AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246860210
Éditeur : Grasset (17/01/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
— Vous avez le permis pour regarder le lac ?
— C’est combien ?
— 50 francs suisses.
— Ce n’est pas donné.
— Tout se paye.
— On l’a noté.
— Pas de sous, pas de Suisse.
— Quel beau pays !

Hergé, le père de Tintin, et Léopold, le roi des Belges, se rencontrent au bord du lac Léman, en juillet 1948. L’un est en dépression, l’autre en exil. Ils sont les protagonistes d’un film où ils jouent leur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lune
  25 février 2018
Suisse - Juillet 1948 - Léopold III et Hergé.
Quelques connaissances historiques et un intérêt pour l'histoire du cinéma faciliteront l'accès au feu d'artifice qu'est le roman de Patrick Roegiers.
Etourdissante, jonglant avec le Temps et les temps, la lecture malmène à bon escient notre temps de lecteur.
Il nous faut jouer le jeu.
Être un tout : lecteur et spectateur.
Roman-auteur, film-réalisateur jonglent avec leur temps.
Léopold III et Hergé d'un côté, les acteurs de l'autre.
Mais qui est vrai, qui ne l'est pas? Ou tous le sont, se mêlent et s'entremêlent.
Chaque protagoniste crée son propre personnage. Ils s'inventent pour eux-mêmes et pour les autres. Ils se tendent un miroir, ils jouent avec leur mise en abyme.
Et l'image est plus forte que la réalité.
L'important est la vraisemblance.
Tel est le thème principal de ce livre qui enserre nos pensées, nos émotions, nos regards dans un étau entre ce qui est dit, ce qui ne l'est pas, ce que nous croyons être, ce que nous croyons ne pas être.
L'Histoire est là, dans sa réalité, on ne peut rien y changer, l'homme la subit.
Une impression de girouette tournant à tous vents se profile pendant la lecture et la déstabilisation provoquée provient de ce jeu du réel et de la vraisemblance.
Esprit cartoon, virtuosité qui fouette, lucidité implacable dans les portraits (hommes et pays), esprit en alerte, humour absurde, Patrick Roegiers, une fois de plus, ne laissera pas indifférent.
Les "reines" et les "rois" d'avant-guerre du cinéma américain surgissent du passé dans toute la folie de l'époque où être et se rêver semblaient la règle.
Livre particulier qu'on ne peut lâcher une fois entamé et dont les secrets des ressorts de sa création s'élucident dans le dernier chapitre.
Etonnant. Décapant.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nathavh
  21 avril 2018
Quel titre que celui-là ! Tout un programme.
De l'humour, vous l'avez bien compris. Patrick Rogiers aime mettre en scène des personnages ayant vécu à la même époque et les placer au coeur d'une fiction. Mêler le vrai du faux, le faux du vrai.
C'est ce qu'il a fait ici au centre de ce roman qui contient lui-même le tournage d'un film.
Nous sommes en Suisse, pays neutre en 1948.
A cette époque, le roi Léopold se trouve en exil dans ce pays, Georges Rémy mieux connu sous le pseudo de Hergé s'y trouve également. Il se repose, dépressif , ne trouvant plus l'inspiration.
Patrick Rogiers a imaginé que ces deux-là se rencontrent au bord d'un lac suisse... Il va plus loin, ils vont faire partie d'un film dont ils seront les acteurs principaux, entourés de vrais comédiens qui eux joueront les rôles secondaires.
On mélange le vrai au faux....Le film par exemple au lieu de se tourner dans le vrai cadre naturel se tournera exclusivement dans des décors en carton pâte mais à l'intérieur de ceux-ci tout le reste sera plus vrai que nature : la vaisselle, le champagne, les verres en cristal... Réalité et fiction, la marge est faible.
Peu à peu Léopold et Hergé vont se livrer, laissant paraître leurs faiblesses, leurs fêlures, leurs secrets.
Et Donald Duck dans tout ça me direz vous ? C'est le gardien du lac.
Les acteurs jouant les rôles secondaires sont entre autres Tex Avery, Charlot, Laurel et Hardy, les Marx Brothers mais aussi Gloria Swanson, Einstein, la Castafiore, Greta Garbo y font leur apparition.
On retrouve une foule de films et d'acteurs d'Hollywood et d'ailleurs des tas de références cinématographiques.
Les dialogues entre Léopold et Hergé sont succulents, plats, convenus, amusants, ils m'on fait sourire tout au long de la lecture.
La Suisse, elle aussi est au coeur du récit, tous les clichés la concernant sont mis en évidence.
On se promène au bord du lac, c'est joli mais c'est la surface. Que se cache-t-il dans la vase ? c'est un peu le sujet que nous cachent Léopold et Hergé ?
J'ai passé un agréable moment de lecture.
Ma note : 8.5/10

Lien : https://nathavh49.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
traversay
  18 mars 2018
Est-ce l'obtention de la nationalité française, en septembre dernier, qui a adouci quelque peu l'ironie grinçante et l'humour noir de Patrick Roegiers ? Toujours est-il qu'on ne retrouve pas vraiment dans le roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur l'écrivain de L'autre Simenon. Dans son dernier livre, ii est question de Hergé, de Léopold III et, épisodiquement du célèbre canard de dessin animé, tous se prélassant sur les rives du Lac Léman et tournant, ou pas, un film dont le scénario semble s'écrire en suivant l'existence de ces célébrités. C'est le prétexte pour l'auteur pour revisiter là grands traits la biographie de ces personnages et d'en évoquer une multitude d'autres, de Bogart à Laurel et Hardy, tout en égratignant gentiment les coutumes helvètes. Drôle de méli-mélo, à base de courtes notules et de citations innombrables, lesquelles sont pour la plupart (très) connues. C'est censé être une fantaisie drolatique, une comédie de moeurs suisse et une pochade légère. Ce n'est pas que ce soit mal écrit, c'est surtout que l'on fatigue vite devant les coqs à l'âne et les banalités que l'on devine ironiques. A part démontrer que Roegiers possède une grande culture et la capacité de s'intéresser autant à des choses graves que légères, il est difficile de comprendre véritablement où l'écrivain veut en venir. Au moins, le livre se parcourt vite. Mais sans beaucoup d'intensité et de plaisir, hélas.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ProfesseurDan
  28 mars 2018
J'aime beaucoup les romans de Patrick Roegiers d'ordinaire, mais là, j'avoue que je ne sais pas quoi penser...
L'écrivain met en scène le roi de Belges Léopold III qui, sur les bords du Lac Léman, aurait rencontré Hergé, le père de Tintin, avec lequel il se serait lié d'amitié, avec un postulat de départ relativement intéressant : celui de transposer les évènements de la vraie vie comme s'il s'agissait d'un scénario de film. Malheureusement, les moments que l'on peut qualifier de réels et les moments d'allégations purement fictionnelles sont mélangés de telle manière qu'au bout d'un moment, la lecture du roman devient vraiment confuse. C'est vraiment dommage !
J'ai également envie de déplorer le fait que Patrick Roegiers qui, d'ordinaire, a une écriture plutôt ironique et incisive, semble l'avoir abandonnée dans ce récit, ce qui est plutôt dommage.
Néanmoins, je garde comme point positif les multiples insertions (bien qu'elles soient digressives) sur le monde du cinéma, celui de la bande-dessinée, ainsi que les références sur les vies du roi Léopold III et d'Hergé, qui nous permettent d'en apprendre plus sur ces deux personnages.
En bref, je pense que les habitués de Patrick Roegiers pourraient être quelque peu déçus de ce roman, mais il a le mérite de poser une question relativement métaphysique : sommes-nous maîtres de notre vie ou la vie est-elle juste un vaste rôle de cinéma ?
Lien : http://leslecturesduprofesse..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LeMonde   26 janvier 2018
Léopold III de Belgique croise Hergé sur les rives d’un lac Léman trop beau pour être vrai ? Le scénario d’une œuvre de fiction, bien sûr.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
ProfesseurDanProfesseurDan   28 mars 2018
Il en avait assez ! Il était fatigué des bons sentiments de son héros, candide et vertueux, épris de justice, prêt à défendre la veuve et l'orphelin, qui affrontait les éléments et vivait mille aventures, mais n'avait ni femme ni enfants, ni foyer où rentrer. Il n'avait plus envie de lui donner vie. Il ne prenait plus plaisir à l'inventer. Le créer n'était plus une joie. Il n'avait plus soif d'inconnu. Les tribulations de Tintin l'épuisaient. Il ne croyait plus à l'héroïsme de son héros. (p. 51)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   21 avril 2018
Le roi ne peut rien dire. Il en avait pris son parti et faisait sien le proverbe suisse "Mieux vaut être haï ou redouté que ridicule". Et aussi celui-ci : 3les plus moqueurs sont ceux qui auraient le moins le droit de l'être".
Commenter  J’apprécie          10
ProfesseurDanProfesseurDan   28 mars 2018
Deux êtres qui ont tout en commun n'ont rien à se dire. Les personnages qui sont différents sont plus passionnants. Nombre de films et de romans reposent sur ce credo. Le bon et le méchant, le brave et le salaud, le traître et le vertueux, le fourbe et le valeureux, le banquier riche et le pauvre diable sans le sou. (p. 40)
Commenter  J’apprécie          00
ProfesseurDanProfesseurDan   28 mars 2018
On n'est pas forcé de réussir pour être roi. Bien naître suffit. Qu'y faire ? Il n'avait pas décidé de régner. Le roi ne s'appartient pas. Il appartient au pays. Son opinion ne comptait pas. Ses pensées n'étaient que du vent. Il était victime des circonstances. (p. 163)
Commenter  J’apprécie          00
ProfesseurDanProfesseurDan   28 mars 2018
Une émeraude étincelait à son index. Elle avait des bagues à chaque doigt, ce qui indiquait qu'elle était vieille fille et qu'aucun jeunot ne voulait d'elle car une jeune femme mariée ne porte que son alliance. (p. 119)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Patrick Roegiers (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Roegiers
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Le roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur: roman de Patrick Roegiers aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/104221-divers-litterature-le-roi--donald-duck-et-les-vacances-du-dessinateur.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13851 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre