AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809808694
Éditeur : L'Archipel (10/10/2012)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 162 notes)
Résumé :
En pleine tempête de neige, une jeune femme est victime d’un accident de voiture. A son réveil, chez l'homme qui l'a secourue, elle incapable de se rappeler qui elle est ni d'où elle vient.
Pour tenter de recouvrer la mémoire, l'inconnue se soumet à des séances d'hypnose. Lui reviennent alors des souvenirs qui ne sont pas les siens, mais ceux d'une femme ayant vécu au XIXème siècle...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  09 décembre 2012
Voilà un roman dont la seule couverture vous donne envie de l'acheter pour le lire, vous ne trouvez pas ? Pour ma part, j'ai totalement craqué pour le visuel et le titre énigmatique. Il ne m'en fallait pas plus pour vouloir me lancer dans cette aventure livresque qui collait parfaitement à la saison hivernale. Je ne connaissais pas l'auteur, je n'ai pas lu la quatrième de couverture, mais je me suis lancée les yeux fermés dans ce roman.
"La mémoire d'une autre" surfe sur cette nouvelle vague de la littérature contemporaine qui se teinte d'une touche de fantastique pour vous emporter dans un univers qui oscille entre réalité et fiction. J'aime beaucoup ce style et j'avoue que, de fait, il m'a été facile de me plonger dans ce roman. Dès le départ, on comprend vite que la situation est pour le moins extraordinaire, puisqu'on se retrouve à suivre les pérégrinations d'une narratrice, appelons-là Jane Doe, qui atterrit comme par magie en pleine tempête de neige dans une petit village de la campagne anglaise. Suite à un accident de voiture, elle s'étale dans la poudreuse et à son réveil se rend compte qu'elle a perdu la mémoire. J'ai adoré ce concept, il faut dire qu'il est porteur. Que m'arriverait-il si je perdais la mémoire ? Arriverai-je à la retrouver un jour ? Qui suis-je ? Et surtout, ai-je vraiment envie de le savoir ? Ce genre de questions ne cesse de défiler au fur et à mesure du roman, Jane se demande qui elle est et en même temps redoute le moment où elle l'apprendra. Cela peut paraître paradoxal mais finalement, c'est d'une logique implacable. Après tout, tout recommencer de zéro c'est aussi avoir une seconde chance. Bref, le fait que notre Jane Doe soit amnésique la fait apparaître un peu comme une page blanche aux autres personnages du livre qui tentent, chacun à leur manière, de lui apposer leur patte si je puis dire, de se l'approprier. C'est assez étrange comme comportement et j'ai trouvé ça totalement décalé voire inconvenant. Je n'ai pas compris l'intérêt de cette sorte de possessivité qui se mettait en place, dans quel but d'ailleurs ? Mais, passons. Ce qui m'a le plus intriguée c'est l'ambiance dans laquelle on débarque aux côtés de Jane. On se retrouve en pleine tempête de neige dans un village perdu au milieu de nulle part, plus d'électricité, les routes bloquées, c'est un huis clos pour le moins suffocant que met sur place l'auteur. On se sent comme pris au piège, pas d'échappatoire à l'horizon, il ne nous reste qu'à affronter les évènements et les personnages qui en sont la clé. C'est lourd, pesant, oppressant, j'avoue que plus d'une fois on a envie de partir en courant. Pourtant, Jane s'y sent bien au début dans ce cocon duveteux qui se créé autour d'elle jusqu'à ce qu'elle commence à ouvrir les yeux mais, même là, l'idée de fuir ne lui vient pas à l'esprit. Je l'ai trouvé un peu indolent par moments. Elle se laisse porter par cette étrange impression qui entoure la petite communauté qui s'est formée autour d'elle. Ce sentiment d'inquiétude, de doutes, qui ne quitte pas le lecteur de bout en bout de la lecteur est assez bien rendu par l'auteur, on s'y laisse prendre, à se méfier de tout, à avoir peur, à tout remettre en question, on se laisse facilement prendre au jeu de cette ambiance irréelle. C'est d'ailleurs, je pense, l'un des atouts du roman qui fait qu'on s'accroche jusqu'au bout.
La deuxième chose qui vous accroche ce sont les histoires de fantôme. En plus d'installer encore un peu plus ces sensations curieuses qui s'emparent du récit, elles permettent d'ancrer également le récit parallèle que va vivre Jane Doe dans une sorte de continuité. On ressent très vite que tout est lié, pour une raison ou pour une autre d'ailleurs et l'arrivée de Jane Doe prend l'allure d'un déclencheur qui va tout changer. Alors qu'elle essaie de retrouver la mémoire par le biais de séances d'hypnothérapie, Jane se met à se souvenir de ce que l'on pense être une vie antérieure, celle d'une mystérieuse Kitty qui aurait vécu à l'époque victorienne. Fascinant ! J'avoue que là, j'ai été emballée par l'idée. Elle ne se souvient pas d'elle mais elle absorbe la mémoire et les souvenirs d'une personne décédée qui n'a aucun lien avec elle et qui a mystérieusement disparue. Ces petits bouts de vie morcellaires qui nous sont confiés via Jane sont vraiment intrigants et, pour une passionnée d'histoire comme moi, j'ai aimé pouvoir imaginer la vie dans l'Angleterre victorienne. En plus, on y ajoute une touche de romance passionnée, avec le beau et mystérieux Garrett, que demander de plus ? Non, vraiment, cette histoire, celle de Kitty, est un attrait majeur du roman car, comme Jane, on se sent attiré inexorablement vers ce récit empreint de mystère, on a envie d'en savoir plus, de la retrouver pour connaître un peu plus ce qu'était sa vie et surtout, comment elle s'est terminée. Ça nous entraîne justement dans cette part fantastique du roman. On a du mal à y croire, à accepter que ce soit possible, pourtant, au fur et à mesure que l'on avance dans le texte et que l'on découvre Kitty, on s'y attache, inexorablement et on attend avec impatience la suite de l'histoire. Ca ma fait penser un peu à ces journaux que l'on avait dans le temps où, tous les jours, un petit bout du récit nous était contée et il fallait attendre patiemment le lendemain pour connaître la suite, ici, même effet, c'est avec avidité que l'on attend de savoir comment s'est déroulée l'histoire. Ajoutez à ça des histoires d'esprits et de fantômes, d'objets qui disparaissent ou apparaissent mystérieusement, de scènes bizarres, et vous tomber en plein dans un roman d'épouvante. Oui, on frissonne par instants avec ce roman, car il vous surprend, dans son côte sombre, triste, dangereux, en même temps, on sait que tout cela est illusoire, c'est là le grand art de l'auteur qui arrive à nous faire croire le temps d'une lecture à l'impossible. J'ai aimé croire à Ambre, croire à Kitty, parce que c'était tellement sincère, tellement vrai, que j'avais besoin d'y croire. Ces vies oubliées sont celles qui nous apprennent le plus au cours de cette lecture, elles ne sont pas à négliger, redonner le pouvoir de parler aux morts apporte une touche supplémentaire au texte, entendre leurs voix se mêler à celles des vivants rend justement l'ensemble plus poignant. Une belle intitiative de l'auteur !
Le plus déroutant dans ce roman, je pense que ce sont ses personnages. D'abord, il y a cette famille étrange dans laquelle notre Jane Doe arrive. Un veuf accro au travail qui élève seul sa fille, malade, avec l'aide d'une infirmière devenue nounou à temps plein. Je ne sais pas, ça m'a paru très caricatural, comme si le trait était exagéré. Vincent en fait trop, partant toujours dans l'extrême niveau sentiment ou prenant tout simplement la fuite, l'auteur a également eu le trait lourd avec Tara, que je n'ai pas réussit à supporter une seule seconde alors qu'elle sacrifie sa vie pour Jade et son père et que j'aurais du réussir à la respecter pour ça ... ces deux personnages m'ont laissée totalement froide. Par contre, la petite Jade, intrigante, parlant avec sa soeur décédée comme si elle était une amie imaginaire et se conduisant parfois de manière plus adulte que les adultes eux-mêmes, tenant des discours réfléchis, m'a surprise, je m'y suis vite attachée. Elle a tout de l'ange à laquelle l'auteur la compare. A cette famille type viennent se greffer deux autres personnages : Dempsey et Colin. Ce dernier, frère de Tara est l'hypnothérapeute qui va aider notre Jane Doe a retrouvé la mémoire ... hum, j'avoue que le côté assombri de sa personnalité peut apporter le doute dans l'esprit du lecteur et attiser sa curiosité, il y a là un mystère à découvrir, pour ma part, comme pour les autres, je suis passée à côté et je n'ai pas accroché avec le personnage. Dempsey, la mère de Vincent, même si, elle aussi subit un trait lourd, a su m'atteindre à certains moments, par sa détresse, par son combat contre elle-même. Il y avait là je pense matière à être plus dans la finesse ... L'héroïne elle-même m'a souvent agacée notamment par son côté mièvre notamment. Il faut arrêter de nous faire croire à une romance "magique" au bout de dix pages, ça n'est pas crédible du tout ! D'autant que l'auteur essaie de brouiller les pistes en amenant plusieurs prétendants sur le tapis alors que, dès l'apparition de l'heureux élu, on sait que c'est lui. Ça tombe totalement à plat niveau suspens et on patiente tranquillement pendant 300 pages pour découvrir qu'on avait raison depuis le début. Question mystère on repassera ... et puis bon, le côté "âme soeur" un peu trop exagéré m'est resté en travers de la gorge, j'aurais voulu que ce soit plein d'émotions comme c'est le cas d'ailleurs, mais sans que ça verse dans la sensiblerie limite guimauve. On regretterait presque cette partie du roman alors qu'elle lui apporte indéniablement un petit plus. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Adam, simple, en retrait, pensif mais très observateur. Il m'a donné envie de m'installer à la ferme ! Plus sérieusement, les seuls personnages qui ont vraiment réussi à me toucher sont Bill et Betty. Quel couple ! Ils sont si beaux tous les deux, ces deux "ancêtres", cassés, usés, par la vie et pourtant toujours aussi amoureux, sont si attendrissants qu'on a qu'une envie, avoir les mêmes grands-parents. Ils m'ont émue aux larmes, l'auteur a su les décrire avec une justesse incroyable, je regrette qu'elle n'ait pas su apporter cette touche de magie à ses autres personnages ...
Pour terminer, je vous parlerai du style de l'auteur. Que dire ? C'est un roman qui se lit vite car il est écrit simplement. le récit se déroule sans encombre, on s'y implique dès le départ, notamment parce qu'on est suspendu au mystère de la mémoire perdue par notre héroïne. L'action est maintenue par tout une suite de découvertes et de révélations qui ouvrent et ferment de nouvelles pistes pour le lecteur, même si c'est souvent trop gros pour être vrai ou un peu trop facile, ça permet au texte en lui-même de ne pas s'endormir. Il est vrai que c'est souvent le risque des huis clos psychologique, tout se passe dans la tête, c'est donc moins évident de s'approprier l'histoire et d'y trouver de l'intérêt. Ici, on y arrive aussi je pense grâce au côté fantastique du texte. N'eût été la présence de Kitty et les hypothèses l'entourant, le récit aurait pu être ennuyeux. Les personnages pour la plupart sont un peu trop exagérés, du coup, on ne s'y attache pas, ça créé une certaine distance qui ajoute à l'idée qu'on se retrouve plongé dans un rêve ... mais de seconde zone. C'est presque comme une mauvaise série télé. Je trouve ça dommage que l'auteur n'ait pas su s'impliquer plus dans l'écriture, dans le sens où, je l'ai perçue survolée à de nombreux moments, ou trop excessive, j'aurais voulu plus de nuances, plus de finesse, qu'on arrête le tout ou rien en permanence, c'est trop et trop vite. Peut-être un peu plus de lenteur, de précisions, dans les portraits auraient permis une identification plus prégnante lors de ma lecture. A côté de ça, j'ai apprécié le fait que l'auteur arrive à mêler plusieurs histoires autour d'un thème central, toutes ses ramifications qui se rapprochent au fur et à mesure de l'avancée du texte et qui dévoile tout un pan d'une histoire à la fois oubliée et à venir est assez intéressant. Je me suis malgré plongée dans ce roman avec plaisir, le fait qu'on le lise sans encombre y est pour beaucoup. Maintenant, il manque pour moi de cette profondeur que l'on ressent par instants mais pas en permanence. Je pense que, si j'avais senti tout du long ce sentiment d'exactitude, de force, que j'ai ressenti avec le passé de Kitty ou encore avec Jade, Adam, Bill et Betty, j'aurais eu un coup de coeur pour ce roman. En fait, je suis dans l'entre deux. Un pan du roman m'a plu et m'a conquise, l'autre m'a laissée sur le bord de la route et je n'ai pas embarqué dans son voyage tortueux et pour moi, incertain. C'est un livre qui nous emporte néanmoins car il nous offre une histoire originale, pleine de surprises. Je pense qu'il m'aura manqué un petit plus supplémentaire pour réellement accroché ... Disons que le fond est là, que la forme l'est par moments, mais qu'elle mérite encore quelques améliorations.
Pour conclure, je dirai que ce roman est l'objet idéal pour une lecture agréable un soir d'hiver au coin du feu. Il mêle habilement mystère, histoires de fantômes, romance, passé et présent, de façon qu'on se prend dans ses filets dès les premières pages. On a envie de connaître l'issue de cette histoire hors du commun. Je vous conseille cette découverte, même si on est loin de la "grande littérature", son originalité ne vous décevra pas.
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MllePeregrine
  09 mars 2014
Un très beau roman! Je suis heureuse de l'avoir lu pendant mes vacances, c'est frais (oui, en plus ça se passe l'hiver sous la neige ;). L'histoire, quant à elle, fonctionne bien et tient le lecteur en haleine: Une jeune femme a un accident de voiture lors d'une tempête de neige, elle est recueillie par Vincent, mais est totalement amnésique. Lorsque Colin, un proche de Vincent, va l'hypnotiser pour tenter de réveiller les souvenirs, c'est au XIXème siècle que son esprit va plonger...
Si vous souhaitez passer un bon moment avec une lecture détente, n'hésitez pas à vous plonger dans "la mémoire d'une autre"!
Commenter  J’apprécie          180
Boulibooks
  19 décembre 2016
Tout d'abord, j'ai craqué pour le visuel magnifique qu'offre la couverture du roman poche version 2014. Ensuite, le résumé mystérieux et le cadre « immaculé et ouaté » de l'histoire ont fini de me convaincre.
Me voici donc transportée au coeur de la campagne anglaise, en pleine tempête de neige.
Une jeune femme, un peu perdue mais téméraire, tente de maîtriser sa voiture et d'avancer coûte que coûte pour trouver un abri. Prise au piège de la neige et du verglas, la voiture dérape et commence à sombrer dans une rivière gelée.
La jeune femme blessée parvient à s'extraire de l'habitable avec son chat, marche un peu puis s'écroule dans la neige, à bout de forces.
Elle est recueillie au sein d'une famille singulière composée de Vincent (le père), Jade (sa petite fille de 6 ans) et de Tara (la gouvernante).
Très vite, la jeune femme se sentira bien au sein de ce foyer, même si elle s'aperçoit très vite qu'elle ne se rappelle rien de sa vie d'avant.
Sans mémoire, sans électricité, sans autre repère que la neige à perte de vue, la jeune femme qui choisira spontanément le prénom de Kate, va découvrir ses hôtes et par leur intermédiaire se redécouvrir elle-même.
Mélanie Rose écrit ici une histoire originale et touchante. Elle aborde deux thèmes assez audacieux : l'amnésie et la réincarnation. Ceux-ci sont traités de façon assez légère de façon à ne pas ternir l'aspect romantique du récit.
Les personnages principaux et secondaires sont bien campés et ont tous leur importance. A chacun sa personnalité, ses atouts et ses failles. Vincent se bat contre la culpabilité ; Dempsey, sa mère, contre l'alcool ; Jade sa fille contre la maladie et Kate contre l'absence de souvenirs.
L'écriture est simple mais néanmoins agréable. L'intrigue est prévisible mais sincère. le rythme est lent mais convient bien à ce type de romance.
Globalement, j'ai bien aimé. Lecture à consommer bien au chaud, avec thé et biscuits à proximité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Pinklychee
  23 mars 2015
J'ai acheté ce livre par hasard, attirée par la magnifique couverture et le résumé très alléchant. Et si l'histoire s'est révélée être très sympathique, il y a quand même quelques défauts qui m'ont fait tiquer...
En pleine tempête de neige, une jeune femme est victime d'un accident et perd la mémoire. Incapable de se rappeler qui elle est ni d'où elle vient, elle est recueillie par Vincent, qui vit avec sa fille Jade, six ans. Quand l'enfant lui annonce que sa grande soeur Ambre l'avait avertie de son arrivée, la jeune femme est troublée. Mais quel choc quand elle apprend qu'Ambre est morte deux ans plus tôt, que leur mère les a quittés, et que, depuis, Jade est muette!
Et tandis que la tempête fait rage, l'inconnue va tout tenter pour retrouver son identité. En faisant remonter des souvenirs enfouis, elle va faire d'étranges découvertes, sur elle, mais aussi sur Vincent et sa famille...
Si, globalement, cette lecture a été plutôt agréable, elle comporte quelques défauts qui m'ont un peu gâché mon plaisir.
Nous suivons donc notre jeune inconnue, en route pour une destination mystère alors qu'une tempête de neige fait rage. Sa voiture dérape et se retrouve dans une rivière. Perdue au beau milieu de la tempête, l'inconnue perd connaissance dans la neige, et serait morte de froid sans l'intervention d'un mystérieux inconnu qui la ramène chez lui.
A son réveil, l'inconnue est incapable de se souvenir de qui elle est. Heureusement, une petite fille, Jade, est là pour la rassurer. Seul problème: l'enfant est censée être muette et l'inconnue est la seule à qui elle daigne parler!
Tout ceci provoque la jalousie de Tara, l'infirmière et nounou à domicile qui s'occupe de Jade, car le père, Vincent, est un homme très occupé. de plus, la petite est atteinte de mucoviscidose, et les soins à lui apporter sont assez lourds.
Cette lecture s'est déroulée en dents de scie: si j'ai apprécié la quête d'identité de l'inconnue (qui se fait appeler Kate), j'ai moins apprécié le personnage de Tara ou encore l'attitude de Vincent.
Tara est secrètement amoureuse de son boss, ce qui la rend jalouse de toute femme ayant le malheur de s'en approcher. Kate est donc régulièrement la cible de remarques acerbes, de regards assassins et autres joyeusetés. Vincent bien sûr ne se doute de rien, et pire il tente une approche avec Kate! Après tout, Jade affirme qu'Ambre lui a dit qu'elles allaient avoir une nouvelle maman juste avant que Kate ne déboule dans leurs vies, donc qui ne tente rien...
Vincent affirme que sa femme est partie du jour au lendemain avec un autre homme après la mort d'Ambre, il se réfugie dans le travail dès qu'une situation le dépasse (autant dire quasiment tout le temps), je l'ai trouvé froid et distant.
Jade est une petite fille attachante, qui vit le deuil de sa soeur en affirmant parler avec elle. Bien que muette depuis la mort d'Ambre, c'est à Kate qu'elle offre ses premiers mots, sans doute attirée par cette nouvelle venue qui ne connaît rien à leur histoire et est donc la moins à même de la juger.
Quant à Kate, je reste dubitative. Je comprends le vide qu'elle doit ressentir du fait qu'elle ne se souvient de rien, mais certaines de ses réactions m'ont laissée perplexe. J'ai l'impression qu'elle est à la recherche d'un homme, elle hésite entre Vincent et Adam le voisin, un jour je te fais confiance, le lendemain j'ai des doutes et je te fuis...
Les séances d'hypnoses avec Colin, le frère de Tara, sont intéressantes, puisqu'au lieu d'aider Kate à se rappeler qui elle est, elles lui permettent d'explorer une vie antérieure. La voici donc dans la peau de Kitty, une jeune fille pauvre mais ambitieuse, qui rêve d'une famille et d'un amour parfaits. Sauf que le prix à payer peut se révéler bien lourd...
Si certains moments sont agréables à suivre, il y a parfois des longueurs. J'avais parfois très envie de reprendre ma lecture, et d'autres fois il fallait vraiment que je me motive pour continuer.
J'ai eu du mal avec Tara, c'est vraiment le personnage détestable par excellence, j'ai eu envie de lui coller des baffes plus d'une fois! Si elle aime Vincent, qu'elle lui dise et qu'elle arrête de vouloir mordre tout le monde!
Certaines scènes sont très cliché, notamment la malédiction familiale et la nécessité de résoudre les problèmes rencontrés dans une vie antérieure afin de pouvoir poursuivre sa vie dans le présent.
La fin m'a également fait lever les yeux au ciel: je l'ai trouvée mièvre, c'est bien évidemment un happy end, mais le principal souci c'est qu'elle est très rapide, presque bâclée. On a toutes les explication en à peine 10 pages, et limite j'ai pensé "tout ça pour ça?"
Bref, ce roman est une lecture sympathique, qui malheureusement n'a pas totalement fonctionné avec moi. Autant parfois j'ai adoré, autant parfois je me suis ennuyée... Reste l'histoire de Kitty, qui est l'un des points forts de ce livre.
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sanguine
  09 janvier 2015
Pas de chroniques ces deux derniers jours, le jour de l'attentat et le jour d'après. Je suis particulièrement choquée de cette barbarie. Charlie Hebdo, c'est un journal que je lisais régulièrement. Cabu, c'est mon enfance et le père de mon chanteur favori Mano Solo ... Je suis Charlie. Fermons la parenthèse et penchons nous sur le livre du jour : "La mémoire d'une autre" de Mélanie Rose. Je ne le connaissais pas plus que ça mais la quatrième de couv m'a donné vraiment envie de découvrir cette histoire bien hivernale.
Une jeune femme amnésique est secourue par un père et sa petite fille. Retrouvera-t-elle la mémoire ? Quels secrets cache l'homme qui l'a sauvée ?
En pleine tempête de neige, une jeune femme est victime d'un accident et perd la mémoire. Incapable de se rappeler qui elle est ni d'où elle vient, elle est recueillie par Vincent, qui vit avec sa fille Jade, six ans. Quand l'enfant lui annonce que sa grande soeur Ambre l'avait avertie de son arrivée, la jeune femme est troublée. Mais quel choc quand elle apprend qu'Ambre est morte deux ans plus tôt, que leur mère les a quittés, et que, depuis, Jade est muette !
Et tandis que la tempête fait rage, l'inconnue va tout tenter pour retrouver son identité. En faisant remonter des souvenirs enfouis, elle va faire d'étranges découvertes, sur elle, mais aussi sur Vincent et sa famille ...
J'ai beaucoup aimé cette histoire dont l'atmosphère m'a fait penser au film "Dead again". Elle a un coté mystérieux qui m'a plu énormément. On découvre notre héroïne à bord de sa voiture juste avant son accident dans la neige. On n'a pas beaucoup d'informations sur elle ... On la retrouve ensuite secourue par un homme dont on ne sait rien, dans un endroit inconnu. Elle ne se souvient de rien, ni de son nom ni de son but.
Tous les personnages sont un peu bizarres, on a du mal à les cerner et à les comprendre. J'ai bien aimé la petite Jade que j'ai trouvé très touchante. Cette enfant a vécu des événements terribles pour quelqu'un de son âge et elle a des réactions vraiment très mignonnes. Je ne parviens pas à savoir si j'ai apprécié Kate, notre héroïne. J'ai eu un peu de mal avec elle en fait. Certes, elle a perdu la mémoire mais je la trouve un peu cucul la praline quand même ...
Après tout semble plutôt facile dans cette histoire, ce sera un peu mon bémol. Comme par hasard, la voiture de Kate se vautre pile poil au bon endroit. Comme par hasard, elle est sauvée par pile poil la bonne personne etc ... Mais ça reste une histoire sympa à lire, très agréable et plutôt bien écrite. C'est agréable à lire et au final, je n'ai pas mis beaucoup de temps pour le lire (j'étais en vacances, ça aide pas mal). Je suis contente d'avoir découvert cette histoire bien hivernale, la neige semble être partout dans le hameau où Kate atterrit, on a presque froid pendant notre lecture.
Un roman pas révolutionnaire mais sympa à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
merlinmerlin   18 novembre 2011
J'allais ramasser une poignée de neige duveteuse quand Jade, un doigt devant les lèvre, me conduisit sur le côté de la maison où un tapis de neige moelleuse s’étendait au loin jusqu’à une barrière. Dans un silence respectueux, nous restâmes côte à côte, à contempler la blancheur virginale de la neige : une toile n'attendant que les premiers coup de pinceau de nos bottes. Fugacement, je me dis que c'était là ma vie : une page blanche sur laquelle je posais des mots, des gestes pour la première fois ; une toile vierge qu'aucun passé n'entachait. La table rase qu'était ma vie s'étalait irrésistiblement devant moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
merlinmerlin   18 novembre 2011
Faire le deuil de quelqu'un est comme avancer dans un tunnel obscur. Pensez-y comme à un train composé de plusieurs wagons communiquant entre eux. Chaque wagon représente une émotion vive qu'il faut gérer avant de pouvoir passer à la suivante et avancer dans la vie.
Commenter  J’apprécie          80
infiniinfini   22 novembre 2013
j'avais le sentiment d'avoir voyagé seule toute ma vie.à présent dans ce brouillard blanc,je venais enfin de trouver mon ame soeur,mon autre moitié,ma meilleure moitié
Commenter  J’apprécie          110
loraislorais   24 août 2011
" Collée contre son torse, j'essayai de copier son rythme, de ne faire qu'un avec lui, pour alléger son fardeau.
Tandis que sa poitrine se soulevait et s'abaissait avec régularité, mon propre souffle se mêla au sien.
J'aurais aimé rester toujours ainsi, le corps entrelacé au sien, parcouru de picotements, s'embrasant sous le froid intense.
Mais quelque part dans les recoins troubles du tunnel, j'entendis des voix et des cris.
On me bouscula, me bougea."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
infiniinfini   24 novembre 2013
Ainsi que je l'explique à mes patients;lorsqu'ils s'interrogent sur la pertinence de fouiller leur passé et dé déterrer d'anciens traumatismes;c'est en se rappelant les événements et en les admettant que l'on y met un terme,qu'on les surmonte et qu'on avance,libéré de ce bagage émotionnel.C'est le processus de guérison.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : Vies antérieuresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3099 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..