AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782708242760
64 pages
Éditeur : Editions de l'Atelier (13/05/2014)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Depuis les années 1980, la croyance selon laquelle le marché serait à lui seul capable de régler les problèmes de la société a envahi la finance puis les banques et enfin l'ensemble de l'économie. L'application de cette idéologie néolibérale est la cause profonde de la crise qui secoue les économies occidentales depuis 2008. Avec un cynisme sans limites, cette finance décomplexée dicte maintenant sa loi aux Etats alors que c'est pour venir à son secours qu'ils se so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Tom_Otium
  09 novembre 2017
C'est un tout petit livre (60 pages) mais il est très structuré. La première moitié du bouquin expose les éléments qui constituent le système bancaire : les 3 fonctions de la banque, les 3 formes de monnaie, les 3 fonctions de la finance et enfin les marchés. On passe ensuite à la crise, celle de 2008, et là aussi c'est très bien expliqué. Il y a cependant à mon goût un peu trop de parenthèses mais cela permet une lecture à deux niveaux. On peut d'abord lire un passage en zappant ce qu'elles contiennent puis lire ces précisions (souvent du jargon). On peut donc se familiariser avec le monde de la banque et de la finance (la distinction est très importante) mais aussi agir ! le dernier chapitre présente 4 axes de solutions. Pour résumer il s'agit de mieux contrôler une finance devenue folle.
En effet, depuis la psychologie humaine jusqu'aux marchés globalisés il y a, au contraire d'une autorégulation naturelle, plutôt une tendance à l'emballement, une accentuation procyclique de l'économie. En gros des hauts et des bas. Il faut donc réguler l'humeur changeante de l'économie grâce aux bons médicaments. La bonne nouvelle c'est que ces traitements existent, il faut juste les prescrire collectivement et c'est là que ça va être compliqué. Mais avec le temps je suis optimiste, je pense qu'on y arrivera. Il y a souvent une explosion cambrienne, une créativité qui part dans tous les sens. Et puis des crises et donc une sélection nécessaire pour faire le ménage. Ainsi ce qui a commencé en étant anarchique finit par être plus organisé, comme la circulation par exemple. Essayons donc de ralentir et de réfléchir afin d'aller vers une circulation plus douce et plus régulée de la finance mondialisée. Cela afin d'éviter les accidents qui laissent beaucoup trop de victimes sur le bord de la route.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Passemoilelivre
  19 décembre 2019
Utile!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Tom_OtiumTom_Otium   09 novembre 2017
Placées sous les fourches caudines des banques et de la finance, les entreprises sont contraintes d'imposer ces modes de fonctionnement à leurs salariés auxquels on impose :
- plus de flexibilité (contrepartie de la vision à court terme)
- moins de rémunérations alors que la productivité ne fait qu'augmenter (contrepartie des exigences de rentabilité)
- plus de précarité d'emploi (contrepartie des prises de risques)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   09 novembre 2017
les évolutions technologiques (...) ont considérablement réduit les coûts de fonctionnement des banques au cours des dernières décennies, alors que, parallèlement, les banques augmentaient constamment les commissions facturées à la clientèle.
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   09 novembre 2017
l'effet "boule de neige" est fréquent en économie, largement autant que celui d'autorégulation qui, selon les libéraux, permet à l'économie de s'équilibrer toute seule sans intervention de l'État.
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   09 novembre 2017
si interdiction [de la spéculation] il devait y avoir, il faudrait alors interdire également tous les paris, tombolas etc.
En revanche, nous considérons que tout parieur (et donc aussi tout spéculateur) ne doit engager que ses propres fonds et en aucun cas mettre quiconque en difficulté du fait des risques ("positions", en termes techniques) qu'il prend.
Commenter  J’apprécie          00
Tom_OtiumTom_Otium   09 novembre 2017
Toute innovation n'est pas bonne, surtout lorsque les faits montrent sa nocivité (on a bien supprimé l'amiante, et à un coût élevé), il faut savoir le reconnaître.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : banqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
3067 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre