AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092537156
Éditeur : Nathan (11/09/2014)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 116 notes)
Résumé :
Alors que le domaine de Rêverie s'est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  16 juin 2017
Ayant lu quelques critiques avant d'entamer ce dernier tome, j'étais un peu inquiète quant à la fin de la saga de Never Sky. En même temps ce n'était pas plus mal car j'étais en quelque sorte préparée à avoir une voire des déceptions. Au final ce fut une lecture très agréable qui conclut très bien l'histoire de Veronica Rossi.
Qui dit dernier tome dit inévitablement de l'action, et sur ce point là nous sommes servis. La situation de nos héros est plus que catastrophique et ils doivent agir quitte à prendre tous les risques. le tome trois est donc mené tambours battants. Pas une seule seconde de repos et l'adrénaline monte crescendo. Difficile de ne pas avoir peur pour nos héros. J'avoue cependant que certains événements sont soit expédiés soit un peu surréalistes. Après quand on est plongé dans sa lecture cela passe bien.
Une guerre psychologique et subtile est donc engagée. La vie de tous les personnages que l'on connaît est en jeu. La tension est constante et l'auteur a très bien su créer l'ambiance parfaite pour ce jeu de chats et de souris. Les personnalités de tous les protagonistes aident aussi beaucoup. J'ai trouvé assez réaliste tous les manigances qui se jouaient. Il y a aussi la part de cohabitation entre les Sédentaires et ceux de l'extérieur. J'aurais aimé qu'elle soit plus approfondie par certains côtés. Soren est pour moi celui qui centralise cette mutation. C'est très bien traité mais la voir s'étendre à plus de personnages et avec plus de profondeur aurait été très chouette.
Côté personnages, nous sommes servis. le trio principale est toujours à la hauteur. Aria restera je pense un personnage féminin marquant pour moi. Son évolution à été un vrai bonheur à suivre. Ses relations avec Perry et Roar, un vrai bonheur. Et les deux jeunes hommes n'ont pas à rougir devant elle. L'amitié entre Roar et Aria est probablement ce qui m'a le plus plu. Ces deux-là ont une dynamique tellement sincère et pure que rien qu'en y repensant j'ai le sourire. Bref un trio très réussi.
Et cerise sur le gâteau les personnages secondaires sont aussi très bien traités et arrivent sans peine à sortir du lot. Soren à été une surprise complète. J'ai beaucoup aimé le voir évoluer. Son sarcasme et son humour étaient parfait et comme je l'ai dit il était là personnification d'un changement au sein de cette société. Mon petit Cinder m'a brisé le coeur. Il restera l'une des petites déceptions de ce tome car j'aurais aimé plus en savoir. Brooke m'a aussi surprise. Elle m'était plutôt antipathique mais encore une fois l'auteur a su gérer ce personnage comme il le fallait. Loran, nouveau venu, a permis non seulement d'éclaircir certains points mais aussi de nuancer ma vision sur plusieurs événements. Je l'ai vraiment apprécié car il a agi avec subtilité. Un mot rapide sur Sable : psychopathe de première. Je ne m'étendrai pas plus il ne le mérite pas (je sais c'est le but du personnage d'être un si bon méchant !).
La fin a été très bien pour moi. le Calme Bleu en a déçu pas mal de ce que j'ai pu lire mais pour moi je l'ai toujours vu comme une terre sans Éther sans rien d'autre d'exceptionnel. Donc pas de déception du tout à ce niveau là. La boucle est bouclée. La dernière phrase est parfaite. J'aurais juste aimé voir un personnage faire son apparition. Mais en même temps son absence et la promesse de son retour sont tout. L'espoir, la sérénité, le renouveau, le symbole d'une nouvelle vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
orbe
  10 octobre 2014
Alors que le monde continue à se déliter et les tempêtes d'Ether de faire rage, les survivants se battent afin d'obtenir une place dans la nouvelle arche de Noé qui se prépare.
Dernier tome de la trilogie après Neversky et Eversky, où la nature continue de crier sa colère. Perry tente toujours de sauver les peuples qu'il a rassemblé. Mais c'est Sable allié avec Hess qui a les cartes en mains, il détient des vaisseaux pour rallier le Calme Bleu.

L'affrontement est inévitable, notamment entre sédentaires et sauvages mais aussi entre les différents clans. Si Perry est incontestablement un grand chef, Sable terrorise ses adversaires. Cinder est la figure incontrolable du fou.
Pourront-ils s'échapper ? le paradis existe-t il ?
Une belle fin pour cette saga où l'héroïne principale est la nature. le lecteur rêve d'un avenir possible pour tous les personnages tout en sachant le sacrifice inévitable ! L'action est permanente, avec des scènes aussi bien extérieures que dans les grottes et les vaisseaux.
C'est en définitive la complémentarité qui fera la force de ce nouveau peuple en gestation.


Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Megworld
  09 novembre 2014
Veronica Rossi ne m'a jamais déçue. J'attendais "Always blue" avec impatience depuis un an afin de retrouver Perry et Aria et de connaître le dénouement de leur histoire. Même si je n'ai pas eu de coup de coeur pour cette conclusion, j'ai trouvé qu'elle apportait une bonne fin à la saga. Ceci-dit, je ne serais pas contre un quatrième tome. J'ai comme un sentiment d'inachevé... Certes, l'histoire peut se conclure ainsi mais j'ai encore tellement de questions! Un nouveau cycle pourrait commencer... Croisons les doigts!

Au début de "Always blue", Sédentaires et Sauvages tentent de co-exister. Perry et Aria ont su dépasser leurs préjugés et sont tombés amoureux, mais leurs peuples respectifs sont plein de méfiance et se rejettent. Dehors, les tempêtes d'Ether sont de plus en plus violentes et menacent la vie des survivants. Pour trouver le Calme Bleu, Perry, Aria et les autres devront délivrer Cinder, retenu prisonnier par Sable, l'assassin de Liv.
Les personnages sont très fragilisés dans ce tome. Perry et Aria ont de gros problèmes de communication. Ils s'aiment mais Perry a beaucoup souffert du départ d'Aria et de la mort de Liv. Il garde toute cette souffrance au fond de lui et essaye de rester fort. Un Seigneur de Sang doit protéger les siens et pour cela, il doit se constituer une carapace. Roar, son meilleur ami est dévasté par la mort de celle qu'il aimait comme un fou. Il n'est plus lui-même, il sombre dans la dépression et l'alcool. de plus, les relations sont compliquées entre les Sauvages et les Sédentaires. Leurs cultures sont à l'opposées l'une de l'autre et l'animosité de Soren envers Perry reflète totalement l'état d'esprit des Sédentaires.
Le groupe est donc dissocié et n'a aucune cohésion. Pour atteindre le Calme Bleu, ils vont néanmoins devoir travailler ensemble. Perry va sélectionner quelques individus pour retrouver Cinder, le seul capable de contrôler l'Ether. Ainsi, Aria, Roar, Soren, Jupiter ou encore Brooke devront faire équipe. L'avenir des deux peuples est entre leurs mains.

Ce tome marque la fin de l'histoire puisque nos héros vont devoir affronter Sable, ce tyran sadique et sanguinaire qui est à l'origine de beaucoup de souffrances. Sable est LE méchant de l'histoire et Veronica Rossi n'épargnera aucun des personnages. La mort de Liv a été un coup dur et elle ne sera pas la seule. Pendant tout le roman, je me suis inquiétée pour les personnages. Ils ne survivront pas tous à l'histoire, la question est : qui restera en vie ? Qui atteindra le Calme Bleu ?
L'auteure répond à beaucoup de nos questions, et notamment sur les origines d'Aria. Ces révélations nous permettront de découvrir une nouvelle facette de notre héroïne. Pourtant, j'ai trouvé qu'on passait trop vite sur certains éléments. Même si la plupart de nos interrogations trouvent réponse, il reste quelques zones floues qui mériteraient plus d'explications.

"Always blue" est sombre, plus sombre que les deux premiers. Trahison, meurtre, torture sont des éléments récurrents depuis le début de la saga mais je dirai que cette fois, l'auteure va plus loin. J'ai trouvé qu'il y avait aussi une évolution très intéressante des personnages et notamment de Roar. Son humour m'a énormément manqué et enlève quelque chose à l'histoire. Roar est brisé et assoiffé de vengeance. Ses rapports avec Perry seront chamboulés.Le Seigneur de Sang veut aussi se venger de Sable mais sait qu'il ne s'agit pas d'une priorité. Il a des responsabilité que Roar n'a pas et voit les choses autrement. La survie de son peuple doit être sa principale préoccupation.
Côté écriture, Veronica Rossi accorde une plus grande place à l'action. La romance est aussi présente et il est temps pour Perry et Aria d'avancer dans leur relation. Les chapitres s'enchaînent, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Mon seul regret est encore une fois, cette fin, qui mériterait tellement une suite ! En terminant une saga, je peux ressentir trois choses différentes : soit une profonde déception quand le roman n'a pas été à la hauteur, soit une joie immense, comme si l'auteure avait écrit la fin parfaite ou encore un sentiment mitigé : quand la fin m'a plu mais que je ressens aussi un arrière goût d'inachevé. "Always blue" rentre dans cette catégorie.

Pour conclure, Veronica Rossi nous offre un bon final avec "Always blue". J'ai aimé : revoir et redécouvrir les héros présents dès le début, le déroulement de l'histoire, l'action omniprésente mais je n'arrive pas à dire adieu aux personnages. Moi qui préfère habituellement les séries courtes, c'est pourtant rare quand je souhaite un autre tome!
En bref, je vous conseille vivement cette trilogie qui se situe entre le roman post-apocalyptique, le fantastique et la romance. Vous adorerez Perry et Aria, j'en suis certaine!
★★★★⋆☆
Une très bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colombedelesperance
  17 décembre 2014
Cela faisait un petit moment que j'avais envie de lire ce tome trois, de pouvoir terminer cette saga que j'ai, au demeurant, réellement apprécié. Alors merci encore à Lire en Live et à tous ceux qui ont voté pour ma photo au flash :)
Pour résumer ce troisième opus, nous retrouvons Aria et Perry réunis mais devant toujours trouver une solution pour atteindre le Calme Bleu, et récupérer Cinder qui se trouve entre les mains de Sable et du consul Hess. Préparant une sacrée expédition, nos deux héros vont se lancer dans une suite de péripéties dont ils ne sortiront pas indemnes. Il va falloir acquérir ou récupérer la confiance de certains, et tout faire pour sauver les Littorans ainsi que les Sédentaires qui attendent une solution dans la grotte.
J'ignore si cela se ressent, mais il est assez ardu de faire un résumé de ce livre sans tout spoiler. Surtout que j'ai été un petit peu embêtée, au départ du livre, parce que j'avais oublié un petit peu… beaucoup de choses. Mais j'ai fait avec et je pense ne m'en être pas trop mal sortie. Tout du moins, je n'ai pas été complètement perdue durant ma lecture, et c'est un gros point positif. Il y a des tomes où l'on peut se laisser égarer facilement et finir par abandonner parce que c'est pas possible… Cela n'a pas du tout été le cas ici.
Je me suis au contraire rapidement laissé happer par l'histoire, par ce récit à deux voix que je trouve encore une fois tellement génial, par toute cette tension et ces sentiments exacerbés mais humains et véritables que tous ressentent.
Aria m'a beaucoup plu parce qu'elle est déterminée, mais en même temps, elle a ses doutes. Elle a envie d'être égoïste mais n'y parvient, pas d'un certain côté. J'ai trouvé ses valeurs vraiment bien (quelle pauvreté dans mon vocabulaire, c'est fou), et ses crises existentielles ne m'apparaissaient jamais futiles, bien au contraire, entre elle et Perry, chacun des deux m'a paru mature, profondément adulte, déjà.
Ils sont forgés au feu des évènements, et pourtant, ils gardent une âme un peu d'enfant, capable de s'émerveiller de peu, et de sortir des boutades pourries qui ne peuvent que vous faire éclater de rire même quand la situation ne s'y prête pas.
Perry… lui, il me fait craquer, vraiment. Sa force intérieure et son dévouement pour ceux qu'il considère comme les siens est juste extraordinaire. Il est conscient d'être un humain imparfait, ayant commis des crimes, et… je trouve que Veronica Ross sait exprimer ses ressentis et tout ce qui pèse sur lui avec gravité, mais sans en faire trop. C'était juste, à mon goût.
En dehors de Perry et Aria, j'ai énormément apprécié Roar, malgré son foutu caractère sombre à cause des évènements, ainsi que Soren, qui serait tout juste bon à taper dans les premiers temps. Ils apportent quelque chose d'important au roman, c'est indéniable !
Au niveau de l'intrigue en elle-même, comme j'ai pu le mentionner sur la page FB, nous sommes sur un fil tendu, en équilibre précaire, tout au long du livre. Et pourtant, on sent de manière certaine que Veronica Ross maîtrise chaque élément. Rien n'est laissé au hasard et justement, ça vous donne juste envie d'aller plus loin, de voir s'ils vont s'en sortir, et comment ? Notre petite équipe échafaude des plans, élabore des stratégies, mais comme dans la vraie vie (ou pas, je n'en sais rien xD), ces plans tombent à l'eau et il faut tout revoir de zéro ! Ils passent par tellement d'épreuves, là-dedans qu'à un moment, on pourrait penser que tout est contre eux.
Mais jamais vous n'avez envie d'abandonner, parce que vous êtes portés par leur lutte, par tout ce qu'ils véhiculent et par l'espoir qu'ils incarnent, d'une certaine manière. Ils ne renoncent pas parce que cela ne leur vient même pas à l'esprit : ce n'est même pas envisageable ! du coup, la lecture devient totalement addictive et vous oubliez le monde environnant.
Mettez tout ceci dans un univers dystopique très bien construit et maîtrisé, lui aussi, assez fascinant aussi, et reprenant quelque part quelques expériences de l'homme (la volonté de trouver un meilleur endroit pour survivre d'abord et vivre ensuite, par exemple, même si dans ma tête je pense à une étape postérieure à tout ceci, dans le livre). Là encore, on n'a pas l'impression que quelque chose est laissé au hasard. Vous vous posez des questions, mais elles ne sont pas de celles qui pensent détecter une faille ou se demander si on a bien compris. C'est clair, et on en redemande. C'est la confrontation entre les nouvelles technologies et les outils plus ancestraux, « primitifs », si l'on peut se permettre le terme.
En même temps, et s'il s'agira de mon dernier point avant la conclusion, je trouve que ce roman nous parle de valeurs. D'apprendre à apprécier l'autre (au sens d'estimer ses forces et ses faiblesses et de dépasser son jugement premier), de se dépasser, de s'oublier pour les autres, de se battre pour ce en quoi on croit… il nous parle aussi d'amour, d'amitié, de deuil, d'humanité, de respect, de filiation… je pourrais énumérer encore beaucoup de choses.
Le seul bémol pour moi, peut-être, c'est que la fin admet quelque chose d'un peu trop violent. Il y a beaucoup de sacrifices, dans ce troisième opus, mais je n'aime pas tellement comment certains finissent. C'est ce qui aura sans doute empêché mon coup de coeur.
En conclusion, ce troisième et dernier tome reste une réussite pour moi, j'ai passé un excellent moment de lecture, Perry et Aria vont me manquer, ils forment un couple que je ne suis pas prête d'oublier. Dans un univers dystopique fascinant, avec une intrigue qui vous donnera du mal si vous tentez de lâcher le livre, Always Blue vous permettra de clôturer une saga en beauté, à la hauteur des deux premiers tomes. de belles leçons à tirer, même si j'aurais aimé que cela soit un peu moins violent à la fin, je pense que c'est une fin logique, de celles qu'on aurait aimé autres mais qui forgent et construisent autant les personnages que ceux qui lisent leurs aventures (oui, je deviens philosophe !).
Ce sera donc un 18/20 pour moi et je conseille très sincèrement toute la saga !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesDeCledesol
  25 septembre 2014
Je l'attendais avec impatience ce dernier tome de la saga de Veronica Rossi : Never Sky.
J'adore cette saga, parce que Je trouve qu'elle est complètement différente des autres dystopies, Veronica Rossi a réussi à me surprendre, en particulier avec le premier tome pour lequel j'avais eu un très beau coup de coeur. le second, l'effet de surprise passant, m'avait tout de même énormément plu. J'attendais donc beaucoup de ce dernier opus, et je n'ai pas été déçue.
Il y a un petit rappel en début de livre, pour le premier et le second tome, ceci permet au lecteur de se replonger facilement dans l'histoire. Ensuite nous la reprenons exactement là où nous l'avions laissée.
Attention ! Spolier dans le paragraphe suivant :
Les litorans ont trouvé refuge avec quelques sédentaires dans une grotte. A l'extérieur les tempêtes d'Ether sont de plus en plus rapprochées et dévastatrices. Il faut faire vite car les réserves de nourriture diminuent rapidement. Perry se concentre sur sa tâche de chef de sang, pour ne pas sombrer dans la tristesse de la perte de Liv. C'est une chose que Roar ne comprend pas, lui, il a la rage, il donne l'impression d'en vouloir au monde entier et surtout à lui même. Aria se remet doucement de sa blessure. Rapidement, une expédition se met en place. Ils vont devoir retrouver Cinder qui a été enlevé par Sable. Car il est le seul à pouvoir les mener au Calme Bleu, mais à quel prix !
Fin des spoilers…
J'ai vraiment beaucoup aimé ce troisième tome, on y retrouve les personnages qu'on a suivi durant les tomes précédents, dont certains prennent une place plus importante, même si le trio Aria, Perry et Roar restent au coeur même de l'intrigue. Bien évidement, dans ce dernier tome, certains personnages disparaîtront, il ne pouvait pas en être autrement. Sable est toujours aussi fourbe et détestable, il s'agit d'un personnage central dans ce dernier tome, et il est vraiment l'homme à abattre, et ce ne sera pas facile.
J'ai eu du mal à lâcher mon livre, je voulais tellement connaitre la fin, et en même temps, j'avais peur d'y arriver, car au fur et à mesure que les pages se tournaient, je peux vous dire que l'avenir se révélait de plus en plus sombre pour nos héros.
Il y a beaucoup de tensions dans ce dernier tome, qui est d'ailleurs beaucoup plus sombre. L'écriture de Veronica Rossi est toujours aussi agréable et addictive.
En ce qui concerne la fin, elle m'a complètement convaincue, je n'ai pas été déçue, elle ressemble à celle que j'attendais, et je n'en voyais pas d'autres.
En bref, ce dernier tome clôt admirablement bien une très belle saga que je ne suis pas prête d'oublier. Comme souvent dans ces cas là, je ressors toujours un peu nostalgique de ma lecture, et oui, cette fois-ci, c'est bien fini.
Je remercie les Editions Nathan pour leur confiance.
Ce livre est disponible chez votre libraire depuis le 11 septembre 2014.
Cette lecture rentre dans le challenge 1% de la Rentrée Littéraire.
Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   25 juin 2017
– Voilà à quoi moi je pense, lança Soren sans prêter attention à leurs réponses. Sable a tué la sœur de Perry. Perry a tué son propre frère. Mon père et Sable ont laissé mourir des milliers des leurs. Pour rester sain d’esprit, je vais sans doute être obligé de suivre un traitement à vie. Et nous sommes ceux sur qui notre nouveau départ repose ? Comment pourrions-nous incarner l’espoir d’un monde nouveau ?
– Parce que nous sommes là, fit Aria. Nous avons tous en nous le potentiel de faire des choses épouvantables, Soren. Mais nous pouvons aussi corriger nos erreurs. Je ne sais pas… Disons que j’ai besoin de croire à ça. Quel intérêt autrement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
JumaxJumax   15 janvier 2016
- Aucun de tes surnoms ne te va vraiment. Du coup, j'ai commencé à réfléchir à ce que tu représentes pour moi. Au fait que les situations les plus anecdotiques me font penser à toi. Talon m'a montré sa collection d'appâts, la semaine dernière. Il a un bocal rempli de lombrics, et je me suis demandé ce que tu penserais de ça. Si tu trouverais ça dégoûtant, ou si ça ne te ferait rien.
Elle sourit, profitant de l'occasion de taquiner Perry :
- Des lombrics... tu veux dire des vers de terre ? Tu as envie de m'appeler Ver de Terre ?
Perry laissa échapper un rire étonner.
- Pas du tout !
- Remarque, je pourrais m'y faire Ver...de...Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
CielvariableCielvariable   29 janvier 2015
Soren regarda Brooke attraper son arc puis sortir de la soute en compagnie de Perry et Roar.
- Elle s'appelle comment déjà? demandais-t-il lorsqu'elle fut partie.
- Laurel, mentit Aria sans réfléchir et en se retenant de sourire.
En dehors d'elle, Soren énervait tout le monde. Qu'il en fasse les frais pour une fois! Inspirée, elle poursuivit:
- Je crois qu'elle t'aime bien, tu sais.
[...]
Perry avait attaqué Soren sur son point faible, mais c'était la vérité : la capacité de Soren à se contrôler était fragile et Perry venait de le prouver.
Soren jura et bondit en avant.
- Espèce d’imbécile de Sauvage! J'aurais dû te tuer! Tu devrais être mort!
Perry se leva et tira d'un coup sec Aria derrière lui. Roar degaina sa lame, mais Brooke s'interposa, son arc déjà armé.
- Vas-y, lança-t-elle en appuyant la pointe de sa flèche sur la poitrine de Soren. Fais un pas de plus le Sédentaire. Je ne demande que ça.
Soren parcouru du regard le corps de Brooke.
- Je ne demande que ça, moi aussi... C'est quand tu veux Laurel. Tu n'as qu'un mot à dire.
Personne ne bougea pendant un moment. Perry savait qu'il n'était pas le seul à s'interroger sur cette petite scène.
Brooke finit par reprendre la parole:
- C'est qui Laurel, bordel?
À ces mots, Aria laissa échapper un petit rire. Perry comprit la situation, et Roar rengaina son couteau en la dévisageant.
- Et c'est moi qu'on traité de taré...
Une tâche écarlate remonta le long du cou de Soren.
- Vous êtes tous tarés, grommela-t-il. Chacun d'entre vous!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
florencemflorencem   14 juin 2017
Perry attira Aria contre lui et oublia tout, jusqu’à ce que la voix bourrue de Reef retentisse derrière lui :
– J’oublie parfois qu’il n’a que dix-neuf ans…
– Oui. On l’oublie facilement, par moments.
Ce commentaire bienveillant ne pouvait être que de Marron.
– Pas en ce moment, en tout cas.
– Non… Certainement pas en ce moment.
Commenter  J’apprécie          180
LiliMatolineLiliMatoline   05 mai 2019
Peregrine :

" Perry regarda Reef, sollicitant pour une fois ses conseils.
Puis Aria pénétra dans la pièce.
Perry se leva si vite que sa chaise tomba en arrière. Il fit une enjambée de presque trois mètres vers Aria, se cognant la tâte contre le plafond bas et la jambe contre la table au passage. Ses mouvement étaient moins coordonnés que jamais.
Puis il attira aria contre lui, et la serra aussi fort que possible en ménageant son bras blessé.
La jeune femme exhalait une odeur incroyable, un parfum de violette et de champ en plein soleil. Le pouls de Perry s’accéléra à cette senteur. C'était celle de la liberté, de tout ce que la grotte n'était pas.
- Tu es réveillée !
Perry faillit rire de ses propres paroles. Cela faisait des jours qu'il attendait de pouvoir lui parler; il aurait pu se montrer plus inspiré.
- Talon m'a dit que je te trouverais ici, répondit-elle avec un sourire.
- Comment te sens-tu ? fit Perry en caressant son bras bandé.
Aria haussa les épaules.
- Mieux.
Il aurait aimé la croire, mais ses cernes noirs et son teint pâle indiquaient le contraire. Malgré ça, elle restait ce qu'il y avait de plus beau à ses yeux. Et de loin.
Le silence régnait dans la pièce. Perry était en pleine audience, mais il s'en moquait. Lui et Aria avaient passé l'hiver loin l'un de l'autre, tandis qu'elle était chez Marron, puis encore un autre mois lorsqu'elle était allée à Rim avec Roar. Leur semaine ensemble chez les Littorans avait été faite de moments volés. Perry avait retenu la leçon. Il était bien décidé à profiter de sa présence.
Il prit son visage entre ses mains et l'embrassa. Elle laissa s'échapper un petit cri surpris avant de se détendre, et de glisser ses bras autour de son cou. Puis ce qui avait commencé par un simple effleurement de lèvre devint plus intense. Perry attira Aria contre lui et oublia tout, jusqu'à ce que la voix bourrue de Reef retentisse derrière lui:
- J'oublie parfois qu'il n'a que dix-neuf ans...
- Oui. On l'oublie facilement, par moments.
Ce commentaire bienveillant ne pouvait être que de Marron.
- Pas en ce moment, en tout cas.
- Non... Certainement pas en ce moment."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Veronica Rossi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Veronica Rossi
J'ai commencé à lire beaucoup de séries, mais il y en a certaines que je ne suis pas pressée de finir ! Tous les détails et les liens vers les livres ici : http://wp.me/p5BGEC-N5
Séries de livres mentionnées :
- le Journal de Bridget Jones, d'Helen Fielding : http://amzn.to/1UrNCpt * - le Seigneur des anneaux, de JRR Tolkien : http://amzn.to/1THqH8H * - La Communauté du Sud, de Charlaine Harris : http://amzn.to/1XSGL86 * - le Trône de Fer, de George RR Martin : http://amzn.to/1Qn0nwl * - Outlander, de Diana Gabaldon : http://amzn.to/1THqH8H * - God Save la France, de Stephen Clarke : http://amzn.to/1LNgZLC * - Night School, de CJ Daugherty : http://amzn.to/1THqH8H * - Parallon, de Dee Shulman : http://amzn.to/1QEFLi6 * - Rebelles, d'Anna Godbersen : http://amzn.to/1UrPb6I * - Never Sky, de Veronica Rossi : http://amzn.to/1VLqSPI * - Les Variants, de Robison Wells : http://amzn.to/1QEG4JN * - Les Outrepasseurs, de Cindy van Wilder : http://amzn.to/24vaTuP * - Divergente, de Veronica Roth : http://amzn.to/21s7DS5 * - Loin de tout, de JA Redmerski : http://amzn.to/1phputN * - Ten Tiny Breaths, de KA Tucker : http://amzn.to/1QlhSQX * - KGI, de Maya Banks : http://amzn.to/1n7ij5E *
* Ce symbole signifie qu'il s'agit d'un lien d'affiliation. Si vous choisissez de commander un livre via ce lien, vous ne le payerez pas plus cher. Amazon me reversera quelques centimes en commission, qui me permettrons de financer de prochains concours sur la chaîne. Merci d'avance si vous faites le choix de me soutenir ! ___
? Retrouvez l'article complet et les futures chroniques sur le blog : http://unjour-unlivre.fr
Facebook : http://facebook.com/unjourunlivre Twitter :http://twitter.com/missmymoo GoodReads : http://www.goodreads.com/MissMymoo Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=39521 Instagram : http://instagram.com/missmymoo Pinterest : http://pinterest.com/missmymoo/books-co/ ___
? CONTACT : Pour toute demande de partenariat/collaboration, merci de remplir le formulaire de contact : http://unjour-unlivre.fr/contact
? COURRIER : Sethom Myriam BP 10 014 92201 Neuilly-sur-Seine Cedex France ___
? MUSIQUE : "Life of Riley" Kevin MacLeod (incompetech.com) Licensed under Creative Commons: By Attribution 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Never Sky, Tome 1

Comment se nomment les deux personnages principaux ?

Talon et Aria
Peregrine et Aria
Roar et Aria
Il n'y a qu'un seul personnage principale !

15 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Never Sky de Veronica RossiCréer un quiz sur ce livre
.. ..