AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266265601
Éditeur : Pocket (15/06/2017)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Une rencontre imprévue, un visage d'autrefois croisé par hasard à la gare de Toulouse, c'est tout ce qu'il faut pour faire ressurgir du passé les souvenirs enfouis d'une mystérieuse octogénaire.
Ancienne résistante, Rose dissimule un secret dont elle cherche désespérément à se libérer. Après avoir connu l'insouciance d'avant-guerre, cette jeune provinciale va plonger au cœur de la barbarie et de la cruauté humaine.
Amours, haine, courage, lâcheté, ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
oran
  20 mars 2017
Une lecture passe-temps agréable, une écriture plaisante (on devine volontiers qu'il s'agit d'un premier livre : verve épanouie , besoin de s'épancher , de faire des apartés pour en dire encore plus) mais une histoire sans grande originalité, avec une introduction quelque peu saugrenue : une vieille dame aborde un inconnu à la terrasse d'un café et parce qu'il ressemble à l'un de ses frères Marius , elle va lui raconter longuement, en menus détails , avec force circonvolution, sa vie, plus précisément sa jeunesse , et les épreuves douloureuses subies pendant la guerre alors qu'elle était dans la Résistance. Il faut y croire, et lire jusqu'au bout pour une chute quelque peu fantasque à mon goût…
Ce n'est pas un vrai roman de « gare » car il est fort épais et quelque peu encombrant à manipuler et à transporter avec ces plus de 600 pages, mais il se lit aisément , on se laisse porter par cette histoire.
Commenter  J’apprécie          110
Oona
  05 janvier 2015
Les éditions "Nouveaux auteurs" nous offrent encore une pépite! Et je suis pourtant bien embarrassée d'en rédiger la critique car je ne veux surtout pas dévoiler le moindre indice sur l'intrigue afin que celui ou celle qui aurait envie de découvrir 'Sous le velours, l'épine" puisse (non, je ne suis pas sadique) recevoir les 1001 gifles émotionnelles qu'il ne manquera pas d'encaisser...
Ce roman n'est pas un livre qui se raconte; il se vit! Il doit être découvert et lu par le plus grand nombre! Une réussite sur tous les plans: style, intrigues, références historiques, messages... A mes yeux, un des meilleurs romans sur la Résistance et les conséquences de l'Occupation sur la vie intime des familles qui l'ont vécue depuis bien longtemps...
Tout est là: suspens, construction originale, style prenant, références historiques, émotions...
C'est un des livres que je ne risque pas d'oublier! (Petit clin d'oeil à l'originale liste proposée par Gwen21)


Commenter  J’apprécie          53
ingridfasquelle
  12 septembre 2017
Alain Roquefort, la soixantaine, a toujours été habité par l'écriture. C'est en 2014 qu'il se lance et publie son premier roman, Sous le velours, l'épine (Les Nouveaux Auteurs, 2014), récompensé par le Prix Femme Actuelle 2014 et le Prix spécial du Jury Roman de l'Académie des Jeux floraux de Toulouse.
« Sous le velours, l'épine n'est pas un livre qui se raconte ; il se vit ».
Rien n'est plus juste que cette phrase issue de la chronique d'Oona, publiée sur Babelio. La fresque émouvante et passionnante d'Alain Roquefort raconte le destin extraordinaire de Rose, une octogénaire qui porte un lourd secret dont elle veut se délester. Une rencontre imprévue à la gare de Toulouse va lui permettre de faire remonter des souvenirs et des secrets jusque-là bien gardés…
Ce récit, bien que se déroulant à une époque fortement troublée de notre histoire, est une oeuvre de fiction. Pour autant, l'histoire de Rose n'en est pas moins émouvante et passionnante ! Alain Roquefort possède un tel talent de conteur que son histoire éveille des réminiscences de faits réels. Dès les premières pages, le lecteur éprouve une connivence immédiate avec les personnages, comme une curieuse impression de déjà-vu ou de déjà entendu... Par le truchement du récit de cette jeune provinciale pleine de rêves et d'ambition, on s'immisce dans son passé, dans son enfance heureuse, on l'accompagne dans l'insouciance des années 30, puis, plus tard, pendant les années de guerre, à l'époque où la peur, les atrocités, les lâchetés sont monnaie courante et où les valeurs morales ne semblent ne plus avoir de sens…
Sous le velours, l'épine revient évidemment sur les heures les plus sombres de notre histoire. Alain Roquefort y dénonce le rôle méprisable que la France a joué à l'époque. Dans cette violente critique de l'ordre xénophobe, lâche et servile qu'était le régime de Vichy, l'auteur exprime son dégoût profond et sa honte de la France de l'époque. Ce climat délétère auquel s'ajoutent les intérêts personnels, animés par un esprit de lucre facile a de quoi choquer les esprits ! À l'heure où certains épisodes peu glorieux sont efffacés au profit de l'honneur du pays et de sa reconstruction nationale, Alain Roquefort n'hésite pas à condamner férocement la politique nauséabonde d'un pays collaborationniste, aux valeurs morales inversées, dans lequel l'honnête citoyen se sent coupable. Délation, lois d'aryanisation, spoliations, déportation…, rien n'est épargné au lecteur ! C'est profondément révoltant et écoeurant !
Avec Rose, le lecteur plonge littéralement au coeur de la barbarie et de la cruauté humaine ! Entre amour, haine et courage, Rose vivra mille et une pérégrinations chaotiques, mille et une souffrances physiques et morales mais sa farouche et inexorable obsession de vengeance pourra-t-elle effacer les outrages ? Toujours est-il que l'explosion de son passé bouleversant trop longtemps contenu va ébranler le présent à tout jamais !
Sous le velours, l'épine est un roman attachant, poignant, une histoire remplie d'émotion magnifiquement contée, à conseiller à toutes les générations qui n'ont pas connu cette période sombre de notre histoire.
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
trolette
  17 décembre 2017
Une rencontre imprévue, un visage d'autrefois croisé par hasard à la gare de Toulouse, c'est tout ce qu'il faut pour faire resurgir du passé les souvenirs enfouis d'une mystérieuse octogénaire.
Ancienne résistante, Rose dissimule un secret dont elle cherche désespérément à se libérer. Après avoir connu l'insouciance d'avant-guerre, cette jeune provinciale va plonger au coeur de la barbarie et de la cruauté humaine.
Amours, haine, courage, lâcheté, cette fresque est celle d'une inexorable obsession de vengeance. Celle d'une femme que la guerre va bouleverser jusqu'au point de non-retour…
Un livre passionnant, captivant et rempli d'émotion.
Un roman vraiment très bien écrit avec comme toile de fond la deuxième guerre mondiale.
Je recommande ce roman.
Commenter  J’apprécie          31
Marquise_de_Miaoucha
  31 octobre 2014
Je n'ai pas pu lire plus de 100 pages. L'écriture est trop scolaire, pas assez fluide et l'action est vraiment longue à se mettre en place.
Les dialogues ne sont pas crédibles, écrits dans une langue écrite et non parlée, donc peu réalistes. Et j'ai vraiment du mal lorsque quelqu'un raconte sa vie en détaillant tout à l'extrême...Ca ne fait pas vrai du tout.
Le sujet traité (la Résistance, je suppose) est probablement bien raconté, mais je n'ai pas eu le courage d'aller plus loin pour rentrer dans le vif du sujet.
A vous d'essayer !
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
oranoran   20 mars 2017
Des centaines de livres étaient rangés là, dans un alignement parfait. J'examinai cette bibliothèque magnifique qui réunissait les grandes œuvres classiques de la littérature française : Hugo, Balzac, Sand, Zola et autres Lamartine et Voltaire... Plus bas, se côtoyaient Verlaine et Rimbaud au-dessus des aînés e anticonformistes Rabelais et Villon. Au milieu du rayonnage, deux volumes étaient positionnés de face : Les Fleurs du Mal et les traductions d'Edgar Poe de Baudelaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   04 décembre 2018
Mon mari est mort, lui aussi. Il me manque énormément… Je n’ai jamais pu accepter son absence. Je vous l’avoue franchement, j’aurais préféré l’oublier complètement et refaire ma vie avec un autre homme. Tout aurait été bien plus simple pour moi. Avec un autre compagnon, j’aurais pu construire une nouvelle vie, élever des enfants qui auraient bousculé notre paisible quotidien. Une vie banale et linéaire, sans grandes surprises, avec des joies et des peines, comme dans toutes les familles, vous comprenez. Mais ne vous méprenez pas ! Je ne vais pas vous jouer le refrain de la veuve éplorée. Je ne vis pas dans l’ombre de son spectre, me pâmant devant sa photo jaunie posée sur le buffet, ou passant des heures dans un coin de cimetière jusqu’à la tombée du jour…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FDB2014FDB2014   30 juillet 2014
La haine est un mal dont on ne guérir pas facilement, dit-elle. Elle vous ronge, elle dénature vos pensées.
Commenter  J’apprécie          50
persane77persane77   06 juillet 2014
Une 4 ème de couverture prometteuse... Il y a mieux dans le genre. Je l'ai lu sans plaisir. Beaucoup de longueurs inutiles ainsi qu'une mise en scène tirée par les cheveux. Livre suivant...
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 décembre 2018
Je m’intéresse peu à cette foule remuante et bruyante, qui, du reste, ne me voit pas plus que je ne la vois. Je n’ai pas envie de côtoyer les gens, de leur parler et de supporter leurs jérémiades. J’ai besoin d’être seul ! Seul avec moi-même, seul avec mes souvenirs. Si autrefois le spectacle offert par la rue et les gares suscitait en moi un intérêt particulier, aujourd’hui ce divertissement me semble complètement futile et vide de sens. Je me serais bien passé de venir m’agglutiner à ces usagers pressés qui me poussent, me bousculent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : résistanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1636 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..