AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edmond Raillard (Traducteur)
ISBN : 2742777199
Éditeur : Actes Sud (01/10/2008)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Dans le delta de l'Ebre, Charles III d'Espagne, inspiré par les Lumières, caressait le rêve d'édifier une Saint-Pétersbourg méditerranéenne. Il s'attacha les services de Tiepolo, dernier grand maître de la peinture vénitienne. De cette ville idéale avortée, subsistent à Sant Carles de la Ràpita nombre de vestiges, prodigieux terrains de jeux pour des enfants qui ont grandi dans les secrets enfouis sous les pierres. Un galeriste de Barcelone est de ceux-là, qui reçoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ClarenceM
  03 septembre 2018
Un marchand d'art catalan reçoit un manuscrit retraçant les mémoires d'un architecte italien de la fin du XVII ème siècle, chargé par le roi de construire la ville qui sera son œuvre définitive, dans l'embouchure de l'Ebre. Il visite des lieux emblématiques qui ont participé à l'éclosion et au développement de l'art occidental (Florence, Venise, Madrid), arpente Saint Pétersbourg, matrice moderne et majestueuse de la ville érigée par le «fait du prince», recherche le site de la future ville en topographe aguerrit rencontre des maîtres de la représentation picturale (Tiepolo) et se laisse séduire par une intrigante qui n'est autre que la femme de son rival, l'architecte du roi.
Le récit alterne de l'époque de la construction de la ville à l'époque contemporaine où l'action se joue. le langage utilisé pour façonner les dialogues entre les deux époques est identique, ce qui constitue une des faiblesses formelles de ce livre qui pourtant, procure un réel plaisir à la lecture.
C'est en vrai esthète que Rosales relie les deux époques, cherchant à faire ressortir toute la beauté du monde dans ses pérégrinations érudites. Il n'est pas étonnant de remarquer que c'est en raison de la cupidité et la jalousie des hommes que ce projet grandiose ne verra jamais le jour. Vraiment passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean
  15 avril 2016
Emili Rosales a mis autant de sensibilité et d'intelligence à recréer les parcours de ses héros d'hier et d'aujourd'hui, Andrea et Emili, qu'à évoquer l'oeuvre et la vie de Tiepolo. Et si son roman s'appuie en la matière sur une documentation rigoureuse, ce qui ne gâte rien, c'est avant tout le charme d'une vie frémissante qui m'a séduite dans sa "Ville Invisible". Une vie frémissante qui m'a donné déjà l'envie de retrouver avec un autre livre ce jeune auteur catalan dont c'est là le premier roman traduit en Français.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
La première fois que l'on contemple une toile ou une fresque de ce peintre [Tiepolo], on éprouve un sentiment d'étrangeté, voire de rejet; il y a quelque chose dans le trait, dans l'expression des personnages, qui choque de prime abord et qui, au fur et à mesure que l'on prolonge l'observation, devient obsédant, jusqu'au moment où l'on comprend que Tiepolo a peint des visages changeants, qu'il a poursuivi la chimère de nous montrer ce qu'il y a d'instable, de mouvant dans ses héros singuliers. Le trouble de ces regards, l'abîme au bord duquel ils se balancent ne s'effacent jamais de votre esprit: cela devient votre trouble, vous y voyez votre propre abîme. J'étais fasciné par l'idée que j'allais connaître l'auteur de ces portraits, auxquels on ne peut arriver que par le chemin de la liberté et de l'exagération, à travers le débordement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
Si l'histoire, ce doit être les ordres que quelqu'un te donne depuis un point quelconque du passé, je n'en ai rien à faire. Mais elle m'attire si elle est une passion qui m'agite et me projette, si elle me nourrit et me met en tension. Si elle me crée. Si je me crée. Sinon, elle ne serait que soumission à la tragédie
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
Mais le problème des hommes politiques, à la différence des pêcheurs, des peintres ou des trafiquants de drogue, c'est qu'il arrive un moment où on découvre le mécanisme par lequel ils essaient de vous mener en bateau, et on commence à s'ennuyer.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
L'histoire est le clignotement d'un phare, l'instant dans lequel le passé et le futur ne valent rien et valent tout.
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
Pour parvenir à la liberté, il faut savoir entre quoi choisir, il faut acquérir des connaissances, avoir été formé; et la formation coûte de l'argent, la sagesse a un prix.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vestigesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre