AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Édith Ochs (Traducteur)
ISBN : 2253120723
Éditeur : Le Livre de Poche (08/04/2009)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Recueillie par la baronne Frankenstein, la jeune Elizabeth est introduite dans le monde secret des sorcières et initiée à l'alchimie, aux lois de la nature et à celles du corps humain. De son côté, Victor, fils légitime de la baronne, tournant le dos à cet univers féminin respectueux de la «loi naturelle», est pris du vertige de la science.

Il prétend pouvoir créer une vie meilleure, une vie qui ne serait pas née du ventre de la femme mais de la scie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Salyna
  29 mars 2016
Un roman vraiment agréable que j'ai pris grand plaisir à lire. Séparé en quatre parties inégales tant dans la longueur que dans l'intérêt, il se lit facilement.
La construction du récit est assez inhabituelle et selon moi, mieux vaut avoir lu Frankenstein de Mary Shelley pour bien comprendre. le livre, bien qu'étant les mémoires d'Elizabeth, est en fait le récit de Robert Walton, le capitaine qui avait recueilli les dernières paroles de Victor Frankenstein. de retour de son voyage en arctique, le capitaine se lance à la recherche de preuve du monstrueux récit et du rôle joué par Elizabeth, car il sent qu'elle n'a pas été qu'une pauvre victime dans cette affaire.
Entre alchimie, science et savoir matriarcal, le roman donne une vraie place aux personnages féminins. Et rappelle que « science sans conscience n'est que ruine de l'âme ». On retrouve totalement les craintes de Mary Shelley dans ce livre et c'est vraiment bien joué. Je n'ai parfois pas adhéré à tout le roman, surtout la 2e partie qui est assez longue sur la tentative de création du Grand-Oeuvre. Les deux dernières parties joue sur la crédibilité du lecteur qui avec les annotations de Robert Walton, nous jette le trouble.
La seule chose que je n'ai pas aimée, c'est que l'auteur a pris la liberté d'appeler la créature Adam… Certes c'est tout à fait logique, mais personnellement ça m'agace car c'est « trop facile ». Et pour moi cela fait perdre un élément clé du monstre : son absence de nom justement.
Je regrette aussi un peu toujours cette opposition homme/science VS femmes/Nature… Comme si les femmes ne pouvaient pas façonner le monde comme les hommes puisqu'elles sont « par nature » liées à la nature parce qu'elles donnent la vie. Mais dans le contexte de Frankenstein …bin c'est logique aussi d'inclure cette dichotomie.
Quoi qu'il en soit, c'était vraiment un super roman, prenant et plein de mystère qui nous mène vers le terrible dénouement que, hélas, nous connaissons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orchidee
  06 août 2008
j'ai dévoré ce livre....
L'argument de départ du roman est très simple. A la mort de Victor Frankenstein, Robert Walton est resté persuadé que la confession du démiurge demeurait incomplète. Selon lui, il manquait encore des éléments pour analyser et appréhender scientifiquement l'histoire de la déchéance de ce Prométhée moderne. Cette conviction le pousse donc à se rendre sur le continent afin de poursuivre son enquête sur les lieux mêmes de la tragédie. C'est après une âpre négociation qu'il obtient du dernier membre vivant de la famille Frankenstein des documents rédigés de la main d'Elizabeth, la demi-soeur et fiancée de Victor. Il est ainsi informé de la partie demeurée secrète de l'histoire.
sous couvert de la fiction, se livre est un livre à composante féministe et il est également une façon devoir les dérives des sciences et le danger du savoir absolu.
à découvrir !!
Commenter  J’apprécie          30
SebastienCreo
  18 novembre 2012
Il y a longtemps j'avais Frankestein de Mary Shelley et j'en garde un excellent de ce classique. Lorsque j'ai pris ce livre je m'attendais une histoire aussi intéressant sinon plus... Mais l'étendue des connaissances et du talent de l'auteur mon enlever le goût de lire le reste de son histoire. J'ai lu un peu plus que les 3/5 du romans avant d'arrêter, trop sexe ou d'inceste, le reste n'est que remplissage, remplissage et bien sûr remplissage. J'ai rien quoi montre ces connaissances historique ou des classiques qui permet de voir une réalité différente. Mais il y a rien dans ce livre ennuyant au combien long.
Commenter  J’apprécie          40
prettymelo
  03 février 2016
Voici donc un parallèle au livre original de Frankenstein.
Nous suivons l'histoire d'Elisabeth à travers son journal mais surtout son enfance et sa relation avec Victor.
On apprend l'éducation alchimique de ces deux enfants et la place de la femme dans le monde du XVIIIe siècle. Ceci permet de comprendre la relation particulière qu'entretenaient ces deux personnages et comment elle l'a mené à leur perte.
Très bien écrit, ce récit est rendu vivant grâce à des chapitres qui entre-coupe l'histoire de base. Ces chapitres sont relatés par celui qui à découvert le journal d'Elisabeth et qui a été le dernier à entendre la confession de Victor Frankenstein (dans le livre de Mary Shelley). Ce narrateur fait part de ses recherches et du sens de l'alchimie au sein de l'éducation des deux enfants mais pas seulement. Il porte un esprit critique sur ce qu'Elisabeth écrit et sur la véracité et l'authenticité de ce qu'elle écrit.
Il apporte donc des explications à une fiction, ce qui pour moi fait paraître l'histoire aussi réelle que si ces mémoires avaient été écrite par une véritable personne.
En outre, seule la fin du livre s'entrecroise avec l'original donc il ne s'agit nullement d'un remake et c'est tant mieux.
Je trouve ce livre intriguant. Il est aux antipodes de ce que l'on peut trouver habituellement tant il se démarque par son originalité et son audace d'écriture.
Ce n'est certainement pas un livre qu'on lit pour passer le temps mais à lire si on cherche un histoire hors du commun et dont on ne ressortira pas indemne.
Lien : http://melimelobooks.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MlleJulie
  18 septembre 2013
Mystère,magie,intrigue,tout est là! J'ai eu un tout petit peu de mal à démarrer le livre mais une fois dedans,on ne peut plus en sortir. Très bien écrit,ce roman nous plonge dans une ambiance particulière,assez sombre; mais loin d'être désagréable!
J'ai beaucoup aimé ce livre.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Ivy-ReadIvy-Read   06 octobre 2013
 L’Homoncule, ou « petit homme », était un être vivant, simulacre de notre propre corps humain, capable de parler, de lire et d’apprendre, mais pas plus grand que la hauteur d’une main. Il était toujours représenté à l’intérieur du bocal scellé qui constituait tout son univers. Les livres disaient que cette petite créature avait été créée par des adeptes dans les temps passés. Paracelse, le génie incomparable de la chimie médicinale, affirmait l’avoir fait naître de fumier fermenté et d’esprit de mercure composé sous l’effet des étoiles favorables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ivy-ReadIvy-Read   06 octobre 2013
Que veut dire le fait qu’il existe l’homme et la femme ? Que veut dire le fait que l’homme pénètre la femme ? Qu’il pénètre en elle ? Pourquoi sommes nous créés deux pour ensuite brûler du désir de devenir un ? C’est le Un qui compte. Et cela vaut la peine de brûler toute une vie.
Commenter  J’apprécie          60
SalynaSalyna   10 mars 2016
Les femmes sont souvent flattées sur leur apparence, comme si c'était un exploit. Le but de cela est, comme j'espère que tu l'apprendras, de nous rendre vaniteuses et de nous dresser les unes contre les autres, en séparant les belles des ordinaires.
Commenter  J’apprécie          50
Ivy-ReadIvy-Read   06 octobre 2013
Si on pouvait acheter un prince parmi eux pour sa valeur véritable et le revendre pour ce qu’il croit valoir, on pourrait devenir plus riche que Crésus par ce seul commerce. 
Commenter  J’apprécie          50
Video de Theodore Roszak (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Theodore Roszak
Theodore Roszak : Towards an Eco-Psychology (excerpt) -- Thinking Allowed DVD w/ Jeffrey Mishlove
autres livres classés : frankensteinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre