AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3.5/5   1 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   28 février 2021
LIGNES DE FUITE



Fuir loin de la haine et de ses tanières
portés par la passion et la quête.
Fuir et aller de désespoirs en refuges
avec pour seul viatique l’amour et le trouble.
Fuir vers un temps sans points cardinaux
comme un équilibriste sur la corde frêle de la sagesse
ou comme des mendiants qui poursuivent
un cœur bien mérité sur cette terre.
Fuir guidés par des boussoles brisées.
Fuir et croire en la fuite.
Fuir pour se retrouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   28 février 2021
TRAVAIL



J’ai porté ici mon corps
et c’est ici que je l’use du matin au soir,
c’est ici que je me fatigue du soir au mouroir
jusqu’à ce que le mot repos
fleurisse, étincelant dans ma bouche.

Le toit sous lequel nous nous abritons
est provisoire et instable ; parfois
nous pensons à tort qu’il s’agit d’un chez-soi

Nous formons une étrange famille :
des compagnons sous les lumières sans cesse allumées
des caméras de surveillance, qui taillent le temps
dans un travail oscillant entre obéissance
et désobéissance, des perceptions subtiles,
entre solitude et compagnie, des dialogues en sourdine.

De loin nous ressemblons à des grains de sable,
emportés par un vent inutile. Mais qu’importe?,
nous disons-nous.

Cependant dans nos rêves des ombres murmurent,
nous interrogent et nous troublent, elles chuchotent :

Comment peut-on être un grain de sable,
si l’on n’est pas un désert, si l’on n’éprouve pas la soif ?

Le salaire journalier ne paie pas le sang de mes heures,
son très haut sacrifice

Au travail il est interdit de parler.
Mais moi je parle. Nous parlons tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   28 février 2021
ICI ENCORE



Je suis né dans les villes.
J’ai fui la ville de mes pères.
J’ai recherché des hommes à la peau d’argile,
j’ai porté un chapeau,
j’ai grimpé sur des femmes de lierre,
j’ai connu le miracle et la désolation.
La mort que j’ai parfois croisée
n’a pas encore gagné mes yeux.
J’ai découvert que la meilleure façon de vivre
était de ne pas servir l’ennemi.
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   28 février 2021
Le désir est un hôte



On entre en amour
dans un brouhaha d’enfants
qui jouent dans une piscine.

On quitte l’amour
dans le silence de deux vieillards
qui regardent sur la plage
la lente asphyxie d’un noyé.
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   28 février 2021
MARAT-SADE, 1998



Le problème à présent
c’est qu’il y a trop de geôliers
et peu de fous.

Le problème à présent
c’est que la cage se trouve
à l’intérieur de l’oiseau.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : poésie espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
944 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre