AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roger Salomon (Traducteur)Clément Oubrerie (Illustrateur)
EAN : 9782013214186
Éditeur : Hachette Jeunesse (31/12/1997)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Monsieur Bianchi, représentant de commerce au siècle dernier, raconte chaque soir au téléphone des histoires extraordinaires à sa petite fille. Qui sait peut-être qu’aujourd’hui il utiliserait le téléphone portable ou même Internet.
Histoires au téléphone ne semble pas subir les outrages du temps. Les pays visités par Giovanninno Perdigiorno, la minuscule Alice Cascherina, les personnages anti-conformistes, les événements imprévisibles et les avenues pavées d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
CharlesEdouard
  21 février 2018
Ce livre est l'un des premier que j'ai lu, il m'a fait découvrir la lecture et aimer celle-çi.
Il s'agit des plusieurs histoire toutes plus folles les unes que les autres.
L'histoire du monsieur qui a perdu son nez, où celle des rues avec tapis roulant, ou encore cet enfant qui inverse les phrases: "pourquoi les tiroir ont-il des bureaux?"
où encore de cette ville que l'on peut manger :)
je m'en souviens encore pourtant c'était il y a 22 ans que j'ai lu ce livre :)
Commenter  J’apprécie          40
Fifidu45
  13 janvier 2013
Se livre est bien il y a plein de petites histoires qui dure 1,2 ou 3 pages ses vraiment des petites histoires !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NeljaNelja   16 mai 2012
Au commencement, la Terre était faite toute de travers, et il fallut bien des efforts pour la rendre plus habitable. Pour traverser les fleuves il n'y avait pas de ponts. Pas de sentiers pour gravir les montagnes. Voulait-on s'asseoir ? Même pas l'ombre d'un banc. Tombait-on de sommeil ? Le lit n'existait pas. Ni souliers ni bottes pour éviter de se faire mal aux pieds. Si vous aviez une mauvaise vue, pas moyen de trouver des lunettes. Aucun ballon pour faire une partie de football. On n'avait pas de feu ni de marmites pour faire cuire les spaghetti, et d'ailleurs cela n'avait pas d'importance car les spaghetti n'existaient pas. Il n'y avait rien de rien. Zéro multiplié par zéro égale zéro. Il n'y avait que les hommes, avec leurs deux bras pour travailler, et c'est ainsi qu'on put remédier aux plus grosses erreurs. Des erreurs, pourtant, il en reste encore beaucoup à corriger : retroussez vos manches, il y a du travail pour tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
cerisierscerisiers   03 novembre 2017
-Combien pèse une larme?
-Ca dépend: une larme d'enfant capricieux est plus légère que le vent, celle d'un enfant affamé est plus lourde que la terre toute entière.
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Video de Gianni Rodari (1) Voir plusAjouter une vidéo

Gianni RODARI : il était deux fois le baron Lambert
Filmé dans le bourg médiéval de Turin, Olivier BARROT présente le livre de Gianni RODARI "Il était deux fois le Baron Lambert", une fable destinée au jeune public à partir de douze ans.
autres livres classés : absurditéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
598 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre