AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253259675
Éditeur : Le Livre de Poche (02/10/2019)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 62 notes)
Résumé :
« Après un accident de voiture, Léo, professeure de philosophie dans un lycée du Sud-Ouest se réveille face au fantôme de sa grand-mère, mamie au caractère bien trempé et à la répartie cinglante. Contre toute attente, la jeune femme devra composer avec cette présence qui ne la quittera plus d’une semelle et va bouleverser sa vie irrémédiablement. » Une histoire pour se reconstruire, qui fait du bien, mêlant amour, amitié et secrets de famille.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  06 février 2018
Je remercie les éditions Mazarine, ainsi que Babelio pour son opération Masse critique qui nous permet de recevoir des livres gracieusement.
Malheureusement pour moi, cette fois-ci, le coup de coeur n'était pas au rendez-vous. Un style qui n'est pas désagréable, mais reste simple et même pauvre sur certains passages, pour narrer une histoire qui n'a rien de si original que ça. (Musso et Lévy, avec leurs histoires de fantômes, mais en moins bien.)
J'ai voulu y voir un roman de "d'jeune" pour les
" d'jeunes", j'ai trouvé quelques références actuelles, et quelques traits d'humour agréables malgré tout, mais l'ensemble reste trop léger à mon goût, et l'histoire, somme toute classique, aurait mérité un développement plus audacieux. Il m'a manqué de la profondeur.
Pour une héroïne qui incarne un professeur de philosophie, j'ai eu l'impression d'un décalage entre son vécu et l'image qu'elle est censée donner.(c'est peut-être moi qui suis décalée !!!)
Quelques réflexions viennent malgré tout étayer l'ensemble, et tout cela ne reste que mon avis subjectif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          558
La_Bibliotheque_de_Juju
  03 mai 2019
Avertissement : Toute ressemblance avec des expressions toulousaines existantes ou ayant existé est purement voulue dans ce billet (donc pas la peine de râler si tu ne comprends pas tout) !
Tout commence par cette citation de Saint-Exupery au début du livre. Issue du Petit Prince. Déjà, je suis séduit. Forcément, té ! J'adore ce livre.
Ensuite, je découvre l'histoire de Léo, cette prof toulousaine qui vient vivre à Agen et va goûter aux pruneaux, au rugby et, ponpom sur la Garonne, au fantôme de sa mamie qui va s'amuser à la suivre partout ! Boudu, qu'il va lui falloir de la patience pour supporter ça !
On se coule dans cette histoire sans déplaisir et on la lit très rapidement car c'est un roman plutôt court. La plume est pleine de ce bel accent du Sud mais donne surtout envie de vite lire le prochain livre de Laure Rollier. Car elle semble encore un peu se retenir ici.
Antchoubi ! Elle en a sous le pied la Rollier et ça se sent. Ce livre a un petit goût d'apéro, croyez-moi, il a un gôut de trop peu … Il m'a vraiment donné envie de la voir s'élancer et j'attends le prochain roman avec beaucoup de curiosité, con !
Laure Rollier utilise les ingrédients du genre et elle n'est pas ratchou en bons sentiments ! Si vous êtes dans une période où vous rouméguer pas mal, où tout va mal, ce joli livre pourra vous remettre les idées en place et vous faire le plus grand bien,con ! Il ne va pas vous espanter pour son originalité mais vous faire passer un bon moment ! Les personnages sont plein de vie, remuants et souriants !
Une lecture idéale pour les beaux jours qui arrivent.
Vous pouvez le lire en plein cagnas, autour d'un petit cassoulet, pour rester belle en maillot !
Ou au petit déj, une chocolatine à la main (et le premier qui me parle de pain au ch…., je ne réponds plus de rien) !
Allez hâtez vous de vivre la famille,con !

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          556
jeunejane
  20 octobre 2019
Léona, jeune femme de 26 ans, prof de philo dans la banlieue toulousaine, est en retard ce matin.
Avec sa voiture, elle fonce dans un bus et se retrouve dans le coma.
A son réveil, rentrée dans l'appartement qu'elle partage avec sa coloc Louise et la fillette de celle-ci, quelle n'est pas sa surprise de voir sa grand-mère décédée et de pouvoir lui parler.
Tess, la fillette la voit aussi.
Elle n'avait pas spécialement de bonnes relations avec elle et en tant que fantôme, elle l'énerve un peu.
Cela lui permettra quand même d'interroger son père et de connaître la vraie raison de la mort de mamie Lina.
Elle pourra aussi connaître un talent de sa mère qu'elle ne connaissait pas.
Un roman qu'on peut qualifier de léger surtout vers la fin mais je l'ai lu avec un petit sourire au coin des lèvres.
Il m'a bien détendue et faire la connaissance du petit monde de Léona ne m'a pas déplu du tout.
Ah! J'oubliais...les titres de chapitres nous annoncent parfaitement le fil de ce que nous allons découvrir. le récit est très bien structuré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
coquinnette1974
  03 décembre 2017
Après quelques lectures assez dures, j'avais envie de lire un roman léger, et je me suis donc plongée grâce aux éditions Fayard (Mazarine) et au site net galley dans Hâte-toi de vivre de Laure Rollier.
C'est tout à fait ce dont j'avais besoin :)
Ce roman est une petite pépite, lue en avant première, que je vous recommande chaudement.
L'histoire est simple : Léona, alias Léo, est victime d'un accident de voiture. Elle se réveille d'un coma avec une surprise... elle voit sa grand-mère ! Celle-ci même qui est décédée des années auparavant.
Commence alors un nouveau pan de sa vie, rythmée par les apparitions de Mamie Lina.
C'est frais, bien écrit, drôle, triste parfois. C'est ce que l'on appelle maintenant un roman "feel-good", un roman qui fait du bien.
Tout m'a plu, l'histoire, les personnages. Léona est vraiment sympathique, touchante. Tout se tient de la première à la dernière page. Et le dénouement a été inattendu pour moi car je dois avouer que je ne l'avais pas vu venir !
J'ai été très triste de quitter tout ce petit monde, et c'est avec un immense plaisir que je mets cinq étoiles car j'ai eu un coup de coeur pour ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
stokely
  07 janvier 2018
Pour un premier roman Laure Rollier réalise un coup de maître à mes yeux, nous sommes le 07 Janvier 2018 et je viens de lire mon premier coup de coeur de l'année.
J'ai commencé cette lecture hier soir et j'en ai englouti la moitié d'un traite, qu'es ce que j'ai aimé suivre Léona alias Léo professeur de philosophie, elle m'a fait sourire à de multiples reprises. Pourtant le pitch de départ et assez simple Léo va avoir un accident de voiture en se rendant au lycée ou elle travaille à partir de ce moment elle va se être accompagné du fantôme de sa grand-mère décédée.
J'ai aimé également suivre les personnages secondaires comme Juju, Louise et sa fille et cette colocation déjantée, les relations entre Léona et ses parents sont également très drôles mais le livre n'est pas seulement drôle il aborde également d'autres sujets comme les secrets de famille.
Un seul petit regret que ce livre ne soit pas plus long, je serais bien restée en compagnie de ce petit monde durant au moins une centaine de pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   20 octobre 2019
Cette femme qui disait de ma mère qu'elle n'était pas féminine, mais qu'elle était une excellente maman. Celle-là même qui draguait ouvertement monsieur Castaing pendant que sa femme partait au marché. Je me souviens précisément de tous ces détails et, plus encore, je me souviens de mon père qui tentait de dissimuler ses larmes en se cachant dans le cabanon le jour de sa mort.
Le 12 avril 1997.
J'avais treize ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
jeunejanejeunejane   20 octobre 2019
Tandis que les minutes défilent, je me bats avec le tube de dentifrice, puis c'est au tour de mes cheveux de rester coincer dans la brosse. Plus on essaie de faire les choses rapidement, plus la vie nous balance des bâtons dans les roues, non ?
Commenter  J’apprécie          50
JmlyrJmlyr   06 février 2018
Comme dans toutes les rencontres, je pense, le dîner est parfait. Quoi que tu manges, quoi que tu boives, quel que soit l'endroit, si la personne en face de toi est celle que tu attends, plus rien n'a d'importance.
Commenter  J’apprécie          614
hcdahlemhcdahlem   02 mai 2018
La musique d’Hotel California se lance sur mon téléphone…
6 h 35. C’est trop tôt. Cinq minutes encore. Pas plus.
7 h 10. Merde ! C’est trop tard, là ! Qu’est-ce qu’il a encore, cet iPhone ? J’avais mis le rappel pourtant, j’en suis sûre. C’est quand même incroyable qu’on vous vende des appareils qui coûtent deux bras et qu’ils ne soient pas fichus de fonctionner correctement. Parce que, maintenant, je le déverrouille et j’entends bien le cliquetis – il n’était donc pas en silencieux. Si j’ai le temps, je m’arrêterai chez Juju pour qu’il regarde ce qui a merdé.
7 h 20. Faites-nous penser à faire un procès à Apple. À ma mauvaise foi et à moi.
— Léo, je te dépose ?
— Non, non, je me lève juste, Louloune ! Je suis super à la bourre, je prends ma voiture ! rétorqué-je à ma colocataire en étouffant un bâillement.
— OK à plus, me répond Louise depuis le salon, juste avant de sortir en claquant bruyamment la porte d’entrée.
Je n’aime pas ça. Être en retard, je veux dire. Mais il est hors de question que j’attaque la journée sans mon intraveineuse de caféine… Putain, il est déjà 7 h 35. J’hallucine. J’ai cours à 8 heures. Autant se rendre tout de suite à l’évidence : comme je ne voyage pas avec Air Force One, je n’y serai jamais. Quel jour on est ? Jeudi… Je commence par les Littéraires. En plus.
J’aurais peut-être mieux fait de supplier ma colocataire de m’attendre, quitte à enfiler mes chaussures dans la voiture. Tandis que les minutes défilent, je me bats avec le tube de dentifrice, puis c’est au tour de mes cheveux de rester coincés dans la brosse. Plus on essaie de faire les choses rapidement, plus la vie nous balance des bâtons dans les roues, non ?
Dans le miroir de l’entrée, je jette un rapide coup d’œil sur l’étendue des dégâts et de mes cernes. Le mascara a fait ce qu’il a pu, mais il n’est pas chirurgien. Je vais devoir me résoudre à sortir comme cela, l’horloge tourne et je ne peux pas me permettre de remettre les pieds dans la salle de bain. Même si je l’entends m’appeler depuis l’étage.
Mes clés ? Qu’ai-je encore fait de mes clés ? En temps normal, je suis déjà en train de râler contre les parents qui se garent sur le parking des professeurs. Bouge-toi un peu, Léo ! Sur le mur de notre salon, l’horloge géante mi-suédoise, mi-taiwanaise se fout de ma gueule avec ses longs bras qui font la course entre eux.
Où est mon portable ? Il faut que j’appelle Louise, elle doit être arrivée au lycée! Elle !
— Louloune, tu peux t’arrêter à la «Vie scolaire» prévenir que je serai en retard? dis-je d’une traite dans le maudit téléphone tout en enfilant mes Converse.
— Genre, combien de retard? me questionne ma colocataire. Mais bouge, con!
— Quoi ?
— Non, je parle à Luc Alphand devant, le mec, il slalome avec les feux! Je l’entends râler comme j’en ai l’habitude.
— Dix minutes, quinze max. Qu’ils ne se barrent pas, les gosses, j’arrive, OK?
— OK, fait-elle tandis que le klaxon me transperce un tympan.
— Et arrête de répondre en conduisant!
— Alors arrête de m’appeler. Elle me raccroche au nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bibliobleuebibliobleue   04 février 2018
Mon coeur s'arrête net. Mes jambes ne me soutiennent plus que par solidarité. Nous ne sommes plus à Bayonne mais quelque part entre la lune et Mars, je ne sais pas exactement où. Ce qui est sûr, c'est que nous sommes seuls au monde. Pour la deuxième fois de la soirée, ma gorge fait un saut à l'élastique depuis l'Everest. La vie est faite de malheurs absolus et d'immenses bonheurs, moi je viens de vivre les deux en l'espace d'une heure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1071 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre