AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081475175
395 pages
Éditeur : Flammarion (13/02/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Nous nous croyons rationnels et informés. Ce n’est pas le cas. Nous nous trompons systématiquement, quel que soit notre niveau d’études, y compris – peut-être même plus – sur les sujets que nous croyons bien connaître.Mais, comme le met au jour Hans Rosling, statisticien de génie et star des conférences TED, les raisons pour lesquelles nous nous trompons sont toujours les mêmes! Hérité d’un ancestral instinct de survie, c’est le fonctionnement même de notre cerveau ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
paulb2o
  03 avril 2020
J'ai lu ce livre pour la 1ère fois en 2018, à ce moment là je l'ai trouvé remarquable et j'en suis sorti soulagé et enthousiaste sur le futur. Deux ans plus tard, après être allé plus loin dans beaucoup des sujets qu'il aborde, j'ai la désagréable sensation d'avoir été manipulé. Il faut reconnaître que ce livre corrige certainement des idées fausses sur l'état du monde. le problème est qu'il les remplace par d'autres idées fausses, celles-ci bien plus dangereuses.
La force de ce livre est qu'il repose sur des faits. Néanmoins la sélection et le traitement de ces faits est extrêmement biaisé pour montrer ce qui va bien et ignorer ce qui va mal. Cela pourrait se comprendre si le titre du livre était “Tout ce qui va bien dans le monde aujourd'hui”. Néanmoins Hans Rosling déclare en introduction que ce livre “est à propos du monde et comment il est véritablement”. Pourtant, page après page, Hans Rosling ne parle que des aspects des sujets qui l'arrangent. Quand il parle de la qualité de l'air, il montre la diminution de la concentration en dioxyde de soufre mais pas celle des particules fines (qui aurait montré la tendance inverse). Quand il parle de la biodiversité, il tombe malencontreusement dans les mêmes pièges méthodologiques qu'il dénonce, en sélectionnant 3 exemples (tigres, pandas et rhinos) exceptionnels au vue de la tendance générale.
Bref, ce livre me fait penser à une mauvaise conférence TED, c'est très bien vulgarisé, c'est excitant mais dès qu'on y regarde de plus près, c'est trompeur. Tout cela est assez décevant étant donné l'aura médiatique dont a bénéficié Hans Rosling et ce livre. Comment alors expliquer le succès de ce récit ? C'est un sujet intéressant à creuser. Pour moi, une partie de la réponse est que, face à la douloureuse froideur du constat, maintenant solidement établis, de la non-soutenabilité de notre monde, ce livre exploite à merveille notre réflexe psychologique le plus naturel : le déni. Tout va bien, ces crises ne sont qu'un mauvais rêve créé par des prophètes de malheur, le futur est ra-dieux.

Plus d'exemples sur les erreurs et les biais de ce livre dans ma critique complète :

Lien : https://paulboosz.github.io/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carteroutiere
  16 octobre 2019
Un livre très brillant et très simple. Ce livre donne des clés pour écouter, lire, échanger de manière différente. En bref, il nous dit que le catastrophisme ambiant est faux. le monde ne s'est jamais aussi bien porté. Il s'interroge sur pourquoi nous préférons parler des trains en retard et comment mettre notre mode de réflexion à jour. C'est plein d'exemples simples à comprendre et c'est très brillant parce qu'on a l'impression de retrouver le test de l'oeuf de Christophe Colomb : c'était simple et il fallait y penser.
Commenter  J’apprécie          10
HugoPV
  09 août 2019
Un livre inspirant et indispensable si l'on souhaite limiter le nombre de ses avis à des avis justes et documentés. Bravo à Hans, Ola & Anna Rosling !
Commenter  J’apprécie          10
ohamdi
  28 juillet 2019
Génial ! Ce livre permet de replacer dans son contexte l'état du monde...
Commenter  J’apprécie          20
joosthoek
  03 avril 2020
Un livre indispensable à la compréhension de la complexité du monde.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
omarechalomarechal   18 novembre 2019
Factfulness is … recognizing when we get negative news, and remembering that information about bad events is much more likely to reach us. When things are getting better we often don’t hear about them. This gives us a systematically too-negative impression of the world around us, which is very stressful. To control the negativity instinct, expect bad news.


Convince yourself that things can be both better and bad.
Good news is not news. Good news is almost never reported.
So news is almost always bad. When you see bad news, ask whether equally positive news would have reached you.

Gradual improvement is not news.
When a trend is gradually improving, with periodic dips, you are more likely to notice the dips than the overall improvement.

More news does not equal more suffering. More bad news is sometimes due to better surveillance of suffering, not a worsening world.

Beware of rosy pasts. People often glorify their early experiences, and nations often glorify their histories.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
omarechalomarechal   18 novembre 2019
The human brain is a product of millions years of evolution and we are hard-wired with instincts that helped our ancestors to survive in small groups. Our brains often jump to swift conclusions without much thinking, which used to help us to avoid immediate dangers.
... We still need these dramatics instincts ...
If we sifted every input and analyzed every decision rationally, a normal life would be impossible.
... But uncontrolled, our appetite for the dramatic goes too far, prevents us from seeing the world as it is, and leads us terribly astray.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
omarechalomarechal   18 novembre 2019
Because how should someone at the check-in desk at an airline be able to work out in 45 seconds whether someone is a refugee or is not a refugee according to the Geneva Convention? Something that would take the embassy at least eight months?

Why, then, must they come in such terrible boats? Actually, EU policy is behind that as well, because it is EU policy to confiscate the boats when they arrive. So boats can be used for one trip only.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
omarechalomarechal   18 novembre 2019
ust as I have urged you to look behind the statistics at the individual stories,
I also urge you to look behind the individual stories at the statistics.
The world cannot be understood without numbers.
And it cannot be understood with numbers alone.
Commenter  J’apprécie          00
omarechalomarechal   18 novembre 2019
Paying too much attention to the individual visible victim rather than to the numbers can lead us to spend all our ressources on a fraction of the problem...
This principle applies anywhere we are priorizing scarce ressources.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : survieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

NOUS REVIONS JUSTE DE LIBERTE

Comment s'appelle le héro principal?

Léo
Hugo
Théo
Paulo

15 questions
78 lecteurs ont répondu
Thème : Nous rêvions juste de liberté de Henri LoevenbruckCréer un quiz sur ce livre