AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de TOCNIOP


TOCNIOP
  09 novembre 2017
Hôtel Savoy est le deuxième livre de Joseph Roth que je lis. J'avais bien aimé la "marche de Radetsky" se déroulant dans l'empire Austro-hongrois, donc avant son effondrement; j'ai aussi bien apprécié ce deuxième livre qui nous décrit la situation de la mitteleuropa après le traité de Saint Germain en Laye.
A travers le prisme de l'hôtel Savoy, Roth nous décrit la société injuste de l'après-guerre où rien n'est prévu pour accueillir décemment les anciens soldats de l'empire ayant été faits prisonniers en Russie devenue entre-temps la république des soviets. Les puissants de l'après-guerre sont les mêmes que ceux d'avant.
A l'hôtel Savoy comme dans la société il y a les riches qui occupent les étages inférieurs de l'hôtel et les autres clients pauvres logés dans les combles.
Les ouvriers de ce pays à " la porte de l'Europe" continuent d'être exploités et miséreux. Les jeunes femmes pauvres doivent vendre leur charme pour subsister.
D'une certaine façon Roth nous dresse le même tableau que Janos Czékely dans "l'enfant du Danube". Là aussi une grande partie de l'histoire se passe dans un très bel hôtel de Budapest où les différences d'existence entre les riches et les pauvres sont abyssales.
A la lecture de ces deux romans il n'y a rien d'étonnant à ce que l'histoire s'apprête a repasser le plat de la guerre.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox