AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782846814591
55 pages
Les Solitaires Intempestifs (30/06/2015)
4.39/5   14 notes
Résumé :
À présent, Candida veut apprendre un dernier livre, le livre définitif. La faveur qu'elle m'a demandée est que je choisisse ce livre. Cher professeur, je suppose que maintenant vous comprenez la dimension de mon problème. Pressé par le temps, je dois accomplir cette terrible mission. Je vous demande de me conseiller : quel livre, quel dernier livre ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Pirouette0001
  28 décembre 2015
Délicieux. Spectacle qui a dû être bluffant, s'il en est.
Tiago Rodrigues, qui m'avait séduite par sa pièce 'Bovary', avait écrit un an avant, semble-t-il, une courte pièce en l'honneur de sa grand-mère qui, à la veille d'être aveugle, lui a demandé de lui écrire quelque chose qu'elle pouvait apprendre par coeur, car bientôt elle ne saurait plus lire.
C'est l'histoire de la pièce, dont je ne déflorerai pas davantage le court scénario, mais dont je vous invite à découvrir l'ineffable tendresse.
Commenter  J’apprécie          220
Krissie78
  12 avril 2022
Plusieurs de mes amis théâtreux (comme nous nous désignons de ce mot pas trop beau mais qui nous plaît), m'ont maintes fois parlé de ce petit bijou de spectacle qu'est « By heart ». Faute d'avoir pu assister à une représentation je me suis décidée à lire ce texte, après avoir découvert le travail de Tiago Rodrigues au travers de quelques-unes de ses créations (Bovary, Tristesse et joie dans la vie des girafes, Antoine et Cléopâtre, The way she dies) et en attendant, j'espère, voir sa prochaine création au Festival d'Avignon 2022 dont il vient de prendre la direction.
«By heart » est un acte de résistance. Tiago Rodrigues l'a écrit en pensant à sa grand-mère qui fut cuisinière toute sa vie et qui, tout en regrettant de n'avoir pu faire des études dans son Portugal natal, n'a jamais cessé de lire…jusqu'à ce que l'âge la rattrape et que la cécité la gagne. Avant de devenir totalement aveugle, elle a demandé à son petit-fils de lui conseiller un livre, un seul, le dernier qu'elle pourrait lire et qu'elle pourrait apprendre par coeur, pour pouvoir se le relire intérieurement lorsqu'elle sera devenue totalement aveugle. Un acte de résistance contre la marche du temps et contre la maladie.
De cette expérience singulière Tiago Rodrigues a créé un spectacle unique dont il fait un acte de résistance artistique et politique. La demande de sa grand-mère va l'entraîner dans une réflexion sur non seulement l'apprentissage d'un texte et sur la mémoire, mais aussi sur la transmission, la lutte contre l'oubli, le livre ou le texte comme acte de résistance au pouvoir politique, au temps qui passe, à la menace de l'oubli.
Au tout début du spectacle Tiago Rodrigues convie 10 spectateurs sur scène. le temps du spectacle ils apprendront un sonnet de Shakespeare, le sonnet 30. Sans volonté aucune de manipulation il va ainsi créer « le peloton sonnet 30 de Shakespeare ». Une expérience de l'exercice de retenir un texte et de le dire, qui s'inspire de références historiques que le dramaturge portugais va présenter tout au long de la représentation : un auteur russe confronté aux purges en URSS dans les années 1930, la résistance par le livre dans « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury, la survie de l'oeuvre d'un poète grâce à l'idée de sa femme pour transmettre ses textes.
Outre un très bel hommage à sa grand-mère, Tiago Rodrigues nous fait cadeau avec « By heart » d'une magnifique réflexion sur le rapport au texte et à sa transmission.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
Pasoa
  02 novembre 2018
Créée en novembre 2013 au Maria Matos Teatro Municipal de Lisbonne puis interprétée une année plus tard et pour la première fois en France au Théâtre de la Bastille, "By heart", pièce en un acte du dramaturge et metteur en scène Tiago Rodrigues est une petite perle d'originalité.
L'argument de cette pièce est autobiographique. Candida est la grand-mère de Tiago Rodrigues, femme à la vie modeste, elle a très longtemps exercé la profession de cuisinière. Elle a une grande passion, celle des livres et de la lecture, une passion qu'elle a voulu transmettre toute sa vie durant, comme un héritage de son vivant, à ses enfants et petits enfants. Arrivée à l'âge de 93 ans, elle recevait jusque là et par colis des livres que lui envoyait régulièrement son petit-fils, l'auteur. Un jour cependant, elle tient à l'informer qu'il lui faudrait cesser l'envoi des livres. Les médecins ont informé Candida que par un processus irréversible, elle perdrait rapidement l'usage de la vue. Elle lui demanda une autre chose : qu'il lui choisisse une oeuvre littéraire, un dernier livre dont elle pourrait, avant de devenir aveugle, apprendre le texte par cœur (by heart). Après réflexion, ce seront les sonnets de William Shakespeare.
Petite pièce théâtrale, "By heart" est une immersion dans le plaisir du texte, des mots. Pour y parvenir, Tiago Rodrigues a imaginé que le seul acteur présent sur scène s'adresse au public, sollicite pour quelques-uns d'entre eux leur présence à ses côtés pour y apprendre par cœur et tout le temps de la pièce, les vers du 30ème sonnet de Shakespeare. Dans la même durée, on suit l'histoire de Candida mais également des références à des textes, à des moments de la vie d'écrivains comme Boris Pasternak, Georges Steiner, Osip Mandelstam ou encore Ray Bradburry, textes qui enseignent le plaisir, si ce n'est la nécessité de les apprendre par cœur.
Entre érudition, poésie et émotion, Tiago Rodrigues nous révèle avec "By heart" un peu plus du savoureux plaisir de la lecture des œuvres, des textes et des mots, mais aussi de leur apprentissage par cœur comme une autre manière de les découvrir, de leur faire une place en soi, d'être présent au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
marinabxl
  26 février 2016
Ce livre retrace une expérience théâtrale particulière où le comédien demande à une dizaine de spectateurs de mémoriser un poème de Shakespeare. Etonnant.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Krissie78Krissie78   12 avril 2022
Le poète russe Ossip Mandelstam, fut persécuté, emprisonné, torturé, et il mourut à Vladivostok. Les livres et les poèmes d’Ossip Mandelstam ont tous été confisqués. Alors son épouse Nadejda Mandelstam a appris chaque poème à dix personnes. Elle réunissait des amis, des inconnus dans sa cuisine et apprenait un poème d’Ossip Mandelstam à dix personnes en même temps, à chaque fois. Cela signifie qu’au bout de 60 poèmes six cent personnes les connaissaient par cœur. Et quand chaque personne ayant appris un poème dans la cuisine de Nadejda l’apprenait à dix autres personnes, le nombre augmentait incroyablement. Rien ne pouvait les toucher. Ces poèmes étaient sauvés. Cela me semble la forme de publication la plus profonde qui puisse être. La publication de l’âme humaine. Si dix personnes connaissant un poème par cœur, le KGB, la CIA ou la Gestapo ne peuvent rien faire. Ce poème survivra » (Tiago Rodrigues citant Georges Steiner).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gribouille_idfGribouille_idf   30 juin 2019
Je pensais que Candida voulait se défaire des livres pour retarder la cécité, mais elle avait autre chose à me demander. Candida dit qu'elle veut apprendre un livre par coeur, qu'elle veut consacrer ce qui reste de sa vue pour apprendre un livre par coeur, un livre qui reste gravé dans sa mémoire, un livre qu'elle pourra lire mentalement quand se yeux lui manqueront.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tiago Rodrigues (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tiago Rodrigues
Pendant toute la durée du Festival d'Avignon, la comédienne Isabelle Huppert se remémore un moment marquant de son histoire avec le plus grand rassemblement de théâtre au monde. On se souvient, en 2000, de son apparition magique dans la Médée d'Euripide. Dans l'obscurité grandiose de la Cour d'honneur du palais des Papes, Isabelle Huppert, dirigée par Jacques Lassalle, offrait à la matricide son calme souverain. Elle nous la rendait proche, presque familière, en faisait une femme déses-pérée comme une autre… À Avignon toujours, elle est même parvenue à nous faire sourire des terribles mésaventures de Justine, à travers ses lectures de Sade. L'égérie de Chabrol et de Haneke au cinéma sait au théâtre merveilleusement libérer les monstres et apprivoiser les détresses. Ses compagnonnages scéniques avec Peter Zadek, Claude Régy, Bob Wilson, Krzysztof Warlikowski et Luc Bondy l'ont forgée à la magie du plateau. Isabelle Huppert y rayonne comme personne, y attire la lumière. Dirigée par le Portugais Tiago Rodrigues, elle sera cette fois Lioubov Andréievna dans La Cerisaie, de Tchekhov…

ENTRETIEN FABIENNE PASCAUD
RÉALISATion PIERRICK ALLAIN BASILE LEMAIRE
Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤40PIERRICK ALLAIN30¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature portugaiseVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
955 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre