AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844203213
Éditeur : Thierry Magnier (01/09/2004)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 14 notes)
Résumé :
A la maison, les filles font tout, les garçons rien. Céline, la grande sœur, se rebelle : elle veut sortir le soir, porter une minijupe, laisser son frère Yoan faire la vaisselle...
Le père s'y oppose, la mère n'ose rien dire.
Et la petite dernière regarde ces scènes, se pose des questions auxquelles sa sœur et son père n'apportent pas les mêmes réponses.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  08 février 2018
Merci à Canel pour sa critique qui m'avait fait noter ce tout petit livre (15 x 10,5 cm, 5 mm d'épaisseur).
Il tient dans une poche arrière de jean et se lit en un rien de temps ! (41 mini-pages).
Trois enfants et leurs parents. Un gars, une fille, une fille, une mère, un père. Une famille lambda avec ses désaccords, ses conflits de fratrie classiques, la crise d'ado, la difficulté de grandir ?...
Non ce n'est pas vraiment cela, c'est bien plus fort : c'est la révolte d'une jeune fille contre un ordre soit-disant naturel, établi sur des bases complètement inégalitaires, injustes et infondées.
C'est un cri de révolte contre des préjugés sexistes et racistes, ceux d'un père et d'un frère, sinistres représentants ici d'une pensée rétrograde, paternaliste, machiste, maltraitante, narcissique et toute-puissante.
Céline fait entendre sa voix, puisque sa mère se soumet et se tait, pour que sa petite soeur puisse s'imaginer un Royaume où les Reines "commanderaient" à la place des rois, pour changer enfin la donne !!
À partir de 9 ans. (et vivement conseillé à tous les grands ;-p).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          626
Ziliz
  10 août 2017
Le père de Yoan, de Céline et de notre petite narratrice n'est pas tout à fait un super gros con. Il ne bat pas sa femme, ni ses enfants, il ne dilapide pas tout le fric du ménage en picolant ou jouant...
Mais il est quand même super limite - le genre à ne pas aimer « les Noirs, les Juifs, les Arabes » (sic), à trouver qu'une femme au boulot, ça vaut pas un homme et à dire : « Je ne me suis jamais laissé enquiquiner par une gonzesse, et ce n'est pas ma propre fille qui va commencer ! Sûrement pas ! »
De fait, on voit bien que son épouse n'est pas de celles qui ruent dans les brancards, elle laisse dire, laisse faire, complice passive de l'éducation sexiste donnée aux trois enfants...
Alors ça clashe sec entre le bonhomme et la fille aînée, Céline, une adolescente qui commence à se rebiffer contre l'autorité paternelle, à s'indigner que son frère ne participe pas aux travaux domestiques, à vouloir sortir, se maquiller, porter des jupes.
La petite dernière de la maison assiste à ces scènes de la vie familiale et les relate avec la candeur d'un enfant de son âge. Elle est partagée entre son admiration pour sa soeur et la crainte que ça dégénère, vu l'ambiance conflictuelle entre le père et la grande.
Pas de chute spectaculaire dans cette histoire (et tant mieux, car on peut craindre le pire quand parents et adolescents s'affrontent violemment), mais des réflexions sur l'égalité homme-femme, sur la place des femmes dans la société...
Intéressant, subtil et très accessible pour le public visé, ce qui n'est pas toujours le cas avec les romans de la collection 'Petite Poche' (Thierry Magnier).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          441
Apikrus
  12 août 2017
La narratrice, une fillette dernière née d'une fratrie de trois enfants, observe et raconte la vie de sa famille.
Les relations entre sa grande soeur adolescente et le père sont particulièrement tendues. Il faut dire que ce dernier a une conception très 'traditionnelle' de la place de chacun dans la société, notamment de celle des filles (et pas seulement : les Noirs, les Juifs et les Arabes ne sont pas en reste…).
Une histoire facile qui aborde des sujets sérieux mais malheureusement encore d'actualité en France : les inégalités entre sexes et le racisme. Une bonne occasion de discuter avec les enfants et de les amener à réfléchir (pour peu que l'on ne partage pas les conceptions du père de la fillette, c'est-à-dire que l'on sache soi-même réfléchir).
Le prix de 5 euros me semble excessivement élevé pour un ouvrage à couverture souple de 40 pages ultra-aérées - mais ce n'est pas l'auteure qui est en cause, plutôt la manière dont l'édition fonctionne en France.
Commenter  J’apprécie          160
Lprieur
  17 novembre 2016
Le Royaume des reines est un petit livre d'une quarantaine de page qui s'adresse aux enfants, qu'ils soient filles ou garçons.
Le personnage principal, une petite fille sans doute du même âge que le lecteur, n'est pas consciente des mécanismes de la société qui l'entourent. Cependant, elle observe sa soeur qui, quant à elle, se rebelle contre le carcan sexiste présent à la maison - voire raciste, puisque son père déteste les arabes.
En tant qu'adulte, je bondis à chaque page car le comportement du père, du frère mais aussi de la mère (qui souscrit à tout cela), me répugnent. Je me sens tellement en phase avec la pauvre Céline (la grande soeur) qui ne comprend pas le pourquoi du comment de toutes ces règles...
De son côté, la petite soeur s'entend dire que certaines choses ne sont pas faites pour les filles, et le lecteur suit son questionnement d'enfant qui ne manque pas d'être pertinent.
Commenter  J’apprécie          21
Girlsandboyspower
  16 janvier 2018
Papa et Yohan ne font jamais rien à la maison ! Ma grande soeur en a marre que les filles fassent toutes les tâches ménagères. Et elle voudrait pouvoir s'habiller en mini-jupe et sortir le soir, mais papa ne l'y autorise pas. Maman reste neutre au moment des conflits, elle ne dit jamais rien !
Je suis en train d'écrire un livre sur la vie des filles à la maison. J'en parle à mon frère mais il n'aime pas l'histoire car ce sont les reines qui ont le pouvoir et pas les rois.
J'ai bien aimé, car ça permet d'ouvrir les yeux aux gens sur l'égalité entre les filles et les garçons.
C'est bien pour les filles d'avoir plus de libertés et que cela ne soit pas uniquement les hommes qui décident de tout.
J'ai beaucoup aimé, il n'y a pas que les garçons qui peuvent gouverner !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   10 août 2017
[Ma soeur] m'a répondu qu'elle va partir, qu'elle n'en peut plus.
Et que si elle aimait écrire autant que moi, elle pourrait en dire, tiens, avec tout ce qu'elle entend comme imbécillités, ici !
- Ici, chez nous ? Y a rien à raconter, ici... je lui ai dit.
Elle m'a répondu que si, justement : parler des femmes qui peuvent jamais faire ce qu'elles veulent et des hommes qui vivent comme au temps des cavernes, ça pourrait faire un livre.
Un gros, même ! Et ça intéresserait sûrement plein de gens.
En tout cas, des filles.
(p. 15-16)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   09 août 2017
Ce soir, au repas, Céline a raconté qu'ils avaient parlé du salaire des femmes, dans sa classe, au collège. Le salaire, je sais ce que c'est : c'est pareil que l'argent de poche, sauf qu'il faut travailler pour l'avoir.
(p. 7)
Commenter  J’apprécie          202
LprieurLprieur   17 novembre 2016
J'ai dit à papa et maman que plus tard, comme métier, je ferais des livres.
Papa s'est marré. Il a fait, comme ça :
- Ah, eh bien il faudra qu'il soit patient, ton mari, si tu lui écris des romans au lieu de lui faire de la soupe !
Commenter  J’apprécie          52
MonsterSGPMonsterSGP   14 février 2018
Ce soir, au repas , Céline à raconté qu'ils avaient parlé du salaire des femmes, sans sa classe, au collège.
Le salaire, je sais ce que c'est : c'est pareil que l'argent de poche , sauf qu'il faut travailler pour l'avoir.
Ma sœur elle a expliqué que, des fois, les femmes elles sont moins bien payées que les hommes pour faire le même travail.
Papa a soupiré : " Pfffff ! Pour le même travail, tu parles ! Les femmes au boulot c'est la plaie ! C'est normal qu'on les paie moins ! "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HolachicasHolachicas   17 décembre 2018
J'ai rigolé, je lui ai dit :
-Ben, et moi ? Je fais ce que je veux, moi !
Elle m'a répondu :
-Toi, tu es encore petite. Attends de grandir, tu vas voir.
Je vais voir quoi ?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marie-Sabine Roger (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Sabine Roger
Idée lecture de Laurence Authentique | "Et tu te soumettras à la loi de ton père" de Marie-Sabine Roger
autres livres classés : sexismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Et tu te soumettras à la loi de ton père, de Marie-Sabine Roger

. Comment s’appelle le petit frère de l’héroïne de l’histoire ?

Pierrot
Yoan
Fabien

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Et tu te soumettras à la loi de ton père de Marie-Sabine RogerCréer un quiz sur ce livre