AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782501138499
288 pages
Éditeur : Marabout (29/01/2020)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 43 notes)
Résumé :
« Les dés sont jetés, je n’ai plus rien à perdre.

En poussant un cri pour me donner du courage, je lève les bras au-dessus de ma tête. Avant que tu ne réagisses quinze centimètres de lame s’enfoncent dans ta chair. »

Une adolescente, retrouvée inconsciente en pleine forêt, émerge lentement du coma. Que lui est-il arrivé ?

Pendant que la police mène l’enquête, Pauline Carel, jeune avocate pénaliste, est commise d’office ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
kielosa
  01 février 2020
Nous avons de la chance, comme lectrices et lecteurs, que la jeune Pétronille Rostagnat ait décidé un beau jour en 2015 d'abandonner ses talents de marketing international en faveur de ses dons littéraires. Avec "Un jour tu paieras" la talentueuse Lyonnaise en est entretemps à son quatrième ouvrage à suspense, qui vient de sortir ce mois-çi, janvier 2020, chez la maison d'édition Marabout (dans la collection "Black Lab").
Dans ma critique de son thriller 5 étoiles, "On a tous une bonne raison de tuer" du 22 juin 2018, j'avais déjà exprimé ma satisfaction de sa reconversion professionnelle courageuse, au bout de 10 ans à Shanghai et Dubaï comme stratège commercial, en écrivaine à plein temps. Quand bien même si Lyon est 1000 fois plus agréable à vivre que les 2 sites cités. Et sa dextérité stratégique est évidemment un considérable atout pour écrire d'ingénieux policiers.
Avec un prologue d'à peine 3 pages, notre chère babéliote, a déjà réussi à compromettre irrémédiablement mon sommeil.
Une femme poignarde un homme sur son lit pendant un orage dans un bled paumé de France. Une ouverture digne d'un grand film hitchcockien !
Que l'homme ne soit pas un bienfaiteur de l'humanité est clair, puisqu'il a passé 5 ans, 353 jours et 8 heures en taule.
La précision de son savoir indique que la dame connaît aussi l'adage : "La vengeance est un plat qui se mange froid !".
Notre Pétronille nous informe juste qu'il s'agit d'un monstre qui a "détruit" la vie de la nouvelle meurtrière, lorsqu'elle n'était qu'une enfant".
Et automatiquement notre imagination entame une course folle pour spéculer sur la nature même du méfait d'antan.
Mais il faudra s'armer de patience, car l'auteure nous amène, dans le chapitre suivant, "15 ans plus tard", où de nouveaux forfaits sérieux sont commis.
Il y a d'abord la disparition de la jeune Océane Hallard, 16 ans, de son domicile à Vielle-Église-en-Yvelines et le double meurtre de Thibault Borin, 25 ans, licencié en droit et fils d'un riche propriétaire et de Maxence Constantini, 19 ans, et fils d'un industriel italien.
Les 2 jeunes ont été tués au revolver à côté de la somptueuse résidence de la famille Borin et proche de la splendide Forêt de Rambouillet. Près des corps un autre jeune homme est assis, une arme à la main et du sang sur ses vêtements.
Il s'agit de Mathieu Murlot, 25 ans, étudiant brillant en médecine et stagiaire à l'Hôpital de la Salpêtrière. Fils d'un assureur et d'une enseignante de Français. Un élément prometteur au casier judiciaire vierge.
Matthieu Murlot est logiquement amené au poste de police comme suspect d'un double homicide.
C'est la jeune avocate pénaliste, Maître Pauline Carel, presque trentagénaire, qui est chargée d'assurer la défense de Murlot.
La pénaliste forme le lien entre toutes ces affaires et elle fait cela avec brio. On s'attache à Pauline, en dépit de ses sauts d'humeur et ses réactions parfois vives, pour ne pas dire brusques.
Comme héroïne principale du récit, elle se montre la digne successeuse d'Alexane Laroche, commandante de la brigade criminelle et l'héroïne du roman "On a tous une bonne raison de tuer".
Dans ma chronique de ce thriller, j'avais terminé mon commentaire en affirmant que Pétronille Rostagnat constituait déjà une valeur sûre pour la littérature policière française. Avec "Un jour tu paieras" notre amie vient de confirmer allègrement et amplement ce titre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          656
Tostaky61
  09 février 2020
À chacun ses petits secrets.
Dans son nouveau roman, Un jour tu paieras, les personnages de Pétronille Rostagnat ont plutôt de gros secrets, voire de très gros.
Mathieu, par exemple, qu'on retrouve un pistolet à la main aux pieds de deux cadavres.
Océane qu'on découvre entre la vie et la mort dans un fossé.
Même Pauline, l'avocate nommée d'office pour prendre en main la défense du jeune homme, semble avoir quelque chose à cacher.
Voilà un polar, peut-être pas parfait (et ça n'engage que moi) mais en tout cas hyper-addictif.
Je l'ai lu en une journée, c'est dire.
Parce que l'auteure sait adroitement ménager le suspense, elle distille les informations à doses homéopathiques.
Elle sème le doute.
Vérités, mensonges, le lecteur ne sait plus à qui se fier.
Bon, une chose est sûre, je n'ai eu d'empathie pour aucun des personnages. Moi, je veux bien qu'on me mène en bateau, mais ne sachant pas nager, si je vois qu'on retire les gilets et les canots de sauvetage, je vais pas courir embrasser le capitaine...
On me la fait pas.
Pétronille elle, elle jubile.
Elle a réussi son pari.
Je me suis installé dans son univers oubliant pendant quelques heures le monde qui m'entoure.
Parce que, en fait, Mathieu, Océane ou Pauline, j'ai tellement eu envie de savoir, de connaître leur secret.
Parce qu'il y a forcément une explication à tout ça.
Et parce que, comme dans tout bon polar, on ne nous dit rien avant la fin, on est bien obligé de suivre le rythme...
Pétronille Rostagnat, retenez bien ce nom, elle est en train de faire son p'tit bonhomme de chemin dans le monde de la littérature policière et croyez-moi, elle a les bons outils pour ça...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Billie72
  14 février 2020
Je tiens tout d'abord à préciser que j'ai reçu Un Jour tu Paieras dans le cadre d'une Masse Critique, et à remercier chaleureusement Babelio et les éditions Marabout (collection Black Lab) pour leur confiance.
A l'image de son logement, qui ressemble à un « appartement-témoin » et de son bureau qui ne laisse deviner aucun de ses goûts personnels, Pauline Carel présente à son collaborateur et à ses clients une façade lisse et impénétrable. Si la jeune avocate pénaliste s'applique scrupuleusement à la défense des cas qui lui sont confiés, on devine un passé douloureux, des secrets profondément enfouis. Commise d'office pour défendre un étudiant en médecine accusé d'un double homicide, Pauline va se trouver confrontée à d'autres secrets. Mathieu Murlot joue-t-il franc jeu avec son avocate ?
Difficile d'en dire plus sans dévoiler l'intrigue…
Je ne pense pas trop en dire en soulignant que le titre, Un Jour tu Paieras, évoque une histoire de vengeance. D'ailleurs Chapitre 9, l'auteure adresse un clin d'oeil au brillant thriller Alex, de Pierre Lemaître, habilement construit autour d'une vengeance…
Dans Un Jour tu Paieras le personnage central, Pauline, interroge et s'interroge, sur son jeune client, sur les autres protagonistes impliqués dans l'affaire, sur elle-même aussi. Au terme de sa quête : la vérité. le suspense est au rendez-vous, et Un Jour tu Paieras peut sans conteste se ranger dans la catégorie des « page-turners » (un équivalent français pour ce terme ?)
Cette lecture m'a donné envie de découvrir les autres romans de Pétronille Rostagnat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Le_carnet_de_Peg
  14 février 2020
C'est un très belle découverte que ce roman de Pétronille Rostagnat !
Un homme se fait assassiner en pleine nuit après avoir passé 5 ans en prison.
15 ans plus tard, 3 personnes (2 amis et une jeune femme) ont un accident de voiture en pleine nuit.
Océane, une jeune étudiante, n'est pas rentrée chez elle après une soirée passée entre amis. Océane est retrouvée inconsciente dans une forêt.
Et voilà, ces 3 premiers chapitres donnent le ton…
Plus tard, Mathieu Murlot, étudiant en médecine, est accusé d'un double meurtre, deux jeunes hommes ont été tués par balle. Pauline Carel, avocate pénaliste aux dents longues est commise d'office pour le défendre. Dans un premier temps, Mathieu se mure dans le silence et Pauline va devoir enquêter pour comprendre se qui a pu se passer.
En parallèle, le capitaine Alain Montrais enquête sur ce qui est arrivé à Océane, qui après sa sortie du coma, n'est pas très loquace.
Mathieu clame son innocence. Il reste néanmoins de nombreux points d'ombre dans le dossier. Ce jeune étudiant, sérieux, n'a t-il vraiment rien à voir avec ce double meurtre ? Que cache t-il ? Pauline, son avocate, va s'investir corps et âme dans cette enquête, qui pourrait être celle qui va lui offrir la notoriété qu'elle recherche. Cette jeune avocate a, en effet, une ambition démesurée.
Ces enquêtes menées en parallèle vont bien évidemment se recouper.
Océane, comme Mathieu, ne semble pas très désireuse de se confier à la police. Elle cache quelque chose, c'est certain. Mais quoi ? Quel lien y a t-il entre Océane et Mathieu ?
Chacun des personnages est ambigu et n'est pas ce qu'il semble être. L'auteure nous entraine sur une succession de pistes qui s'avéreront fausses les unes après les autres pour ne nous dévoiler la vérité que dans les toutes dernières pages.
Ce roman est vraiment addictif, un véritable page-turner que vous ne refermerez que lorsque vous connaitrez la vérité. Les énigmes s'enchainent à un rythme effréné.
Ce roman ne peut que plaire aux fans du genre.
Merci à Babelio pour me l'avoir envoyé dans le cadre de masse critique. Merci également à Pétronille Rostagnat pour ce très bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JML38
  07 février 2020
Pour son quatrième roman Pétronille Rostagnat abandonne, certainement de façon provisoire, Alexane Laroche son personnage fétiche.

Pauline Carel est une jeune avocate aux dents longues qui se voit confier la défense de Mathieu, un étudiant en médecine que tout accuse d'un double homicide. Elle voit dans cette affaire difficile à plaider l'occasion rêvée pour s'imposer dans le milieu des pénalistes et satisfaire une ambition démesurée. En parallèle une jeune fille dont les parents ont signalé la disparition est retrouvée dans le coma près de l'endroit où elle avait passé la soirée.

L'auteure utilise tous les subterfuges à sa disposition pour maintenir un suspense à couper au couteau, ainsi que les artifices les plus déloyaux pour tenir sous tension son lectorat, mais avec une telle maîtrise des codes du polar que cela fonctionne à merveille.
Son court prologue est déjà un classique du genre, créant une ambiance propice à la suspicion sur les protagonistes qui apparaissent dans la suite du récit après un bond de quinze ans. Pétronille Rostagnat ne lésine pas sur les rebondissements, les faux-semblants, les fausses pistes, ne laissant aucun répit à un lecteur qui ne peut-être que conquis, s'il apprécie bien sûr d'être baladé du début à la fin.

Les personnages, particulièrement complexes à cerner, complètent parfaitement par la dualité de leurs personnalités une intrigue des plus abouties, dans cet excellent roman policier qui ravira les inconditionnels du genre et les fans de l'auteure dont je fais partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
kielosakielosa   30 janvier 2020
" Lorsque notre haine est trop vive, elle nous met au-dessous de ceux que nous haïssons. "

François de La Rochefoucauld

(page 9).
Commenter  J’apprécie          332
Billie72Billie72   14 février 2020
Un son rauque sortit de sa gorge. Ces visages, cela n'était pas possible ! Elle ferma les yeux. Des images violentes envahirent son esprit. Ses derniers souvenirs enfouis lui revinrent par flashes successifs... Des larmes inondèrent ses joues, seule manifestation de sa détresse que l'état actuel de son corps lui permît d'exprimer. Tout son être ne demandait qu'à crier, taper, hurler...
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdenanouleslecturesdenanou   12 février 2020
L'énigme à résoudre était : comment un jeune homme au parcours sans faute pouvait-il se retrouver dans une situation aussi tragique ?
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   12 mars 2020
Je ne veux pas savoir ce qui s’est passé, ce n’est pas mon problème. Mais ne rien me dire n’est pas la meilleure solution. Plus vous vous tairez, plus vous allez vous enfoncer. Moi, la vérité, je m’en contrefous. Je ne suis pas là pour la vérité, je suis là pour vous sortir de ce merdier. Pour cela, il faut une histoire à raconter, un truc qui se tienne, qui soit crédible. Donnez-moi un début de piste que je puisse broder la suite. Je peux raconter n’importe quoi à l’audience pour attendrir les jurés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 mars 2020
Autre possibilité : Océane avait été violée avant d’être laissée sur le bord de la route. Elle avait été découverte à dix kilomètres du château où se déroulait la soirée. Elle n’avait pu effectuer ce trajet à pied. Elle avait forcément fait une rencontre, ou était partie avec une personne présente à cette fête. En définitive, beaucoup de questions restaient en suspens et ne trouveraient une réponse que si elle sortait de son sommeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pétronille Rostagnat (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pétronille Rostagnat
Patrick Poivre d'Arvor vous présente chaque jour l'actualité littéraire dans #ViveLesLivres. "Un jour, Tu paieras", de Pétronille Rostagnat, coup de coeur de l'émission du 27/02/2020
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..