AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782353690138
315 pages
Éditeur : Des Idées & des Hommes (20/04/2007)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Les annés 2020 verront la naissance de nouveaux ingénieurs et architectes de l'infiniment petit. Ils sauront marier les technologies biologiques, informatiques nano et écotechnologiques pour inventer les produits de demain. Ces progrès scientifiques ouvriront de nouveaux horizons riches de promesses, mais aussi lourdes de menaces pour l'homme.
Les technologies de la communications vont connaître une progression explosive entre 2010 et 2020, bouleversant nos v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
InstinctPolaire
  04 février 2013
Le changement, c'est maintenant.
Un raccourci facile - en forme de slogan diront peut-être certains - Des propos tenus par un des hommes qui a popularisé le surf en France. Peut-être pourrions-nous dire leS surfS : Discipline à la fois aquatique et numérique... Docteur ès Sciences tout de même et Directeur de la prospective et de l'évaluation à la Cité des Sciences et de l'Industrie.
Joël de Rosnay est un scientifique de la complexité de notre monde. Il nous aide à appréhender simplement les mécanismes de cette complexité. Et s'appuie sur sa démonstration pour nous faire " voir " l'avenir.
Aujourd'hui, et encore plus demain, rien n'arrive plus vraiment par hasard. Ce monde qui de jour en jour se complexifie, paradoxalement est de plus en plus intelligible. Internet ou le réseau sanguin, l'éléphant ou la marguerite, le progrès scientifique, qui permet de mieux en mieux comprendre des choses si diverses, démontre constantes et structures fondamentales transposables d'un cadre de référence – le réseau numérique – à un autre – la capillarité sanguine.
Ainsi Joël de Rosnay ne se livre pas à un exercice science-fictionnaire d'une déplorable fatalité quant à sa réussite. Il n'invente pas ce qui sera, il démontre ce qui est déjà en marche. S'appuyant sur les enjeux plus que sur les réalisations concrètes il apporte une vision constructive, sans optimisme artificiellement enthousiaste, ni pessimisme dramatiquement alarmiste.
Une approche constructiviste où l'on bâti l'avenir bien plus qu'on ne le subis. Où on en appelle à la vigilance de chacun en toute chose. Où l'on évoque l'évolution des mass-média en y opposant les médias de masses : Les néologismes " pronétaires " et " info-capitalisme " cernant avec pertinence les enjeux de la société de l'information. Où les questions de développement durable sont balayées pour évoquer le " développement adaptatif régulé " : " éco-citoyens solidaires " s'opposant aux " égo-citoyens égoïstes ".Joël de Rosney, en partisan d'Edmund Burke rappelle ici que " le Mal (ne) triomphe (...) (que) de l'inaction des hommes de Bien ".
Tout un chacun pourra juger de la justesse de ce changement en 2020...
... Pourquoi en 2017 ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284
frandj
  25 février 2020
Joël de Rosnay est bien connu pour ses talents de (bon) vulgarisateur. Le présent ouvrage est particulièrement intéressant à lire ou relire car, maintenant, nous avons atteint l'an 2020. C'est cette échéance que s'était fixée l'auteur au moment où il avait publié ce livre en 2008, A présent, sa prospective portant à 12 ans peut sembler assez facile. Mais ce n'était peut-être pas si simple que ça de se projeter dans l‘avenir. Tout son discours colle plutôt bien aux réalités actuelles, que nous observons.
Après un chapitre général sur les systèmes complexes, J. de Rosnay étudie Internet, le développement durable, les biotechnologies et l'environnement intelligent. Un glossaire (très utile, surtout en 2008) clôt cet ouvrage. J'ai été tout particulièrement intéressé par les premiers chapitres. En passant, j'ai noté quelques inévitables (petites) erreurs de prédiction: par exemple, les moteurs à l'hydrogène ne sont toujours pas développés sérieusement aujourd'hui. Peut-être également l'auteur a-t-il sous-estimé tous les effets pervers des réseaux sociaux et du traçage des individus via Internet. Mais ça me semble véniel.
D'une façon générale, il me semble que la vision de l'auteur, pragmatique et lucide, n'est pas anxiogène; mais elle ne cache pas les problèmes liés à une croissance (trop) rapide des technologies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
combawa
  30 octobre 2007
Interdépendances, pluridisciplinarités, horizontalités, synthèses ...
2020 est un horizon dans lequel nos sciences traditionnelles s'agglomèrent pour transmuter la complexité.
Pour la première fois, JdR laisse apparaitre un fond d'angoisse devant les progrès actuels, comme si finalement tout cela allait aboutir, pour le meilleur et pour le pire.
L'homme d'aujourd'hui peut il accepter le futur ? dans quelles proportions ?
Questions de tous les âges ...
250 pages faciles à lire, remarquablement documentées et suffisamment vulgarisées pour que tout un chacun s'y retrouve.
Un blog associé au livre : www.scenarios2020.com
Commenter  J’apprécie          40
pbazile
  11 juillet 2010
Une tentative de synthèse des recherches scientifiques en différents domaines : médecine, biologie, informatique...
Sur ce seul livre de de Rosnay, mais qui cite souvent les anciens livres de cet auteur, on sent moins d'optimisme. Ca "bouge" beaucoup dans certaines sciences et d'ici 2020, certains domaines auront beaucoup évolué. Pour l'informatique on n'avait pas besoin de lui, pour la médecine et notamment sur le vieillissement, c'est plus nouveau et optimiste, pour la biologie c'est surprenant et inquiétant.
Un livre qui se lit facilement. L'auteur a une assez haute opinion de lui, mais c'est sans doute nécessaire pour prétendre voir une partie du futur. Beaucoup d'informations sur les recherches actuelles.
