AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072460360
Éditeur : Gallimard (02/01/2014)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 44 notes)
Résumé :


Berlin, 2004. Au moment même où sa vie personnelle le plonge dans le désarroi, le jeune Edward Cohen
propriétaire d'une boutique de mode branchée tombe sur des notes laissées par son grand-oncle Adam.

Ce dernier a dix-huit ans en 1938, et lorsque sa famille s'apprête enfin à quitter l'Allemagne pour se réfugier en Angleterre, il rencontre Anna, une jeune fille qui incarne tout ce dont il a toujours rêvé.

Quand ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
ChristianDecroze
  27 novembre 2015
Ce que nous conte Astrid Rosenfeld dans « Le legs d'Adam » paraît bien plus le récit d'une (voire plusieurs) réincarnation que celui d'un héritage.
Il semble qu'elle ait voulu nous livrer le destin d'un même personnage (Edward n'étant que l'avatar d'Adam) à presque soixante-dix ans d'intervalle. le second est le sosie du premier. L'un comme l'autre ne brillent pas par une intelligence hors du commun, et éprouvent pour la chose scolaire une aversion presque aussi marquée que pour la musique. Edward désespère son professeur de piano, Madame Nöff, et Adam décourage son professeur de violon, Monsieur Bussler.
Tous deux subissent, fascinés, l'emprise d'une grand-mère walkyrienne et dominatrice, alors que leurs mères sont transparentes. Ils perdront l'un comme l'autre l'amour de leur vie.Mais tandis que l'un donnera la sienne pour retrouver son amour perdu dans la tourmente des années 1940, l'avatar ne luttera que mollement et se résignera assez vite.
Qu'a voulu nous dire Astrid Rosenfeld ? Adam s'accroche à son amour pendant des années, il portera même volontairement l'étoile jaune pour « elle ». Edward la laisse partir et se résigne. Lorsqu'une époque devient L Histoire avec un grand « H », l'Amour est-il aussi destiné à s'écrire avec un grand « A » ?
Ce livre est peuplé de personnages attachants : notamment Jack/Elvis, qu'on aimerait avoir pour ami, et surtout le petit Herakles qu'on voudrait pouvoir serrer dans ses bras.
Excusez cette longue intervention, mais « Le legs d'Adam » fut un vrai coup de coeur, et il serait dommage de passer à côté. Cela fait du bien d'oublier pendant quelques jours que les gros succès de librairie s'appellent aujourd'hui Dan Prawn et Joël Dickhead.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GildeLonce
  27 juin 2014
Edward Cohen , jeune Berlinois des années 2000 , a hérité de son grand-oncle Adam non seulement l'aspect physique mais aussi les aptitudes intellectuelles et la sentimentalité...Ce legs génétique exceptionnel n'est qu'un prétexte - plutôt artificiel - pour entreprendre des recherches sur ce lointain parent . Et comme ce dernier vivait aussi à Berlin , mais dans les années 1930 , c'est en réalité la Shoah que va nous conter Astrid Rosenfeld.
Sans pathos excessif , ni révolte , ni plaidoyer , mais avec un recul , un
détachement et un humour mille fois plus efficaces ! Un style dense ,
précis , mêlé à un ton parfaitement objectif et des portraits joyeusement
pittoresques , exprime l'horreur du génocide mieux que tous les drames
écrits à ce jour . Est-ce de l'humour juif ? Ou bien un talent froid et calculé
au millimètre? C'est en tout cas un tableau implacable et véridique des
crimes passés et c'est à l'honneur de l'Allemagne moderne que d'
admettre , avec courage et lucidité , ce lourd passif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
babounette60
  03 novembre 2015
Berlin 1938, Adam Cohen, qui ne sait rien faire, tombe amoureux d'Anna et part à sa recherche quand elle disparaît. Mais avant cela, il a vécu une relation exceptionnelle avec Edda, sa grand-mère, personnage fantasque et attachant..
Berlin 2004, Edward, petit-neveu d'Adam, gaspille sa vie, sa jeunesse à ne rien faire. Il a eu une relation exceptionnelle avec sa mère, personnage original. A la mort de sa grand-mère, il va tomber sur le journal d'Adam et va terminer l'histoire commencée 60 ans plus tôt.
un très joli livre sur l'importance des grand-mères, de l'humour, de l'histoire, de l'amour, des rêves auxquels il ne faut jamais renoncer. il y a ce que l'on veut transmettre, donner, laisser, tout cela malgré la barbarie, la violence, la souffrance.
Une belle découverte. J'ai dévoré ce livre.
Commenter  J’apprécie          20
prune42
  27 juin 2014
J'ai été un peu déçue par la lecture de ce roman construit autour de secrets de famille. Il est constitué de 2 parties très distinctes, sans beaucoup de rapport entre elles, et inégales. La 1ère est pleine de magie et légereté sur l'enfance du narrateur mais sans grand rapport avec la vraie trame de l'histoire. La 2ème partie qui constitue le fondement du livre, dépeint bien et avec réalisme la vie quotidienne dans le ghetto de Varsovie et les conditions d'existence des populations asservies. La vraie question centrale de l'oeuvre demeure néanmoins : jusqu'où peut-on aller par amour ? peut-on donner sa vie pour la personne aimée ?
Commenter  J’apprécie          30
ComiteromansPoissy
  20 février 2014
Edward Cohen, patron d'une boutique de mode branchée se penche sur son enfance, entre une mère aimante et un beau-père fantasque et roublard. Il évoque également son grand-père qui soulignait sans cesse sa ressemblance avec Adam, son grand oncle disparu.
Son récit s'arrête à la mort de sa grand-mère. Pour la première fois il fouille dans les trésors du grenier et découvre un livret rédigé par ce même Adam. Et le voilà plongé dans la vie de ce jeune homme, si proche et si loin de lui, et dans les plus obscurs secrets de sa famille pendant la Seconde Guerre mondiale.
Entre mal-être contemporain et itinéraire d'un juif dans l'Allemagne nazie, ce livre, sous des abords légers, trace deux destins dramatiques aussi intéressant l'un que l'autre.
Isabelle (Louveciennes).
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
blablablamiablablablamia   13 juin 2014
"Professeur, vous qui êtes un homme cultivé, dit Mme Blemmer. Que dira-t-on dans cent ans de cette époque-ci?"
Menden faisait osciller son verre dans sa main.
"Chère madame Blemmer, sincèrement, je n'en sais rien. Mais j'espère qu'on n'oubliera pas que c'étaient des êtres humains qui nous ont chassés, que c'étaient des êtres humains qui ont créé ce ghetto, que ce sont des êtres humains qui tirent, là, dehors, que ce sont des êtres humains qui font partir ces trains.
- Que ce sont des être humains? Demanderiez-vous qu'on manifeste de la compréhension, Menden?
- Non, ce n'est pas ce que je veux dire. Il existe des forces supérieures, des cyclones et des séismes. Mais ce que nous vivons là n'est pas une catastrophe naturelle, c'est l'oeuvre d'êtres humains"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
adelaide971adelaide971   22 octobre 2014
la liberté, ce n'est pas l'indépendance. On dépend toujours de quelqu'un ou de quelque chose. La liberté, c'est de ne pas avoir peur. N'avoir pas peur, c'est l'unique liberté à laquelle nous puissions jamais parvenir.
Commenter  J’apprécie          50
littleonelittleone   31 octobre 2017
Nul, à part Jack, n'aurait eu l'idée de les appeler des fées et des elfes. Elles sentaient la province, les pavillons jumeaux, les logements locatifs à balcon. Les soucis quotidiens et les pommes vapeur. (p.59)
Commenter  J’apprécie          20
TaraxacumTaraxacum   19 septembre 2016
Je m'embrouille, Anna. Est-ce dès le lendemain qu'ils ont tiré? Qu'est-ce qui fut le plus sinistre, les coups de feu ou le silence qui suivit?
Commenter  J’apprécie          30
adelaide971adelaide971   22 octobre 2014
Cesse-t-on d'exister, Anna, quand plus personne ne sait qui l'on est vraiment?
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : ghetto de varsovieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1077 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre