AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de si-bemol


si-bemol
  15 mars 2019
En couverture, la devanture d'une librairie, un chat aux grands yeux pleins de sagesse, assis sur une pile de livres… Et un auteur, Marc Roger, bien connu notamment des bibliothécaires pour ses prestations ô combien talentueuses de conteur, et dont « Grégoire et le vieux libraire » est le premier roman. du coup, pas d'hésitation, j'achète ! Et me voilà embarquée dans une histoire de livres, de lecture, de tendresse et de transmission en compagnie de nos deux compères : Grégoire et Monsieur Picquier – le vieux libraire.

Grégoire Gélin, 18 ans, sans bac et sans diplôme, tente de se faire une place dans le monde du travail et enchaîne les petits boulots dans une maison de retraite, jusqu'au jour où il fait la connaissance de ce vieux libraire, échoué là en raison de sa maladie de Parkinson et d'une santé de plus en plus précaire qui, hélas, lui interdit désormais de lire. Rencontre inattendue entre un très vieil homme qui n'a vécu que pour les livres, dont la petite chambre est envahie par les 3 000 volumes qu'il a réussi à sauver de la vente de sa librairie, et le jeune Grégoire que l'école a totalement dégoûté de la lecture et des livres et qui pourtant, par amitié d'abord, par conviction ensuite et par passion des textes et des mots, va devenir le lecteur personnel de Monsieur Picquier, puis celui de tous les résidents de la maison de retraite.

Avec « Grégoire et le vieux libraire », Marc Roger nous offre une histoire à la fois touchante et profonde où, bien évidemment, il est question de la lecture, de son importance et de ses vertus thérapeutiques – contre la solitude, contre l'isolement, contre la routine et l'ennui -, des techniques et de l'art de la lecture à voix haute, de l'importance du rôle des passeurs de livres, d'imaginaire, d'idées et de rêves que sont les libraires, les conteurs et les bibliothécaires, de la beauté contagieuse et joyeuse de la transmission… Mais au-delà du monde des livres et de la lecture, « Grégoire et le vieux libraire » nous raconte également, et avec beaucoup d'empathie et de sensibilité, l'histoire d'un lien très fort et d'une complicité entre deux êtres qu'a priori tout oppose, les coulisses – pas toujours reluisantes – des maisons de retraite, et le drame du vieillissement quand le corps part en ruines, quand les jours sont comptés et que l'on reste seul à faire face au bilan dérisoire d'une vie qui s'achève, à cette question simple et somme toute fondamentale : "réussir sa vie, c'est quoi au juste ?"…

J'ai beaucoup aimé l'écriture, très vivante, de ce premier roman, la sincérité, la douceur et la tendresse qui s'en dégagent, le choix et le traitement de personnages profondément attachants, l'intelligence du propos de Marc Roger, et – bien évidemment – ce très bel hommage rendu aux livres, aux textes, aux mots et à la lecture, à tout ce qui nous réunit tous, ici, sur Babelio. Car « le livre est un chemin qui te conduit à l'autre et comme il n'y a pas d'autre plus proche de toi que toi, tu lis pour te rejoindre, même si tu cherches à te fuir en le faisant. »

Un très bon moment de lecture et un premier roman qui est une belle réussite.

[Challenge MULTI-DÉFIS 2019]
Commenter  J’apprécie          544



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (48)voir plus