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74
  25 janvier 2020
Tout d'abord j'aurai dû me douter que ce livre était déjà obsolète avec ce titre « 2020, les scénarios du futur » ... bon bin 2020, on est plutôt dans le présent que dans le futur.
Alors même si cela peut être intéressant de voir ce que l'on pensait il y a 10 ans (le livre date de 2008) et ce que l'auteur a bien deviner ou s'est complètement fourvoyé, l'ouvrage est assez lourd à lire.
Joël de Rosnay commence son livre par un avant-propos, une préface et une introduction, rien que ça ! Puis le livre débute par un premier chapitre : voyage dans la complexité, on ne peut pas dire que pour accrocher le lecteur cela soit le sujet idéal.
Et puis enfin le style narratif n'est pas entraînant, pas passionnant, autant vous dire que j'ai décroché assez vite.
Derrière des sujets intéressants comme l'Internet du futur, l'énergie et le développement durable, les biotechnologies et l'interface homme/machine, le discours est sirupeux et aurait mérité soit des illustrations, soit d'être plus concis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
InstinctPolaireInstinctPolaire   04 février 2013
Comment les environnements intelligents et les interfaces homme/machine peuvent-ils contribuer à prédire l' " homme du futur " ? De manière schématique, on peut considérer qu'il existe deux visions de cet homme de demain, l'une proche de la science-fiction, à laquelle je n'adhère pas, et l'autre qui participe d'avantage d'une démarche de " technologue humaniste ", avec laquelle je me sens plus à l'aise. La première vision débouche presque toujours sur le " mutant ", le " cyborg " ou " l'homme bionique " : Le mutant est un être vivant qui se modifie par des mutations biologiques ; le cyborg, un homme-robot ou un être humain dont la biologie s'est mécanisée et la mécanique s'est " biologisée " ; et l'homme bionique, un être qui intègre des parties bioélectriques remplaçant ou augmentant des fonctions déficientes. Mon approche se fonde plutôt sur une coévolution de l'homme et de la société,une évolution anthropo-technico-sociétale. En d'autres termes, la transformation de l'homme me paraît inséparable de son intégration sans la société qui, elle-même, le transforme en retour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
combawacombawa   05 mars 2008
P239 et suivante
Bientôt l'avènement du surhomme ?
...
De nombreux laboratoires font des recherches en neuroengineering.
...
Le record a été battu par Thomas DeMarse, un chercheur de 39 ans de l'Université de Floride, qui a réussi a cultiver dans une boîte connectée à un PC 25 000 neurones vivants prélevés sur le cerveau d'un rat. Ce cerveau de rat est capable de contrôler l'"assiette" d'un avion dans le jeu Flight Simulator ....
Les neurones ont "appris" à renvoyer, par le relais de l'ordinateur, des informations au logiciel Flight Simulator. Ce sont bien les neurones du rat qui contrôlent l'assiette de l'avion...
Il m'appartient aussi de signaler les dérives possibles et les dangers qui guettent l'homme à force de vouloir aller trop loin. ...
Mais la frontière avec l'homme augmenté, nous devons refuser de la franchir, car cela reviendrait à créer différentes catégories d'êtres humains : les Alphas et les Gammas décrits par Aldous Huxley dans le meilleur des mondes ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
InstinctPolaireInstinctPolaire   04 février 2013
Imaginez un instant qu'on fasse éclater cette boîte. Imaginez un écran sans fil, une connexion sans fil, plus de clavier parfois. Les puces miniaturisées de la machine disparaissent, s'intègrent dans l'environnement. La machine reconnaît l'utilisateur grâce à des biocapteurs. La maison, le bureau, l'automobile, les amphithéâtres se métamorphosent en ordinateurs géants... Ce que j'aimerai décrire dans cette partie, c'est l'ordinateur " explosé ". On dit aussi " pervasif ". L'ordinateur est caché dans un environnement qui reconnaît les utilisateurs, les comprend et offre toute une série d'applications nouvelles.
Les enjeux industriels, économiques et culturels de cette métamorphose de l'ordinateur seront considérables, avec de nouvelles menaces sans doute. Mais ils représentent aussi les prémices d'une symbiose entre l'homme et la machine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
frandjfrandj   25 février 2020
Il existe une grande différence entre l’information et la communication. La première peut se faire en temps réel et à l’échelle mondiale. La seconde nécessite une intégration, une médiation humaine, une relation sociale, de la durée. Les technologies de l’information et de la communication et Internet démultiplient les moyens d’information instantanés, mais favorisent-ils la communication humaine, donnent-ils un sens au lien social ? C’est toute la question (…) [Les perspectives] sous-tendent que notre attitude face à la science et la technologie ne soit plus seulement de nature « optimiste » ou « pessimiste », mais à la fois pragmatique, constructive et responsable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
InstinctPolaireInstinctPolaire   04 février 2013
Voilà pourquoi, face à l'avenir, je préfère adopter une attitude constructive et pragmatique plutôt que simplement optimiste ou pessimiste. Comme le soulignait Francis Bacon, est-ce-que tout ce qui est possible de faire, nous devons le faire ? Ne devrions-nous pas plutôt faire ce que nous sommes capable seulement après avoir réfléchi aux conséquences de nos actes ?
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Joël de Rosnay (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël de Rosnay
LES COUPS DE CŒUR DES LIBRAIRES 12-06-20
>Processus sociaux>Changements sociaux>Causes du changement (acculturation, catastrophes naturelles, progrès techniques) (137)
autres livres classés : Prévision technologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre