AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781021019899
Éditeur : Tallandier (13/10/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Cet ouvrage sans équivalent revisite l'histoire de l' "Alsace-Lorraine" à travers la longue persistance de cette dénomination ; les efforts de l'Empire allemand pour intégrer sa nouvelle conquête et les comportements de refus et d'acceptation des annexés ; l'appréciation de l'héritage qui s'est maintenu jusqu'à nos jours.

L'appellation Elsass-Lothringen surgit au cours de la guerre de 1870, puis est officialisée par les Allemands au traité de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bigmammy
  22 janvier 2017
Ce livre constitue la suite du premier, "La guerre de 1870-71", ouvrage qui donnait une explication lumineuse de la défaite des Français souvent héroïques, mais mal équipés et mal commandés face à une armée prussienne très performante.
la province ayant été cédée de force au nouvel Empire allemand, après la défaite militaire. Elle n'est redevenue française que le 11 novembre 1918. Cependant, de juin 1940, date de la seconde défaite française, au 8 mai 1945, conclusion de la seconde guerre mondiale, l'Alsace-Lorraine est une nouvelle fois repassée à l'Allemagne.
On imagine les déchirements de tous ordres qui ont fait souffrir les Alsaciens et Lorrains, et la complexité des sujets à traiter par leurs administrateurs, élus ou fonctionnaires.
En 1871, la Province est annexée à l'Empire allemand ; immédiatement, les Alsaciens et Lorrains mettent en cause la légitimité de cette annexion, qui n'a été précédée par aucune consultation populaire. Mais le principe du « droit des Peuples à disposer d'eux mêmes » n'est pas établi à cette époque (pas plus d'ailleurs en France qu'en Allemagne, comme va le montrer l'aventure coloniale de la fin du XIXème siècle). Conscient des risques de rejet, le Chancelier prussien Bismarck fait la sourde oreille.
Donc, ça commence mal : les Alsaciens-Lorrains accueillent mal les fonctionnaires allemands, tandis que les Français développent une intense protestation populaire ; on lira sur ce point « la dernière classe », émouvant « Conte du lundi » d'Alphonse Daudet.
Le Chancelier Bismarck n'est pas plus décidé à conférer à la Province une marge d'autonomie que permettrait le statut fédéral de l'Empire : l'Alsace-Lorraine reste un « Reichsland » administré par des généraux et des fonctionnaires impériaux. Au fil des années, et surtout après le renvoi de Bismarck (1890), l'Allemagne développera cependant des institutions composées d'élus (« Landtag »).
Par ailleurs les Allemands jouent la carte de l'ouverture, voire de la séduction : ainsi, ils favorisent la presse en allemand, mais n'interdisent pas la presse en français, s'efforcent d'éviter toute violence, et favorisent le progrès économique et social.
Les Alsaciens et Lorrains répondent poliment, mais sans chaleur, à cette politique ouverte. Ils sont d'ailleurs plus tournés vers le progrès économique que vers le débat  politique.  
Ils seront globalement heureux de redevenir Français en 1918, mais des tensions naitront des divergences accumulées entre France et Allemagne pendant les 47 années de rattachement à l'Allemagne. Ainsi, il faudra trancher sur l'application à la Province de la loi de 1905 sur la laïcité ou sur le maintien de la sécurité sociale (créée par Bismarck et inexistante en France en 1918). On note que les institutions allemandes ont bien résisté, les politiques français des années 20 ayant fait, comme les Allemands auparavant, le choix de la paix sociale !  
Des pages plus dramatiques complètent l'information du lecteur, celles qui portent sur la deuxième annexion, de juin 1940 à mai 1945 ; l'Alsace-Lorraine est riche des ressources dont les Nazis ont besoin pour la guerre. 130.000 jeunes hommes seront incorporés, dont 40.000 mourront sur le Front de l'Est. Un appareil répressif comptant pas moins de 7 camps est mis en place.
François Roth met à profit sa connaissance parfaite des institutions et des problèmes de l'Alsace-Lorraine pour aider ses lecteurs à comprendre. Malheureusement, cet ouvrage restera son dernier : il n'a pu y mettre la dernière main, puisqu'il nous a quittés en mai 2016 à la suite d'un accident de la route.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Eurisko
  21 février 2021
Si l'expression a subsisté jusqu'à nos jours, l'Alsace Lorraine n'existe plus depuis longtemps. Elle est le vestige d'un empire allemand victorieux, et fut rendue à la France depuis plus d'un siècle déjà.
C'est avec tout son talent et ses connaissances du sujet que François Roth raconte la singulière histoire de cette région ballotée par les guerres et les tractations politiques. L'ensemble se lit comme un roman, et pour qui s(intéresse au sujet, c'est un ouvrage indispensable.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EuriskoEurisko   21 février 2021
Alsace-Lorraine. Dans de nombreuses villes de France, des avenues ou des boulevards d'Alsace-Lorraine, des places de Strasbourg, des rues de Metz, etc. rappellent encore le souvenir de ce territoire disparu, créé de toutes pièces en 1871 par l'Empire allemand victorieux.
Commenter  J’apprécie          00
pleasantfpleasantf   11 novembre 2017
L'héritage urbanistique et monumental est celui qui demeure aujourd'hui le plus visible pour les autres Français et les touristes étrangers qui visitent l'Alsace et la Lorraine. Il s'agit des quartiers urbains de l'époque allemande, ainsi que de nombreux bâtiments publics et églises construits au cours de cette période. Après avoir été longtemps négligés et même parfois méprisés, ils sont restaurés , réhabilités, incorporés avec fierté dans le patrimoine c'est le cas notamment de Metz, ville qui met en valeur le quartier "impérial" et la gare néo-romane monumental.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
961 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre