AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2358710415
Éditeur : L'Atelier du Poisson Soluble (03/10/2012)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 17 notes)
Résumé :
" Il était encore une fois, un petit chaperon rouge..."
Encore une fois ?
Fort habile à la carte à gratter, Françoise Rogier révèle avec ce premier album une maîtrise certaine de la narration en se frottant à l'exercice ô combien périlleux de la réécriture du Petit Chaperon rouge. Version pour le moins inattendue. Son sens de l'humour, particulièrement ludique, réjouira plus d'un enfant.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  13 novembre 2012
L'auteur prévient dès la première phrase : « Il était encore une fois un Petit Chaperon rouge qui s'en allait porter une galette et un pot de saindoux chez sa mère-grand ». Sauf que cette fois-ci les choses se passent un peu différemment. Tout d'abord, on croise les trois petits cochons. Ensuite, la maison de mère-grand est sacrément effrayante. Enfin, le Petit Chaperon n'a rien d'une petite fille sans défense…
Un album qui ne paie pas de mine mais dont la mécanique parfaitement huilée finit par emporter l'adhésion. Françoise Rogier installe une ambiance oppressante grâce à une belle utilisation du noir, du rouge et du gris. Au fil des pages, la tension monte, jusqu'à la révélation finale où l'on découvre qu'il est parfois bon de jouer à se faire peur.

Un ouvrage que j'ai testé sur ma fille de 7 ans. Sa première lecture achevée, elle me le rend en me disant : « J'aime pas, c'est trop court ! » Une sentence aussi réductrice qu'injuste mais qui sortait du coeur. Peut-être parce qu'elle se lance depuis peu dans les petits romans et qu'elle considère (à tort) que les albums ne sont plus de son âge. le lendemain matin, elle reprend le livre. Je vois qu'elle s'attarde plus longtemps sur chaque page. L'ayant refermé, elle le tend à sa grande soeur et lui dit : « Tiens, lis ça, c'est trop marrant ! » Depuis, elle l'a relu pas mal de fois. L'évolution de son point de vue est intéressante à plus d'un titre et montre que c'est un album qui s'appréhende sur la durée. Nul doute aussi pour les plus jeunes qu'une lecture à voix haute de l'adulte peut apporter une dimension supplémentaire à l'aspect à la fois drôle et quelque peu inquiétant de l'histoire.
Au final, plus qu'une énième variation autour du Petit Chaperon rouge, C'est pour mieux te manger possède un ton original et quelque peu décalé qui en fait une lecture hautement recommandable.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
alouett
  23 novembre 2012
Le Petit chaperon rouge s'est préparée pour aller porter une galette et un pot de saindoux à sa mère-grand. Son capuchon recouvre sa tête, les victuailles ont été déposées dans son petit panier et la voilà prête à traverser la forêt en espérant ne pas rencontrer le grand méchant loup.
Cependant, l'auteur nous met la puce à l'oreille en introduisant son histoire d'un « Il était encore une fois un Petit Chaperon rouge… ». Petit chaperon rouge ?? En êtes-vous bien sûr les enfants ??…
-
Règle numéro un qu'il faut avoir en tête avant de plonger dans un ouvrage du Poisson soluble : ne pas se fier aux apparences !
Forts de notre expérience (voir notamment Jérôme, Amédée et les girafes), Petit Hulk (cadet de Monsieur Lutin) et moi nous sommes lancés dans ce court récit de 22 pages qui revisite le célèbre conte du Petit Chaperon rouge. le graphisme nous met rapidement sur la piste : il y a là quelque chose qui sort de l'ordinaire. Françoise Rogier joue sur le rythme du récit qui colle presque fidèlement au récit originel si ce n'est que le support visuel l'accompagne crée une atmosphère totalement différente. Les traits hachurés et la dominante de noir influencent fortement l'ambiance graphique au point que l'on se pose la question de savoir s'il s'agit réellement d'un ouvrage destiné aux plus jeunes. Mais c'est bel et bien le cas.
Quelques indices glissés ça et là donnent un côté très interactif à la lecture. Ainsi, trois petits cochons tentent de se dissimuler maladroitement derrière des arbres… non loin d'un panneau de signalisation qui indique qu'il y a du gibier dans ce coin de la forêt !! Mmh… autant d'éléments visuels qui n'échappent pas au petit lecteur curieux. La récolte des indices est fructueuse et le prépare inconsciemment à accueillir d'un énorme éclat de rire la scène qui dévoile l'identité réelle des personnages.
Depuis, il y a eu de nombreuses relectures en sa compagnie, toutes à sa demande. Et bien qu'il en connaisse le dénouement, le style de trait employé par l'auteur est étonnement ludique pour le jeune lecteur. le processus reste le même d'une lecture à l'autre : amusement, tension, rire… et on recommence la lecture…
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
abo2008
  15 novembre 2013
Une silhouette encapuchonnée de rouge s'enfonce dans la forêt. Sur sa route, il rencontre un loup à dents pointues qui lui indique le chemin le plus court pour se rendre chez sa grand-mère… En lisant ces quelques lignes, je suis sûre que vous vous dîtes que vous connaissez la suite. Je n'en suis pas si sûre.
Malgré quelques indices glissés dans les dessins, je me suis faîtes avoir. Je m'attendais tellement à lire à ma fille une énième version du petit chaperon rouge que je n'ai pas fait attention à tous les détails. C'est en le relisant une deuxième fois que je me suis dit que c'était évident.
Ce qu'il faut savoir, c'est que le grand méchant loup a très faim (on n'est pas loin de l'heure du goûter) et que la silhouette encapuchonnée va passer un « mauvais » quart d'heure. Ma fille a beaucoup rigolé et elle a adoré se faire « dévorer » par le loup. Il a fallu recommencer l'histoire plusieurs fois. J'ai bien aimé le clin d'oeil fait à un autre grand classique de l'univers des contes (qui ne se termine pas non plus comme dans le conte original).
Les illustrations, uniquement en rouges et noirs, ainsi que le dessin effrayant du loup nous amène sur une fausse piste. La surprise n'en est que plus forte.
Lien : http://hellody.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
imeimisa
  03 mars 2014
il ne faut pas toujours se fier aux apparences....
le titre laisse bien entrevoir un air connu....mais l'illustration sent le renouveau et bien m'en a valu de mettre le nez dans ce petit livre...
apprécié, ramené, première lecture à ma petiote qui, ravie, s'en va trouver sa maman pour lui raconter...
normal, elle s'était laissée surprendre, elle a voulu tester si sa maman le serait également !
première édition en 2012, seconde fin 2013.... j'espère que ce petit album rencontrera , encore, le succès qu'il mérite
Commenter  J’apprécie          20
cess43
  18 septembre 2014
Mais... ce n'est pas possible, voilà à nouveau un petit Chaperon rouge qui va se faire dévorer ? Dîtes c'est moi ou la maison de mère-grand semble assez sinistre, des vautours qui guettent, une boîte aux lettres en forme de loup ... Mais qui se cache réellement sous cet habit rouge ?
Conte revisité du Petit Chaperon rouge très touchant.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Ricochet   28 février 2013
En rouge, noir et blanc, entre impression de gravure et collage, avec une grande simplicité de moyens graphiques, une utilisation astucieuse du texte réduit à son essence, Françoise Rogier signe une variation très drôle et effrayante à la fois, pour jouer à se faire peur avec esprit !
Lire la critique sur le site : Ricochet
autres livres classés : loupVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15650 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre