AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La dernière licorne (45)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
SylvieGuevel
  12 juin 2017
Pour quelqu'un qui comme moi s'intéresse aux origines de l'humanité, ce livre a été bien plus qu'un thriller ésotérique.
Presque une confirmation de ce qui se révèle de plus en plus au public aujourd'hui grâce à des archéologues/historiens/chercheurs découvrant sur plusieurs sites anciens des preuves que nos origines ne sont pas celles que l'on veut nous faire croire.

Ici le sujet principal est l'arche de Noé, sensée se trouver sur le mont Ararat en Arménie ( même si ce sommet appartient à présent à la Turquie).
Autour de cette arche, un secret, jalousement gardé par les bergers kurdes vivants sur le mont, et surveillé de prés par les hautes instances religieuses.

Nous suivons les pérégrinations de Zak Ikabi, prétendument aventurier voleur de documents au sein même de "l'enfer", pièce secrète du Vatican. Celui ci tente de convaincre Cécile Serval, glaciologue réputée, que la protection du secret de l'arche est menacée par le groupe mafieux de Kyrill, désireux de percer à tout prix le mystère de ce vaisseaux mythique.
Le duo de Zak et Cécile deviendra trio avec la collaboration du mentor de cette dernière, le professeur Parella .

Au fil des pages, nous partons dans différentes parties du monde, sur les traces de cette arche si convoitée. Au delà du mythe se révèle alors peu à peu une vérité qui pourrait bouleverser les fondements de l'humanité toute entière.
Une course poursuite s'engage avec une issue forcément fatales pour certains des protagonistes. Car les humains ne sont pas prêts pour que le secret du mont Ararat leur soit révélé.

L'auteur de ce livre, qui l'a écrit sous le pseudonyme de Tobby Rolland, connait vraiment son sujet puisqu'il s'y intéresse depuis son enfance. Et ça a été pour moi une lecture vraiment passionnante. La plupart des lecteurs considéreront que c'est purement un roman, mais il ne faut pas s'y tromper, une grande part de faits véridiques s'y mêlent .

J'aurai volontiers rencontré l'auteur pour discuter de tout cela et j'espère que ça se fera un jour.
En attendant j'ai vraiment aimé son livre car j'y ai vu au-delà des mots d'un roman ce que je sais déjà sur nos origines.

Merci à Masse critique Babelio pour cette superbe lecture.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MarquePage
  07 octobre 2017
Voila une lecture intéressante.
Il faut reconnaitre tout de suite un talent à l'auteur pour distiller du mystère et du suspense. Beaucoup de mystères qui nous tient en haleine jusqu'à l'épilogue. Avec des retournements de situation, de l'action, des paysages différents... On ne s'ennuie jamais, il n'y a pas de temps mort mais des rythmes différents.
Et puis j'ai beaucoup apprécié le sujet choisi par l'auteur avec l'anomalie d'Ararat. Bien réelle mais avec de nombreuses théories autour de croyances. L'auteur utilise des informations véridiques (j'ai vérifié^^). J'ai appris beaucoup de choses car je ne connaissais pas du tout le Mont Ararat.
Par contre tout cet ésotérisme complique parfois les explications notamment avec le livre d'Enoch. C'était parfois un peu flou pour moi. Et on se demande constamment où l'auteur veut nous emmener. En effet, il a pris le parti de nous révéler qu'à la fin le but de Zak et le mystère d'Ararat. Je suis d'accord ça aurait eu moins d'intérêt autrement mais du coup on ne sait pas où on va et ça n'aide pas à comprendre les informations données au compte goutte. Ca a un côté un peu frustrant par moment.
Si l'auteur est très fort pour le suspense, il l'est moins pour amener les révélations. Que ce soit sur les licornes ou sur l'arche, je n'ai pas pu m'empêcher d'être déçue alors que c'était bien trouvé. Ca donne un peu à plat, comme si il nous manquait toujours quelque chose.
Et puis il y a quelques passages pas ou peu exploités. Je n'ai pas vraiment compris l'intérêt du récit datant de l'arche de Noé. Ni ce qu'apporte les chapitres sur la fille aux yeux verts. Et on n'a pas de détails sur le rapport du pilote russe. Peut être parce qu'il a disparut et que l'auteur n'a pas voulu extrapolé sur ce sujet.
Quant aux personnages si on aime les suivre, ils sont un peu caricaturaux. Si la plupart du temps ce n'est pas gênant, la relation entre Zak et Cécile n'est pas du tout une surprise. On la voit venir de loin. Ca manque de finesse et parait saugrenue.

Une lecture agréable qui se lit vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BlackKat
  24 juin 2017
Tout d'abord, je remercie NetGalley et Les Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman.

J'aime beaucoup ce style de roman, s'appuyant sur des faits avérés et des certitudes historiques tout en baignant dans le mythe et le mystère. Cela titille mes neurones et réveille mon âme d'enfant partant en quête d'un trésor!

La dernière licorne est un roman ambitieux et très bien documenté, basé sur le mythe de l'Arche de Noé ou, tout du moins du grand déluge. Si le premier se retrouve dans les textes de la Bible, le Coran et de la Torah, le second fleurit dans près de deux cents légendes à travers le monde en des termes souvent similaires.

L'anomalie Ararat existe réellement, repérée pour la 1ère fois en 1949, elle serait la preuve de l'existence de l'arche pour certains, et pour d'autres, juste un « caprice » géologique. D'ailleurs l'auteur nous prévient dès le départ, tout est vrai dans son roman, à l'exception du Parlement mondial des religions.

Il y a donc de quoi interpeller et questionner. La science évolue tous les jours et ce que nous tenions pour acquis hier peut être remis en question aujourd'hui. C'est une évolution constante de la vie et il semble logique de s'adapter sans cesse aux nouveaux éléments venus enrichir nos connaissances.
Mais les croyants de toute confession n'ont pas cette même ouverture d'esprit quand les scientifiques touchent à leur patrimoine.
Les religions sont basées sur des textes et des préceptes anciens qu'il est hors de question de modifier. Et démystifier certains « miracles » ou événements religieux est totalement inimaginable. La tolérance n'est pas de mise et l'Histoire nous a appris que les hommes des dieux ne reculaient devant rien pour préserver la suprématie de leurs dogmes.

Avec La dernière licorne, Zak Ikabi, une sorte d'Indiana Jones, Flynn Carson ou Benjamin Gates, au choix, est en bute au Parlement mondial des religions dont la seule préoccupation actuelle est de garder le secret sur l'Arche de Noé. Il est exclu que le réchauffement climatique mette en péril le secret que le mont Ararat garde jalousement en son glacier. Quitte à envoyer hommes, femmes, enfants et quelques chèvres ad patres.

Mais s'il n'était question que d'ébranler les fondations des religions… que nenni… ce qui est rare est précieux. La cupidité de l'homme n'est pas un mystère, un mythe ou une légende! Elle est là, bien réelle et occasionne bien des ravages au quotidien. Nous la connaissons bien la bougresse! de la base jusqu'au sommet!
La ligne entre collectionneur et protecteur est bien mince! Et pour un mécène, un protecteur des témoignages du passé, combien n'ont aucun scrupule à s'approprier ces artefacts rares et inestimables? Cortés est un de ces individus qui ne recule devant rien pour la création de la rareté en détruisant purement et simplement ce qui se trouve sur son chemin. Et quand ses hommes de main sont cruels et sadiques, gare aux êtres humains qui osent se rebeller.

L'existence de la licorne, associée à l'Arche de Noé, apporte une touche mystique et ésotérique supplémentaire à l'intrigue. Cet animal fascine l'humanité depuis des siècles et même si ce thème est moins détaillé que celui de l'arche, j'avoue que le lecteur a bien envie d'en croiser une en tournant les pages du roman!

Les vestiges de l'Arche de Noé sont au coeur de cette aventure qui nous fait voyager aux quatre coins du monde, sur les traces des artefacts capables d'éclaircir la légende. Une course au trésor, une course-poursuite pour sauver sa peau également! le rythme est enlevé, au gré de l'alternance des chapitres entre les différentes époques et protagonistes, titillant la curiosité du lecteur avec des fins tout en suspense. le voyage est truffé d'évocations théologiques, historiques et scientifiques.

Ce premier roman n'est toutefois pas exempt de maladresses. Quelques redondances et longueurs, un ton parfois trop professoral, Cortés et sa bande à la limite de la caricature. Et surtout un détail qui m'a super agacée! L'emploi de « Cécile » toutes les deux phrases de dialogue! Je ne peux plus voir ce prénom en peinture du coup! « Cécile, écoutez-moi… » « Cécile, comprenez… » Aaaarrrggghhh, Céciiiile!

Surtout que le personnage de Céciiiiile est assez insupportable! C'est une scientifique de haut vol mais alors son côté humain et relationnel est largement à revoir! Son pseudo-cynisme est à la limite de la bêtise et de la mauvaise foi, elle râle tout le temps et son scepticisme buté n'est pas une vitrine très flatteuse pour les athées. Bref, Céciiiile, tu es le portrait type de la fifille que j'aurais bien envie de claquer!

Par contre, j'ai apprécié le personnage de Zak, aventurieur, intellectuel, un peu la tête dans ses recherches tout en étant réactif aux événements. Érudit mais aussi casse-cou, il reste mystérieux une grande partie du roman et c'est un régal de douter de ses motivations.

Tout comme j'ai aimé la petite Aman, héritière d'un savoir ancestral, vivant sur les flancs du mont Ararat, dans son village kurde. Ce qui est d'ailleurs l'occasion de glisser quelques réflexions sur le contexte géo-politique de la région, avec les tensions entre arméniens et turcs et des rappels historiques attachés à cette région si particulière.

Malgré quelques petites maladresses de style, j'ai beaucoup aimé ce roman pour son intrigue, les anecdotes rassemblées autour de l'arche, la synthèse des principales croyances et légendes et, bien entendu, son côté aventure-chasse au trésor. C'est prometteur pour la suite… s'il n'y a pas Céciiiile!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Sharon
  19 juillet 2017
Installez-vous bien confortablement dans votre fauteuil, prévoyez de quoi vous hydrater et vous pouvez vous plonger dans les 594 pages de ce roman. N'hésitez pas cependant à faire des pauses à l'intérieur de ce livre que je qualifie tout de suite de thriller ésotérique : il se divise en neuf courses et il est bon de s'arrêter avant chacune d'elles, ne serait-ce que pour savoir où celle-ci nous entraîne.
En effet, quand nous lisons les premières pages, nous pouvons presque croire que nous allons nous retrouver dans un récit assez « confortable ». Certes, il est question d'un secret, transmis de génération en génération (grand classique) mais la petite Aman, qui fête son anniversaire, semble mener une vie simple, sereine, entourée des siens et de Leka, animal de compagnie inséparable de la petite fille. Dès le chapitre suivant, fini le confort, et il en sera de même tout au long de la lecture.
Le rythme est très soutenu, les personnages principaux ont peu de temps entre chaque péripétie pour se poser, pour réfléchir vers la nouvelle étape de leur périple, qui les mène de l'Europe aux portes de l'Asie – faites attention à ne pas vous perdre entre les différents lieux. de même, ne vous perdez pas dans les différentes temporalités : ainsi, un récit est enchâssé dans le récit principal. Il est nettement repérable mais il peut aussi créer un sentiment de flottement – le choix des prénoms n'est pas innocent.
Mais, me direz-vous, qui sont les personnages principaux ? En effet, les personnages secondaires sont nombreux, nettement caractérisés, mais disparaissent parfois très rapidement, alors que j'aurais aimé poursuivre un bout de chemin avec eux (preuve de la force avec laquelle ils ont été caractérisés). Ainsi, et l'erreur est humaine, j'étais persuadée que celle qui est devenue l'un des personnages féminins principaux du roman ne ferait qu'une apparition. Cécile avait tout du professeur d'université revêche que l'on a qu'une envie : renvoyer à ses recherches qui n'intéressent pas grand monde et surtout qu'elle y reste ! Erreur, erreur, il ne faut pas se fier aux apparences, ce que certains ont fait trop longtemps, dans de tout autre domaine.
Et les autres, me direz-vous encore ? Nous avons le charmant Zak Ikabi, qui paraît attirer les ennemis et leurs armes avec une facilité déconcertante. Chercheur ostracisé par ses théories pour le moins ésotériques (nous y revoilà), il prend des risques et en fait prendre aussi à ses proches. Ce n'est pas entièrement de sa faute, mais tout de même. Nous avons leurs adversaires, avec à leur tête Cortès. Pouvoir et destruction sont ces deux moteurs. J'ai rarement vu un personnage aussi négatif, il est impossible de lui accorder ne serait-ce qu'une once de sympathie, et pourtant, j'ai très souvent de la sympathie pour les « méchants ». Ses acolytes sont à l'avenant.
Ce livre est un thriller mais son sujet est tout de même assez difficile, bien loin des licornes des oeuvres de littérature jeunesse. J'aurai presque envie de vous recommander la lecture d'extraits de la Genèse, comme le fait Cécile au cours du roman, voire de l'épopée de Gilgamesh : quand on commence un parcours parfois ardu, il est bon d'avoir balisé le terrain avant.
La dernière licorne est un roman qui demande du temps pour être lu, même s'il est vrai que l'on a envie de s'avoir ce qui va se passer juste après.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
croc1706
  26 mai 2017
Tout d'abord , merci à Babelio et aux éditions Presses de la Cité pour ce magnifique partenariat.

Dès la lecture de la jaquette, le ton est donné, on nous annonce le thriller de l'été rien que ça !!! Et je dois bien dire , après lecture, que La dernière Licorne le sera très certainement.

J'ai été plus qu'enthousiasmée par les personnages, l'histoire et l'écriture, ce premier roman est un véritable coup de coeur qui n'est pas sans rappeler un certain " Da Vinci Code" , mais sous stéroïdes !

Dans le détail, j'ai adoré les personnages, que ce soit Zak, le scientifique mystérieux, mélange d'acrobate, de guerrier , de sauveur mais qui pose bien des questions, Cécile , la glaciologue sceptique et coincée, qui ne croit que ce qu'elle voit et va se retrouver entraîner bien malgré elle dans des aventures rocambolesques, ou encore Cortès, le vrai gros méchant que vous allez adorer détester. Ils sont attachants, touchants et plutôt bien construits.

Que dire de l'histoire , l'auteur s'attaque ici aux mythes et croyances qui entourent l'arche de Noé, a-t-elle existé ? a-t-elle bien embarqué un couple de chaque espèces , y compris des espèces mystiques telles que les licornes? S'est-elle bien échouée sur le mont Ararat ? Tout est remis en cause , par un rapport rédigé par l'héroïne. Alors où est la vérité?

Si vous voulez le découvrir , il vous faudra embarqué avec les héros dans un récit incroyable qui passe du Vatican à Toulouse, de l'Arménie à l'Iran et à la Turquie, le tout à une vitesse incroyable. Entre courses-poursuites à pied ou en voiture, fusillades, découverte de tunnels pleins de boue où vous ramperez avec Zak, Cécile et Arsène , on a l'impression de ne jamais reprendre sa respiration. PAs de pauses !!! On retrouve ici tous les codes des thrillers ésotériques, avec l'humour et l'action en plus.

C'est bien écrit cela se lit très facilement, et l'action omniprésente rend ce roman de 600 pages difficile à lâcher. Je dois bien l'avouer , je l'ai dévoré en une après midi ! Tout n'est pas parfait et j'aurais peut-être aimé une fin plus détaillée, mais au final j'ai passé tellement un excellent moment que je n'en retiens que les impressions très positives . Un auteur que je suivrais à l'avenir !
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bina
  26 mai 2017
Attention, soyez attentif à l'avertissement de l'auteur : « Tout est vrai ». La preuve ? Les tablettes sumériennes (-2500), la Bible, le Coran, le Livre des mutations ( Chine, -VIIIes) ou les écrits d'Ovide ( – Ier s), tous, sans exception, font allusion à l'arche de Noé pour les chrétiens, qui échouera au sommet du Mont Ararat, entre l'état du Nakhitchevan (dont j'ai appris l'existence à la lecture), l'Iran et la Turquie. Alors, légende ? Histoire vraie ? Ce site attire la curiosité des scientifiques ou de touristes, en quête d'un vestige, d'un petit bout de l'arche.
Comme des reliques, des traces de son existence ou de son inexistence sont dispersés dans le monde : Kaliningrad, Hong-Kong, Toulouse, le Vatican, Arménie…livre apocryphe, morceau de bois provenant de l'arche, étude des glaces du Mont Ararat. … Que craignent les chrétiens réunit au sommet mondial ? Quels secrets veulent-ils tous protéger ? Que veulent les tueurs sadiques et sanguinaires sur les traces de nos trois personnages, Zak, Arsène et Cécile ? Qui/que veulent-ils protéger ? Quelle révélation risquerait de bouleverser l'humanité tout entière ?
Alors embarquez au côté de Zak, mais surtout, n'ayez pas froid aux yeux. Il va vous falloir du courage et du sang froid et une bonne dose de folie pour le suivre sur les traces des dernières licornes. Oui, oui, puisque je vous dis que tout est vrai ! Vous avez bien lu, les dernières licornes !
Un thriller au final bien ficelé. J'ai eu un peu de mal au début à relier les différentes phases de narration, à situer la place des différents groupes de personnages dans l'intrigue. Mais au final, la lecture est agréable et fluide, et on s'attache à Zak, Cécile et Arsène, et on tremble pour eux.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Loubhi
  23 septembre 2017
Amateur de récits mêlant histoire, religion et aventures (Dan Brown par exemple).... spectateur assidu des séries ou films en mode Indiana Jones ou type le Nom de la Rose, c'est avec curiosité que je me suis jeté dans la lecture de ce livre et j'y ai plongé avec un certain plaisir.

Un bon cru, sans autre ambition que de distraire son lecteur, les ingrédients idéaux y sont ; une quête mythique (L' Arche de Noé), le groupe terroriste milicien, des voyages sur des lieux aussi chargés en images que le Vatican, des pays sombres issus de l'ex URSS, un congrès de représentants religieux divers aux buts pas toujours très clairs, la scientifique terre à terre et le collectionneur/ cambrioleur.... C'est partie pour une immense course contre la montre entre les principaux protagonistes, avec quelques éléments suffisamment rationnels et une pointe de véracité et on plonge, entraîne jusqu'à la fin du livre d'une traite. 

On pourra regretter parfois des scènes de violences extrêmes ou un léger manque d'introspection de certains des protagonistes mais cela reste mineur, évasion garantie...
Lien : http://passiondelecteur.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
veronic68
  25 août 2017
La dernière licorne est une histoire à histoires. L'auteur nous fait suivre plusieurs histoires, dont une qui se passe plus de 4000 ans avant JC. le tout autour du mythe l'arche Noé.
Découpé en 9 courses (composées de plusieurs chapitres), ce livre nous entraîne en Arménie, au Vatican, à Bordeaux, Hong kong ...
En fil rouge, on suit les aventures de Zak Ikabi qui cherche les informations sur le livre d'Enoch ou encore le rapport confidentiel du DIRS commandé par le parlement mondial des religions. Il entraîne avec lui Cécile Serval qui a rédigé le rapport ainsi que son mentor le professeur Parella, contre leur gré. Ils vont devoir échapper à des mercenaires qui eux recherchent tout ce qui se rapporte de près ou de loin à l'arche de Noé.
Une histoire complexe qui repose sur le mystère du Mont Ararat, mais une fois de plus le "héros" se sort de toutes les situations dangereuses avec beaucoup de facilité, ce qui à mon goût gâche un peu l'histoire.

Un bon livre mais sans plus. J'avais eu un peu le même jugement pour le Da Vinci code.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aelynah
  19 juillet 2017
Si vous aimez un thriller bien ficelé mâtiné de faits réels, d'ésotérisme et d'éléments prouvés mais pourtant surprenants ce roman est pour vous.
Nous allons suivre au travers du monde plusieurs personnages aussi différents les uns des autres et pourtant axés vers le même but : le mont Ararat et ses secrets.
Tobby Rolland va nous entraîner dans le monde entier à la poursuite d'un mystère vieux comme le monde.
Et ce dès les premières lignes avec son avertissement, il va nous pousser à nous plonger dans ce récit avec passion car « Cela surprendra sans doute le lecteur mais TOUT EST VRAI dans ce récit. »
Dans ses pages nous suivrons avec délectation, frissons et parfois appréhension de nombreux protagonistes en tous genres.
Des assassins en puissance que l'on croit au départ affublé de bonnes intentions
Une communauté religieuse avec le Parlement mondial des religions que l'on découvre et dont certains affiliés nous interpellent.
Un homme seul ingénieux et qui n'est pas sans rappeler Indiana Jones ou un autre aventurier.
Mais aussi une glaciologue pour qui tout ce qui n'est pas science n'est que contes à dormir debout ou son mentor de thèse.
Et une enfant kurde, innocente mais détentrice d'un secret que tous semble vouloir approcher.

Ce récit part tambour battant. Et ne s'arrêtera vraiment qu'à la dernière page, ou presque, sur le Mont Ararat, lieu d'un secret millénaire et d'une révélation surprenante.
Voyages autour du monde sous forme de course, l'auteur en titre d'ailleurs ainsi chaque partie. Nos héros et autres personnages vont nous entraîner dans cette poursuite de la vérité, de la justice aussi ou simplement de l'avidité.
Ce roman va nous ouvrir des portes que nous n'aurions jamais eu l'idée de passer. Mais qui une fois entrouvertes nous pousse à creuser plus profond pour en savoir plus. A la fois documentaire, scénario d'action à la Indiana Jones ou roman noir Tobby Rolland nous entraîne à sa suite et nous plonge avec délectation dans cette course poursuite.
J'ai appris beaucoup. Frémis souvent. Parfois levé les yeux au ciel de doute. Mais surtout j'ai été happé par le récit.

Merci à Babelio et aux EDITIONS Presse de la Cité pour cette belle découverte. Sous-titré le thriller de l'été, il va vous fair passer un très bon moment de détente et de frissons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ERICANSE
  03 juillet 2017
Commençons par remercier Babelio et les Presses de la Cité, puisque, grâce à eux, et dans le cadre de l'opération Masse critique, j'ai pu découvrir ce livre …détonnant.
D'un côté, un scientifique, qui cache bien son jeu, Zak Ikabi, et qui veut sauver le monde du chaos. le chaos menace en effet la civilisation, car un secret terrible pourrait bien anéantir tout ce en quoi nous croyons. le sujet est palpitant et nous renvoie à l'arche de Noë et au Mont Ararat. Pour les non-initiés, l'auteur a le talent d'expliquer simplement des idées complexes. de l'autre côté, deux scientifiques pur jus, Cécile Serval d'un côté et Arsène Parella de l'autre. En apparence, rien ne les relie à Zak Ikabi, et pourtant. Ils ont été tout deux rédacteurs d'une synthèse pour le Parlement international des religions. Et sans le savoir, ils ont ouvert une boite de Pandorre, contre laquelle Zak Ikabi veut les protéger quitte à leur mentir et à leur travestir la vérité.
Voilà résumé l'intrigue, qui n'arrête pas d'un bout à l'autre du roman. Car à ce cadre général s'ajoute un personnage énigmatique, se faisant appeler Cortés, et recherchant la même chose que Zak Ikabi (même si les raisons sont diamétralement opposées)… On passe d'un continent à l'autre, d'une situation dangereuse à l'autre , avbec à chaque chapitre de nouvelles interrogations et de nouveaux mystères à percer.
Fidèle à notre habitude, nous ne dévoilerons rien qui pourrait gacher le plaisir des lecteurs mais un seul mot d'ordre : découvrez-le vite. L'écriture est ciselée, les retours historiques sont maitrisés pour ne pas alourdir la compréhension. Les dialogues sont certes un peu pauvres mais l'auteur réussit quand même l'exploit de nous faire pénétrer cet univers des religions par une porte que l'on avait pas imaginé….
Quant au final …. Nous serions enchantés de pouvoir échanger avec des lecteurs ayant déjà terminé l'ouvrage….
Bref un véritable coup de coeur pour ce roman, que nous vous recommandons vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1213 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre