AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812605819
218 pages
Editions du Rouergue (05/10/2013)
3.12/5   28 notes
Résumé :
Deux mois de stage dans un journal local, sur une île paradisiaque de Norvège, c'est une façon sympa de passer son été.
Mais Engel a une grande gueule et une fâcheuse tendance à se faire des ennemis.
Et comme elle n'est pas du genre à écrire de gentils articles sur la kermesse du coin, elle va mettre son nez et son appareil photo un peu partout... au risque de foncer tête baissée dans ce gui pourrait être sa première et dernière enquête.
Un pola... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,12

sur 28 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis

Tancrede50
  11 décembre 2019
Comme depuis des années je mets un point d'honneur à connaître tous les auteurs de polar nordique, je me suis attaqué à la lecture d'Aile d'ange d'Ingelin Rossland, dans la série doado noir, bien que je ne sois plus un ado depuis 60 ans.
Au début, on a du mal à s'intéresser à cette histoire de jeune journaliste stagiaire, Engel, qui essaye de faire du journalisme d'investigation, alors que son rédacteur en chef veut des sujets qui ne fassent pas de vagues. Et puis doucement, on tombe sous le charme d'Engel et de sa grand-mère hippie. Engel a le chic pour se mettre à dos tout ce que le bourg compte comme notables, car elle attaque de front et avec enthousiasme des illégalités et leurs auteurs, comportement d'ado moderne, un peu écolo sur les bords par ailleurs. Mais Engel est pleine de contradictions, comme le sont également les ados : elle reproche à des notables de ne pas respecter les termes d'un permis de construire, mais elle même boit de l'alcool et fume (ce qui lui est interdit vu son âge) et va même jusqu'à emprunter un bateau, fracturer un bureau et voler des documents.
Ingelin Rossland a situé l'action sur une petite île de Norvège, ce qui lui a permis de créer une atmosphère oppressante, dans laquelle tous les notables - dont son rédacteur en chef - se serrent les coudes et la police semble peu présente et impuissante. Engel agit seule, soutenue uniquement par sa grand-mère et un collègue du journal. Par la suite, Engel ne va pas être confrontée seulement à des menaces en l'air et des problèmes de permis de construire ou d'ordures ménagères. Elle va découvrir des faits beaucoup plus graves et sa situation va devenir de plus en plus dangereuse. Va-t-elle s'en sortir indemne?
C'est un roman court, au style direct et à l'intrigue simple. Avec une narration linéaire, à l'exception du flashforward du début, et un nombre limité de personnages. Facile à suivre, facile à lire, procurant des frissons, un bon polar pour ado, je pense. Je ne partage toutefois pas l'avis d'autres critiques mettant en garde contre les scènes de violence et le langage hard parfois utilisé. N'oublions pas que les ados d'aujourd'hui ne sont pas les ados des années 60.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sharon
  13 décembre 2013
J'ai terminé la lecture de ce livre il y a quelques jours, j'ai beaucoup aimé le lire, mais (et le mais est de taille) mon avis n'est pourtant pas très positif.
Pourquoi ? Parce que ce livre est un roman de littérature jeunesse, et il devrait à mon avis, n'être destiné qu'à de grands adolescents (15/16 ans minimum). En effet, certaines scènes sont très précises, pour ne pas dire traumatisantes – la preuve, l'héroïne se rappelle de l'une d'entre elles à plusieurs reprises. le vocabulaire est lui aussi très cru. Certes, je ne me fais pas d'illusion sur le fait que nos chers têtes blondes ne soient très avertis, néanmoins un avertissement ne semble pas de trop !
L'héroïne en elle-même a une vie hors-norme. Elle a 16 ans, elle est stagiaire dans un journal – et j'aimerai bien lire sa convention de stage tant elle fournit de travail. Sa mère est morte des suites d'une longue maladie, son père vit au Japon, et semble plus agir en copain qu'en père vis à vis de sa fille – il vit au Japon avec son compagnon. Engel est élevée par sa grand-mère, fort sympathique au demeurant, qui partage la vie d'un jeune artiste. Cette jeune grand-mère – elle a 55 ans – est à mes yeux l'un des rares adultes à être sympathique dans cette histoire.
Qu'a bien pu vivre Engel pour n'avoir strictement aucune confiance en les adultes ? Quoi qu'il lui arrive, y compris des faits très graves, elle ne se confiera à personne. Elle s'alcoolise également, terme correct pour dire qu'elle se saoule régulièrement – la méthode utilisée par sa grand-mère pour éviter qu'Engel ne boive avec excès est pour le moins surprenante et prouve qu'il n'y a pas qu'en France, quoi qu'en disent certains observateurs, que l'on goûte très tôt à l'alcool. Signe de son mal-être ? Bien sûr, tout comme les risques qu'elle prend.
La jeune fille enquête, constamment, sur les scandales écologiques, d'abord, sur les collusions pas très jolies entre la presse locale et la municipalité. Bien qu'elle se heurte aux autorités locales et qu'elle ne soit guère soutenue par ses collègues – à une exception près, et encore – tant ils profitent de certains avantages, elle se montre particulièrement débrouillarde, pleine d'énergie et de ressource pour parvenir à ses fins.
Aile d'ange dresse un constat bien noir de la société norvégienne, plus préoccupée par la recherche du plaisir individuel, du profit, que par les grands problèmes du XXIe siècle. Heureusement que des Engels, et d'autres encore, déploient leur énergie pour faire bouger les choses – même si les dénouements ne sont pas toujours roses.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
leslecturesdeVal
  22 avril 2014
Mon avis: Un excellent roman policier pour adolescents mais avec quelques scènes assez explicites pour émettre une réserve sur l'âge de lecture. En effet j'ai trouvé quand même quelques scènes assez osées et très dures pour mettre ce roman entre toutes les mains je le conseillerais donc à un lectorat de seize ans et plus.

Du coté de l'histoire : Engel Winge, une jeune adolescente de seize ans a trouvé pour les vacances, un poste de stagiaire dans la rédaction du petit journal local d'une jolie île norvégienne. de quoi se réjouir puisqu'elle va pouvoir officiellement faire de sa curiosité débordante et de sa langue bien pendue des réelles qualités.
Elle va tenter de dénoncer tout le mal qu'elle côtoiera au cours de ses recherches et tentera d'ouvrir les yeux des habitants de cette petite île sur les débordements des notables. Elle va tout faire pour être une très grande journaliste, mais son ambition et ses aspirations sont très vite stoppées car son rédacteur et les autorités n'ont vraiment pas l'intention de remettre leur confortable quotidien en cause pour cette jeune fille trop curieuse. Engel va-t-elle enfin parvenir à faire éclater la terrible vérité au grand jour?
Du coté de l'écriture: le style et le vocabulaire employé sont à la portée d'un adolescent même si je ne le conseille pas forcément à n'importe quel lectorat car l'histoire est très dure par son réalisme et certaines scènes comme je le disais plus haut sont assez crues même si je sais que les adolescents actuels ne seront aucunement choqués, je préfère émettre une petite réserve. le style est fluide et addictif, les pages défilent toutes seules car on rentre de suite dans cette histoire pleine de rebondissements et l'intrigue est totalement palpitante. La fin est assez prévisible bien sure mais cela n'enlève en rien à la qualité de ce roman.
En conclusion: Aile d'ange est véritablement un vrai bon polar, noir et tendu qui nous emporte de la première à la dernière page avec une héroine vraiment attachante et tellement sympathique par sa curiosité et son entêtement. J'ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec une intrigue comme je les aime.

Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
labouquineuse01
  21 octobre 2013
Aile d'ange est un livre norvégien, et c'était la première fois que j'en lisais. A part les noms des personnage ou des lieux ( "o" barré, "a" avec un petit rond au dessus...), rien n'aurai pu me montrer qu'il était norvégien... L'intrigue est pas mal et les personnage sont bien décris. C'est l'histoire d'une jeune journaliste qui adore enquêter. Aussi, quand elle se rend compte qu'un homme plein aux as construit des maisons illégales et séquestre des jeunes filles, elle n'hésite pas à mener l'enquête jusqu'au bout, même si pour cela elle devra perdre son travail, s'attirer les foudres d'Ole, un jeune policier dont elle est secrètement amoureuse, et risquer de périr au fond d'un puis. Ce qui est dommage, c'est qu'Ole n'apparais pas assez souvent.
Bref, un bon petit policier norvégien plein de rebondissements et d'humour.
Commenter  J’apprécie          10
AnitaBomba
  23 mai 2014
Roman noir venu du nord
Engel vit avec sa grand-mère fantasque, et est pigiste au journal local de sa petite ville pour l'été. Mais couvrir les fêtes de villages et les inaugurations ne la passionnent pas, elle préfère mettre son nez dans des histoires de hangar à bateaux aménagés illégalement en logements, qui vont lui réserver des découvertes lugubres et des ennemis farouches...
On y croit, les rapports entre les différents personnages sont assez vivants. Il y a certes de gros méchants et de vrais gentils, mais les premiers ne le sont pas forcément sur toute la ligne, et les seconds, notamment Engel, sont parfois de vrais têtes à claques.
Sur la forme la traduction donne une impression bâclée, et c'est un peu dommage...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SharonSharon   22 décembre 2013
- Tu découvres toujours un petit trucchez les gens. Ils ont beau être propres sur eux et tirés à quatre épingles, ils vont quand même se dévoiler par un tout petit détail. Des ongles rongés, un clappement de la langue énervant ou une tasse qui n'est jamais lavée.
- Ce qui signifie ?
- Ça n'a pas besoin de signifier quelque chose, mais ça peut signifier quelque chose.
Commenter  J’apprécie          20
crapahutevidacrapahutevida   07 juin 2017
La sensation de sommeil qui engourdissait mon corps il y a quelques minutes est remplacée par un chatouillement enivrant. Il se passe enfin quelque chose
Commenter  J’apprécie          10
crapahutevidacrapahutevida   07 juin 2017
Je ne suis qu'une pauvre conne, une idiote de base qui n'a rien trouvé mieux que de se faire une floppée d'ennemis en l'espace de quelques semaines
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : journalismeVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus

Autres livres de Ingelin Rossland (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre