AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782376800156
76 pages
Éditeur : Editions Invenit (01/05/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Entouré de ses deux frères, le Mince et le Puissant, un jeune enfant vit dans une maison avec son doudou Félix qui l’aide et le rassure. Mais des événements que l’enfant comprend mal et qui paraissent liés à la présence d’inconnus, le plongent dans une inquiétude de plus en plus palpable. La menace prendra des formes inattendues contre lesquelles l’enfant cherchera à se défendre. Il faudra finalement qu’il accepte un pacte bien étrange pour assurer son salut.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Sovane
  03 août 2018
Le musée des Confluences, à Lyon, possède la plus grande collection d'animaux momifiés. Ainsi les 3 chats qui ouvrent l'exposition vont inspirer un texte magnifique à Olivia Rosenthal. Ces fétiches, traditionnellement conçus comme des offrandes aux dieux, vont devenir l'objet d'un véritable commerce voire d'un trafic plutôt cruel.
Ce récit met en scène un jeune garçon, qui ne parle pas encore et son doudou Félix. L'enfant, qui vit avec ses deux grands frères, le Mince et le Puissant, tente de déchiffrer le monde qui l'entoure.
Un texte qui mêle sensibilité et érudition, le monologue intérieur du narrateur étant ponctué d'éléments informatifs sur la culture et les rites de l'Égypte ancienne. On découvre ainsi que les momies de chats ne sont pas seulement celles d'animaux de compagnie que l'on retrouve dans les sarcophages. Les nécropoles sont pleines d'ersatz qui prouvent que des élevages de chatons ont été crée pour répondre à la demande croissante puis que de vendeurs peu scrupuleux ont remplacé peu à peu l'animal par de simples morceaux, puis par des restes de repas. Ce qui n'est pas plus mal finalement !
Olivia Rosenthal questionne ainsi les liens entre doudou et fétiche tout en soulignant la force des croyances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SovaneSovane   04 août 2018
Pour en apprendre toujours plus sur les objets cultuels et rituels, on les ausculte, on les déshabille, on les traverse, on fait apparaitre ce qui restait enfoui, comme si leur apparence pouvait suffire à comprendre les raisons de l'amour qu'on leur a un jour porté. Mais ces images issues d'une exposition à la brutalité rayonnante de la machine ne diront jamais rien de l'expérience intime et imaginaire qui relia jadis des humains à ces objets dérisoires et presque aussi enfantins que des poupées de chiffon. La visée objective de la science manifeste ici ses limites. (p.37)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   04 août 2018
Sur certains site consacrés aux doudous, nounours et poupées que les très petits enfants gardent sur leur bouche ou leur poitrine, on trouve des annonces écrites par des parents désespérés. Ces annonces donnent un aperçu de toutes les circonstances où les Félix sont absolument nécessaires, de tous les déplacements qu'ils font, des toutes les situations dans lesquelles ils se trouvent impliqués. Malgré la disparition des prêtres égyptiens et de leur religion païenne, les fétiches continuent à nous consoler de vivre. (p.45)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   04 août 2018
Le chat est notre intercesseur, un passager alternativement ici et là, un peu domestique et un peu sauvage, impossible à posséder à et à retenir, et dont il faut accepter, si l'on veut pouvoir le suivre, les manifestations d'indépendance et l'imprévisible liberté. On aime le chat parce que tout en étant un compagnon des hommes, il ne cesse de leur échapper" (p. 60)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Olivia Rosenthal (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivia Rosenthal
Dans son dernier roman Eloge des bâtards, un groupe de neuf personnages préparent des actions urbaines pour tenter de retrouver des espaces de liberté à travers la ville. Alors que leur organisation est en danger suite à des erreurs récentes, ils vont passer cinq nuits à se raconter, à dire leur vie de famille, leur histoire, et ainsi sceller entre eux de nouveau liens. Dans ce roman conçu comme une chambre d'échos, l'auteure parvient à réhabiliter la puissance empathique et subversive de la parole. Depuis vingt ans, l'écriture d'Olivia Rosenthal s'empare de la matière du réel pour produire des textes et performances littéraires qui nous invitent à repenser notre rapport au monde. Ses recherches portent autant sur la manière de faire vivre un lieu par les paroles de ceux et celles qui l'habitent, que sur l'influence du cinéma dans nos vies. Ce format « Chantier de fouille » explorera notamment la façon dont l'auteure transforme cette matière du réel en fiction.

Retrouvez notre dossier "Plongée littéraire dans le réel" sur notre webmagazine Balises : https://balises.bpi.fr/litterature/plongee-litteraire-dans-le-reel
Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou
+ Lire la suite
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Toutes les femmes sont des aliens/ Les oiseaux reviennent/ Bambi & co : Olivia Rosenthal

Toutes les femmes sont des aliens/ Les oiseaux reviennent / Bambi & co parlent de :

chansons
films
légendes
rêves

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Toutes les femmes sont des aliens/Les oiseaux reviennent/Bambi et co de Olivia RosenthalCréer un quiz sur ce livre