive. Il y a aussi les Preppers, qui se préparent à survivre face à toute catastrophe. A côte des survivalistes paranos qui se terrent dans des blockhaus, d'autres, dont le milliardaire et philanthrope Zheng, optent pour une approche radicalement différente: un train commme arche de Noe 2.0.
Il est ironique de voir que Rochette aura finalement créé son propre train qui aura en partie occulté celui imaginé par Lob pour Alexis. La trilogie l'arpenteur/la traversé/Terminus aura permis à Rochette de s'appropier le concept de Lob et de le développer de belle manière. le train qui remonte Proloff est en pièces, sa motrice phagocitée par le Transperceneige 2 (avant que nous découvrions la présence d'autres train dans le Terminus). A tel point qu'on en oublie presque que Rochette a rejoint le train en marche. Mais il a sû conserver l'esprit originel du Transperceneige, et le faire évoluer avec son temps.
Est-ce le Transperceneige 2 de la trilogie précédente qui est au centre de cette trilogie ? Est-ce encore un autre train ? Difficile à dire, et finalement accessoire.
Par contre, je regrette une narration un peu brusquée, qui laisse peu de place aux personnages, se concentrant sur un compte-à-rebours implacable. C'est un parti-pris, mais qui débouche sur un livre qui manque d'humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
un_Riou
  14 décembre 2020
On dit que la mode des préquels qu'elle étale la confiture de séries à bout de souffle, apporte des réponses à des questions qu'on ne se posait pas et se sent obligée d'expliciter ce qui était laissé à l'imagination et à l'interprétation, tuant de fait l'appropriation que l'on pourrait se faire d'une oeuvre et la résonance qu'elle pourrait avoir sur nos vies.
C'est souvent le cas. Mais là...
Dans le cadre d'une série aussi sombre et fataliste que le Transperceneige où ont été brossé une sacrée palette de travers de l'humanité (égoïsme de classe, survie prédatrice, reconstruction sociale inhumaine...) il n'est pas anormal, ou anodin, de revenir aux origines de la catastrophe ayant mis le récit sur les rails.
Au gré de ses itérations, la série a toujours su capter les signaux, faibles et forts, de son époque pour en faire le coeur de ses tensions. D'ouvrage éminemment politique à reflets des angoisses énergétiques et guerrières, ce préquel met logiquement l'accent sur les dérives écologiques actuelles et l'indolence généralisée de nos sociétés.
On connait la fin, on sait que le train va se mettre en marche, que le monde va connaître l'apocalypse, on ne s'attache pas trop au "comment" mais on se jette à corps perdu dans le (les ?) "pourquoi".
C'est catastrophiste, c'est radical, ça enfonce surement plusieurs enfilades de portes ouvertes, mais je ne peux m'empêcher de lire dans cet ouvrage un ultime cri de rage et d'impuissance dont l'animalité ne peut que toucher au coeur.
On embrasse ou on rejette, pour ma part je vais observer jusqu'à la conclusion de cette série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bdelhausse
  14 septembre 2021
Les origines du Transperceneige... La terre est sur le déclin, cela brûle, les extinctions d'espèces sont de plus en plus nombreuses. C'est la foire aux idées les plus extrêmes... Et parmi celle-ci, les éco-terroristes s'en donnent à coeur joie. En Afrique, on dézingue les braconniers. On fait exploser des bâtiments où se tiennent des conseils d'administration de multinationales. Ces groupuscules, lourdement armés et fermement déterminés, sont lâchés comme des chiens fous.
Pendant ce temps, un milliardaire chinois (tout un symbole), avatar de la finance victorieuse, construit un train autonome. Il lance un processus de souscription pour sélectionner qui sera autorisé à monter à bord. Sorte d'Arche de Noé, ce train est vu comme la seule issue possible. Pendant ce temps, une secte éco-terroriste envisage de s'établir en Amazonie pour survivre au cataclysme écologique qui s'annonce.
Le dessin est parfois maladroit, il est en tout cas très sombre, en conjonction avec le propos particulièrement noir et désespéré. Ce n'est pas vraiment novateur, mais cela fait le job comme on dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
croix59
  23 mai 2019
Prequel à l'univers du Transperceneige : était ce utile de rajouter un tome à cette histoire? Finalement pourquoi pas...Le scénario retrace les prémices de la construction du train et les raisons qui ont conduit ce millionnaire chinois à le réaliser. Et ces raisons ne sont point sottes. En parallèle on suit une secte de survivalistes qui ont décidé d'apporter par la force (éradication d'une partie de la population) un nouveau souffle à la Terre. cela semble si simple que cela fait froid dans le dos. Comme nous savons qu'ils y sont parvenus au moins partiellement, c'est le comment que nous allons découvrir.
A suivre.
Commenter  J’apprécie          30
beklf
  19 avril 2021
Préquel pour donner à voir plus que pour donner à comprendre. C'est toujours le risque quand l'oeuvre d'origine se suffit à elle-même. Jean-Marc Rochette donne à voir ce qui a amener au lancement du Transperceneige, entre dérèglement climatique et folie des hommes, et se permet tout de même quelques surprises. Son scénario parvient à tenir en haleine, sans doute parce que depuis le Transperceneige orginel (début des années 1980), les conséquences des activités humaines sur le climat ont pris une place bien plus importante dans l'imaginaire collectif. Et on ne peut s'empêcher de trouver certains aspects potentiellement crédibles... Quelques personnages bien sentis parachève le tout et l'on embarque à nouveau (ou plutôt on se prépare à le faire dans ce premier tome) dans le dernier train de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
BDGest   12 juillet 2019
Un regard noir sur une civilisation, sur les risques qu’elle encourt et sur les périls annoncés.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   13 juin 2019
Ce premier acte est une très bonne surprise. Un récit qui nous en met plein la vue et qui donne envie d'en découvrir plus sur cet univers.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   23 mai 2019
C'est terriblement efficace ! Ce qui donne aussi à ce premier tome des allures d'effrayant avertissement...
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   16 septembre 2019
Quelque part au sud de l'Afrique subsaharienne …

- On va attendre qu'ils sortent de l'eau, sinon, on va être emmerdés. BANG BANG BANG.
- Cadre bien, surtout, qu'on les voit bien tous les trois.
- Et après, on sciera les défenses, les gars, d'accord ?
- D'accord patron.

- On y va ?
- Attendons qu'ils dorment .
- KRACH
- Qu'est-ce que vous foutez là ? Qu'est-ce que vous voulez ? Les défenses ?
- Les défenses ? On va les brûler tes défenses, pauvre mec, va. Tu n'as pas entendu dire que les éléphants sont en voie d'extinction ? Qu'il ne reste que quelques individus ? Et toi, tu en tues trois, dont un éléphanteau … Mais je vais te dire ce qui n'est pas en voie d'extinction : l'homme et particulièrement les ordures dans ton genre … BANG BANG BANG BANG.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
un_Riouun_Riou   13 décembre 2020
Tout le monde participe à la destruction de la planète, y compris et surtout ceux qui ne font rien, qui ne changent rien à leurs habitudes, à leur mode de vie...
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   06 juin 2020
La terre est ravagée par un mal qui semble incurable : l'humanité. (p.4)
Commenter  J’apprécie          51

Videos de Jean-Marc Rochette (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marc Rochette
Aujourd'hui, Roxane de la Librairie Vignettes vous conseille sa lecture de l'été : TRANSPERCENEIGE de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4053 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre