AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Sorcery of thorns (40)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Royalbook
  01 novembre 2020
C'est une lecture qui a frôlé le coup de coeur. Ça faisait déjà un certain temps que je le voyais et que j'avais vraiment hâte de le lire alors quand j'ai vu qu'il avait été traduit en français je n'ai pas hésité et je ne suis vraiment pas déçue.

J'ai trouvé le livre très original, l'univers et vraiment envoûtant et immersif.
On est plongé dans un monde où les livres sont animés et occupent une très grande place. La société est quant à elle séparée entre les humains d'un côté et les êtres magiques de l'autre, dont des sorciers et des démons.
On retrouve Elizabeth, une jeune fille qui a grandi dans une des bibliothèques du pays et qui aimerait devenir gardienne afin de protéger les livres. Ces rêves vont être compromis après que plusieurs bibliothèques aient été saboté.
Elle va finalement découvrir le saboteur mais ne peux l'accuser sans preuve car c'est une personne haut placée.
L'intrigue va donc tourner autour de ça, on va découvrir au fur et à mesure les plans et motivations de ce saboteur.

Ce livre a énormément de bons points, notamment des personnages forts.
J'ai trouvé que Elizabeth était un personnage courageux qui défend ces idées et les intérêts des autres avec détermination. J'ai cependant trouvé dommage qu'on ne sache pas plus sur ses origines.
Nathaniel qui au premier abord semble mystérieux et distant s'avère en réalité totalement différent et devient attachant.
Quant à Silas c'est vraiment un personnage très intéressant, même s'il ne veut pas l'avouer c'est un personnage très dévouer et loyal envers Nathaniel.

J'ai énormément apprécié ce livre, je suis très vite rentrée dans l'histoire et j'ai très vite accroché. C'est un livre qui retient notre attention tout au long de la lecture, surtout avec une telle fin ouverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402
florencem
  29 septembre 2020
J'ai d'abord connu Margaret Rogerson avec An enchantment of ravens (que je vous conseille vivement si lire en anglais ne vous fait pas peur). Quand Sorcery of thorns est sorti, je n'ai guère attendu pour me le procurer, mais… j'ai attendu sa sortie française pour me lancer. Et je suis franchement une idiote d'avoir attendu si longtemps.

Si vous avez lu le premier roman de Margaret Rogerson, on y découvre la même trame qui m'avait tout de suite charmée : une héroïne qui découvre un univers dont elle ignorait tout, un compagnon revêche, une prise de conscience. Mais contrairement à Isobel, Elizabeth a quelque chose d'original : sa naïveté. Si dans certaines histoires, cela me fait souvent grincer des dents, dans Sorcery of thorns (dont on notera le jeu de mots), cela m'a au contraire fait sourire et a rendu ma lecture bien plus intéressante. Car notre petite terreur (surnom que j'ai adoré) a tout à découvrir et part, malgré son éducation, avec une vision moins biaisée. Un choix qui pouvait ne pas être judicieux, mais qui ici, rend notre héroïne encore plus attachante et courageuse.

Autre point qui m'a absolument envoutée : les bibliothèques. Car dans Sorcery of thorns, les livres ont une âme, ainsi que les lieux qui les habitent. Quand on aime lire, c'est un peu voir un rêve devenir réalité. Tout l'univers construit ici est riche et original, et si cela ne suffisait pas, Margaret Rogerson y ajoute de la sorcellerie et des démons, en partant encore une fois sur un socle bien solide qui tient parfaitement la route et dont la genèse est maitrisée. Pour un one-shot, c'est une réussite totale pour moi.

Un bon roman a forcément de bons personnages. J'ai déjà parlé d'Elizabeth qui par sa candeur nous offre une héroïne, certes naïve, mais avec ses convictions, un esprit érudit, du courage, et une volonté de fer. Elle est maladroite, peu sûre d'elle, mais cela ne gâche en rien l'attachement que l'on peut avoir, bien au contraire. En face d'elle, nous avons un duo : Nathaniel et Silas. le premier est un jeune lord sorcier, sûr de lui, plus que doué mais qui cache une blessure profonde. Certes, il y a moins d'originalité dans la construction de ce personnage, mais il n'en reste pas moins que son évolution est très intéressante à voir. Au contact d'Elizabeth, il reprend goût à la vie. Et puis il y a Silas. Que dire… un être complexe, drôle à sa manière, touchant et… terrifiant à la fois. Si la relation entre Eli et Nathaniel était charmante, celles de nos deux héros avec le serviteur du jeune lord avait quelque chose de bien plus profonde.

Car Sorcery of thorns va bien au-delà d'une histoire de fantaisie avec une quête et un méchant à vaincre. Il y a cette acceptation, ce regard différent sur le monde, cette leçon de se faire ses idées par soi-même, aller au-delà des idées reçues et des préjugés. L'époque, le début du dix-neuvième siècle, n'est pas propice aux femmes, mais l'auteur bien qu'elle le mette parfois en avant, va creuser encore plus loin dans une critique de la société. Et voir ces genres se mélanger et ce que j'affectionne de plus en plus, surtout quand il n'y a pas de côté moralisateur dans les prises de conscience, ni de jugement.

Comme vous pouvez vous en douter, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Et pourtant, certains passages me faisaient peur, car amenant des situations qui ne me plaisent guère en général dans les romans. Et pour l'auteur parvient à changer la donne. L'action est là, l'humour également, la romance est douce sans prendre trop de place, l'univers solide. Margaret Rogerson nous avoue que ce second roman a été une épreuve, mais je suis heureuse qu'elle ait pu la surmonter.

La fin est pour moi parfaite, certains diront peut-être trop, mais j'ai quitté le roman avec le sourire et la sensation que l'histoire était close, sans regret. Et il est toujours plaisant de fermer un roman de la sorte. J'espère que Margaret saura nous charmer encore longtemps, et j'ai hâte de lire ses prochaines histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
Maliae
  15 novembre 2020
J'ai totalement adoré cette lecture et je suis hyper enthousiaste rien que de penser à ce livre qui m'a beaucoup touché. Cette histoire c'est celle d'Elisabeth, élevée dans une bibliothèque bien particulière puisque dans ce monde les livres sont vivants. On lui a toujours dit que les sorciers étaient maléfique et bien sûr elle va en rencontrer un. Peu de temps après cette rencontre sa vie va changer du tout au tout, et témoin d'un terrible incident, elle va être soupçonné de meurtre et emmené à la capitale. Là-bas, elle va apprendre des secrets qui n'auraient jamais dû découvrir, et elle va devoir revoir tout ce qu'elle a apprit depuis son enfance en côtoyant le jeune Nathaniel Thorn et son serviteur Silas.

Je me suis énormément attachée aux personnages. J'aimais le courage d'Elisabeth et son évolution, sa naïveté du début me faisait beaucoup rire mais j'étais contente de la voir tout remettre en question. J'ai aimé Nathaniel ses sarcasmes, ses airs amusés et ses fragilités. Je me suis beaucoup attaché à Silas également, ses contradictions. La relation entre ces trois là est si belle que c'est ce qui fait en partie de la force du livre. Mais il n'y a pas que ça. Chaque personnage a une personnalité, et je me suis également attachée à une personnes qu'on voit moins comme Katrien qui est excellente et très douée pour se fourrer dans les ennuies. J'en ai détesté certains également.

On sait assez vite qui est le méchant de l'histoire, mais ça ne m'a pas dérangé, parce qu'il reste entouré de mystère et qu'il n'est pas facile à arrêter. Elisabeth va en baver, mais elle est déterminée. Avec ou sans aide.

Même si en ce moment j'ai des problèmes de concentration – ce qui m'empêche pas mal de lire – une fois plongée dans ce roman, j'étais à fond dedans. Je ne l'ai pas bouffé d'une traite, je l'ai fait durer, mais ça n'enlève pas le plaisir que j'ai ressenti à la lecture.

Ce livre m'a fait rire, et pleurer aussi, il m'a entraîné avec lui, j'ai eu peur pour les personnages, et j'ai adoré la magie et les livres. La fin m'a bouleversé. C'était trop trop bien. J'ai passé un super moment. Mon seul regret c'est de l'avoir fini alors qu'il était aussi bien.
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lesvoyagesdely
  14 novembre 2020
Le dire au début ? le dire à la fin ? Vous m'avez assez suivi dans ma lecture pour ne pas être surpris si je vous dit que c'est un coup de coeur. Un univers fascinant, original, prenant. Une plume addictive. On frissonne autant qu'on sourit. du début à la fin, il sait nous enivrer, nous surprendre, même si plus d'expérience vous avez, moins ce sera fort, il a quand même son propre univers, et de ce côté là vous devriez être comblé. Il y a également pas mal de retournements, et les choses finissent par se lier.

Un univers fascinant

Elisabeth a grandi entourer de livres, dans une grande bibliothèque. Seulement les livres sont de tout acabit. Ils ont des niveaux, des catégories, plus elle augmente, plus ils sont dangereux, physiquement déjà, et plus leur savoir est maléfique, réglementé.
Tout le monde est loin d'avoir accès à tous les livres.
Un livre peut vous mordre, cracher de l'encre, etc.
Certains sont très précieux, uniques.
Pour commencer, pour toute personne qui aime les livres, plongé dans des univers de toutes sortes, mais également s'en servir pour apprendre, enrichir ses connaissances, n'est-ce pas quelque chose d'attirant ?
Mais ce n'est pas tout, il y a également des mages qui pratiquent la magie. Mais également toutes sortes d'autres créatures.
Et par moment, tout votre corps est pris de frissons.
Elisabeth a la spécificité d'avoir grandi depuis sa plus tendre enfance avec les livres, dans une bibliothèque, sous la protection de la directrice, et pas toujours du goût de tout le monde.

Une plume addictive, des jeux de mots savoureux, des personnages intéressants, ne jamais savoir à quoi s'attendre

La plume est une véritable merveille, elle est agréable, puissante, belle. Elle nous fait passer par plein d'émotions, elle nous prend et nous emporte.
De plus, nous allons avoir un trio des plus savoureux, qui vont entraîner des réparties croustillantes, un régal : Elisabeth, Nathaniel et Silas.
A part eux, il y a également plein d'autres personnages intéressants, dont on ne sait jamais vraiment ce qu'ils savent, ce qu'on peut leur dire, si on peut leur faire véritablement confiance, etc.
C'est quand Elisabeth est la seule débout, au mauvais endroit, au mauvais moment, elle a entendu ce qu'il ne fallait pas, que sa vie va se retrouver détruite, remise en question.
Après cette terrible nuit, rien ne sera plus jamais pareil, mais cela dépasse tout ce qu'elle aurait pu imaginer.
C'est après celle-ci, qu'elle fera la connaissance de Nathaniel et Silas. Nathaniel Thorns est un puissant magicien/sorcier, alors Elisabeth s'en méfie au départ.

Elisabeth, la force, le courage qu'il lui a fallu

Elisabeth vit pour les livres, elle ne connait que cet univers, que ce qu'on lui a appris. Pour elle, les magisters c'est le mal, on ne peut pas leur faire confiance.
La directrice Irena est sa sauveuse, elle n'a jamais quitté cette bibliothèque, elle n'a jamais connu ses parents. C'est son monde, son univers, sa famille. On lui compte une amie : Katrien. Elisabeth n'écoute pas vraiment toujours, c'est un sacré numéro, mais elle a un lien spécial avec les livres. Elle se rêvait gardienne, elle avait tout prévu, sauf cette nuit là bien évidemment.
Mais ce qu'elle n'avait pas prévu non plus c'est Nathaniel et Silas, d'avoir à remettre en cause, en doute, tout ce qu'elle sait, tout ce qu'elle a appris. Elle va s'ouvrir au monde, le découvrir vraiment, et devra faire attention à chacun de ses pas, en se servant quand même de tout ce qu'elle sait.
La couverture doit la représenter tenant une certaine épée.
Au-delà de savoir à qui faire confiance, de déjà devoir resté vivante, de devoir sauver le monde, apprendre et trouver la vérité entière, elle va aussi avoir à gérer toute l'ambiguité et la force de certaines relations, en cela elle va être servie avec Nathaniel et Silas.
Qui est vraiment Nathaniel Thorns ? Comme Elisabeth ne connait rien à certains codes de la société, cela va donner lieu à quelques situations croustillantes, de fausses interprétations. Mais surtout qui est vraiment Silas ? A quel point peut-on lui faire confiance s'il est lié par un contrat ? Quel est le prix de celui-ci ? Et en même temps, qui est Elisabeth, comment se fait-il qu'elle soit restée éveillée cette nuit-là ?

Un déroulement à la hauteur et une conclusion tout à fait convenable

Dans sa majeure partie, le déroulement est vraiment à la hauteur. Il relie le tout. Jusqu'à la fin, nous avons des surprises, et par rapport à tout ce qu'on apprend, tout se tient plutôt pas mal. L'ambiance est assurée, comme je vous ai dit parfois ça vous fait totalement frissonner. Vous ressentez tout le côté sombre, toute l'horreur qui pourrait se déployer. Les idées utilisées m'ont vraiment plu. Franchement, quelque part c'est vraiment agencé de main de maître ^^. Il y a même des vérités que le monde ne sera pas prêt à entendre tout de suite.
La conclusion n'est pas trop ouverte, grâce à l'épilogue nous en ressortons plutôt satisfait, alors oui, il vous sera sans doute difficile de quitter cet univers.

C'est un oneshot, vous aurez donc toute l'histoire, pas d'attente (interminable)
Vous avez envie de voir des livres prendre vie ? Envie de découvrir un univers fascinant ?
Envie de frissonner ?
Envie de rire, et vous régaler avec des réparties savoureuses ?
Envie de voir quelqu'un se relever après avoir tout perdu ?
Envie de voir comment tout se lie admirablement ?

Alors entrez dans cet univers ❤
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Suny
  29 septembre 2020
J'avoue, j'ai pris ce livre sur un coup de tête juste pour la couverture, sans même lire le résumé ou les avis... Et je n'ai pas regretté ! J'ai tout aimé dans ce livre, des personnages à l'univers en passant par l'intrigue. Les personnages sont tous attachants à leur manière et j'ai trouvé l'histoire vraiment originale. Je vais probablement me l'offrir également en version papier pour le plaisir de le voir dans ma bibliothèque ^^
Commenter  J’apprécie          70
BOOKSANDRAP
  03 novembre 2020

Le gros point positif de ce bouquin c'est définitivement l'univers de fantasy qui est super bien construit. Hyper riche, hyper visuel aussi et surtout peuplé de livres !!! Comment ne pas apprécier baigner dedans quand on est une accro comme moi ?

Dans "Sorcery of Thorns" on suit une bibliothécaire complètement badass, tête brûlée et têtue qui se voit affronter des démons et surtout des maléfict. Qu'est-ce qu'un maléfict me direz vous ? Oui oui je vous entends poser la question, c'est tout simplement des livres maléfiques qui se transforment en espèce de monstre de cuir et d'encre ! Non mais c'est pas trop génial ?? L'univers est vraiment oufissime. Il y a beaucoup de descriptions, beaucoup d'action, c'est très original. J'ai vraiment passé un super chouette moment.

Les personnages sont aussi super bien introduits. Je vous ai déjà parlé de notre héroïne Elizabeth mais laissez moi vous parler de Thorn... il ma beaucoup fait penser à Rhysand D'ACOTAR. Impertinent, fier, moqueur il m'a totalement fait craquer. On sent qu'il a une part de fragilité qui est hyper attendrissante mais en même temps on sait qu'on peu compter sur lui, j'étais complètement à fond derrière cette romance qui ne prends absolument pas le dessus sur l'intrigue n'ayez crainte si vous n'aimez pas ça, c'est très bien dosé !

Le seul point négatif que je pourrais soulever c'est le côté un poil trop prévisible. C'est un peu simple dans la construction et les révélations mais ça ne m'a absolument pas gâcher la lecture.
En bref, foncez !!! C'est une folle aventure peuplée de livres et de magie que vous ne regretterez pas d'avoir découvert ! Et en plus c'est un one shot !!! J'ai adoré !!

Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
CelineDHK76
  23 novembre 2020
Mon avis lecture : lorsque j'ai commencé ce livre je ne savais pas du tout à quoi je pouvais m'attendre, vue la longueur du résumé je m'étais abstenue de le lire pour garder tout le suspense. C'est un cadeau que mon homme m'avait fait et j'avais flashé sur sa couverture que je trouvais magnifique et énigmatique ! Après avoir tourné la dernière page je peux à présent vous dire qu'avoir été conquise par ce récit serait un mot bien faible, en effet j'ai tout adoré de A à Z, il y avait tant de magie et d'imagination que mon esprit s'est émerveillé tout du long, c'était vraiment fou ! Il y a tant de rebondissements, de manipulations et de moments intenses que j'étais totalement prise dedans jusqu'à pas d'heures. L'héroïne est quant à elle à couper le souffle, elle fait preuve d'un tel courage qu'on ne peut que l'admirer. Les descriptions des scènes, des lieux et des décors sont eux aussi époustouflants, le tout réuni en fait un roman intense et passionnant que j'ai vraiment mais vraiment aimé découvrir. J'espère que l'auteure sortira d'autres ouvrages parce qu'elle a une plume sublime à tout point de vues où rien n'est laissé au hasard. Si vous aimez la sorcellerie, la conspiration et la magie dans toute sa splendeur alors ne cherchez plus, ce livre est fait pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mallou14
  19 novembre 2020
À un moment, j'ai enchainé les lectures qui me plaisaient en les lisant en une journée tellement j'accrochais, ici avec Sorcery of Thorne de Margaret Rogerson, j'accrochais terriblement bien au début de ma lecture que je me suis un peu forcée à ralentir le rythme afin de pouvoir pleinement le savourer. Et j'ai bien fait ! J'ai adoré cette lecture ♥

Dès les premières lignes, j'ai su que j'allais être dingue de ce livre (déjà cette superbe couverture !), de cette histoire et de ces personnages. J'ai aimé qu'il soit bien épais car j'en aurais demandé encore et encore mais il est parfait comme ça. Cette lecture est extra !

Quand j'ai tant aimé un livre, j'ai juste envie de vous dire : « lisez-le, vous ne le regretterez pas » mais c'est un peu peu pour une chronique, donc, pourquoi je l'ai apprécié autant ? Pour Silas, pour Elisabeth et pour Nathaniel ♥ Ces personnages forment un trio hétéroclite auquel je me suis directement attachée, leurs échanges m'ont bien fait sourire. Je les ai directement aimé de tout mon coeur et ils me l'ont bien rendu !

J'ai aussi aimé ce livre pour son univers original. Des bibliothèques avec des livres qui ont leur propre conscience, leur propre âme mais aussi leur propre malveillance. Et on apprendra aux côtés d'Elisabeth que la frontière entre le bien et le mal est très mince et qu'il est possible d'être les deux. L'amoureuse des livres que je suis à été comblée !

J'ai adoré la plume de Margaret Rogerson. Je lui ai fait une confiance aveugle, je me suis laissée guider et je n'ai pas été déçue une seule fois. Même quand je sentais poindre quelques appréhensions, elles ont vite été balayées. Jusqu'au bout, jusque dans les derniers mots, cette histoire m'a emplie d'une joie immense !

Bref, Sorcery of Thorns de Margaret Rogerson est un très grand coup de coeur ♥ J'aurais aimé en lire d'avantage, rester encore auprès de ces personnages courageux et attachants, qui m'ont fait rire et rêver à plusieurs reprises, mais cette lecture est parfaite et je la chéris comme ça. Vraiment, lisez-le, vous ne le regretterez pas !
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cranberries
  21 octobre 2020
J'ai dévoré Sorcery of Thorns en à peine trois jours. Et encore, c'est parce que je devais bosser entre temps, sinon il aurait pu être fini en une seule journée, tellement il m'a rendue accro !
Je n'attendais rien de particulier de cette lecture, car comme d'habitude j'avais à peine lu le résumé, afin de me garder toute la surprise. Inutile de vous préciser que je n'ai pas été déçue.

Un roman mettant en scène une apprentie bibliothécaire, qui aurait vécu toute sa vie dans une bibliothèque, au milieu des livres et des grimoires magiques, il n'en fallait vraiment pas plus pour me tenter.

Elisabeth est une jeune héroïne comme je les apprécie: elle est intrépide et débrouillarde, tout en restant attentive à ce qui l'entoure et avec une pointe de maladresse qui la rend totalement accessible.
Elle se retrouve bien malgré elle embarquée dans une aventure qui la dépasse et qui lui fait courir mille dangers. Mais cette aventure lui permet également de rencontrer Nathaniel Thorn, un des sorciers les plus reconnus du royaume et son serviteur Silas.

Margaret Rogerson réussit à créer en un seul tome un univers plutôt complexe et fourni, peuplé de sorciers et de démons ainsi que de grimoires à la volonté propre. Elle oppose également les sorciers et les bibliothécaires et gardiens, afin de faire monter la tension et rendre l'intrigue on ne peu plus complète.

J'ai apprécié de plonger dans cet univers original à travers le regard d'Elisabeth et de me confronter aux mêmes interrogations qu'elle. Car l'autrice joue finement la partie, en ne nous distillant les informations qu'au compte-goutte, afin de ménager le suspense jusqu'à la fin.

Nathaniel et Silas jouent évidemment un rôle majeur dans cette histoire et leur complicité est un des nombreux atouts du bouquin. L'intrigue ne serait clairement pas pareille sans le charisme qu'ils dégagent tous deux.

Il y aurait tant à dire sur ce roman et sur ses personnages, mais pour cela il faudrait que je vous révèle des choses qui m'ont étonnée lors de ma lecture et je m'en voudrais de vous gâcher ce plaisir. Ce livre fait partie de ceux, qui selon moi doivent être appréhender avec le moins d'attente possible, car ce qu'il nous réserve est encore au-dessus de ce que l'on imagine.

Retenez simplement que Sorcery of Thorns vaut amplement la peine d'être découvert. Il fait partie de ces livres qui ne nous laissent pas indifférents et qui continuent de nous suivre bien après notre lecture.
Lien : http://www.cranberriesaddict..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sio
  08 octobre 2020
Malgré quelques bémols (qui peuvent sembler rédhibitoire, et je comprends tout à fait !), j'ai passé un bon moment avec ce roman de fantasy jeunesse. L'univers inventif, l'action rondement menée et quelques petites trouvailles sympa ont suffi à me faire oublier l'intrigue parfois trop faciles et des personnages avec quelques stéréotypes. Une bonne découverte dans l'ensemble !
Lien : https://encresetcalames.word..
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Margaret Rogerson (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1161 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..