AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DXLR2
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Quand elle arrive dans la petite ville de D*** pour y donner des leçons de piano, Lucienne est une jeune musicienne éprise de solitude et qu'inquiète peu l'amour. Elle paraît représenter, aux yeux de l'auteur, un type idéal de jeune fille : intelligente sans pédantisme, artiste, sincère, raisonnable sans raideur, féminine sans frivolité.
Le hasard amène Lucienne dans la famille Barbelenet pour y donner des leçons; elle ne désire pas entrer dans l'intimité de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
garanemsa
  19 mars 2019
Lucienne
4ème de couverture
Quand elle arrive dans la petite ville de D… pour y donner des leçons de piano, Lucienne est une jeune musicienne éprise de solitude et qu'inquiète peu l'amour
Elle paraît représenter, aux yeux de l'auteur un type idéal de jeune fille : intelligente, sans pédantisme, artiste sincère, raisonnable, sans raideur, féminine sans frivolité
Le hasard amène Lucienne dans la famille Barbelenet pour y donner des leçons, elle ne désire pas entrer dans l'intimité e ce milieu ennuyeux qui, lui , fait tout son possible pour l'attirer
La mère est solennelle et ridicule, les deux filles ont l'air de se haïr, le père reste en pointillé
Survient chez eux un séduisant cousin, commissaire de bord en congé : Pierre Febvre, madame cherche à l'attraper dans le filet des belles mères, mais c'est Lucienne qu'il va aimer et épouser, non sans avoir provoqué de sérieux remous dans la famille
Un peu fade ce texte, fort bien écrit, mais lent et lourd, ces sont les pensées et les réflexions de cette jeune fille par rapport à cette famille, ses doutes, ses idées un peu normandes, p'être bien que oui p'être bien que non

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VACHARDTUAPIED
  27 mars 2013
La vie d'une famille croquée par la belle plume de Jules Romains, c'est simple, c'est beau, redécouvrons les romans de Romains.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
VACHARDTUAPIEDVACHARDTUAPIED   27 mars 2013
Je suis revenu plusieurs fois. Je me suis laissé retenir à dîner. Ah ! puisque je me confesse, je ne dois rien omettre. Avez-vous déjà mangé chez les Barbelenet ? Non ? eh bien ! Les dîners, dans la maison Barbelenet, sont très attachants, pleins de force, pleins d’une sombre poésie. Il arrive sur la table des nourritures qui ont l’air trop cuites, des sauces noirâtres, dont on se dit qu’on n’y touchera pas. La bonne qui les apporte n’inspire aucune confiance. Elle répond au type de la cireuse de parquets, de l’épousseteuse de meubles, pas du tout à celui de la cuisinière, dont elle n’a ni la rondeur luisante, ni les gestes composés. Oui, mais attendez. La première bouchée vous rend perplexe. On se demande si on n’est pas en train de prendre un plaisir pervers au massacre même de son goût. Le doute ne dure pas longtemps. Un seul verre de vin que vous verse le père Barbelenet le dissipe. Vous découvrez du coup que vous êtes au début d’un repas de premier ordre, et qu’il va falloir être attentif. Ce n’est pas de la cuisine raffinée, c’est mieux que cela : de la cuisine profonde. Vous ne voyez apparaître que les plats les plus communs : le gigot des familles, le poulet des familles. Mais vous vous dites à chaque fois : « Je n’avais pas encore mangé de gigot », ou « Je ne savais pas bien ce que peut être un poulet. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cocacoca   29 janvier 2013
Si Pierre Febvre me répondait :
"Mais, mon cousin, vous êtes tous fous dans votre maison. Ca doit être la fumée des locomotives qui vous pénètre dans la cervelle. Je ne veux ni de Cécile, ni de Marthe. Ce n'est pas parce que vous m'avez reçu gentiment que je suis forcé de me marier. Ou alors il fallait mettre un écriteau sur la porte."
Commenter  J’apprécie          00
cocacoca   29 janvier 2013
On peut être d'une très bonne famille, avoir été très bien élevé, avoir eu beaucoup d'attachement pour les siens, et ne pas se faire une idée de ce qu'est l'esprit de famille chez certaines personnes.
Commenter  J’apprécie          00
cocacoca   29 janvier 2013
On croit plus facilement l'erreur que la vérité, surtout quand il s'agit de se faire souffrir.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jules Romains (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Romains
Fabrice Luchini dans Knock de Jules Romain
autres livres classés : années 20Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2175 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre