AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2091606421
Éditeur : Nathan (13/08/2008)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Écrit dans une langue simple qui évite tout jargon, cet ouvrage s'adresse aux lycéens, aux étudiants et, plus largement, à tous ceux qui souhaitent découvrir la philosophie ou compléter leurs connaissances dans ce domaine.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tom_Otium
  02 septembre 2015
Il y a plusieurs ouvrages didactiques de philo que j'ai refermé immédiatement après les avoir ouverts tant le texte était difficile à lire. Moi qui n'ait jamais étudié la philosophie à l'école, j'ai pu m'y initier grâce à Patrice Rosenberg. Peut-être parce qu'il est prof au Lycée, il écrit vraiment de manière simple, claire et concise. La collection Repères Pratiques à l'air d'être parfaite pour s'initier à une discipline entière avec un petit livre abordable (pas comme les que sais-je ou autres qui sont petits mais très denses). Chaque double page se présente comme un livre de cours (c'est ce que je cherchais des livres de cours mais il n'y a que du parascolaire dans les bibliothèques municipales). C'est encore mieux car c'est un petit format pour un grand public. Il y a bien quelques pages sur comment rédiger une dissert' mais c'est tout, pas d'annabac rien de ce genre. Ce n'est donc que du cours, très résumé, sur la page de gauche et des illustrations et développements sur la page de droite. On peut donc zapper cette page de droite moins essentielle. Je n'en ai pas manqué beaucoup ceci-dit car ça se lit vite, donc ça vaut le coup de jeter un oeil, de plonger directement dans un extrait d'un grand classique par exemple. Ca donne vraiment envie de lire Sartre ou Nietzsche, un jour peut-être... Pour le moment je préfère avoir un aperçu des différentes notions philosophiques afin de repérer celles qui m'intéressent le plus, c'est la première partie que j'ai lu. J'ai ensuite abordé la partie sur les courants mais cela m'a un peu déçu, ça m'a plus embrouillé qu'éclairci. J'aurais aimé que l'auteur sorte un peu des cases de ce format pour parler de la philo en général. Si on prend beaucoup de recul quels sont les grands débats, les grandes lignes : essentialisme/existentialisme, devoir/bonheur etc... ?
L'auteur aurait pu être meilleur sur ce point ; de la même manière qu'il y a une "grande" histoire, j'aurais aimé une "grande" philosophie, une vision large pour un public large. Sinon l'ouvrage est très académique, il se focalise surtout sur l'histoire de la philo (la partie historique m'a passionné). Or j'ai l'impression que l'aspect scientifique de cette discipline est complètement dépassé par la science moderne. Reste aujourd'hui l'aspect moral et éthique très important et qui aurait mérité plus de considérations. Enfin la dernière partie que j'ai lue est celle sur les philosophes. Elle permet de passer en revue, toujours dans l'ordre chronologique, les grands penseurs de l'humanité. C'est vraiment bien pour se faire une idée de leurs vies, leurs époques et surtout leurs idée, brillamment résumées. Mieux que Wikipédia ! Je vais lire d'autres livres de cette collection ça c'est sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Tom_OtiumTom_Otium   02 septembre 2015
La pensée médiévale rattachait l'homme à tout un réseau d'appartenances : le groupe familial, la corporation de métier, la communauté chrétienne dans son ensemble. A la renaissance, l'essor économique et urbain, la rupture de l'unité chrétienne, la diffusion de la culture traduisent une plus grande affirmation de l'individu.
Commenter  J’apprécie          50
Tom_OtiumTom_Otium   02 septembre 2015
La science décrit les phénomènes (le comment), elle ne dit pas pourquoi il en est ainsi (le pourquoi). Pour Comte, la découverte de lois de plus en plus générales, qui unifient les savoirs, constitue un progrès à l'intérieur de l'état positif.
Commenter  J’apprécie          30
Tom_OtiumTom_Otium   02 septembre 2015
l'homme recherche la compagnie de ses semblables, mais il ne peut le plus souvent se résoudre à leur sacrifier son indépendance. Kant souligne cette ambiguité de l'homme en évoquant son « insociable sociabilité ».
Commenter  J’apprécie          30
Tom_OtiumTom_Otium   02 septembre 2015
La démocratie athénienne a condamné injustement le sage Socrate. Pour Platon, cela démontre que les décisions politiques sont dominées par l'opinion (en grec doxa), qui est un préjugé sans fondement. Les discours manipulateur des sophistes règnent sur la cité.
Commenter  J’apprécie          20
Tom_OtiumTom_Otium   02 septembre 2015
l'extension de l'économie marchande semble réduire toute réalité à sa valeur d'échange. Il n'y a plus d'engagements entre les hommes, de dons qui obligent, mais un calcul.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre