AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081432978
Éditeur : Flammarion (03/10/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :

En 1983, puis en 1989 et en 2006, Willy Ronis fait don de l’ensemble de son œuvre à l’État français. Pour accompagner ce geste, il rassemble dans des albums une sélection de ses meilleures photographies ; pour chacune, il écrit un commentaire fait de souvenirs et d’anecdotes, s’attachant aux conditions de la prise de vue et aux informations relatives au tirage.
Au total, ce sont 590 photographies qui forment un portrait sensible et autobiographique de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  28 septembre 2018
Willy Ronis par Willy Roonis montre combien sont indissociables la vie de l'homme et l'oeuvre de l'artiste. Homme engagé, membre du parti communiste, Willy Ronis saisit les grands combats de son époque qu'il s'agisse du retour des prisonniers de guerre en 1945, des mouvements de grève ou des manifestations. Il pose un regard sans misérabilisme sur les plus pauvres et témoigne de la même bienveillance avec tous ceux qu'ils fixent sur la pellicule.
Ses premiers sujets ont été en 1948, sa femme Marie Anne et son fils Vincent qu'ils photographient dans des instants de la vie quotidienne avec douceur et candeur.
Comme on sent qu'un réalisateur aime ses acteurs, on sent que Willy Ronis aime ces amoureux parisiens qu'il a si souvent immortalisé (belle histoire que ce couple photographié en haut de la Bastille et revu 30 ans plus tard !) on sent qu'il aime les hommes et les femmes travaillant dans les usines, les modèles qui posent nus ou les gens célèbres qu'il rencontre (Jacques Prévert, Aragon, Boris Vian, Sartre, Picasso, Isabelle Hubert...).

Je n'ai pas beaucoup de connaissances sur la photographie, la taille de ce livre aurait pu m'impressionner mais je l'ai trouvé absolument passionnant. D'abord parce que Willy Ronis s'adresse à son lecteur et lui confie ce qu'il aime photographier (les contre-jours par exemple), la technique et le matériel utilisés, sa propre appréciation sur la photo, ses questions déontologiques, ce qu'il appelle ses "rituels photographiques" (retourner se balader à Belleville; observer les gens affairés devant les grands magasins pendant la semaine de Noël).
Parfois il délivre même ce qui ressemble à des conseils précisant l'ouverture, expliquant la composition d'une photo ou comment se placer pour que les personnages d'un groupe se détachent nettement les uns des autres.
Ensuite Willy Ronis par lui même témoigne de la curiosité, de l'ouverture de cet homme.
Cela se traduit par ses nombreux voyages dès 1930 (Les Pays Bas, Londres, New York, l'Italie, l'Algérie, Marseille, la Grèce, Pragues, Arles, Berlin...) et par la variété des thèmes qu'il aborde (l'enfance, les scènes de la vie citadine, Paris, les intérieurs de café, les visiteurs dans les musées, les autoportraits ....).
Il a les yeux grands ouverts sur le monde et capte l'instant le temps d'une photo prise sur le vif ou au contraire en attendant un élément déterminant (un piéton supplémentaire, une voiture qui passe en arrière plan) pour que le tableau fasse sens.
willy ronis3
Ne ratez pas le texte introductif aux différents albums présentés. Vous y apprendrez dans quelles conditions Willy Ronis a légué ses photos à l'Etat, comment il a été considéré de son vivant, quel système de classement il a imaginé pour ses innombrables clichés.
Enfin si vous vous interrogez sur l'importance des textes chez cet artiste, vous trouverez la réponse en partie ici :
"Durant toute sa carrière, Willy Ronis s'est assuré que le titre de ses images publiées ne trahissait pas le sens qu'il souhaitait leur donner, reprenant à son compte la formule d'Edward Steichen "Une photographie peut remplacer dix mille mots à condition d'être accompagnée de dix mots".
Bref il y a mille et une raisons de se plonger dans Willy Ronis par Willy Roonis et mille et une raisons d'offrir ce superbe ouvrage !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Moob
  02 juin 2015
Rare catalogue d'exposition sur la rétrospective organisée au Palais de Tokyo qui réunit ses plus belles photos dont :
- celle des gamins grimpant sur les chaines d'ancre d'un énorme paquebot, pour plonger dans le Port de la Ciotat,
- des silhouettes de fillette, ou de femmes au bord de l'eau au soleil couchant, à Venise !
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
Lexpress   10 décembre 2018
Quelle somme magistrale ! Inédite aussi. Soit 590 photos du grand Willy Ronis (1910-2009), ses préférées, choisies et commentées par ses soins - souvenirs, anecdotes, conditions de prises de vue, etc.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Telerama   20 novembre 2018
Autoportraits, reportages sur le monde ouvrier des années 1930, ou clichés pris à la sauvette dans les rues du Paris populaire… constituent l’une des plus émouvantes chroniques du XXe siècle. Guidé par une rigoureuse honnêteté intellectuelle, Ronis regardait le monde avec son cœur.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MoobMoob   02 juin 2015
Lorsque je revois l'ensemble d'images que je présente dans les expositions, je note que les meilleures d'entre elles ont pour origine une construction stable soudainement magnifiée par une valeur ajoutée dont l'émergence n'était nullement fatale. Car ce qui ne peut se voir sur aucune planche-contact ce sont toutes ces velléités sans suite, ces cadrages à blanc non suivis de déclic, parce que la belle stabilité ne se vérifiait que comme belle banalité; l'œil rivé au viseur, la respiration suspendue, c'est l'attente anxieuse de ce qui pourrait survenir et qui ne survient pas, ou qui se présente mal, ou qu'on n'a pas su saisir. C'est là que se situe la face dramatique de ce qu'on appelle la chasse aux images (expression faussement enjouée) et ses frustrantes limites...
Les bonnes photos que nous publions furent le fruit d'une habilité acquise, d'une attention tendue à craquer et d'une certaine aptitude à maîtriser l'imprévu...
Cela fait très peu d'images: mais cela peut, quand même, justifier une existence.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BazartBazart   20 septembre 2018
Chacun de nous porte en soi une vision intérieure. Une photo réussie est, en partie, le portrait de son auteur.»
Commenter  J’apprécie          130
BazartBazart   28 septembre 2018

"Durant toute sa carrière, Willy Ronis s'est assuré que le titre de ses images publiées ne trahissait pas le sens qu'il souhaitait leur donner, reprenant à son compte la formule d'Edward Steichen "Une photographie peut remplacer dix mille mots à condition d'être accompagnée de dix mots".
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Willy Ronis (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Willy Ronis
Film réalisé en 2006 par Pierre-Jean Amar
autres livres classés : grands magasinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
428 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre