AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Ce jour-là (20)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
fanfanouche24
  26 mai 2014
Un grand coup de coeur, tant au niveau du choix des photographies que du texte de l'artiste sur ses clichés, les circonstances, les difficultés parfois de la prise du cliché... C'est rempli de poésie, de tendresse....


Quelque peu ennuyée... car j'étais convaincue d'avoir déposé une critique, il y a quelques mois sur Babelio...ayant encore en tête quelques bouts de phrase... et en faisant une autre recherche... je ne retrouve rien... espère que c'est juste une étourderie de ma part, que je l'ai juste commentée ailleurs, à un proche...de façon qu'elle m'est restée en tête très vivement ... car cette lecture a été un moment de vrai bonheur... de plus reçu par la poste, en cadeau de la part d'amis, connaissant ma passion pour la photographie.... comme admiratrice et spectatrice assidues d'expositions de photographies... comme très modeste photographe amateur !!!

Ce petit ouvrage de Willy Ronis est un petit trésor... offrant en plus les coulisses de fabrication, d'inspiration, d'un artiste passionné... au regard fulgurant et bienveillant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          493
HORUSFONCK
  07 janvier 2019
Willy Ronis fut un homme lumineux, un graveur de l'instant capturé en une fraction de seconde.
Humble et bienveillant comme tous les artistes du moment fragile, Willy Ronis nous livre ces jours-là simplement racontés au service d'images en noir et blanc somptueux.
Le propos est simple, chaleureux, dans ces images faites au long d'une vie de photographe... Que ce soit dans l'intimité de sa famille, dans ses reportages commandés ou au hasard de promenades, l'image naît d'abord dans l'esprit du photographe... Ce n'est qu'après, qu'elle va se matérialiser sur ce rouleau de pellicule avant de se réaliser dans la nuit rouge du laboratoire.
La générosité de Willy Ronis, sa pudeur et sa gentillesse embaume ces légendes d'images dont certains personnages lui sont restés inconnus.
Car Willy Ronis attrape les images, il ne les vole pas.
Commenter  J’apprécie          442
Didili
  17 novembre 2013
Lecture contemplation du livre "Ce jour-là" où se trouvent plus d'une cinquantaine de clichés de Monsieur Willy Ronis !

Vous n'êtes pas sans savoir que j'aime beaucoup la photographie que j'aime aussi photographier sans prétentions mais avec joie et aussi regarder et apprécier les clichés des autres.

Grâce à ce livre j'ai appris un peu plus sur ce Monsieur qui a presque vécu un siècle il est mort le 11 septembre 2009 à Paris. Tout ça pour vous dire que Willy Ronis qualifié de photographe humaniste en a vu et capturé des moments et que son oeuvre compose un beau témoignage du 20 ème siècle. Je le connaissais très peu mais son oeuvre m'a touchée et interpellée.

Willy Ronis légende ces clichés en commençant par "Ce jour là..." et c'est à chaque fois des souvenirs, des anecdotes, des plaisirs, des joies, de l'homme qu'il était et du photographe aussi.

Des souvenirs teintés parfois de nostalgie, de douceurs de vivre mais aussi de dureté de témoignages implacables et si "vrai".

Sur mon blog des photos !
Lien : http://imagimots.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
polarjazz
  04 décembre 2017
Willy Ronis a photographié toute sa vie et a été un témoin majeur du 20 ème siècle. Certaines de ses photographies ont fait le tour du monde.
Willy Ronis est né en 1910 et est décédé en 2009. Ses clichés entremêlent les modèles d'un jour avec des paysages urbains et/ou naturels. Il s'agit de photos en noir et blanc, très détaillées et aux grains impeccables. Même si la photographie fixe un instant, on peut y apprécier le mouvement de la lumière. C'est de l'art.
Les photographies sont accompagnées d'un texte simple commençant par "Ce jour-là".
J'aurais mieux apprécié si les photos avaient été classées par ordre de date afin deviner l'évolution de son art.
Commenter  J’apprécie          130
Loutre_des_Rivieres
  28 octobre 2012
A travers une cinquantaine de photos, Willy Ronis fait son autoportrait : des souvenirs, quelques propos techniques et des anecdotes sur ses voyages. A travers chaque photo, il raconte une histoire, son histoire. Passionnant.
Commenter  J’apprécie          111
rexregis
  22 août 2015
Gallimard devrait créer une collection de ce genre avec tous les photographes contemporains. Une page = une photo = un texte explicatif. le tout en format poche.
Et même si les textes peuvent tuer la magie de la lecture personnelle et subjective du lecteur, celui-ci n'est pas obligé de les lire au premier abord. Il peut le faire ultérieurement. Comme avec certains romans, hélas, seulement ceux dits "classiques". Après la lecture, on se plonge dans la préface. Toute préface est enrichissante et dialogue avec le reste.
Ici chaque photo dialogue avec le texte qui y fait référence. Il explique, détaille, se souvient, nous fait comprendre comment et surtout pourquoi. A la fin, une unité se dégage : le XX ème siècle vu par un homme qui semble dire : regardez, sous la focale de mes yeux et malgré ma vieillesse, le monde est est encore jeune ! Il peut le rester ! Il est mort à 99 ans en 2010.
Willy Ronnis fait parti des anciens : témoins d'un temps où la photo était encore rare, avait une valeur, les photographes respectés, les images pas encore -quoi que-consommées. On peut également le considérer comme le plus humaniste de ceux que l'on a appelé les photographes humanistes (avec Brassaï, Cartier Bresson, Doisneau...). Il aime les gens. Il aime les foules populaires. Il sait les photographier et immortaliser la magie qui émane d'eux avant même que celle-ci éclate dans une situation et un cadre donnés. Il voit la photo bien avant que l'enchaînement des causes crée les conditions de l'image. Il anticipe l'invisible... et bien sûr... les réglages entièrement manuels de son appareil.

"Avant, il n'y a avait rien. Après, il n'y a plus rien. le photographe doit savoir attendre"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Fab73
  12 avril 2020
Ce livre est un hymne à l'instant présent !
Le titre « Ce jour-là », pourrait presque être «Ce moment-là ».
Willy Ronis nous fait voyager dans le temps, dans son univers plein de poésie. Au fil des pages, nous découvrons ses photos et les cours textes qui les accompagnent.
Les photos autant que les textes, sont d'une grande sensibilité.
Un vrai coup de coeur pour un artiste que j'aime beaucoup depuis toujours et que je vous invite à découvrir !
Commenter  J’apprécie          90
chambrenoire
  08 février 2020
Je suis passionné de photo, et j'aime les clichés noir et blanc. et Willy Ronis est un de mes photographes préférés, un artiste que j'admire particulièrement.
Alors, bien sûr, ce livre ne pouvait qu'assouvir ma curiosité sur l'artiste et sur l'homme Je n'ai pas été déçu, je suis entré dans les coulisses de la fabrication d'image.
J'ai découvert l'histoire intime de tous ces clichés, instants fugaces, émotions palpables. Je connaissais certaines photo, d'autres non mais le plaisir était toujours là.
On retrouve, bien sur, son épouse Anne-Marie à Gordes, dans le soleil des vacances, mais on croise beaucoup d'anonymes comme cette petite fille à la fenêtre d'une péniche ou cette vieille dame croisée dans un parc.
Toute une vie faite de petits rien défile sous nos yeux éblouis ...
Commenter  J’apprécie          90
manee92
  29 mars 2012
Ce petit livre de Willy Ronis est un ravissement.
Non seulement on y découvre de très belles images, mais surtout on apprend la vie de ces photos. Comment, où et pourquoi Willy Ronis les a prises?
Et surtout, avec le temps, ce que sont devenus les modèles.
Ses descriptions sont en réalité un portrait intime du photographe. Un régale!
Commenter  J’apprécie          70
madameduberry
  17 novembre 2013
Un de mes livres de chevet.
Commenter  J’apprécie          60


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1047 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre