AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de InstinctPolaire


InstinctPolaire
  04 février 2013
Le changement, c'est maintenant.
Un raccourci facile - en forme de slogan diront peut-être certains - Des propos tenus par un des hommes qui a popularisé le surf en France. Peut-être pourrions-nous dire leS surfS : Discipline à la fois aquatique et numérique... Docteur ès Sciences tout de même et Directeur de la prospective et de l'évaluation à la Cité des Sciences et de l'Industrie.

Joël de Rosnay est un scientifique de la complexité de notre monde. Il nous aide à appréhender simplement les mécanismes de cette complexité. Et s'appuie sur sa démonstration pour nous faire " voir " l'avenir.
Aujourd'hui, et encore plus demain, rien n'arrive plus vraiment par hasard. Ce monde qui de jour en jour se complexifie, paradoxalement est de plus en plus intelligible. Internet ou le réseau sanguin, l'éléphant ou la marguerite, le progrès scientifique, qui permet de mieux en mieux comprendre des choses si diverses, démontre constantes et structures fondamentales transposables d'un cadre de référence – le réseau numérique – à un autre – la capillarité sanguine.
Ainsi Joël de Rosnay ne se livre pas à un exercice science-fictionnaire d'une déplorable fatalité quant à sa réussite. Il n'invente pas ce qui sera, il démontre ce qui est déjà en marche. S'appuyant sur les enjeux plus que sur les réalisations concrètes il apporte une vision constructive, sans optimisme artificiellement enthousiaste, ni pessimisme dramatiquement alarmiste.

Une approche constructiviste où l'on bâti l'avenir bien plus qu'on ne le subis. Où on en appelle à la vigilance de chacun en toute chose. Où l'on évoque l'évolution des mass-média en y opposant les médias de masses : Les néologismes " pronétaires " et " info-capitalisme " cernant avec pertinence les enjeux de la société de l'information. Où les questions de développement durable sont balayées pour évoquer le " développement adaptatif régulé " : " éco-citoyens solidaires " s'opposant aux " égo-citoyens égoïstes ".Joël de Rosney, en partisan d'Edmund Burke rappelle ici que " le Mal (ne) triomphe (...) (que) de l'inaction des hommes de Bien ".

Tout un chacun pourra juger de la justesse de ce changement en 2020...
... Pourquoi en 2017 ?...
Commenter  J’apprécie          274



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus