AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782824615233
240 pages
City Editions (28/08/2019)
3.55/5   11 notes
Résumé :
Toujours en vacances, absents ou en grève, râleurs, tyranniques, désabusés, désobéissants, profiteurs, ringards... Et ci ces lieux communs sur les profs n'étaient pas que des clichés ? Et s'il y avait une sacrée part de vérité ?
Patrice Romain, principal dans un collège, côtoie des professeurs depuis plus de vingt ans. Avec humour, il nous dévoile les travers de ses enseignants en livrant des anecdotes assez surréalistes... Certains profs trouvent qu'ils n'o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Aemilia_Magistra
  24 septembre 2019
Dans la famille « prof bashing » je demande… le petit dernier de Patrice Romain ! Si vous êtes prof et que vous vous sentez un peu trop détendu, un peu trop de bonne humeur en ce mois de rentrée (lol), ce livre est fait pour vous ! Si vous êtes Monsieur Tout-le-monde, ce livre est aussi fait pour vous ! Vous aurez la confirmation de tout ce que vous avez toujours pensé des profs, sans avoir besoin d'aller plus loin de la quatrième de couverture – argument d'autorité offert sur un plateau : c'est un principal qui le dit (donc c'est vrai).
On a rarement fait plus racoleur. Mais ne nous arrêtons pas à cela, il est fréquent que la promo de l'éditeur ne reflète pas tout à fait le ton du livre, d'autant plus que je ne connaissais ni l'auteur, ni ses précédentes publications.
Les toutes premières pages (disponibles à lecture sur le site de l'éditeur) m'auraient presque réconfortée. L'auteur, principal de son état, commence par assurer les enseignants de son profond respect, admet que la paie n'est pas à la hauteur de la mission. Les enseignants ? des personnes comme les autres, avec des qualités et des défauts. L'ouvrage est présenté comme un « témoignage », un recueil d'anecdotes vécues ou observées par l'auteur.
Allez, me suis-je dit, il y aura de tout : du positif, du négatif, puisque ça « reflète fidèlement » (naïve que je fus). C'était sans compter l'avertissement liminaire : sous prétexte de rendre « la lecture plus fluide », l'ensemble des situations « effarantes et drôles » rencontrées par l'auteur tout au long de sa carrière ont été adaptées pour qu'elles aient l'air de s'être déroulées en une seule année scolaire, au sein d'une seule équipe pédagogique. Avant qu'on ne m'accuse de mauvaise foi, je suis bien consciente que ce procédé est nécessaire à la tonalité humoristique recherchée. Résultat : le concentré de caricature obtenu est explosif. On se croirait dans une comédie potache, type P.R.O.F.S (mais sans Patrick Bruel) ou dans le sketch des Inconnus.
L'unique enseignant qui trouve grâce aux yeux du principal est Madame Gaffiot, professeur de lettres « stakhanoviste » en chignon gris et au tailleur aussi strict que ses méthodes pédagogiques. Tous les autres sont des fautes professionnelles ambulantes. Et je vous passe les portraits… (la prof d'allemand est évidemment une grande blonde aux yeux bleus, à la « rigueur germanique » toujours énervée contre tout et n'importe quoi). Pas un seul collègue pour nuancer un peu le tableau. Pas un seul prof normal (dans un livre dont le titre pastiche les confidences de François Hollande, vous avouerez que c'est cocasse).
[...]
Tout dans ce livre n'est cependant pas négatif. Patrice Romain pointe notamment divers dysfonctionnements du système : manque voire absence de formation des personnels ; l'impuissance de la hiérarchie face à des enseignants notoirement défaillants ; ou encore difficulté à dialoguer avec des élèves et des parents qui n'acceptent pas les codes de l'école. Il faut avouer que lire ce genre de choses sous la plume d'un chef d'établissement est presque satisfaisant, à défaut d'être consolateur.
Ce qui m'a gênée n'est pas la caricature – il n'y a qu'à lire mon avis sur le faux magazine ParentsProfs 2. Ce qui m'a gênée c'est qu'on présente cette caricature comme étant la norme. L'auteur utilise d'ailleurs régulièrement des expressions telles que « comme tous les enseignants… », « comme la majorité de ses collègues… ».
On vous vend Un principal ne devrait pas dire ça comme une espèce de Cash Investigation rigolo, mais on se retrouve devant un remake non assumé du film Les Profs…
... ...
CHRONIQUE COMPLÈTE À LIRE SUR fortyfiveweeks.wordpress.com
Lien : https://fortyfiveweeks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
valerie19
  29 novembre 2019
J'ai découvert Patrice Romain avec Mots d'excuse – Les parents écrivent aux enseignants. Je suis assez friande de ce genre de livres : les perles du bac, de la sécurité sociale, de l'Histoire de France, des assurances… ayant été professeur de français pendant 12 ans j'en ai croisé des perles plutôt dans les copies de mes élèves que dans le carnet de correspondance et le souvenir de certaines me fait toujours sourire.
Donc en tant qu'ancienne enseignante et ayant apprécié Les mots d'excuse, je me devais de lire Un principal ne devrait pas dire ça pour voir comment nos personnels d'administration nous perçoivent. Je ne vais pas mentir, je pense avoir croisé pendant mes 12 ans d'exercice chacun des professeurs mis en lumière dans cet ouvrage : Madame Butine toujours un peu coquine, Madame Gaffiot très old school dans sa vision du métier, Madame Léchouye, si on la cherche il suffit de se rendre dans le bureau du principal, Madame Ombrage toujours fâchée pour tout et pour rien, Monsieur Bobojmareth qu'on croise relativement peu durant l'année car très souvent arrêté… J'ai souvent pensé durant ma lecture « mais oui , mais j'ai croisé ce genre de situations si souvent …»
L'auteur a choisi, parti pris original, de ne pas regrouper ses anecdotes par thèmes mais de les distiller sur une année scolaire comme si chacun de ces phénomènes de l'Education Nationale avaient tous été mutés dans le même établissement.
Le souci c'est que le résultat est assez décousu. On ne perçoit pas de lien entre les différentes histoires rapportées et tout cela reste survolé. On aurait aimé plus de détails, un certain suivi… C'est bien dommage car finalement on ne retient qu'une apparente déception et un constat plutôt amer de la profession.
Rassurez-vous chers parents, la plupart des enseignants ne sont pas comme ça. Beaucoup aiment leur métier et le font avec conscience et passion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marieemmy
  28 novembre 2019
Mr Romain a été instit, puis depuis 20 ans il est principal de collège. Une vraie vocation!
Ce livre est à la fois drôle et terrifiant de vérités.
J'ai beaucoup ri à cette lecture où Mr Romain ne mâche pas ses mots. Les noms de ses professeurs sont fictifs mais plein de jeux de mots (Mme Ombrage, Mme St Diktat, Mr Bobojmareth)
Il compulse des anecdotes croustillantes, des vérités qu'il a vécu. Ce livre est pour tout public: professeur ou non... Mais il fait peur par moment.
L'écriture est acérée, cash et drôle. Il met en lumière les dysfonctionnements du système (problèmes de formation, postes non remplacés, soucis de dialogues avec les élèves)
Une caricature à prendre au 2nd degré
Un bon moment de lecture tordant
Commenter  J’apprécie          40
LinstantDesLecteurs
  15 septembre 2019
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, Patrice Romain a encore frappé :D
Eh bien voilà, avec la rentrée arrive également son lot de professeurs, professeures plus ou moins sympathiques à nos yeux. Eh bien pour le principal du collège, c'est pareil :D
Rappelez-vous, je vous avais parlé de ces autres livres « Mots d'excuse » et « Quand un proviseur se lâche » eh bien nous nous régalons une fois de plus avec celui-ci !
Cette fois-ci, il nous embarque dans la salle des profs. Et croyez-moi, ce n'est pas de tout repos ! On parle des enfants, des parents, mais oui, oui, oui les profs, c'est la même :D
Il y a de tout !
Patrice Romain en fin analyste, nous explique, nous raconte les anecdotes. Il les étale sur une année scolaire. Eh ben mon vieux, fait pas bon être dirlo, je vous le dis ! Il a ce recul nécessaire pour prendre les choses de manière simple, efficace et drôle. Oui, certaines situations portent à l'énervement, mais à quoi bon ?
Je me suis régalée à entrer dans cette salle des profs, durant une année scolaire. Je me suis bidonné en me rappelant certains de mes professeurs sur lesquels j'aurais pu calquer quelques personnages de ce livre. Oui, on revient dans notre prime jeunesse, on plonge dans celle de nos enfants et on analyse également… le temps file, mais certaines choses ne bougent pas. Rassurant ou non, il faut faire avec.
Patrice Romain nous dévoile les petits dessous d'un collège. C'est vraiment bien écrit… On pourrait se dire « oui, c'est drôle, mais ce n'est pas non plus de la grande littérature ! » Et moi je réponds qu'on s'en fou complètement ! le but là, c'est de passer un bon moment, d'ouvrir un peu les yeux sur nos actes et ceux de nos congénères, et de se remettre en question tout en rigolant. Alors oui, je le dis (enfin l'écris) pas de faute, pas de fausse note et un style accrocheur.
Ma Chère lectrice, Mon Cher Lecteur, pour pouvoir tenir une année scolaire entière, je vous invite à découvrir « Un principal ne devrait pas dire ça » de Patrice ROMAIN ;) vous allez voir, vous ne prendrez pas les profs de la même manière et vous soutiendrez ce pauvre dirlo qui fait comme il peut :D

Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marjorie24
  19 septembre 2019
J'ai découvert "Un principal ne devrait pas dire ça" et ce fut un moment assez fun !
Nous sommes en septembre, c'est la rentrée, c'est donc le roman parfait à lire.
Un principal ne devrait pas dire ça est un roman comique et assez ironique qui caricature les profs d'une manière excessive et cela nous fait bien rire, c'est le genre de roman à prendre au second degré.
Patrice Romain analyse sans complexe les professeurs d'écoles , il a déjà passé au peigne fins les élèves grâce a son roman « Mots d'excuse » et « Quand un proviseur se lâche » et aujourd'hui, c'est les prof qui y passe et c'est assez rocambolesque , les pauvres profs ne sont pas épargnée .
J'ai adoré faire la petite souris et entrer dans la salle des profs, voir leur faits et gestes , savoir ce qui se raconte , bref un rêve devenu réalité grâce a Patrice Romain .
Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce roman, c'est que les chapitres soient sous forme de mois de l'année scolaire, il se commence en fin août (rentrée des profs) et se termine en juillet, quand les profs tout heureux partent enfin souffler après avoir tant travailler
C'est le genre de roman drôle sans prise de tête, très simple à lire et surtout assez addictif, ne vous attendez pas a de la grande littérature, mais ce roman fait son job et nous fait décompresser et surtout bien rire.
Il nous faudrait ce genre de roman comique sur tout type de métier, que ce soit fonctionnaire, cuisinier .... Il en existe d'ailleurs un sur le métier de caissière que j'affectionne tout particulièrement.
Bref vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment avec ce roman que j'avais d'ailleurs du mal à lâcher et que j'emportais partout avec moi pour lire ne serais ce qu'une page.
De plus que vous dire de la couverture qui m'a juste tapé dans l'oeil, j'en suis fan.
Merci a l'auteur et la maison d'édition pour cet envoi qui m'a plus que ravi.
Le + : Un roman assez drôle à prendre au second degré qui caricature les professeurs.
Le - : J'aurais apprécié plus de détails drôle et rocambolesque et certains passage manque de suite, on attend malheureusement une fin à certaines anecdotes.
Lien : https://marjobookcontact.wix..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Culturebox   10 septembre 2019
Quand le principal d'un collège du Loiret raconte son quotidien. Patrice Romain décrit avec humour et tendresse les petits (et les gros) défauts de ses collègues enseignants.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SerenaBookSerenaBook   19 novembre 2019
Madame Tapaleuil et son chien malade : ce matin, la professeure est venue au collège avec son Labrador - "ne vous en faites pas, il n'est pas méchant" - car elle doit l'amener chez le vétérinaire juste après ses cours. À la pause méridienne, elle le sort de sa voiture pour qu'il aille faire ses besoins - laissez tomber pour les déjections, le personnel de service est là pour ça - et le détache afin qu'il se Degourdisse les pattes...
Comme il est l'heure pour Madame Tapaleuil de prendre les 5e C, elle me laisse appeler les parents de l'élève que son animal a mordu.
Conséquences : elle est un brin contrarié - même si, heureusement, Kiki va bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SerenaBookSerenaBook   19 novembre 2019
J'en ai profité pour appeler un nouvel enseignant qui, je m'en doutais, ne s'est pas présenté. En mai dernier, il avait librement formulé des voeux pour sa future affectation. Notre collège figurait parmi ses souhaits.
Hier, il m'a téléphoné pour me faire part de sa colère car l'administration lui avait donné satisfaction en le nommant dans notre établissement.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Patrice Romain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Romain
Les mots d'excuses de Patrice Romain
Extraits : "Ok mon fils était en retard hier, mais quand ces un prof vous lui demandé aussi un mot?". "Je refuse de signé une note aussi mauvaise. Thomas ma dit qui devrait avoir la moyenne. Merci de corrigée la note pour que je la signe". "Et encore une punition ! Et encore une fois, Stéphane me dit qu'il est innocent ! C'est de l'acharnement pédagogique ça !" "Dans le privé, il y a lontant que les parents vous aurez viré !". "Laissez tombé pour Mike. Moi-même j'y arrive pas (...) Et encore bravo d'arrivée à pas vous énervez. Respet". "J'ai bien vu que vous punisser souvent les gens de couleurs. Attention car je connais +SOS raciste+ et le =RAP+".
Ce serait dommage de ne rire que des fautes d'orthographe, après tout, l'illettrisme ou les difficultés d'écriture ne sont bien souvent que le reflet de milieux défavorisés, et symboles d'exclusion. On peut toutefois sourire, en se disant que les parents n'ont pas vraiment démissionné, qu'ils
+ Lire la suite
autres livres classés : education nationaleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18272 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre